G. Winzenschtark

Attack of The Jelly Monster : déconfiture de gelée spatiale

Attack of The Jelly Monster : déconfiture de gelée spatiale

N'avez-vous jamais rêvé de mettre sa pâtée à un blob venu de l'espace, en le ponctionnant de cuillerées de gelée, le tout en bloblotant des bras comme un fou pour lancez des cubes gélatineux à 6 faces ? Parce que Antonin Boccara, lui, oui. Et l'envie lui a pris de partager ce rêve élastique, pour notre plus grand plaisir.

 

On se secoue la couenne !

Antonin Boccara est connu pour ses jeux emplis de sagesse d'un zen presque olympien où on gesticule en tout sens et à toute brindezingue. Des titres tels que Panic Island ou Un, Deux, Krôa ! révèlent à eux seuls toute la saveur excitée et excitante du bonhomme. Aussi, quand Libellud décide de publier son jeu de placement tactique contenant moult réflexion, il vaut mieux ne pas se fier aux apparences, et s'attendre à voir surgir un diablotin sur ressort au détour de la boîte.Tric TracEt bien la promesse est tenue, puisque Attack of The Jelly Monster vous propose de ne pas avoir le temps de réfléchir par le biais d'une mécanique qui gesticule dans tous les sens, mais en agissant avec tactique tout de même. Un jeu complètement barré et désarticulé, qui après bien des thématiques baroques, trouve finalement sa voie fin Février 2018 (et juste avant sur Cannes pour les veinards) dans le bloblotage cérébral d'une attaque de monstre gélifié.Tric TracLa boîte et son matos marquent en effet aussitôt le ton : nous sommes dans un jeu de rapidité et stratégie (mariage complètement improbable) cartoonesque, où il va s'agir d'être reconnu joueur faisant le plus habilement n'importe quoi. Les illustrations rondes et roses de Guillaume Duchemin donnent la couleur, avec style et invitation au voyage comme toujours chez Libellud, de cet univers série Z complètement foutraque, autant par son décorum que sa mécanique. Mais ne vous méprenez pas trop en pensant que Attack of The Jelly Monster est un pur party game. Nous avons plus affaire à un entre-deux ovniesque, puisqu'il va falloir suer autant du cortex que des aisselles.

 

Pas le temps de se gelée !

Concrètement, Attack of The Jelly Monster se joue en 4 manches, durant lesquelles vous allez devoir récupérer le plus d'échantillons de gelée spatiale, tandis que ledit monstre se fait sucer outre-atmosphère par l'armée.Tric TracLe jeu se déroule en simultané. Tous les joueurs lancent leurs dés respectifs, et en sélectionnent un pour le placer devant un quartier. Puis ils lancent à nouveau leurs dés, en placent un, etc... Lorsqu'un joueur a placé tous ses dés, il lance un dernier sablier de 10 secondes, pour permettre aux adversaires de ne presque pas faire n'importe quoi avec une tactique demandant une réflexion vitesse-lumière.Tric TracOn regarde alors les majorités de chaque quartier. Les joueurs majoritaires gagnent le bonus/malus affilié. Malus ? Vous allez me dire, mais bon sang de quoi donc ? Comment a-t-on pu se positionner intentionnellement sur un malus ? C'est que les joueurs sont aussi fourbes que frénétiques, et tandis que vous courrez aux placements les plus juteux, vos adversaires auront peut-être, dans votre dos bêtement tourné, modifié les capacités de chaque quartier. En effet, les valeurs des dés ne servent pas qu'aux majorités, mais aussi, pour un 1 ou un 2, à virer un 6 ennemi, et pour un 3 ou un 4, à modifier le bonus du quartier vers un résultat meilleur ou pire !Tric TracIl vous faut donc avoir l'œil qui rebondit partout, entre vos placements anciens, futurs, et potentiels, vos résultats de dés, ceux de vos adversaires, le cours des bonus, le tout bousculé par les bras de vos ennemis traversant la table, le bruit des dés qui roulent, le chrono qui coule les 10 dernières secondes et que râââh il vous reste encore 3 dés en main donc tant pis c'est pas grave on se met là ah non zut c'est de la merdgelée. Histoire de ne pas simplifier les nœuds de cerveaux, le plateau tourne d'un quart de tour à chaque manche, de quoi perdre un peu plus vos repères dans cette joyeuse pagaille.

 

I blob you !

Alors oui, nous ne sommes pas dans un jeu de réflexion pure. Mais nous ne sommes pas non plus dans un jeu purement physique de rapidité. En fait, Attack of The Jelly Monster entre dans cet espace obscur que j'affectionne tout particulièrement : des jeux demandant une réflexion stratégique, contrecarrés par une mécanique grotesque et physique. Alors il faut aimer, clairement ne pas faire aussi n'importe quoi qu'il y parait, calculer un millipoil, et surtout saisir les opportunités dans le flash de l'éclair d'un orage d'été.Tric TracSi vous êtes amateurs du ludique ovniesque qui joue autant avec vos méninges que vos réflexes, il y a de quoi se trancher de bonnes parts de rire avec le plat de gelée d'Attack of The Jelly Monster. Car c'est bien là que jaillit tout le potentiel du jeu : tantôt être ravi de se voir parvenu opportuniste avisé, tantôt illuminer son regard d'incompréhension face à ses propres choix complètement et plaisamment crétins. De la frénésie naissent des fous rires d'absurde, aussi absolument délicieux qu'un pudding anglais cuisiné par un français.

Attack of The Jelly Monster réjouira les amateurs de desserts à agresser, de mouvement physico-psychique, de réflexe et réflexion, et de wateufeuk ludique.

 

Tric Trac

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default