TricTrac

Loups-Garous à Clisson
-publicité-

Loups-Garous à Clisson

Par Monsieur Phal , vendredi 7 août 2009 à 00:00
-publicité-
Clisson est une petite bourgade de Loire-Atlantique, pas très éloigné de Nantes, qui possède un fort patrimoine historique. Il faut dire que son emplacement a été géostratégiquement important au milieu du IXème siècle. Du coup il y a eu un château médiéval, maintenant est en ruine, mais en ruine de toute beauté, et c'est dans ce château que Philippe des Pallières et Hervé Marly, les auteurs des "Loups-Garous de Thiercelieux", ont décidé de faire une présentation en avant première quasi mondiale de la seconde extension pour leur fameux jeu.

Le Conseil général de la Loire-Atlantique organise un festival avec de la culture dedans, "Les beaux jours". Une mise en valeur de monuments avec des évènements de-ci de là, comme la projection en plein air de film de cinéma allongé sur des transats comme ça on est bien et on fait connaissance avec ses voisins qu'on boit un coup après en regardant les étoiles... Et dans le cadre de ces "Beaux jours", la Maison des Jeux de Nantes et Lui-Même ont présenté un jeu-spectacle "les Loups-Garous de Thiercelieux au château de Clisson".

L'idée était simple, six pièces -en ruine puisque pas de toit et c'est ça qui rendait bien- du château de Clisson ont été aménagées pour accueillir des joueurs et des spectateurs : La salle des Gardes, la Table Seigneuriale, l'Alcôve, le Puits Sacré, la Cuisine et le Logis. Les joueurs étaient guidés par des meneurs de jeux costumés, et une fois installé et mis dans l'ambiance, la partie pouvait commencer. Bien sûr, le château continuait d'être ouvert aux visites, et donc les touristes pouvaient assister aux manigances de joueurs machiavéliques...

Cette journée du 7 août a été découpée en deux partie. Dans la journée, ce sont des centres de vacances qui ont pu profiter de l'installation. Puis, à la nuit tombante, qui voulait pouvait jouer. Et c'est là que les problèmes ont commencé. Les organisateurs pouvaient faire jouer 72 personnes en même temps et ils avaient espéré 150 afficionados, de quoi satisfaire tout le monde en 2 heures quoi. Seulement voilà, c'est plus de 500 personnes qui ont déboulé, 500 personnes qui avaient envie de vivre l'expérience, et parmi eux des supers spécialistes qui voulaient essayer le prototype de l'extension "Le Village". Aïe. Bon, je vous rassure, tout c'est très bien passé malgré les quelques insatisfaits dû au surnombre. Que voulez-vous, un tel succès aurait surpris n'importe qui.

Le pdf de présentation officiel avec tout le casting : cliquez ici !

Quoi qu'il en soit, les photos sont là pour témoigner de l'ambiance. Mais pas seulement puisque comme les locaux de Lui-Même, l'éditeur de "Loups-Garous de Thiercelieux", sont dans la région, forcément nous en avons profité pour faire quelques clichés pour que vous puissiez voir à quoi ressemble une maison d'édition qui l'air de rien édite quasi en auto-édition, l'un des cartons ludique de la décennie...

Quoi ? Ha oui, je ne vous ai pas parlé de l'extension "Le Village". Donc, elle est prévu pour le dernier trimestre 2009. L'idée est simple, dans "Loups-Garous de Thiercelieux", on incarne des villageois, dont certains sont des lycanthropes. Le truc, c'est que dans un village, tout le monde a un travail, ou du moins un rôle "social". Et bien cette extension va vous proposer d'avoir un métier, une fonction connue de tous. La boîte contiendra des cartes et, surtout, des bâtiments que l'on va poser devant soi afin d'indiquer votre "corps de métier" aux autres joueurs. Ces bâtiments vous conféreront des privilèges -permanents ou temporaires- et donc des stratégies nouvelles ou des ennuies en fonction de comment vous allez l'utiliser... Bref, nous reviendront plus en détails sur les nouveaux rôles et les pouvoirs des bâtiments très bientôt...

Pour voir les photos au château : cliquez là !
Pour le prototype de l'extension : cliquez ici !
Pour la visite chez Lui-Même : cliquez là !

Pour Tric Trac,
Monsieur Phal, Reporter.
Crédits photos : Monsieur Phal

Pour les photos, c'est par ici !

Réactions au reportage 
0commentaire
Aucun commentaire dans cette liste