10 choses que tous les bons Kickstarter devraient avoir

10 choses que tous les bons Kickstarter devraient avoir
Guillaume PNP

Kickstarter est une plateforme magnifique qui permet de merveilleuses aventures ludiques. Malheureusement, il arrive parfois qu'un projet soit lancé trop vite (manque de préparation, absence de parties importantes, etc.) et bien souvent ce type de projet n'arrive pas à trouver son public / être financé. Je ne suis pas un expert et cet article n'est qu'une excuse pour vous présenter l'exemple de fin (ne le prenez surtout pas au sérieux), bonne lecture !

 

1. Il n'y a eu aucune communication en amont.

Le jeu semble venir de nulle part et les backers le découvrent parfois trop tard.

 

2. La page du projet n'a pas été suffisamment travaillée.

Les coquilles et les fautes peuvent parfoi découragé les bakers.

 

3. Les pledges (contributions) sont trop irréalistes ou non-pertinents.

Un jeu de figurines à 1 euro ou un jeu de 10 cartes à 300 euros, ça ne fait pas sérieux.

 

4. L'objectif financier à atteindre n'est pas cohérent.

Demander 1 euro pour une table personnalisée, cela peut faire peur aux contributeurs.

 

5. Les règles du jeu ne sont pas disponibles pendant la campagne.

Jouer sans règles, c'est un peu compliqué. Pledger sans les règles du jeu, c'est pire.

 

6. Absence totale de photos et/ou de retours de joueurs.

Savoir que le jeu existe pèse clairement dans la balance.

 

7. Les délais de fabrication et la date de livraison sont trop sous-évalués.

Fabriquer un jeu prend du temps, le transport en bateau peut être long.  

 

Exemple de campagne à ne pas suivre : Pushido (ici).  

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Guillaume PNP
Guillaume PNP
Merci Tomfuel !!! J'ai voulu faire quelque choses de "troublant" (un peu comme certains posts Facebook génériques) ! ^^
Tomfuel
Tomfuel
je savoure tout particulierement la disruption cohérente entre le titre et le corps de l'article. bravo