Docteur Mops

Arlequin c'est une vraie passoire

Arlequin c'est une vraie passoire

"Quid enim potest esse tam ridiculum quam sannio est ? Sed ore, vultu, [imitandis moribus,] voce, denique corpore ridetur ipso." disait Cicéron. J’avoue que c’est juste histoire de commencer cet article par un peu de latin. Ça pose son truc non ? Pas sûr que cela a grand chose à voir avec le prochain jeu des éditions La Haute-Roche mais qui lit encore le latin aujourd’hui ?

En tout cas, ce n’est pas de n’importe quel bouffon dont il sera question mais d’Arlequin qui donne son nom à ce jeu qui sera publié en septembre 2014 dans le petit format Kangourou.

Pourquoi « Arlequin » ? Pensez donc au Joker. Pas à celui grimaçant, l’ennemi de Batman mais bien la carte que l’on trouve dans quasiment tous les jeux de cartes traditionnels. Visiblement le petit Joker, représenté par un bouffon aurait fait son apparition dans le jeu allemand de l’Euchre vers 1870 en tant que carte la plus forte. En France on ne commencera à la trouver qu’en 1902.

Default

« Arlequin » est un jeu très fortement inspiré du Poker Menteur, lui même affilié aux traditionnels Dudo et Perudo sud-américains. Celui-ci peut se jouer soit avec des cartes soit avec des dés dans ses déclinaisons « jeu de comptoir ».

Nous trouverons donc dans cette petite boîte un jeu de 37 cartes numérotées de 7 à As avec 4 Jokers de base et 1 Joker multicolore.

Default

Chaque joueur commencera une partie avec 13 points que l’on figurera à loisir avec des haricots, une feuille de papier ou des bébés ornithorynques suivant ce que l’on a sous la main.

Le premier joueur piochera 2 cartes dans la pioche préalablement mélangée puis se tournera chafouin vers son voisin pour lui faire une annonce mais sans montrer ses cartes. Les annonces sont les suivantes (par ordre croissant) :

  • Deux cartes dépareillées
  • Une Paire
  • Une Suite de 3 cartes
  • Une couleur de 3 cartes
  • Un Brelan
  • Un Arlequin : 4 cartes de couleurs différentes
  • Une double Paire
  • Une Suite de 4 cartes
  • Une Couleur de 4 Cartes
  • Un Carré
  • Une Suite de 5 cartes
  • Un Full
  • Une Couleur de 5 cartes
  • Un Quintet
  • Un Grand Arlequin : 4 cartes de couleurs différentes + l’Arlequin

Mais ? Mais alors Docteur Mops ? Comment faire une combinaison de 5 cartes si nous n’en piochons que deux ?

J’y viens.

Une fois l’annonce faite au voisin, celui-ci peut l’accepter mais s’engage alors à en tirer une plus forte aussitôt. Soit il pense que l’annonceur bluffe et il dit « Zitto » (Silence en italien). On vérifie alors si l’annonce est vraie ou pas.

DefaultDefault

Dans tous les cas, un des deux zozos va perdre des points. Soit l’accusateur parce qu’il se trompe, soit l’annonceur parce qu’il a menti. Je vous passe le système de pénalités mais sachez juste que plus on risque et bien… plus on risque.

Donc imaginons que votre voisin qui a pioché 2 cartes vous annonce une Paire. Si vous acceptez son annonce, vous aurez le droit de piocher 3 cartes pour faire mieux. Idem si l’annonce est un Carré, on pourra alors piocher 5 cartes. De toute manière c’est marqué sur la carte d’aide de jeu…

Donc tout le monde va perdre des points ou presque et chaque joueur qui tombe à zéro est viré. Il ne doit en rester qu’un qui sera le grand bouffon.

Default

Comme vous le constatez, le jeu est similaire au jeu traditionnel à quelques petites différences près qui feront donc la différence de pas pareil. Ici les combinaisons sont plus nombreuses. De plus, l’ambiance sera aussi assurée par les illustrations originales de monsieur Alexandre Honoré. Pas de révolution donc mais de la tradition modernisée et un petit jeu pas cher qu’on peut glisser dans sa poche kangourou.

Je sens que quelques uns d’entre-vous sont un peu chiffonnés. Ça vous dit quelque chose ce jeu hein ? Et pas que le Poker Menteur. Vous avez raison. Si le jeu est crédité sous le pseudo de John Vortex, se cachent derrière une bande de pieds nickelés : Antoine Blanchard, Jonathan Blandin, Maël Bleomelen, Yohann Gouban, Guillaume Jeannic et Olivier Mousseau. Ce fier clan breton avait déjà auto édité ce jeu ce jeu sous le nom de « La Passoire ». Allez ! Chouchen pour tout le monde !

► Notre présentation de La Passoire : clic


Arlequin
Un jeu de John Vortex
Illustré par Alexandre Honoré
Publié par La Haute Roche
2 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 29 minutes
Prix: 10,50 €


DefaultDefault

Le premier Joker français - 1902

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
Minstrel
Minstrel

@Thierry Lefranc

C'est pas faux...

ThierryLefranc

"Celui-ci peut se jouer soit avec des cartes soit avec des dés"

De toute façon ce n'est pas grave, ce qui compte c'est les valeurs...

cidrixx
cidrixx

@Thierry Lefranc ...heuuu... Sirop de 14 !!?! :)

JustGat
JustGat

Pour l'avoir essayé au Paris est ludique, on a fini nos deux journées de festival dessus.
Si on rajoute les règles farfelues sur les jokers et l'arlequin (changer de place ou de sens), ça rafraichit clairement le poker menteur. Le côté jeu de 32 cartes inspiré par le carnaval de Venise est également pas mal foutu (je pense aux différents symboles représentés par des masques), même si au final l'illustration présente (comme beaucoup de jeux en fait) n'en font pas quelque chose d'exceptionnel, mais plus appréciable, et parfois le design, ça a du bon quand même (c'est cadeau Suburbia, no offence).
En clair ça s'explique vite, ça se sort à partir de trois, on peut être 4927 ça ne change rien (sauf le temps de jeu :') ) et oui, c'est une petite boite à 10 balles pour un jeu de 32 cartes améliorées, mais en soit, Braverats entre nous ... :)

Un futur achat pour un apéro avant de commencer les choses sérieuses :)