Docteur Mops

Comment faire un jeu à succès ?

Comment faire un jeu à succès ?

Karine Gagnon ne vous donnera pas la recette magique du succès si vous voulez devenir ou si vous êtes déjà éditeur.

Néanmoins cette femme a écrit un mémoire dans le cadre de sa formation des sciences de la gestion à HEC Montréal.

Les textes d'analyses fondamentaux sur le jeu et notamment les jeux de société ne sont pas légions et celui-ci propose une approche intéressante en s'attaquant à un sujet assez casse-gueule : Les déterminants du succès d'un jeu de société.

Les 220 pages du mémoire sont disponibles sur le site de nos collègues des Dragons Nocturnes.

Comme le signale un intervenant du forum canadien, l'échantillon des personnes concernées est très restreint et local et aurait peut-être mérité un petit bémol sociologique. Il n'en reste pas moins qu'on y trouve pleins de notions passionnantes pour ceux qui veulent prendre un peu de hauteur dans la réflexion.

Rendez-vous chez les Dragons Nocturnes pour télécharger l'intégralité du texte.

Merci à Matthieu d'Epenoux qui nous a relayé cette info.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (3)

Default
Mulambo
Mulambo

Voilà Monsieur d'Epenoux, pour avoir du succès, il faut éditer le Monopoly, le Scrabble et Risk.

Il suffisait d'y penser.

:D

Olivier WARNIER

Je n'ai pas encore lu mais juste survolé cette étude. Cependant ce n'est pas étonnant que la majorité de la population aime les jeux avec ces caractéristiques, an comparant les ventes de JungleSpeed et de Caylus on en conclu la même chose. Ils analysent le jeu de société (déjà à la limite d'être un objet OVNI pour bcp de gens), alors de là à analyser les jeux de gamers.. on est en pleine niche. A quand une analyse de ce type sur 5000 joueurs de type "gros jeux" ? Jamais surement :(

Modeste et Génial

"De plus, les analyses effectuées ont permis de voir que la simplicité est de mise autant dans l’objectif du jeu que dans les directives pour y jouer. Toutefois, un jeu imprévisible et qui permet à tous les joueurs de créer des revirements de situation est souhaitable. A notre étonnement, on découvre finalement qu’il importe peu que le jeu relève ou non du Hasard, puisque l’expérience émotionnelle n’en sera pas affectée"

Ah bah si l'étude se porte sur les joueurs jungle speed aussi..