Docteur Mops

C'est pas faux ! - C'est quoi que vous n'avez pas compris ?

C'est pas faux ! - C'est quoi que vous n'avez pas compris ?

Aaaaah ! Les bons vieux quizz ! Aaaah ! Les fromages que nous aimons fourrer fièrement et violemment de notre bonne grosse culture générale.

Tout le monde aime répondre à des questions. C'est plus fort que nous.
Et même les questions c'est beau !
Est-ce qu'on ne passe pas notre temps à dire "Comment ça va ?" au lieu de "Salut" sans même attendre qu'on nous réponde en fait ?

Alors comme les professionnels aguéris qu'ils sont, Ludovic Maublanc et Bruno Cathala ont décidé de s'attaquer à un exercice de style en travaillant à quatre mains sur un jeu de questions. Voilà qui mérite un peu d’attention.

Résultat c'est n'im-por-te-quoi !

Enfin n'importe quoi... Vous allez comprendre. En même temps il ne fallait pas s'attendre à un truc bien sérieux avec ces deux énergumènes.

N'imaginez même pas la grosse boîte rempli ras le couvercle de cartes avec des citations d'Oscar Wilde, Guitry ou De Gaulle, la longueur du plus gros boudin ou la date de fondation de sous-commission à l'étude de la composition de l'assemblée consultative adjointe à la suppléance de la délégation de contrôle du dépassement en décibel des chasses-d'eau européennes.

Non.

Une petite boîte format Kangourou avec des questions que plus basiques tu meurs.
Genre "De quelle couleur est le lait ?".

Déjà en soit c'est assez drôle mais je vous accorde qu'il faut un esprit un peu distancier et chafouin pour en savourer la drolatique stupidité.
Non, il y en plus un vrai jeu. Faut pas exagérer. C'est pas comme ci c'était des artistes.

Default


Parce que si le but du jeu est bien d'être le premier à répondre convenablement, il faut s'entendre sur cette notion de "convenable".

Dans certains cas le convenable est de donner la bonne réponse mais dans d'autres, il faut répondre mal.
Et ça vous le découvrez juste avant de répondre.

Et là votre aimable et gentil petit cerveau près à répandre les molécules du bonheur dans tout votre corps et qui vous crie mentalement : JE LE SAIS JE LE SAIS LE LAIT C'EST BLANC JE LE SAIS VICTOIRE JE SUIS LE MEILLEUR HAHAHA VAS Y CHAMPION ÉCRASE LES TOUS BLANNNNNNNNNC !

Oui... C'est comme ça un cerveau. C'est pour ça qu'on aime les questions parce que le cerveau se sent utile et il nous envoie des gouzis dans le ventre pour qu'on fasse notre malin et qu'on recommence.

Et là le questionneur glisse doucement son doigt de quelques millimètres, et tandis que notre cerveau tout fou de bonheur et tout branleur qu'il est, envoie le message aux cordes vocales de prononcer BLAAAAAANNNC, nos yeux lisent soudain sur la carte le mot "FAUX.

La bouche est déjà en train de s'ouvrir, l'air commence à faire vibrer le son BLLLLL.
Et là haut c'est la panique.
Le mot FAUX vient d'être identifié.
Le cerveau comprend le piège et pousse un juron en envoyant à la volée l'ordre de prononcer VERT, BLEU, ROUGE.
La bouche déjà en plein boulot prononce enfin la réponse :

BLLLeuerbougebllle !

...

Et c'est le drame.
Vous êtes la risée de vos petits camarade.
Vous demandez à votre cerveau s'il n'a pas les molécules de l’invisibilité en stock mais celui-ci est bien trop occupé à générer un stock d'excuses prouvant que votre échec est essentiellement dû aux conditions et à votre voisin qui vous a poussé, au questionneur qui ne lit pas bien voire à puiser dans ce paquet inépuisable de "Non je déconne, c'était pour vous faire rire".

Et puis il y a aussi des questions absurdes.
"Quelle est la couleur des lettres de l'alphabet ?"

Là en général le cerveau cherche la faute. Ou vous fait penser à un chihuahua pour de sombres raisons freudiennes qui vous terrifient l'espace d'un instant.
Là. Vous devrez lui apprendre à répondre "C'est pas faux", la célèbre répartie arthurienne que même Chrétien de Troyes la connaissait pas.

Default


A un moment ou un autre vous allez vous sentir stupide. Puis... Vous allez voir que les autres aussi et ce magnifique organe capable d'effectuer des actions et de prendre des décisions plus vite que n'importe quelle machine actuelle va vous envoyer le message suivant : Hin... Hin!hin!.... Hinhinhinnnnn!
Et hop des gouzis de pure imbécilité dans le bidon.

On est peu de chose ma bonne dame.
Enfin surtout vous.

Ton cerveau veut voir le site en cliquant ici

C'est pas faux !
Un jeu de Sacha Guitry et Charles de Gaulle
Illustré en bleu
Publié chez le Scorpion Masqué
Pour 3 à 10 bérets basques dès 10 grammes
Tout public
Dispo le 5 octobre 2012

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (9)

Default
cernunnos
cernunnos

Quelle belle verve.

Et sinon à quand le jeu "Arthour! Couyère!"?

Ingalls
Ingalls

Moi je dis : fa paux, alors là, fa paux !

Eminence Grise

@goupil : mais vous avez 60 ans de retard !

goupil
goupil

Docteur, est-ce que vous abandonneriez au domaine public rôliste votre sous-commission à l'étude de la composition de l'assemblée consultative adjointe à la suppléance de la délégation de contrôle du dépassement en décibel des chasses-d'eau ? Les bons administrés d'Europole vous en sauraient gré, vous savez.

Bruno des Montagnes

Ah et puis.. maintenant on a une nouvelle formule: 0+0 = la tête... à Ludo !! ;-))

Bruno des Montagnes

Trop fort !!! merci pour cette news...

Voilà.. maintenant j'espère pouvoir aussi adhérer à la LIDJA !! ;-))

Teddy
Teddy

C'est pas faux

Govin
Govin

Faut reconnaître que le maître capello du jds s'est surpassé sur cette brève.

maester
maester

Cher Docteur,

Alors là, bravo pour cette news hilarante ! C'est que vous voleriez presque la vedette aux auteurs. J'aime beaucoup le ton de vos news mais pour celle-ci, c'est du grand art !