Comparatif Feelings

Comparatif Feelings
arthelius



On va changer un peu nos habitudes aujourd’hui, non pas en découvrant la critique d’un jeu, mais en comparant les 2 versions d’un même titre. Entre différence et ressemblance la frontière est mince et celle-ci va être franchi sans vergogne.



Le matériel



Je vais commencer par l’aspect visuel, la chose que l’on voit en premier. Il faut dire que la première version était particulièrement tranchée avec ses illustrations peintes dans un style proche des Razmokets . Une audace que j’avais appréciée, et qui permettait de vraiment démarquer le jeu. Cependant après l’avoir fait découvrir à de nombreux joueurs, cet aspect ne plaisait pas à tout le monde, et la fameuse interjection accusatrice « c’est moche ! » est revenue à plusieurs reprises. Ici, les personnages étranges ont laissé place à de classiques animaux, bien propres sur eux, bien qu’arborant un design élégant et mignon. Une raison à ce changement : l’intégration de Feelings auprès des écoles par le biais du programme « Un jeu dans ma classe », initié par l’éditeur et Blackrock. Ce qui explique ce revirement graphique.

 

Tric Trac



On retrouve désormais un plateau octogonal, au lieu de l'hexagone d'autrefois pour accueillir 6 cartes. La présence du plateau est la constante avec les 3 types de cartes, avec toujours les mêmes catégories : en famille, à l’école et entre amis, mais on passe de 120 à 156 cartes, avec un quatrième paquet qui fait son apparition. Par contre au rayon des émotions, on passe de 24 à 18 cartes, certaines émotions plus ambiguës ayant disparu. Les cartes de Vote passent de 72 à 48, tandis que les cartes Partenaire et les jetons Joueur, eux, ont disparu de la boite au profit d’une règle simplifiée que je m’en vais vous expliquer.

 

Tric Trac



Les règles


Le placement se fait plus ou moins de la même manière, on met le plateau au centre avec le pion unique dessus et 6 cartes Émotion tout autour au lieu des 8 d’autrefois, et seulement 2 symboles sont désormais présents au dos des cartes, première simplification, puis chaque joueur reçoit un jeu de cartes d’une même couleur. On pourra toujours défausser une carte Émotion au début de son tour pour la remplacer, puis on tire une carte Situation et on lit à voix haute un des textes. Chaque joueur choisit ensuite la carte Vote qui correspond à son sentiment face à la situation énoncée, puis gros changement désormais le joueur actif choisit un autre joueur et annonce l’émotion qu’il pense que ce dernier a choisi. Si c’est correct, le pion avance d’une case. Puis le joueur ciblé fait de même, et ainsi de suite jusqu’à que chaque joueur ai joué. Et le jeu se poursuit ainsi jusqu’à que 8 cartes Émotion ai été joué, on compare alors le score d’empathie grâce aux cartes dédiées puis on détermine ce dernier. Exit donc les duos de joueur désignés par les cartes et le système de scoring multiple, mais plus personnel aussi, et place à la coopération et à l’empathie générale avec des tours de jeux plus simples et plus courts. 

 

Tric Trac

Tric TracTric Trac



Le ressenti



Alors que l’on pense à tort que les deux versions seront identiques, il n’en est rien ou presque. Car cette nouvelle version plus simple, bien qu’étant très proche de la première, propose une approche différente car moins compétitive et complexe, une version simplifiée qui sera idéale pour les plus jeunes qui pouvaient être perdus avec toutes ces cartes surtout auprès d’enfants n’étant pas habitués aux jeux de société. Dans cette version, le jeu se veut plus accessible et c’est d’ailleurs le but premier étant donné son implication dans le programme. On ne peut pas dire qu’il s’agit pour autant d’une version junior, car il propose une expérience différente, les deux jeux n’en sont pas pour autant complémentaires, car trop proches malgré tout pour justifier l’achat des deux jeux différents, et si vous possédez le premier, vous pourrez acquérir celui-ci pour y jouer avec des plus jeunes, mais ça ne sera pas indispensable. J’ai presque envie de dire que c’est pareil mais différent, une phrase emplie de non-sens qui pourtant sied vraiment à Feelings, qui comme les émotions qui se composent parvient à être ressenti de différentes manières, même si l’on parle de la même émotion ou du même jeu.

 

Tric Trac

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (1)

Default
Nydhyana
Nydhyana
Merci pour la comparaison.
Je vous recommande de visionner la vidéo du papotache sur la genèse du jeu, disponible dans la fiche du jeu. Vous saurez tout sur cette aventure hyper intéressante, du 1er proto, à la boite bleue, en passant par la boite orange.
On aimerait, du coup, que les vidéos TT reprennent, pour avoir leur vision, d'auteurs et éditeur, sur le passage graphique à la version animalisée.