20.100

Après la poésie, les contes

Après la poésie, les contes

En à peine deux jeux, Libellud se hisse au firmament des éditeurs français de goût. Après le poétique "Dixit", voici le merveilleux "Fabula". Régis Bonnessée et Jean-Louis Roubira savent dénicher des illustratrices de talent. Après l'univers rêveur et enfantin de Marie Cardouat, ils ont cette fois exploité celui plus sombre de Mélanie Fuentes. Pour un résultat qui laisse, encore une fois, sans voix.

Default

Cette fois, les deux compères sont aux manettes de ce jeu où il va falloir prêter main forte à Wilhelm Grimm qui s'apprête à écrire un nouveau conte. Un joueur endosse pour la partie le costume du célèbre conteur. Il choisit une illustration parmi les 20 grandes que contient la boîte et sort le scénario qui y correspond. Les autres se glissent dans la peau de douze archétypes des contes, le chevalier, la princesse, lé fée, le loup, etc. et vont proposer au conteur comment ils pourraient se glisser au mieux dans son histoire.

Pour les aider dans cette tâche, Grimm a préalablement posé au centre de la table des cartes représentant divers objets. Les joueurs vont devoir les utiliser pour faire leurs propositions.

Default

Prenons un exemple : "Enfin vous voilà mes chers compagnons ! Maintenant que l’inspiration est de retour ne perdons pas de temps : commençons à écrire ensemble ce nouveau conte. L’histoire pourrait débuter ainsi : Il y a fort longtemps, la reine des sauterelles avait organisé une grande fête dans son palais de verdure et de lumière, pour célébrer le retour du printemps. Tous les habitants des environs étaient invités, grillons musiciens, scarabées enchanteurs, coccinelles, fourmis et autres insectes de tous poils, mais aussi des créatures plus bizarres, qui marchaient sur deux pattes et vivaient dans la ville-champignon voisine. Mais, la veille des réjouissances, une catastrophe vint perturber les préparatifs de la fête : un géant comme on n’en avait pas vu depuis des lustres vint piétiner de son pas lourd les jardins du palais de la sauterelle où devaient se tenir les festivités. Et comble de malheur, chaque fois qu’il était sur le point de s’éloigner, il revenait sur ses pas manquant d’écraser les petits habitants terrorisés. Son manège ne semblait jamais s’arrêter. Alertés par un jeune moucheron, quelques invités du village voisin décidèrent d’accourir en toute hâte afin de porter secours à la reine des insectes et à son peuple.
Humm, pas mal pour un début !
Maintenant mes compagnons imaginaires, je verrais bien le premier chapitre raconter comment vous pourriez attirer le géant en dehors des jardins de la reine. À vous de me le dire."

Default

Les joueurs, à tour de rôle, vont alors se saisir d'un objet et raconter comment ils pourraient faire avancer cette histoire. En utilisant un pinceau ou un sablier par exemple ? A chaque joueur, le conteur va ensuite attribuer -ou non- une plume, selon que l'histoire lui aura plu ou pas.

Il sera alors temps de se lancer dans le deuxième chapitre. "Merci pour ces bonnes idées, cela m’inspire la suite : le géant s’est éloigné un peu, mais voilà qu’il arrache maintenant les fleurs du jardin de la reine. Eh bien dans le deuxième chapitre montrez moi comment vous pourriez protéger nos amies les plantes de cet intrus destructeur." Cette fois, le conteur attribuera deux plumes lorsqu'il sera satisfait. Puis viendra la troisième chapitre où trois plumes pourront être données. "Bravo ! Vous vous débrouillez très bien ! Mais vous allez encore pouvoir vous rendre utile. Le géant vient de s’emparer de la fille ainée de la reine des sauterelles. Assis sur une pierre, il est entrain de l’observer entre ses gros doigts. Je crois qu’il est temps maintenant pour vous d’aller délivrer l’infortunée princesse. À vous de jouer pour ce troisième chapitre !"

Default

A ce stade de la partie, il ne reste plus que deux objets sur la table (la règle est bien faite). Les deux meilleurs joueurs vont alors devoir s'affronter pour écrire l'épilogue de l'histoire. Les deux doivent alors faire une proposition utilisant les deux objets. Et le meilleur l'emportera. Pour corser la tâche, la fin est plus impromptue, plus surprenante, comme ceci : "Voilà quelques pistes fort intéressantes pour mon histoire. Il ne me reste plus qu’à trouver une fin. Et si le géant n’était tout simplement qu’un homme? Il ne cherchait pas à piétiner les jardins de la reine et à saccager ses plantes. Il faisait juste les cents pas et avait eu l’idée de cueillir un bouquet de fleurs sauvage en attendant que sa bien aimée arrive à leur rendez-vous. Celui de vous deux qui réussira à occuper l’attention du bonhomme jusqu’à la venue de sa dulcinée, afin d’éviter que d’autres dégâts ne soient commis dans le jardin de la reine, sera assurément le héros de ce conte."

Initialement, le jeu devait s'appeler Grimm. Mais il s'est avéré que FFG comptait déjà développer une gamme autour du jeu de rôle également nommé Grimm. Il a alors fallu trouver un autre nom, "Fabula". Le conte en latin, comme un clin d'oeil à "Dixit".

D'autres histoires viendront enrichir les possibilités des joueurs. Elles seront proposées sur le site internet de l'éditeur.


> Les Insectes en grand

> Le blog de Mélanie Fuentes


"Fabula"
un jeu de Régis Bonnessée et Jean-Louis Roubira
pour 3 à 8 joueurs
à partir de 8 ans
édité par Libellud
disponible en septembre prochain

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (13)

Default
Lokantl
Lokantl

A tester, j'ai déjà un apriori positif, mais la description ne me suffit pas...

Sthorm
Sthorm

En tous cas, graphiquement parlant c'est encore une fois du haut niveau. Avec Mélanie Fuentes et Marie Cardouat, chez libellud ils ont déniché un duo d'illustratrices de tout premier ordre. Bravo

Wutang
Wutang

Eeeeh c'est la police d'écriture du jeu pc neverwinter night's c'est marrant.

Oui c'est un commentaire qui vaut ce qu'il vaut.

Mclockid
Mclockid

Libellud nous sort encore un jeux merveilleux. S'il fait immanquablement penser à "Il était une fois...", il est sublimé par des illustrations splendides et une mécanique plus habile que dans le jeu cité ci-dessus (début de l'histoire déjà posée, rôles des joueurs,...). L'ambiance sera sans nul doute au coeur de ce jeu, jeu que je m'empresserai d'acheter dès sa sortie ! Bravo Libellud pour vos choix.

bnj
bnj

Super idée d'avoir changé d'illustratrice. Bien sûr, Marie Cardouat est super, mais c'est important de changer de temps en temps. Me réjouis de voir.

Sparrow
Sparrow

et bien, rien qu'à en lire l'excellent article de M. 20.100 , le fan de Dixit et d'Il était une fois que je suis a des sueurs, le cœur qui bat, l'adrénaline qui monte et .... septembre vous dites ?? rhaaaaa :):)

Florent T.
Florent T.

Yo.

Alors pour y avoir goûté tout récemment, je me réjouis à plusieurs niveaux. D'abord je suis content que Grimm se soit transformé en Fabula, parce que peut-être que certains joueurs seront ainsi moins bridés et moins enfermés dans un univers pour constituer leurs histoires. Il sera plus agréable de fabuler que de vouloir calquer des références aux textes rapportés par les Grimm...

Ensuite, la partie est très courte, ce qui permet de ne pas être trop longtemps dans une ambiance immergée et pouvant être étouffante pour le joueur peu enclin à créer et à élaborer des histoires et des univers sans avoir de parcours à suivre avec des cases et des cartes!

On rentre très facilement dans la partie.

Et durant les parties que j'ai faites, la récompense ne symbolisait pas spécialement une notion de compet', mais soulignait une affinité du conteur pour la trouvaille du joueur. Et en faisant tourner les conteurs à chaque partie, on perd cette subjectivité qui viserait à s'acharner sur une personne.

Bref, au final on est heureux d'avoir créé tous ensemble une histoire, quelques soient les finalistes et le "vainqueur".

Ca se voit, non, que j'ai aimé?...

Heuhh
Heuhh

C'est dommage d'insérer dans ce type de jeu une notion de "compétition" avec une récompense. Ce genre de jeu devrait être entièrement coopératif, il ne devrait pas y avoir de gagnant.

M'enfin, ça ne m'empêchera pas de tester étant fan des jeux de coopération narrative en général.

pingouin
pingouin

A première vue, comme ça, ça vous a un petit goût de Il était une fois, avec ses qualités (onirique, drôle, baroque, etc.) et ses défauts (uniquement valable avec certains joueurs). Qu'en pensent les connaisseurs du jeu ?

sten
sten

Ce jeu semble à la limite entre le jeu de role et le jeu de société, c'est peut être le chainon manquant ;o)

En tout cas il semble encore une fois magnifique et poétique.

J'ai hâte de pouvoir y jouer.