TricTrac

Le FLIP 2009 : trophées des créateurs
-publicité-

Le FLIP 2009 : trophées des créateurs

Par Monsieur Phal , mercredi 22 juillet 2009 à 00:00
-publicité-
Le Festival Ludique Internationnal de Parthenay est l'un des plus anciens festivals ludique français. Allez, si je dis "Le FLIP", forcément vous en avez entendu parler. Surtout si vous êtes un vieux de la vieille. Le genre rôliste de la belle époque. Ce festival tient la route grâce à la volonté conjuguée de la municipalité et d'associations extrêmement actives et volontaires de la région. De la région et d'ailleurs car on sait discuter, se fédérer, se réunir pour offrir un maximum de choses durant plus de 10 jours.

L'un des évènements de ce festival d'été, l'un des premiers sur la route des vacances, ce sont les trophées FLIP Créateur, une espèce de genre de concours pour jeux non édités. Le principe est simple, des auteurs proposent des prototypes, une sélection est faite et les finalistes sont présentés à la fois au public qui peut jouer à loisir grâce aux explications des auteurs qui sont sur place et tout sourire, et, cette année, à un jury de "professionnel" qui vont analyser tout ça et en tirer trois Trophées.

Si je précise pour le jury "cette année", c'est que l'année dernière, par exemple, seul le public votait, ce qui donnait la part belle aux jeux rapides, simples... Ce qui pouvait donner aussi lieu à du remplissage d'urne, même involontaire. Tout le monde ne maîtrise pas l'art de la communication et si on ne propose pas de bulletin de vote systématiquement, eh bien on ne vote pas forcément pour vous... Alors que si vous êtes un champion de la sympathie, toute la famille, avec les neuf enfants et les sept adultes vont tous aller voter pour vous parce que votre jeu est bien et qu'ils ont tous envie de vous aider... Bref, pondérer la chose avec un jury est une bonne chose.

Bon, le jury est dit "professionnel" et j'en étais le président. La classe. Bon, "professionnel" entre guillemets, parce que j'ai du mal à me considérer comme un "professionnel" du jeu. Disons qu'avec Régis Bonnessée de Libellud (éditeur de "Dixit"), Benoit Christen et Benoit Forget de Plato (la revue consacrée aux jeux de bonne société) et Amaury Lesage Jarry ludothécaire on peut se dire que nous sommes quand même dans le ludique jusqu'au cou. Le sixième membre n'était autre que la gagnante de l'année dernière, Maryline Pierrat, auteur de "Amédé" qui emporta le trophée dans la catégorie "divertissement".

Être jury à Parthenay, c'est essayer 15 jeux en présence des auteurs. Ce n'est pas une mince affaire. Il faut essayer d'avoir du recul sur les intentions et la connaissance du milieu ludique par des auteurs parfois un peu déconnectés de la réalité du marché (économique et ludique). Des auteurs très à l'écoute des remarques du jury, souvent avides de conseils et autres analyses afin d'avancer dans le bon sens. Ce n'est pas une mince affaire. Surtout quand soi même on a très peu de bon sens...

Après avoir joué durant trois jours, le jury s'est réuni et a décidé de tout chambouler. J'explique. De base, il y a trois catégories : Enfant, Divertissement et Réflexion. Mais on demande avant tout à un jeu d'être divertissant non ? Même lorsque je joue à un jeu de 3h contenant 25 pages de règles, je joue pour me divertir... Du coup, la catégorisation des jeux nous a semblé... Comment dire... restrictive. En effet, un jeu de la catégorie Enfant nous a paru le plus "divertissant", et pour les enfants et pour les adultes. Mais quoi de comment fait-on ? Simple, on le fait passer dans la catégorie "Divertissement". Voilà. Non mais.

Du coup, les résultats sont les suivants :
Catégorie enfant
"Froutch ! la fée", un jeu de Delphine Lemonnier. Un jeu coopératif où les enfants vont aider des fées à se sauver du terrible souffle d'un dragon qui ne fait que mettre le feu à des arbres qui lui ont rien fait. On jette un dé qui indique une couleur, on fait avancer la fée de la couleur en question ou on utilise son pouvoir spécial. Bien sûr, il faut faire attention aux brindilles qui, quand elles craquent, réveillent le dragon qui crache du feu. Et bien sûr, quand un certain nombre de fées ont quitté la forêt, tout le monde est déclaré "Grand vainqueur".

Catégorie Divertissement
"Saut'Crêpes" de Pascal Jumel. Un jeu où l'objectif est de faire sauter des crêpes ! Simple. Un plateau avec un parcours, une poêle, une crêpe et hop. À son tour on jette un dé, on avance et en fonction de la case sur laquelle on tombe, on récupère des ingrédients, on embête ses camarades et on fait sauter des crêpes. Un jeu où même les adultes entre eux peuvent passer un bon moment. Bien sûr, on ne fera pas appel à votre intelligence pure de la stratégie, mais qui résistera à l'idée de battre le record de saut de crêpes en 1 minute ? Qui ? Pas moi...

Catégorie Réflexion

"Les salons de la renommée" de Fabien Boulay. Un jeu comme les amateurs éclairés les aiment sur Tric Trac. Un jeu qui ferait un très bon Ystari ou un excellent Alea. Un mix entre "Louix XIV" et "Palais Royal". Vous êtes un célèbre écrivain du XVIIe et vous allez essayer de faire publier vos ouvrages. Une partie se déroule en 6 tours, ni plus ni moins. Il va falloir optimiser. Récupérer des chapitres pour vos livres en jouant de bluff et d'un peu de chance, faire des actions grâce à la pose de deux "Meeples", sachant que les places sont rares... Bref, je n'ai qu'une envie, que ce jeu soit disponible un jour pour pouvoir y jouer...

Au final, un festival où la bonne volonté, l'envie de faire -et de bien faire- est très présente, et ça, ça compte énormément quand on participe à un évènement, foi de Juré semi-professionnel. L'écoute des auteurs, la volonté de la municipalité, la complicité avec les autres membres du jury, la force des bénévoles... Rien que du bon ma bonne dame. Et je suis persuadé que ce FLIP va retrouver sa superbe d'antan. Pour sûr.

Pour voir les photos : cliquez là !

Pour Tric Trac,
Monsieur Phal, Reporter.
Crédits photos : Monsieur Phal

Pour les photos, c'est par ici !

Réactions au reportage 
0commentaire
Aucun commentaire dans cette liste