Monsieur Guillaume

Chronicle : De La ligne noire, Kanaï !

Chronicle : De La ligne noire, Kanaï !

Lorsqu'en 2012 Love Letter apparait, Seiji Kanai, son auteur, n'en était pas à son galop d'essai. Si ses premiers jeux en 2006 et 2007, sans laisser de marque impérissable, prépare le chemin, c'est bien Cheaty Mage en 2008 qui marque une sorte de tournant dans sa carrière d'auteur. Pourtant, ce jeu ne sortira qu'en 2013 chez AEG. C'est donc bien Chronicle, le jeu de 2009 dont il est question aujourd'hui qui est son premier jeu à être édité hors Kanai Factory ou Japon Brand.

Default

De la version de 2009...

Chronicle est donc ré-édité en 2010 par le biais de Z-Man Games, à l'époque pas encore racheté par Filosofia. Les chemins qu'emprunte un jeu dans le monde sont parfois étonnants et nous pourrions nous demander ce qui décide de la destinée d'un jeu ? La question restera sans réponse ou sera par trop du type un cas / un jeu. Toujours est-il que ce n'est que cette année, 2015, où finalement Chronicle écrira la suite de son destin en nos contrées ludiques via, cette fois, Filosofia.

Default

Tu te lèves ou tu plies ?

Chronicle est un jeu de levées, constitués donc uniquement de cartes agrémentées d'un petit punchboard pour les points de Gloire, marqueurs de victoire. Les 36 cartes Personnages se regroupent en 3 couleurs et une couleur spéciale, nommée Joker. Dans chacune des trois couleurs Bleu (Pouvoir), Rouge (Amour), Vert (Sagesse), 10 cartes numérotées de 1 à 10. Chaque valeur, qui est aussi la force de la carte, se voit attribuer un pouvoir : Ainsi, le 8, qu'il soit Chevalier, Clerc ou Professeur, permet de faire défausser une carte à un adversaire. Les 6 cartes Joker ont chacune une capacité mais n'ont pas de valeur... enfin si, elles ont de la valeur, suivant comment nous les jouons... mais elles n'ont pas de valeur chiffrée, voilà !

Certaines cartes permettent de récupérer des alliés en main, d'en voler aux autres... voir même de changer la donne de la rencontre en y mettant fin immédiatement ou en inversant le cours des choses pour faire gagner la plus petite force. Une grande partie de l'intérêt du jeu vient de ces capacités et du moment où les jouer.

Default

À chaque tour, une carte d'un deuxième type sera révélée. Ce sont les cartes Récit. Il y en a 12 et chacune indique qui sera le premier joueur et quelle est la condition pour gagner un point de Gloire, ce qui du coup, indiquerai plus précisément un jeu de plis puisque le nombre de levées gagnées importe peu. Débat de spécialistes, fi donc, et voyons comment il se pratique.

Default

Que trépasse si je fais l'plis !

Chaque tour se jouera en plusieurs rencontres. Le premier joueur, généralement le vainqueur de la rencontre précédente, joue une carte, appelant ainsi une couleur. Le joueur suivant devra alors suivre. S'il ne le peut, il joue une carte de son choix face cachée qui n'a plus aucune force ni capacité spéciale. Il reste toujours possible de jouer à n'importe quel moment une carte Joker. Celui qui remporte le pli, généralement pour avoir posé la carte la plus forte, pose devant lui toutes les cartes, face visible. Ce sont ses alliés.

Le tour s'arrête à l'issue de la rencontre où au moins un joueur n'a plus de carte en main. Ceux à qui il en reste les ajouteront à leurs alliés. En fonction de la carte Récit jouée, les alliés des uns ou des autres feront gagner un jeton Gloire en écrivant les hauts faits, les Chroniques de l'Histoire. Le premier qui arrive à 3 points de Gloire remporte la partie.

À ceci s'ajoutent quelques subtilités : Les trois cartes de force 1 n'ont aucun pouvoir car ce sont des agents du Mal. Il existe de plus un démon, carte Joker, qui fait automatiquement gagné la rencontre en cours et qui est le dernier représentant du Mal. Prenez garde, avoir un agent du mal dans ses alliés à la fin du tour et vous voici irrémédiablement hors course pour la Gloire. L'Ange peut vous aider à ne pas garder le Mal en vous... encore faut-il le garder jusqu'au bout ! D'un autre côté, si vous maîtrisez complètement la Puissance des Ténèbres, ce qui revient à avoir les 4 cartes du Mal dans ses alliés, banco : La carte Récit est alors invalidé et le joueur malfaisant gagne directement 2 points de Gloire.

Enfin, le Couronnement du roi met en jeu trois cartes Récit d'un coup, là où l'Entretien avec un Dragon remet en jeu les deux cartes Récit précédentes. Multi-conditions pour déluge de Gloire !

Default

La marque du maître avant la lettre !

Chronicle est un jeu de Senji Kanaï, à n'en pas douter. Et il est étonnant d'y jouer "après" avoir jouer à Love Letter, là où ce jeu le précède chronologiquement.

Chaque carte a sa petite capacité et il n'y a pas une partie où l'on ne découvre une nouvelle façon, un nouvel environnement qui ne permette d'en tirer partie... ou de râler contre l'ironie du sort. Chaque carte Récit vient également renouveler l'analyse de notre main, tout en gardant une légèreté au jeu puisqu'il demande de s'adapter à la façon de jouer de vos adversaires. Jouable jusqu'à 6 joueurs, la configuration à 4 est clairement la meilleure, bien qu'à 5, il garde son sel. Les illustrations de l'ami de toujours, Noboru Suguira, conservées cette fois, accompagne agréablement, pour qui aime, ce voyage dans un pays imaginaire à l'Histoire faite de petites histoires d'amours, de conflits et autres jeux de pouvoir.

Très agréable à jouer, l'expérience de jeu et la connaissance des capacités des personnages apportent un sentiment surprenant : Il s'agit bien d'un jeu de plis mais où les cartes jouées et gagnées (les alliées) entrent également dans l'analyse des cartes encore à jouer, tout ceci en fonction de l'objectif de la carte Récit. Il n'est pas sans rappeler le Roi des Nains pour ces règles changeantes à chaque manche et ses cartes à usage particulier, mais reste intéressant à jouer jusqu'à la fin du tour, quoiqu'il arrive. Il y a aussi un peu des Piliers de la Terre : Le jeu de carte, qui permettait aussi de jouer carrément avec les cartes des autres joueurs. Quoiqu'il en soit, Chronicle est plus simple qu'il n'y parait et on se surprend à tenter des "trucs" et à en refaire une... parce que, là, j'ai failli gagner !

Tout bientôt dans la TTTV, ce jeu aurait dû arriver dans nos boutiques d'ici le mois de juin mais quelques problèmes repoussent son arrivée à priori à septembre.

Default


Chronicle
Un jeu de Seiji Kanai
Illustré par Noboru Sugiura
Publié par Filosofia
3 à 6 joueurs
A partir de 14 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 10,99 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (8)

Default
biblebrock
biblebrock

Grand fan de Kanai, si vous avez l'occasion je vous conseille mon préféré: RRR.

morlockbob
morlockbob

pas fan de cheaty mages, ni des dernières productions de seiji , mais son love letter étant un must, je lui laisse une chance :-)

@ mr G...c est vrai que le titre est si subtil que je ne l'avais pas remarqué

Erestor
Erestor

Tout pareil, vive les illustrations originales ! (Les adaptations mainstream m'ont fait passer mon chemin sur quelques jeux...)

sathimon
sathimon

Je te rejoins sur la publication de Cheaty Mages.Sachant qu'il a été publié par AEG on peut espérer qu'il soit dans les cartons de Filosofia :-)

Jacob101O
Jacob101O

J'aime beaucoup les illustrations de Sugiura et je suis ravi que des boîte comme Filosofia pour la réédition de Love Letters, ou Blue Orange qui propose l'envoi De R pour l'achat de BraveRats laisse une chance aux joueurs d'accéder à ces illustrations.

J'ai aussi apprécié Cheaty Mages qui mériterait à mon avis une traduction.

:)

arckaon76
arckaon76

Pas forcément fan du Japon mais aimant bien tout de même, je trouve les illustrations chouettes justement. Ca change de ce qu'on voit habituellement.

Hâte qu'il rejoigne ma collection celui-là (Plus que Love Letter) :p

sathimon
sathimon

C'est une bonne nouvelle ça !

Pour moi c'est LE jeu qui m'a fait découvrir les jeux japonais (c'est aussi le premier que j'ai traduit pour Seiji).

C'est un jeu très intéressant et cela renouvelle bien le jeu de plis.

Quant aux illustrations, je dois avouer que, moi, j'aime beaucoup les illustrations de Noboru Sugiura, et je suis content que Filosofia ait gardé les illustrations d'origine, et qu'ils n'aient pas fait comme AEG avec Love Letter et son style Renaissance (même si pour eux c'était justifié car inscrit dans la gamme Tempest).

Enfin bref, essayez de dépasser les illustrations si vous ne les aimez pas car le jeu en vaut vraiment le coup.

--> M. Guillaume, belle phrase d'accroche et belle référence !:-)

Phoebus77
Phoebus77

Le jeu à l'air très sympathique, mais qu'est-ce que les cartes sont laides. Surement adaptés pour l'Asie, mais pas du tout à mon goût. Celà me fait penser à Koryo, jeu très subtil mais pour lequel j'ai refait le design à ma sauce car le graphisme ne me plaisait pas. Cartes ternes et pas faciles à différencier par le graphisme même si ce sont les valeurs des cartes le plus important Mais évidement c'est une question de goût.

Ceci étant celà nous permet de découvrir des jeux venus d'ailleurs et une autre culture ludique.

banzaï!!!!