Art Robbery, vol d'art et dressage de Dobermann

Par Monsieur Julien

Publié le 8 nov. • Lecture 4 min. •  3627 vues

Art Robbery, vol d'art et dressage de Dobermann

Vous avez planifié votre coup durant des mois, trouvé le meilleur copiste qui pourrait faire passer un faux Rembrandt pour un vrai, appris l’art de la contorsion pour vous faufiler entre les détecteurs laser, trouver le moyen infaillible de faire sortir une oeuvre d’un bâtiment sous haute protection, et finalement êtes passé à deux doigts de la fortune, doublé par un voleur bien plus vicieux que vous.

Les imprévus font partie du métier de voleur, on joue une partie pleine de rebondissement, surtout quand on est plusieurs à convoiter les mêmes œuvres.

 

C’est un peu ça Art Robbery. En lançant une partie, vous allez rapidement comprendre que vous êtes là pour voler dès que vous en avez l’occasion, mais surtout que vous ne pouvez faire confiance à personne, et que ce que vous avez volé le tour précédent ne vous est pas complètement acquis.

 

C’est pour cette raison qu’il ne faut pas se jeter tout de suite sur les gains intéressants, il vaut mieux être le dernier à voler les autres.

A part si vous avez réussi à récupérer le doberman, mais serez vous vraiment protéger de la fourberie de vos concurrents.

 

On voulait vous le faire découvrir parce que, tout d’abord, on n’en pas du tout entendu parlé alors qu’il en vaut vraiment la peine, et puis c’est une belle idée pour Noël, un jeu simple, rapide, avec tout juste ce qu’il faut de coups bas et de stratégie pour un public encore novice.

 

Tric Trac

C’est Helvetiq qui est aux manettes de ce petit jeu, et qui a réussi à caser les 55 cartes, 36 jetons Butin et le gros meeple Doberman dans une boite au design sobre et original.

 

C’est quoi le plan ?

Chaque voleur va avoir en permanence en main 5 cartes numérotées de 0 à 5 ou spéciales.

Tric Trac

Au centre de la table, les joueurs auront disposé une pioche et 4 tas de jetons de même couleur.

Chaque couleur représente une manche, un “raid” comme appelé dans la règle.

On va, au premier raid, étaler face visible les jetons jaunes, au second les verts, puis les bleus, et pour finir les rouges.

Tric Trac

A votre tour, vous allez prendre une carte de votre main, la défausser et voler le jeton dont le chiffre correspond, soit au centre de la table, soit devant l’un de ses adversaires.

 

Ça c’est la base du jeu.


 

Votre botte secrète

Vous allez certainement voir passer dans votre main des cartes spéciales qui sont au nombre de trois : Le vol de tableau, le doberman, et la boss.

La carte vol de tableau va tout simplement vous permettre de voler, uniquement au milieu de la table, n’importe quel jeton.

Tric Trac

Quand vous jouez le Doberman, vous récupérez le gros meeple de chien aux oreilles pointues qui va empêcher les autres de vous piquer vos jetons. Bon chien chien.

Quand l’un de vos adversaire joue une carte correspondante à l’un de vos jetons devant vous, vous allez pouvoir soit lui donner le jeton, soit lui donner le molosse.

Tric Trac

Vous allez donc pouvoir protéger certains jetons importants comme le 5, le 4, le jeton Boss, ou les jetons à points… je vais y venir.

Tric Trac

La carte Boss va vous permettre de récupérer un jeton boss. Il est facile à trouver, il représente une dame et un 5.

A la fin de la manche, vous ne pouvez garder ce jeton boss que si vous possédez également un 4 ou un 5 du même raid (même couleur).

Il vous fera gagner des points supplémentaires en fin de partie.

 

Fin du raid et fin du jeu

Une manche, ou raid, se termine dès l’instant qu’il n’y a plus de jetons au centre de la table.

A partir de ce moment-là, chacun met de côté les jetons qu’il a volé, il les sécurise.

Si vous n’avez pas de quoi garder le votre jeton boss, vous le remettez dans la boite.

On passe au raid suivant en retournant les jetons de la couleur suivante, et c’est à la personne qui possède le chien de garde de commencer.

 

Le jeu se termine au moment où le dernier jeton du dernier raid est volé du centre de la table.

Chacun additionne les valeurs présentes sur ces jetons, et le gagnant est celui qui a le plus grand nombre.

 

Mais Attention !!

Peut-être avez-vous remarqué que, sur certains jetons, des points blancs apparaissent dans un coin. Ils sont très importants puisqu’ils vont définir si, à la fin de la partie, vous vous faites attraper par la police ou pas.

 

En effet, avant de compter les points des joueurs, on va vérifier la majorité de points. Si vous êtes minoritaire, que vous êtes le joueur possédant le moins de points sur ses jetons, vous êtes automatiquement éliminé puisque vous allez en tôle. Oui, on peut le dire, c’est violent.

Tric Trac

Donc, au cours de la partie, c’est bien beau d’avoir le plus grand nombre de points et de faire le malin ou la maline, mais si vous n’avez pas pensé à ce point crucial, vous êtes foutu(e).

 

Rien à redire

Rapide, simple, efficace et amusant. C’est vraiment ce que l’on va demander d’un jeu de ce type, et c’est ce que nous a donné Art Robbery.

Les règles sont fluides et bien écrites, le matériel est dans les normes, le packaging bien pensé puisque c’est une petite boîte facile à transporter, et il y a ce chien de garde version gros meeple qui fait le petit truc en plus du jeu qui le fait forcément sortir du lot.

 

C’est bête à dire, mais la mécanique n’est pas révolutionnaire par rapport à d’autres jeux d’ambiance, mais forcément le Doberman attise la curiosité.

Alors ce n’est pas aussi WTF que le char d’assaut en métal dans l’une de nos grandes découvertes d’Essen Victory Tank, mais quand même :)

 

Alors d’ailleurs, petit conseil si jamais vous avez ça chez vous, je vous le dis parce que c’est ce que l’on a fait instantanément à l’officine : mettez un coup de bombe noire sur le chien, il aura tout de suite beaucoup plus d’allure !

 

Pour ce qui est de la mécanique, vous allez devoir composer avec la chance du tirage de cartes, bien sûr, mais vous allez devoir user de stratégie pour ne pas vous faire piquer ce que vous aurez déjà volé.

Il vaut mieux souvent garder ses grosses valeurs, pour faire en sorte de ne pas être le dernier à voler une valeur, et ce avant la fin du tour, et en faisant attention à la protection du chien.

 

Pour conclure, c'est un jeu créé par Reiner Knizia et édité par Helvetiq, pour des parties de 20 minutes, de 2 à 5 joueurs, et à partir de 8 ans.

Vous pouvez le retrouver chez votre ludicaire favori au prix avoisinant les 15€.

 

 


Monsieur Julien

Commentaires (1)

Default
melodynelson
melodynelson
Simpliste et plat ?