Monsieur Phal

Châteaux de Bourgogne, le jeu de dés chez Aléa.

Châteaux de Bourgogne, le jeu de dés chez Aléa.

Il arrive. Là. Quasi sans prévenir. Dans quelques jours. Le prochain Aléa. Le prochain Feld. Le prochain Toussaint. Qui ? Toussaint. Qui ? L’auteur de « OctoDice ». Qui ? Rhooooo….
 

Default

 

Un autre château en Bourgogne.

Vous connaissez forcément l’excellent « Les Châteaux de Bourgogne ». Mon jeu préféré de 2011. Un jeu dit « à l’allemande ». C’est à dire plutôt froid et calculatoire. Un truc de gestion avec des enchainements, de l’optimisation et de l’opportunisme dedans. Le jeu a eu un tel succès (chez les hardcores gamers) qu’Aléa a proposé une version « cartes » en 2016. Bien, très bien, mais elle a un peu moins convaincu. Le jeu n’était pas vraiment plus simple et à peine plus rapide. Il était autre chose, mais pas assez autre chose. Peut-être.

 

La TTTv courte d'un autre temps sur "Les Château de Bourgogne".
 

Cette année, Aléa revient à la charge avec « Les Châteaux de Bourgogne : Le jeu de dés ». Enfin, disons plutôt « The Castles of Burgundy : Le jeu de dés ». Pour cette version, Stephan Feld s’est associé à Christoph Toussaint. Si on regarde bien le livret de règles, tout en bas, il est écrit « © 2016 Christoph Toussaint ». De là à en déduire que c’est à la base surtout une idée de Christoph Toussaint, il n’y a qu’un pas. Mais peu importe. Les deux ont dû échanger, valider, bosser… ensemble. Et nous avons là un jeu qui a tout du jeu de base, mais en totalement pas pareil. 

 

Les plus au fait d’entre vous auront sans doute tiqué. Dans le jeu d’origine, dans « Les Châteaux de Bourgogne » version 2011, il y avait déjà des dés. Or donc, il peut paraître un peu étonnant de faire un jeu de dés à partir d’un jeu de dés. Certes, mais là où dans le jeu de base chaque joueur avait SES dés, ici, il n’y a qu’un set pour tout le monde. J’explique…

 

Default

 

Matériel. 

La boite de « The Castles of Burgundy : Le jeu de dés » est petite. Elle ne coute que 15€ en prix public conseillé. Elle permet de jouer de 1 à 5 joueurs, à partir de 10 ans pour des parties qui vont durer autour de 30 minutes. On est là, déjà, sur un format vraiment différent des 2 précédents opus. La boite est petite, car elle contient la règle, un bloc de feuilles « Domaines », 5 crayons de papier et 5 dés. C’est tout.

 

Principe.

L’idée globale fait irrémédiablement penser à un « Bingo ». Vous savez, ce « jeu » où l’on coche des cases dans une grille, au fur et à mesure de tirages Aléatoires. Je ne dirais pas que c’est pareil. Ce serait insultant. Mais on y pense. Forcément. Sauf que là, c’est bien plus malin. Voire carrément sous testostérone. En gros, on va lancer les 5 dés et tous les joueurs vont essayer de cocher les meilleures cases sur leur «  Domaine », en optimisant les Bonus, les enchainements, les combos pour marquer le plus de points de victoire.

 

Mise en place.

Chaque joueur va prendre une feuille « Domaine » du bloc. Ces feuilles reprennent le principe du plateau du jeu d’origine. Des hexagones de couleur, formant des zones. Châteaux, Rivières, Monastères, Pâturages… Tout y est, mais en plus petit. Tout autour, toujours sur la feuille, il y a des résumés des pouvoirs, des actions possibles, des bonus, un emplacement pour les points de victoire et d’autres bricoles. Évidemment, vous allez écrire sur ces feuilles, donc chaque joueur s’arme d’un crayon.

 

Default

 

Les feuilles « Domaine » sont de 4 types possibles (A, B, C, D). La disposition des couleurs, des zones ne sont pas les mêmes. Vous pouvez jouer en ayant tous la même, ou tous une différente. Il est recommandé pour la première partie de tous débuter avec une feuille A. après, vous faites ce que vous voulez.

 

Avant le premier jet de dés, chaque joueur va choisir son château de départ. Il y a en a 4 par « Domaine ». C’est à partir de ce Château que vous allez développer votre domaine, que vous allez remplir les petits « cercles blancs » dans chaque hexagone. Ce sont les seuls hexagones sans petite case blanche, car ils produisent une ressource génératrice de bonus. Chacun produit une ressource différente. Une des 4 possibles. Ce choix va non seul déterminer le début de votre exploitation, mais aussi le « bonus » que vous allez avoir en débutant la partie. Ce choix se fait sans concerter les autres, à l’abri des regards. Mais les joueurs peuvent décider de tous commencer avec le même départ, ou tous obligatoirement diffèrent. Bref, c’est vous qui voyez, mais là aussi, il est conseillé de découvrir le jeu en choisissant secrètement au départ.

 

C’est parti.

La partie va se jouer en 3 manches. Manches découpées en tour de jeu. Chaque tour étant géré de la même manière. Un joueur lance les 5 dés pour toute la table. Les joueurs analysent ce qu’ils peuvent faire avec le résultat des dés. Ils le font. Une nouvelle manche débute. Simple.

 

Les dés.

Il y a donc 5 dés. 1 dé « sablier »,  2 dés « couleur » et 2 dés « chiffres ».

 

A/ Le dé « sablier » : il indique le nombre de cases « sablier » qu’il faut cocher dans la zone « temps qui s’écoule ». Il y a 3 colonnes, 1 par phase. Chacune comporte 10 cases. Ce dé propose 4 faces avec « 1 sablier » et 2 faces avec « 2 sabliers ». La partie sera donc plus ou moins longue en fonction des tirages. Lorsque l’on tirera « 2 sabliers », il y aura aussi une vente de marchandises et donc des points de victoire si vous avez des marchandises en stock.

 

B/ Les dés « couleur » : ils indiquent dans quel type de zone vous allez pouvoir vous développer. Il y a 6 couleurs possibles. Vert pour les Châteaux, bleue pour les Rivières, violet pour les Monastères, grise pour les Mines, orange pour les Cités et jaune pour les Pâturages.

 

C/ Les dés « chiffre » : ils indiquent le chiffre que vous allez pouvoir inscrire dans le petit espace blanc d’un hexagone.

 

Que faire de ces dés.

DefaultL’effet basic du dé « sablier » est simple et expliqué dans le A du chapitre au-dessus. Par contre, vous allez devoir réfléchir un peu plus et jouer de bonus pour utiliser en combinaison les autres. L’idée est d’associer un résultat « couleur » avec un résultat « chiffre » pour inscrire le « chiffre » dans un hexagone « couleur ». Mais pas n’importe comment. Car il y a des règles. Et c’est là qu’est tout le sel du jeu.

 

D’abord, vous allez pouvoir vous développer uniquement dans un hexagone touchant un hexagone déjà « marqué ». Forcément, au tout début, cela ne sera possible qu’autour du Château que vous avez sélectionné au départ.  Soit 6 cases. Ensuite, pour marquer une case, il faut que le chiffre du dé « chiffre » que vous choisissez soit « compatible ». Et cette compatibilité change en fonction du typé de l’hexagone. Par exemple, dans les Monastères, seuls des 1 et des 2 peuvent être utilisés. Dans les Mines, seuls des 3 et des 4 sont compatibles. Pour les Rivières, ce seront les 5 & les 6. Les Cités c’est un brin différent. Là, n’importe quelle valeur fait l’affaire. Mais toutes les valeurs suivantes d’une même Cité (zone) devront être différentes. Pour les Pâturages, c’est l’inverse des Cités, toutes les valeurs d’une même zone doivent être identiques. Quand aux Châteaux, n’importe quelle valeur est possible, il faut juste qu’elle soit présente dans un hexagone adjacent.

 

Default

Les mines n'acceptent que des 3 et des 4 et produisent des Pépites...

Default

Les Monastères n'acceptent que des 1 et des 2 et produisent des Moines

 

Ne vous inquiétez pas, tout est résumé sur la feuille Domaine et c’est finalement assez simple.

 

Tactique de stratégie.

Il va donc falloir associer la bonne couleur et le bon chiffre. Parfois, comme dans le jeu d’origine, en utilisant des bonus permettant de modifier la valeur d’un dé ou sa couleur… Si rien n’est possible, ne vous inquiétez pas, vous récupérerez un « Ouvrier » que vous pourrez utiliser plus tard. Cela arrive au début, et cela sera utile à un moment ou à un autre.

 

Default

 

Tout ces efforts vous sont demandés pour compléter des zones afin de marquer des points et gagner des Bonus. Les points sont en fonction de la phase. Vous marquerez plus de points en phase 1 qu’en phase 3 pour une zone de taille équivalente. Comme dans le jeu d’origine. En complétant une zone, vous aurez droit à des Bonus. Par exemple, en terminant une zone de Mines, vous aurez le droit d’entourer une pépite. Pépite que vous pourrez dépenser  plus tard pour utiliser 2 fois les dés du tour, ce qui vous permettra de remplir un hexagone… et d’enchainer l’enchainement de la combo ! En terminant une Zone de Cité, vous entourerez un Ouvrier. Ouvrier que vous pourrez rayé plus tard afin de changer la valeur d’un dé. Contrairement au jeu de base, un Ouvrier ne fait pas +1 ou -1 au dé. Non. Là, en claquant un Ouvrier, vous obtenez la valeur que vous voulez…

 

DefaultQuand il y a un double Sablier, il y a vente. Si dans la case Bonus des Rivières vous avez entouré une Marchandise (en complétant une Zone de rivière ou en ayant acquis le Château donnant une Marchandise) vous allez pouvoir vendre votre Marchandise. Vous rayez la Marchandise, vous marquez 2 points de victoire et vous gagnez une Pépite.

Lorsqu’un joueur est le premier à compléter toutes les zones d’un type, il va marquer le plus gros Bonus de la Zone. Le second marquera le Bonus suivant. Comme dans le jeu de base.

À chaque fois que vous marquez des points de victoire, vous les inscrivez dans la zone dédiée aux PV.  À chaque fin de manche, vous faites le total.

 

Oui, mais comment je gagne ?

On enchaine les tours, en lançant les dés, en développant son domaine. À chaque fin de manche, on fait le total de ses points. Une fois la dernière manche terminée, on additionne tous les scores intermédiaires et on reporte le total dans la case où se trouve le « ? ». Celui qui obtient le plus gros score est déclaré « Grand Vainqueur » !

 

DefaultAnalyse rapide.

Je ne suis pas entré dans les détails. La règle complète fait 12 pages (format mini), avec des exemples et des illustrations. Elle est claire, précise, et finalement simple sans être simpliste. Ce que je vous ai décrit est, je crois, suffisant pour comprendre le principe et imaginer la chose. Nous sommes devant un jeu facile et rapide tout en étant malin et assez riche. Je crois. Je n’ai fait qu’une partie, mais j’ai très envie de recommencer. C’est généralement bon signe. Tellement que je suis sûr que si j’avais une application en ligne ou sur mon Smartphone j’en serais à 20 parties en 24h. Et ce serait moche pour ma productivité.

 

Les premières boites vont arriver autour du 15 août. Un peu avant ou un peu après. En tout cas, d’ici fin août, toutes les bonnes boutiques devraient l’avoir. Ces boites seront en français puisque chez Ravensburger, ils ont décidé de sortir leurs jeux en français sans délai supplémentaire. Une boite de « The Castles of Burgundy : Le jeu de dés » coutant moins de 15€, je pense que tous les amateurs du jeu de base voudront le posséder. Et ils auront raison. Sauf s’ils sont vraiment très allergiques aux dés. En même temps, s’ils étaient allergiques aux dés, ils n’auraient pas le jeu de base…

 

 

Les jeux dont on parle dans cette vidéo

Commentaires (11)

Default
antartic
antartic
Une bonne surprise visiblement?
Je pense que je vais en faire l acquisition.
PHILOPAT
PHILOPAT
Les explications sont très claires mais j'attend une vidéo pour vraiment me décider.
Broken
Broken
Merci pour l'analyse, ça a l'air bien, du coup je vais certainement y jouer.
Juste un petit Bémol, dommage qu'il n'ait pas prévu un système de feutres effaçables plutôt qu'un carnet de feuillet. Enfin chacun ses goûts ^^
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur Broken,

Je pense qu'au delà d'une affaire de goût, c'est une affaire de coût :o)
rekwell
rekwell
Lu et approuvé donc je viens de le commander.
rekwell
rekwell
Lu et approuvé donc je viens de le commander.
Mr. Kiki
Mr. Kiki
Merci pour cette bonne nouvelle et article intéressant.
CdeB Le Jeu de Cartes "à peine plus rapide"? Je pense qu'il se joue en 30 à 45 minutes. La simplification des mécanismes (on score les triplets, exit l'aspect spatial de placement sur son plateau, exit les tuiles connaissance) font que le jeu version cartes est sensiblement moins long que la version plateau et plus facile à sortir.

En tout cas, hâte d'essayer cette nouvelle déclinaison du jeu!
firstnose
firstnose
@ Broken: moi, personnellement, je plastifie les feuilles à chaud et j'utilise des marqueurs effaçables.
(Fait pour Roll Through The Ages, entre autres)
Broken
Broken
@ Monsieur Phal : Vous avez certainement raison.
@ Firstnose : Merci pour l'idée.
meliadus94
meliadus94
j'ai adoré le jeu de base et j'ai été bien moins convaincu par le jeu de cartes même si il reste un bon jeu mais celui là effectivement avec peu de matériel m'a l'air plutôt alléchant !
Ced78
Ced78
Huuuum ça donne envie de tester :-)