RUNES Editions

BLACKWOOD - petit détour dans l'atelier de l'illustrateur...

BLACKWOOD - petit détour dans l'atelier de l'illustrateur...

Alors que débute prochainement le festival Finist'Aire de Jeux, où "Blackwood" a été sélectionné pour le "grand prix des z'illus", il était temps de laisser la parole à Alödâh, pour présenter son travail et son approche dans l'illustration du jeu :

 

Commençons par une petite présentation...

Il n'est jamais simple de se prêter à l'exercice de la rédaction d'un article surtout quand il faut parler de son travail. La première chose qui me semble importante est de vous présenter mon parcours, histoire de poser le décor. Fils de peintre en Lettres, j'ai toujours baigné dans l'art graphique. Puis, très vite je me suis dirigé vers des études d'Arts Appliqués à La Souterraine, dans la Creuse (je peux vous dire que ça sur le CV ça ne s'invente pas ^^). 

Après un BTS Assistant en création industrielle, devenu "Designer Produit" (ce qui est plus vendeur), j'ai fini mon cursus à Paris pour faire un diplôme supérieur d'Arts Appliqués, toujours avec la spécialité "produit", car c'est le travail du volume lié à la fonction qui m'intéressait. Puis je me suis lancé en tant que Freelance pendant quelques années.

 

Tric Trac

 

Mais le jeu dans tout ça ?!

Depuis gamin, le jeu m'a, sans cesse, accompagné. Tout d'abord en admirant les figurines et les livres de jeux de rôle que mon frère, de 10 ans plus âgée, possédait. Il y a eu Space Crusade, Hero Quest ou encore Warhammer qui sont venus ponctuer mes vacances. Les jeux vidéo aussi se sont invités, dont un certain Zelda II (sur NES tout en anglais où je ne pigeais pas un mot. Faut dire que j'étais jeune, très jeune, peut être trop...). En tout cas, tous ces univers fantastiques m'ont complètement envoutés jusqu'à mon adolescence où j'ai décidé avec mon pote d'internat de créer un jeu de rôle. 

Puis le temps passe et les jeux de société modernes font leurs apparitions doucement, mais surement, dans mon paysage. Toujours dans une optique de projet personnel, durant mon temps libre en freelance, je décide de créer un jeu, Perigordiäns, inspiré d'une légende du Périgord (région où je vis actuellement). Et un jour, une annonce, sur facebook : "Libellud cherche un graphiste", je postule et c'est ainsi que l'aventure commence...

 

Tric Trac

"Bonjour, tu viens pour l'Aventure, eh ouais, je suis le nain"

Me voici donc graphiste puis aujourd'hui Designer produit et Motion designer au sein du studio Libellud (toutes les pièces du puzzle s'assemblent et j'ai l'impression d'être enfin dans l'univers qui me correspond). Puis lors d'un festival à Chamboultou, je rencontre Rémi de Runes Édition. Quelques semaines plus tard il me recontacte pour illustrer un jeu : Blackwood...

Tric Trac

                  Esquisse de recherche pour la fresque

 

Tric Trac                  Crayonné avant colorisation numérique

 

Tric Trac                  Illustration terminée

 

Mais que se cache-t-il derrière la forêt ?

 

Tout d'abord il y a une mécanique de jeu, celle de Philippe Tapimoket. Je teste le jeu plusieurs fois et je propose à Rémi de tenter de lier au maximum la thématique à la mécanique, ce que j'affectionne particulièrement dans un jeu. 

Après avoir déterminé l'univers et le style graphique, je développe un petit cahier de recherches, les illustrations se montent petit à petit. Puis très vite l'envie de créer un petit monde, se profile avec l'éditeur. Ainsi chaque chose est développée comme l'emplacement de la roulotte de Fagus dans la forêt où encore l’arbre où les sorcières fabriquent les petites marionnettes. Nous avons été jusqu'à scénariser l'ouverture de boite. 

Tric Trac

Sur la couverture, vous vous trouvez dans le village de Blackwood. Puis, en retournant la boite, vous êtes face à la porte d'une chaumière où vous apercevez, à travers une lucarne, un grimoire. Une fois la boite ouverte, vous découvrez le grimoire en question qui est le livret de règles et enfin, une fois le jeu installé, l'insert représente l'intérieur de la maison avec la porte que vous venez d'ouvrir.

 

De nombreuses discussions nocturnes avec mon gardien de la nuit préféré (Philippe Tapimoket) sur les réseaux sociaux m'ont permis de partager l'évolution de mon travail et surtout je tenais à transmettre à l'auteur toutes mes réflexions pour ne pas dénaturer son jeu. Il y a eu aussi des centaines de mails échangés avec Rémi, là aussi pour partager mes réflexions graphiques. Ayant beaucoup de liberté dans la manière d'aborder les choses je me suis permis quelques "easter eggs" comme par exemple sur la frise qui constitue le plateau, il y a une pancarte sur la gauche qui indique le chemin pour se rendre chez le magicien, il y a écrit dessus en runes "Tapimoket".

Niveau technique, rien de rare, je réalise mes crayonnés sur papier puis je colorise de manière numérique. Voici une petite vidéo pour expliciter tout ça :

https://www.youtube.com/watch?v=cOSWoIoiogo&feature=youtu.be

 

"Je ne connais pas la moitié d'entre vous à moitié autant que je le voudrais; et j'aime moins que la moitié d'entre vous à moitié aussi bien que vous le méritez." 

 

Pour terminer cet article, je tiens à remercier Rémi et Philippe de m'avoir fait confiance pour illustrer Blackwood et, par conséquent, mon premier jeu. Merci également à Régis de m'avoir permis de le faire et de vivre au quotidien une superbe aventure (au moins aussi bonne que celle d'un fameux donjon). Merci au Jury de Finist'Aire de jeux d'avoir sélectionné Blackwood pour le grand prix des z'illus et enfin merci à ma petite tribu pour leur soutien infaillible.

Alödâh - Thomas Dutertre

www.theartof-alodah.com

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (3)

Default
tapimoket
tapimoket
Merci Thomas,ce sont de sacrés souvenirs !
ReiXou
ReiXou
Oui merci pour les belles images
Dexter269
Dexter269
Très chouette article!