Casting, ou l'art de faire le bon choix

Casting, ou l'art de faire le bon choix
limp

L'éditeur qui a du chien et qui aime bien mettre du bleu sur ses boites de jeux, bref, Blue Cocker pour ne pas le citer, nous revient avec pour second opus, après "Medieval Academy", un intriguant "Casting".

Nouveau jeu et nouveau registre, car nous partons plus ici vers le jeu d'ambiance, le liant étant que les deux jeux restent accessibles au plus grand nombre.

Mais pour ce Casting, c'est quoi le pitch ?


"Casting, c'est l'art du teasing à partir d'une bobine..."

Imaginez un jeu de la famille des Dixit, Et Toque!, Mystères et consors; ajoutez-y une pointe de mauvais gout, et vous obtenez le gros de l'histoire. A faire un parallèle avec le cinéma, pour ce qu'une comparaison peut valoir, si vous avez vu ou entendu parler du scénario de base de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", nous pourrions en effet tenter un raprochement. Car bien souvent, dans ce jeu, pour parvenir à vos fins, vous utiliserez les clichés les plus connus de tous. Et inutile de faire votre cinéma : on sait tous que vous les connaissez ! Ca pourra tout autant faire rire ou sourire que déplaire, si bien entendu on prend la chose au premier degré. Pour ma part, je pourrais vous citer des jeux bien plus osés dans leur genre et qui ne m'ont pas géné du tout (War on terror, Suicide Bomber Game, Amazones, Emira...). A la limite, seul Lunch Money m'avait un peu géné. Et comme je trouvais le jeu très mauvais, le malaise s'accentuait.

Mais qui ne s'est pas déjà fait le film de la vie d'une personne croisée dans le métro ou dans la rue à son seul physique ? Casting, c'est l'art du teasing à partir d'une bobine...

Le principe : on joue avec 7 visages masculins ou féminins (le jeu en propose 48 de chaque). A votre tour, vous allez tenter de deviner, parmi ces potentiels acteurs en devenir, quels sont ceux que chacun des autres joueurs, agents, représentent. Vous tirez donc une carte et choisissez une des trois questions qui y est incrite (le jeu en propose 96. C'est déjà pas mal. A vous d'en réaliser si le coeur vous en dit). Chacun va vous répondre et selon les réponses, vous devrez désigner qui représente qui. Le dos dela boite propose "quel est son métier ?". Si vous représentez un homme de couleur, sur quels clichés partirez-vous ? Répondrez-vous videur, basketteur, balayeur, vigile, rappeur ou encore sprinteur, ou, focalisant sur le peu d'habits qu'on voit, sur l'expression du visage ou la coupe de cheveux pour le proposer homme d'affaire, footballeur, mafieux ou que sais-je encore ?

Ah, c'est pas beau de coller des étiquettes, hein ? Mais bon, n'a t-on jamais entendu dire que nous étions les champions en France ? Vite, un tournoi international de Casting, histoire qu'on redevienne champion du monde de quelque chose... "Préjugé", me direz-vous. Mais oui, c'est ce que je me tue à vous dire. Et Dieu que ça peut en être drôle.

"Ya pas photo : on en fera, des clichés..."

Mais rassurez-vous : si vous êtes de ceux qui n'osent pas jouer cette comédie là, on peut jouer à Casting tout autrement. Pour exemple, lors de mon premier tour de jeu sur ma première partie, je tombe sur un personnage aux oreilles décollées. La question posée est : "qu'a t-il dans sa poche ?". Je répond "une figurine de Dumbo" (j'aurais pu, dans le même genre tenter un hypothétique "du choux-fleur"). Bon, ça n'a pas payé, mais tenter de décrire l'illustration sans tomber dans des poncifs est tout autant entrainant et marrant et continue à ne pas être si aisé que ça.

Niveau matos, il aurait été un comble qu'un jeu sur cette thématique ne propose pas des écrans. Eh bien, oui, vous en aurez. Cela dit, j'ai dû détacher les miens au cutter tant la prédécoupe n'était pas suffisante. Par moments, elle n'était tout simplement pas présente. Petit regret également que l'on doive noter notre réponse sur des feuillets, qui s'épuiseront et ne sont pas écologiques (on va en utiliser du papier, tant on va y jouer à ce jeu). J'aurais préféré de jolies ardoises, même micro vu le peu qu'on aurait eu à y inscrire. Et si ça avait augmenté le prix du jeu, pourquoi pas ? Il est proposé à 21€90 dans la boutique où j'achète le plus souvent. Les jeux de ce genre en valent bien souvent 4 ou 5 de plus. Ca ne m'aurait pas ennuyé de les ajouter.

Quoi qu'il en soit, Casting, ça tourne. Et si je devais vous en donner mon impression finale en quelques mots pour conclure, je vous mimerais l'ovation qu'on peut faire dans un cinéma, quand le film à plut, lors du générique : "clap, clap, clap... de fin".

"Coupez ! il est nul ce dernier jeu de mots..."

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
limp
limp

J'ai réussi à en intégré une entre-temps. Je vous remercie pour celle en tête d'article.

Je lirais le didacto au cas où je réitère l'expérience...

Docteur Mops
Docteur Mops

Avec plus d'images et liens vers la fiche du jeu c'est encore mieux ;)

limp
limp

@Docteur Mops : je voudrais bien, mais il s'agissait là d'un premier article sur ce site, et je n'ai pas trouvé comment faire...

Peut-être pourriez-vous l'aider ? ;)