Age of Industry se dévoile

Par 20.100

Publié le 29 avr. 2010 • Lecture 2 min.

Age of Industry se dévoile

Martin Wallace vient de donner un certain nombre d'éléments sur son site au sujet de "Age of Industry", son prochain jeu qui sera, c'est sa nouvelle politique, produit en deux versions distinctes. L'édition limitée, 1000 exemplaires, sera vendue exclusivement sur son site et elle contiendra de l'argent et des petits trains en bois. Toutes les boîtes seront numérotées et signées. Il existera une deuxième version, vendue en boutique avec plus de carton et moins de bois mais en 2000 exemplaires.

"Age of Industry", c'est, selon lui, une version simplifiée et plus rapide de "Brass". En plus, le jeu sera jouable sur de nombreuses cartes -Allemagne et le Sud de la Nouvelle-Angleterre pour commencer- et jusqu'à cinq personnes. Comme son illustre prédécesseur, il se déroulera au XIXe siècle pendant la Révolution Industrielle. Le but sera d'y construire les industries les plus rentables pour en tirer un maximum de profit.

Il y a six types d'industrie dans le jeu : coton, mines de charbon, le fer, les ports, les navires et une industrie X qui varie selon le pays : la chimie en Allemagne, les biens manufacturés en Angleterre. Sa nature dépendra donc de la carte utilisée. Les industries sont représentées par des pions sur lesquels apparait un niveau de technologie. Plus il est élevé, plus ça rapporte mais il faut savoir commencer petit et les utiliser par ordre croissant. Il est tout de même prévu d'accélérer le processus grâce à l'action de développement qui permet d'accéder à des pions plus valables.

Pour construire une industrie, il faut pas mal de choses, jouer une carte et dépenser de l'argent. La carte désigne quel type d'industrie il est possible de construire, soit où ce sera possible. Il peut aussi être nécessaire d'avoir du charbon et du fer et il faut alors les transporter par rail jusqu'au site de construction. Il est aussi possible d'ériger des voies de chemin de fer qui faciliteront le transport du charbon et du fer mais aussi celui des biens vers les ports et les marchés.

Le cœur du jeu, dit Martin Wallace, c'est de retourner les fameux pions d'industrie. En tout cas, c'est la façon de gagner de l'argent. C'est la façon de les retourner qui change selon ce qu'ils représentent. Pour le coton et les industries X, il faut vendre des biens via les ports ou les marchés. Logiquement, les ports sont retournés lorsque quelque chose est vendu par leur intermédiaire. Les mines et les usines sidérurgiques rapportent quand des cubes sont retirés.

La partie s'arrête lorsque le paquet de cartes est épuisé et qu'au moins un joueur n'a plus de carte en main. Il faut alors rembourser ses emprunts (on commence la partie sans le moindre sou vaillant), récupérer de l'argent de ses lignes de chemin de fer et pour les bâtiments construits pour trouver qui est le vainqueur.

La souscription est d'ores et déjà ouverte sur le site de l'auteur.


> Age of Industry chez Martin Wallace


"Age of Industry"
un jeu de Martin Wallace
pour 3 à 5 joueurs
à partir de 12 ans
édité par Treefrog
disponible vers juin


20.100

Commentaires (4)

Default
Taybo
Taybo

Plutôt "Un territoire inconnu qui me tend les Brass", non? :)

BONY
BONY

tiens, je viens de me rendre compte que je connais ses jeux, j'entends souvent parler de Wallace, mais que je n'ai joué à aucun de ses jeux.

Un territoire inconnu qui me tend les bras... va falloir y aller là!

usuledric
usuledric

A la base Brass n'est pas jouable à deux joueurs.... J'imagine que tous les fanas de Wallace (dont je fais partie) vont se précipiter pour tester des variantes à 2 dès que le jeu sera sorti (normalement début juin). J'attends les règles en ligne avec beaucoup d'impatience.

limp
limp

Et contrairement à Brass, on ne peut malheureusement plus y jouer à deux joueurs...


À suivre dans la rédaction...