Docteur Mops

CorteX Confidential, du cerveau à la ... au plaisir

CorteX Confidential, du cerveau à la ... au plaisir

Tric Trac

Cortex, le multigame est venu remplacer nos poussiéreux Triviopoursuites.  Et voilà que le Cortex s’érige désormais en une gamme pouvant vous remplir toute une étagère de votre ludothèque chérie. Il y en a pour tous les goûts et couleurs ou presque, pour les enfants (devenu Kids), pour les amateurs de thématiques… Aujourd’hui, en ces jours de préparations des fêtes de fin d’année, voici venue la version 18+, la version X, la version adulte, car oui, à bien y regarder notre cerveau est bien relié à tout le reste !

Tric Trac

Autrefois, pendant le néolithique des jeux de société, pour remplir son camembert il fallait savoir plein de trucs. Forcément c’étaient peu ou prou toujours les mêmes têtes d’ampoule de la famille qui remportaient les parties. C’était énervant. D’autant qu’avec le fait de savoir, il n’y a que peu d’alternatives : soit on le sait soit on ne le sait pas. Pire encore, dans le premier cas, il est tout à fait possible qu’on l’ait su mais qu’on l’a oublié depuis. On se retrouvait alors avec le bout de la langue passablement encombré et le camembert plein d’air en finissant vexé devant le fromage opulent de madame ou monsieur je-sais-tout. Combien de drames familiaux furent occultés par la réussite de ce jeu de connaissance ? Notre ramage mena à notre plumage et dans le jura, mais un peu tard on se dit qu’on n’y jouerait plus.

Cortexxx Challenge

Aujourd’hui, dans ce monde moderne plein de voitures robots et de chiens volants… ou l’inverse je crois… Nous ne célébrons plus ceusses qui savent de ceusses qui ne savent pas. Non ! Aujourd’hui nous sommes dans l’ère de la cognitivité ! Désormais, il faut identifier. Et vite ! Personnellement, je trouve encore ce dernier point un peu discriminant moi qui, abandonné dans le fond du jardin à ma naissance, a été recueilli par une famille de limaces aimantes mais dénuée de promptitude. Autant vous dire que ce n’est pas tous les jours que je choppe le totem… Avec Cortex il faut taper sur la carte le plus vite possible et j’ai beau taper, je me retrouve toujours à écraser plus de phalanges adverses que de fibres de papier. En même temps, comme j’y met plein de bonne volonté, les plus sensibles des extrémités commencent à avoir quelques hésitations au fur et à mesure que la partie avance. Après tout dans cognitif il y a aussi Cogne… 

Cortexxx Challenge

 

Avec la série des Cortex, plus question de questions, plus question de camembert ! Encore que… Il faut quand même compléter 4 parties de son cerveau. Un genre de camembert de cervelle donc à moins de se prendre une bonne pâtée de tête. 

Pour cela plusieurs épreuves que l’on retrouve au gré des thèmes. 

La plus spectaculaire ce sont les cartes tactiles. Supermichto ! en passant le doigt on sent des trucs : des formes mais aussi du rêche, du doux, du velouté… Un peu comme quand on explore de la main le dessous d’une table d’un espace public.

 

Parfois il faudra mémoriser des objets, trouver les chemins d’un labyrinthe, chercher l’intrus, chercher l’unique ou le doublon, le plus nombreux, la suite logique, … Bref plein de petites épreuves sympas que j’ai trouvé avant toi mais que le temps que l’info arrive à ma main, elle va te faire de la purée de doigts quand elle arrivera à destination.

Bref tout ceci fonctionne à n’en pas douter. Tout ceci est accessible à un large public dont les lambins pathologiques seront un peu exclus mais telle est la dure loi des minorités.

Cortexxx Challenge

Cachez ce sein que je saurais toucher !

 

Et là, donc, ici, nous avons la version zizi-foufoune. C’est presque tout pareil que les autres mais avec du godemichet, de la position kamasoupresque, de la discrimination visuelle de préservatif, de l’unicité de boule de geisha… Et pourtant tout cela toujours dans l’objectif de se remplir… le cerveau. Oui le latex et le klinexe sont aussi au service du cortex. 

 

Bien entendu, mon mauvais esprit me laisse accroire qu’il y a un soupçon de marketing derrière tout ceci. Bon… Et donc ? Qui a t-il de mal à étaler ses cinquante nuances de cortex ? Le sexe sera toujours l’un des grands intérêts de l’humanité. Bien plus que la chaudière tubulaire par exemple. Nous n’y pouvons rien malgré l’amour inconditionnel répandu par nos amis plombiers-chauffagistes… Personnellement, j’attend avec fébrilité un prochain Cortex sur les philosophe présocratiques mais il faut dire quand même que je suis un sacré pervers…

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (11)

Default
Chips
Chips
Quelle plume !
Schtroumpf_74
Schtroumpf_74
Excellent article Docteur ! Vous fournissez l'ordonnance également ?
Raphaël38
Raphaël38
Magnifique mise en bouche si je puis dire à l'approche de cette petite nouveauté ludiX !
Effectivement c'est un régal de lire Mr Docteur Mops, du 1er au dernier pervers mot ;)
MasterZao
MasterZao
J'espère qu'il y a au moins une variante où l'on doit se servir de son appareil génital ou de son fondement à la place des mains !
Ce serait la moindre des choses pour coller au thème.

Et je rejoins mes co-commentateurs dans le plaisir de la lecture de cet article; dans une sorte de partouze cérébrale en somme.
morlockbob
morlockbob
Cortex la joue petit slip quand même , pourquoi ne pas avoir poussé le bouchon (c'est une image, ne tentez pas cela à lamaison) à remplacer le cerveau par une couille? c'était plus raccord, non ? (on peut dire couille ?) et c'est vrai que vous devriez écrire un peu plus doc
Wart
Wart
Docteur tu écris bien.
goupil
goupil
"Le plombier et la chaudière tubulaire", c'est pas un film cochon, ça ?
Docteur Mops
Docteur Mops
Crois pas.... je le saurais quand même...
Docteur Mops
Docteur Mops
C'est un plaisir de vous voir commenter ;)
Zemeckis
Zemeckis
Docteur, j'adore vous lire :)
Docteur Mops
Docteur Mops
Zut j'ai mis le commentaire de votre commentaire à Goupil... Vous lui demanderez la prochaine fois qu'il passe.