2 nouvelles boutiques de plus !

2 nouvelles boutiques de plus !
Monsieur Phal

Un de nos correspondants permanents à Lyon nous informe de l'ouverture de deux nouvelles boutiques ! Bon sang de bois, ça ouvre à tout va de partout ! Voilà ce que nous dit Monsieur Guyomar :

La Diagonale du Fou
Adresse : 3 rue Rivière - 69002 Lyon
Tél 04 78 42 67 70
E-mail : lyon@la-diag.com
Site : www.la-diag.com
Le site est en construction. C'est un chaîne qui est déjà présentes en Rhône-Alpes et à Chalon sur Saône.

Ils vendent du jeu de société, JCC, Figs, JdR, objets de déco, jonglerie, flechettes.

Services : salles de jeux, initiation et démos, tournois, soirées, location et snack.

Trollune "boutique de l'imaginaire"
Adresse : 25 rue Sébastien Gryphe - 69007 Lyon
Tél 04 78 69 85 56
E-mail : trollune@trollune.fr
Site : www.trollune.fr

Eux vendent de la littérature fantastique VO et VF, du JdR, JCC et accessoires et bien sur du jeu de société. Commande en ligne pour bientôt si on en croit le site !

Animation prévus : tournois, rencontres, dédicaces, snack

À se demander s'il ne va pas falloir une rubrique spéciale sur les ouvertures de boutiques... Quoi qu'il en soit, bonne chance à elles et une pensée aux lyonnais qui vont avoir un de ces choix...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (11)

Default
Mitsoukos
Mitsoukos

je rejoindrais plutôt l'avis de Mr Mandrake en ajoutant que le combat à mort déjà commencé car à Valence les prix de la Diagonale sont loin d'être "riquiquis"

Popo
Popo

Plusieurs choses

D'abord, le fait d'ouvrir des boutiques se fait pour des raisons différentes. Une chaîne qui s'étend ou un indépendant qui s'installe. Les deux n'auront ni les mêmes moyens ni les mêmes objectifs.

De plus, chaque magasin se spécialise plus ou moins. On en a l'exemple avec la librairie fantastique de Trollune. Ceci contribue à élargir la clientelle et éventuellement attirer de nouvelles personnes aux jeux qu'ils soient de plateau ou de rôles.

Ensuite, concernant la concurrence, effectivement elle existe, mais ce n'est pas non plus un combat à mort. Des partenariats sont tout à fait possibles, et même fréquents pour l'organisations de soirées à thèmes ou autres.

Enfin, je pense que le créneau est loin d'être saturé, et je ne vois personne qui se plaigne d'avoir du choix. Car désolé Mandrake, mais le prix des livres est déterminé par l'éditeur et la loi interdit de le réduire de plus de 5%. Pas de vente à perte possible.

Je suis de lyon et j'ai visité les deux boutiques. J'aprécie spécialement le principe de pouvoir découvrir sur place les produits avec les salles de jeux à disposition.

Tonino
Tonino

Le propos de Monsieur Mandrake n'etait pas d'opposer anciens et nouveaux, mais de dire que ceux qui se lançaient de façon inconsidérée faisaient du mal au marché, c'est tout.

C'est un peu trop facile de critiquer le sens d'une seule phrase isolée de son contexte, sans s'attacher au global ...

Tonino
Tonino

Cher Monsieur Mandrake,

Certes, vous ne travaillez dans aucune boutique mais vous avez pris le temps de réflechir.

Merci pour votre intervention.

mandrake
mandrake

Trop de boutiques sur une région n'est pas une bonne chose. Le marché des joueurs n'est pas extensible. Ce n'est pas parce qu'il y a des boutiques en plus que le marché va s'accroître proportionnellement ou que les joueurs vont dépenser plus. Le scénario est le même dans toutes les professions : les boutiques se font concurrence donc rognent les marges. Elles sont déficitaires, dans les 6 ou 12 derniers mois avant la liquidation ne paient plus les charges sociales (et les fournisseurs si possible, etc) et donc cassent encore les prix juste pour rentrer du cash. Et ceux qui étaient installés depuis des années ont largement souffert de cette concurrence déloyale.

Une étude de marché sérieuse suffit généralement à clairement montrer les limites de viabilité du concept.

Et je ne travaille dans aucune boutique.

Tonino
Tonino

tsagoi a écrit : "il suffit de savoir travailler pour vivre. "

Et il suffit de savoir dire des conneries pour exister ?

tsagoi
tsagoi

Voilà encore une preuve que la "pseudo-morosité" du monde du jeu est bien une fausse rumeur.

Des boutiques ouvrent et en pratiquant des prix corrects et en étant bien gérées , bah elles vivent.

Bref, faut arrêter un peu de se plaindre, il suffit de savoir travailler pour vivre.

Enguerrand
Enguerrand

Et ça vous dirait pas d'être enthousiaste? Personnellement j'aimerai bien que des boutiques spécialisées s'ouvrent près de chez moi. Et quoiqu'en pensent certains, je crois que les gens commencent à s'ouvrir aux jeux de sociétés modernes. Si les boutiques fleurissent, c'est peut-être (aussi) un signe.

silent
silent

faut surtout croire que les gens ont une vision courte de l'histoire et des possibilités économiques des boutiques de jeux à lyon... qui vivra verra :o)

Radek
Radek

Faut croire que les lyonnais sont joueurs ...