ludopant

Civilisation sur plateau : à la poursuite des Chimères

Civilisation sur plateau : à la poursuite des Chimères
 

Civilisation sur plateau : à la poursuite des Chimères

J'ai trouvé l'expérience de jeu de Civilization - le jeux vidéo - incroyable. Et donc, par extension, je me suis intéressé au genre du 4X, surtout du coté du JDS ! La liste des prétendants est longue. L’adaptation en jeu de société oblige à tout réduire pour prendre moins de place et faire des parties "courtes". Pour le coup, le format ne semble pas adapté au genre tant les compromis sont nombreux!

Le meilleur de tous

N’étant pas vraiment à l'aise avec l'existant, j'ai cherché dans mon imaginaire. Et de fil en aiguille je suis tombé sur une pépite, non pas de mon imaginaire, mais d'un jeu qui à traversé les millénaires : Le jeu de GO ! Je vais tenter de vous convaincre que c'est un jeu de civilisation ! Car il faut dire qu'au premier coup d’œil se ne sont que des pierres blanches et noires !

L'individu est au service du collectif

Le Go se joue avec des pierres noires et blanches posé sur le goban - une grille hortogonale. Toutes les pierres ont la même capacité du point de vue des règles. Mais elles sont toutes différentes par le moment et lieu où elles sont posées :

  • Une pierre dans une région vierge sera un éclaireur.
  • Une seconde pierre dans une région vierge créera une colonie.
  • Une pierre de renfort à une colonie sera un champs pour faire vivre la colonie.
  • Une pierre proche d'une colonie adversaire sera un espion.
  • Une seconde pierre sera le renfort pour épauler l'espion.
  • Une pierre de connexion constituera une chaîne de ravitaillement vers une colonie pour soutenir une invasion ou une colonie en difficulté.

Ceci est un exemple de la verbalisation d'une partie de GO. Il permet de construire une histoire avec une liberté incroyable. Et donc pourquoi pas une civilisation !

Le passé construit l'avenir

Mais la règle qui démultiplie les capacités du GO est la plus simple du monde : les pierres posées ne bougent pas ! C'est l'aspect "legacy" du jeu. Il faut traverser les âges tout en gardant l'héritage de nos actions passées. Cette règle fait basculer le GO dans le monde des jeux de développement. Le sentiment d'héritage m'est fondamental comme impression dans un jeu de civilisation.

 

Le GO vraiment un 4X ?

Les 4X représentent les quatre phases majeures théorisées dans une critique de "Master of Orion" :

  • Exploration
  • Exploitation
  • Expansion
  • Extermination
Ceci a été plus ou moins complété pour en faire un genre à part en entière avec les caractéristiques suivantes :
  • La taille importante du terrain
  • La diplomatie
  • L'extermination n'est pas dominante dans le jeu

Sans tarder, voici un portait du GO à charge pour le classer dans les 4X.

 

Exploration

Le plateau est vierge, le début de partie est dédié à l'exploration. Vous allez devoir prendre des positions. Une fois que les joueurs ont pris l'initiative dans chaque région, il va falloir visiter les positions adversaires. Quand les territoires commencent à se dessiner, vous aurez envie d'espionner en posant quelques pierres invasives et voir s'il n'y a pas une faiblesse ou la place de vivre.

Exploitation

Après avoir exploré une zone, il faut rentabiliser le coût ! Vous allez devoir développer des bases de vie, pour se transformer en territoires.

Expansion

Toujours dans un souci de rentabilité, vous allez utiliser vos bases de vie pour vous étendre et créer de plus grands territoires.

Extermination

L'extermination par l'encerclement est la principale mécanique du jeu de Go. Mais cette phase de jeu est à utiliser avec subtilité. Si vous n'aboutissez pas à l'asphyxie - et donc la capture - le coût de votre agressivité devient exorbitant. L'extermination est une possibilité mais il est assez courant qu'une partie se termine sans aucune capture significative.

Diplomatie

L'acharnement vous emmène à une mort certaine. Il faut accepter les échanges de positions. C'est fondamental de comprendre la diplomatie. Ces échanges ne sont pas formalisés ou verbalisés mais sont bien réels et fondamentaux.

Un grand terrain de jeu !

La plateau de GO est constitué de 361 positions, soit une grille de 19x19. Ce qui représente dans le monde du JDS un grand plateau ! Il permet une expression assez vaste des stratégies sans nous noyer dans l'immensité de l'espace. Et a l'avantage de produire de parties promptes (1h à 2h). Mais ce n'est pas la seule raison, pour les plus curieux je conseille l'article "Pourquoi le tablier 19*19 ?" par François Lorrain.

Conclusion

Ma poursuite de chimères ne s'arrête pas là en ce qui me concerne, je souhaite faire le chemin inverse et revenir dans le monde du JDS moderne en réalisant une thématisation du GO. Dans tous les cas, j'espère que cette perspective du jeu de GO en 4X change votre manière de regarder ce jeu et vous donne ou redonne envie d'y jouer!

L'héritage du GO dans les JDS

La mécanique principale du jeu de GO est simple : "l'encerclement" par asphyxie complète de libertés. Cette mécanique de jeu n'est pas populaire dans les jeux modernes. C'est assez frappant de voir à l'inverse les échecs inspirer massivement :

  • les forces sont en place.
  • l’extermination est le principal chemin vers la victoire.
  • la mise en place d'une hiérarchie de pions avec des capacités différentes.
  • les pièces se déplacent.
Le jeu de go garde une affiliation au jeu de développement et de gestion :
  • les forces sont à créer.
  • l'objectif est une accumulation avec la possibilité d'être taquin malgré tout !
Le GO inspire si peu ou est-ce une vision atrophiée des jeux de société de ma part ? Je suis curieux de connaître des dérivés du GO dans le monde du JDS moderne avec les principales caractéristiques :
  • partage d'un territoire.
  • capture par perte de liberté.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

À suivre chez les blogueurs...

Commentaires (17)

Default
LEauCEstNul
LEauCEstNul
Le jeu vidéo date bien de 1991 - https://fr.wikipedia.org/wiki/Civilization
Le jeu de plateau date quand à lui de 1980, soit 11 ans avant - https://boardgamegeek.com/boardgame/71/civilization
fly 83
fly 83
Merci pour cet article interessant qui fait cogiter ! Plusieurs remarques :
Concernant ce que tu dis en introduction, il me semble que civilisation jeu de plateau a précédé civilisation le jeu vidéo.
Concernant le font je pense que tu souléves ici une question qui est un vrai faux débat du type "la tomate fruit ou légume ?" Or la réponse est "les 2 mon capitaine" car le therme fruit est du point de vu scientifique et le second un point de vu culinaire. Les 2 possibilités ne s'excluent pas forcément. Ici, dire que le jeu de go est abstrait est vrai : point de vu thématique. Dire que ce soit un 4x me semble vrai aussi du point de vue mécanique. Là où il y a confusion c'est que tu sembles dire que les jeux de civilisation (thématique) sont des jeux de 4x (mécanique) or il doit certainement exister des 4x avec des thémes différents et des jeux de civilisation avec une mécanique qui n'est pas 4x (désolé, pas d'exemple en tête). Cette confusion est soutenue par une certaine habitude ou volonté de catégoriser les jeux de façon excluante comme pour les formes géométriques en maths "le losange a tous ses côtés de même longueur et c'est un quadrilataire donc impossible que ce soit un triangle équilatéral qui a pourtant aussi tous ses côtés de même longueur". Il faudrait plutot catégoriser sous forme de tableau à plusieurs entrées: pour en revenir à mon losange, il peut trés bien être bleu ou rouge, il ne sera pas exclu de sa catégorie losange pour autant. Pour les jeux, les 2 entrées principales pourraient être mécanique/thématique mais il pourrait y avoir une mutitude d'autres entrées qui ne s'entre excluraient pas forcément ( nb de joueurs par exemple).
Conclusion, ecrire un texte aussi long sur un smartphone, c'est la merde !
Messy
Messy
Le jeu video date de 1991 le jeu de plateau est arrive plus tard
fly 83
fly 83
le jeu de plateau date de 1989.
https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/civilisation/details
ludopant
ludopant
J'aime beaucoup la comparaison avec la tomate ! ^^
Tous les commentaires m'ont fait cogiter, et je me rends compte que je connais mieux le GO que le 4X ou les jeux de "civilisation".

J'ai joué à "Sid Meier’s Civilization"(années 90') et je fais référence dans l'article uniquement à celui-ci. Pour rebondir, Wikipedia donne une filiation(d'inspiration) entre le jeu de plateau des années 80 et jeu vidéo des années 90.

J'ai aucun problème avec l'idée de dissocier civilisation et 4X. Au contraire, je défend volontiers cette idée ! Mais du coup je viens de me relire, et en effet je navigue entre les deux en créant une confusion importante .

j'ai utilisé le mot "civilisation"comme raccourci pour parler choses différentes : le jeu en tant que digne représentant du X4 ou le jeu vidéo en tant que tel. Mais à aucun moment j'ai pensé au thème lui-même de civilisation - je ne serai trop vraiment le définir. A se niveau de confusion il faudrait que j’édite l'article pour clarifier @@.

Pour les jeux de civilisation sans être 4X - je tente Historia, Seven wonder.
4X sans le thème de civilisation, c'est plus compliqué mais je dirais le GO :D. !!
mferry
mferry
Excellent article. Moi qui suit joueur de GO depuis longtemps (mais par périodes, donc pas bien fort (entre 10e et 6e Kyu)) j'apprécie l'analyse. J'ai également lu que le GO mettait en oeuvre les mêmes capacités cérébrales que l'écriture. Bref c'est LE jeu universel ... ou qui devrait l'être. Bravo pour cet article.
Jonathan Pionnier
Pour compléter mon précédent post en rebondissant sur ce que tu dis (Go=forme de néo langage), je pense que jouer au Go avec des représentations thématiques (comme je le fais) revient à parler une langue étrangère en la traduisant à partir de la sienne. Tandis que d'autres joueurs jouent au Go comme isl le parleraient dans leur langue natale. C'est d'ailleurs presque un peu émouvant à voir pour un néophyte comme moi
Jonathan Pionnier
La thematisation d'un jeu abstrait n'est pas (comme on pourrait le croire) un simple vernis sans conséquence. Cest particulièrement vrai pour un jeu comme le go. Personnellement j'y est toujours jouer en imaginant mes pierres comme des soldats ce qui me pousse naturellement a développer une stratégie offensive. J'y joue avec un ami (bien meilleur que moi) qui se représente le goban comme une boite de Petrie dans laquelle chaque joueur cherche a faire pousser ses bactéries. Il développe naturellement une stratégie plus axée sur l'expansionnisme . Les meilleurs joueurs ne semblent pas thématiser le jeu, justement pour éviter le biais stratégique.
Je ne crois pas que "jeu abstrait" rime avec "jeu non thématisé". Je pense qu'un jeu abstrait est un jeu qui souffre d'une thematisation car elle réduirait son potentiel stratégique et ludique. Inversement un jeu non abstrait est un jeu dont les mécanismes bénéficient d'une thematisation car elle les rend plus intuitifs et/ou elle les connecte.

Donc pour revenir a ton postulat de départ (go=4x), je dirai qu'il démontre surtout que ta vision plurielle stratégique et ça laisse imaginer que tu puisses etre un très bon joueur 😃
ludopant
ludopant
Je suis très heureux, de lire des commentaires sur L'articulation entre le jeu, l'abstrait et la thématisation. Comme énoncé dans les commentaires, j'ai une vision très radicale mais j'en suis pas pour autant satisfait.

Sinon su le GO lui-même,
je ne suis pas un joueur expérimenté : je connais bien le GO car je suis curieux, et j'ai beaucoup lu sur le sujet. Les soldats est un parallèle osé dans la mesure ou une pierre ne bouge pas. Je suis plus à l'aise avec la boite de pétrie qui garde bien le coté "héritage" comme je l’évoque dans l'article. Et s'ajoute le coté organique - les pierres sont statiques mais bien vivantes. Une affaire de goût.
BlooDrunk
BlooDrunk
excellente comparaison, surtout que le Jeu de Go est trop souvent mal connu ou sous-estimé par rapport aux échecs, alors qu'en fait il semblerait qu'il soit encore plus stratégique et tactique que ce dernier, avec des mécanismes de jeux fort différents comme vous le signalez bien. Mécanismes qui peuvent paraître simplistes mais dont la profondeur et les possibilités sont incroyables, il suffit de s'intéresser aux parties à haut niveau pour s'en rendre compte. Je me suis récemment posé la même question que vous (pour un projet de jeu perso), une histoire de culture peut être? (plus joué en Asie qu'en occident donc moindre influence sur les mécanismes de JDP de chez nous..?)
ludopant
ludopant
Mon père et mon grand-père m'ont appris les Échecs : c'est simple mon rejeton lui jouera au GO (enfin j'espère :D)! Et je suis content de voir que je suis pas le seul à ergoter sur des sujets dans le genre dans le cadre de projets perso de jeu :).
forficule
forficule
Beaucoup de jeux fonctionnent sur le principe de privation de libertés, les colons de catanes, les aventuriers du rails : le joueur développe un chemin et les autres peuvent bloquer ce développement. J'aime beaucoup la notion de territoire et de frontières dans le GO, c'est sans doute une mécanique ludique à reprendre et qu'on ne voit pas beaucoup, hors l'occupation de territoires... Mais définir un espace vide comme territoire et le revendiquer pour soi, je ne vois pas d'exemples récents de jeu 4x avec cette mécanique.
Loder
Loder
C'est un très belle exercice de justification et je suis obligé de dire bravo. Mais avec autant de qualités argumentatives, je suis certain que tu es capable de faire passer François Fillon pour un honnête homme avec la même facilité que tu fais passer le jeu de Go pour un 4x. :-)
Plus sérieusement, le jeu de Go est un jeu abstrait et donc, par essence, pas un 4x. On peut jouer à un jeu abstrait en imaginant plein de choses dans sa tête, en se racontant une histoire mais ça ne change pas la nature du jeu. Si je regarde l'Oeuvre non figurative d'un Peintre contemporain et qu'elle m'évoque quelque chose, ça ne change pas le côté non figuratif de l'oeuvre.
Loder
Loder
Ce n'est que mon point de vue mais je respecte tout à fait le tien hein. Je connais très mal le Go mais la façon dont tu en parles me fait penser à Tigre et Euphrate. Je sais que ça n'a pas grand chose à voir mais Tigre et Euphrate est aussi un jeu presque totalement abstrait sur lequel le joueur peut mettre une surcouche thématique. Ou pas.
Basile Grimaud
Exercice de style très amusant, qui touche à mon jeu préféré. Je ne pouvais que saluer. L'argumentaire est rigoureux, la connaissance du go solide. L'idée de départ est peut-être un peu forcé, mais baste.
ludopant
ludopant
Merci, pour vos commentaires ! Je me rend bien compte que je prend une position originale voir abscons. Mais comme vous le souligner c'est surtout un exercice de l'esprit, à vrai dire. Je concède aussi volontiers que je suis partie de loin et que j'ai fait un long chemin.

@Loder,
Je sens que ça va être compliqué pour François Fillon :) car en fait je n'ai pas tant convaincu! Il se trouve que je suis aussi têtu que lui, mais je vais commencer par lâcher un peu de terrain :
Verbaliser le GO (ou tigre&Euphrate ) revient à se raconter une histoire. Je le mets en avant mais ceci ne constitue pas un argument car en fait nous pouvons tout imaginer. Pour exemple, un journal Suisse avait utilisé le GO pour raconter des escarmouches de la guerre du Vietnam. Donc rien à voir avec un 4X et je te rejoins complètement sur ce point.

Là ou je diverge c'est que j'ai tendance à voir tous les jeux comme abstrait. Certes l'auteur peut proposer du concret en réalisant un ancrage dans un univers. Mais c'est qu'une proposition de l'auteur. Cette habillage ne change pas la nature du jeu ;). Et donc un jeu est par essence abstrait ;) . Plus sérieusement ;) , il devient difficile pour moi de prendre la condition "jeu non-abstrait" pour qualifier 4X ou pas. Sinon aucun jeu ne serait être un 4X.

oui je suis volontairement taquin en reprenant tes mots :)
Signé l'avocat du diable :)
Loder
Loder
"Là ou je diverge c'est que j'ai tendance à voir tous les jeux comme abstrait. " Ok mais plus où moins abstrait. Entre mémoire 44 et un jeu de dame, on pouce des pièces sur un plateau et ça n'est pas très concret comme activité mais dans un jeu les pièces sont juste des pièces alors que dans l'autre, les pièces sont là pour évoquer des unités militaires ayant pris part à des combats de la seconde guerre mondiale. On peut jouer aux dames en se racontant toute une histoire de batailles rangées genre époque Napoléonienne mais ça reste un jeu de dame et il n'y a pas de volonté éditorial pour raconter une histoire.
Dans un 4x même s'il peut ne pas y avoir d'histoire du tout, je ne déplace pas des pions. Je déplace des unités. Je ne marque pas des points que je dépense. Je collecte des ressources que je dépense. Je ne prends pas un pion adverse. J'extermine une unité adverse. Il y a bien un surcouche thématique.
Si un auteur de jeu ou un éditeur prend un Go et thématise le jeu alors là oui, on peut avoir un 4x sans avoir à changer beaucoup de chose à la règle du Go.