TricTrac

Le Festival International des Jeux de cannes
-publicité-

Le Festival International des Jeux de cannes

Par Monsieur Phal , mardi 22 février 2011 à 00:00
-publicité-
Le Festival International des Jeux de Cannes 2011 c'est déjà du passé… Snif! Heureusement nous sommes revenus avec plein d'images dans nos mallettes dont "des qui bougent" et "des qui ne bougent pas".
Cette année le festival fêtait ces 25 ans d'existence, une belle performance sachant que cette manifestation est la seule qui soit publique et gratuite dans ce fameux Palais des Festival plus connu pour ces stars grimpant des marches sous les flashs.

Le festival est un moment très particulier puisqu'il a su conserver ses qualités initiales avec ses multiples rencontres et tournois de jeux classiques et traditionnels tout en s'ouvrant au public plus hétéroclite des jeux de plateau, du jeu de rôle et des jeux vidéos. C'est ce melting pot bigarré accueilli en ces lieux prestigieux qui lui donne cette saveur très particulière.

Nous avons pu noter pour cette édition une présence très forte côté exposants avec de nombreux jeux en démonstration. Ce cru 2011 est aussi un de ceux où l'on a vu le plus de sorties, certains éditeurs s'arrangeant pour y présenter leur nouveauté en avant-première. Les plus prévoyants ayant retardé la mise en vente, les autres guettaient inquiets avec une longue-vue le transporteur qui leur livrerait les premières boîtes.

La fréquentation a été aussi au rendez-vous avec un nouveau record battu : 170 000 visiteurs sachant que cette année le salon se déroulait sur trois jours au lieu des cinq habituels. Parmi ces visiteurs, pas de scolaires cette année pour raison de vacances mais des centres de loisirs qui se voyaient proposer des circuits jeux adaptés à l'âge et la demande. Il y avait également d'autres lieux investis dans la ville comme des hôtels qui abritaient des tournois spécifiques avec environ 10 000 participants pour l'ensemble.
La salon devrait d'ailleurs garder cette formule dans les années à venir, ce qui arrange les exposants dont la plupart viennent de terminer les salons professionnels de Nuremberg et de New York. Les joueurs auraient préféré pour leur part passer un peu plus de temps car plus de jeux et moins de temps cela donne des emplois du temps chargés.

Le soir, plusieurs centaines de personne (non je n'ai pas compté) se réunissaient au désormais mythiques soirées du Off qui ne le sont plus que de nom. Elles sont en effet accueillies dans la splendide salle de la rotonde avec une vue sublime que l'heure tardive et la passion font délaisser à la plupart de ses occupants. En regardant les photos des années précédentes, nous avons retrouvé le premier Off en 2004 qui consistait en une table avec monsieur Christophe Boelinger (qui est quasiment né dans le Palais) avec deux de ses amis et vos serviteurs. Comme vous le verrez sur les photos, l'ambiance a quelque peu changé et c'est toujours un plaisir de voir tous ces gens réunis pour partager leur plaisir commun.

Le monde ludique étant ce qu'il est, il n'y a pas encore de place pour les vedettes et les paparazzis et l'on peut facilement rencontrer et parler avec ses auteurs préférés en toute simplicité. Et là vous aviez le choix puisque 200 auteurs étaient présents. En réalité ils étaient plus nombreux car ce chiffre ne prend en compte que les auteurs annoncés sur les stands. Nous en avons croisé d'autres. oui. oui.

Vu de chez nous, le festival fût particulièrement dense avec notre joli stand au canapé. Nous vous avons proposé de nombreux lives pour permettre à ceux qui ne pouvaient se déplacer de profiter au mieux de l'événement, y compris la fameuse soirée du Jeu de l'Année qui elle est réservée aux professionnels. Nous sommes aussi obligé de nous faire pardonner car ces lives gourmands ont entraîné quelques ralentissements sur le site et un joli petit plantage. Nous avons regardé pour le prix d'un satellite mais ça va encore attendre un peu...

Et puisque nous en sommes au moment des mea culpa, j'en profite pour regretter au nom de toute l'équipe le fait de ne pas avoir eu le temps d'accorder à chacun le temps qu'il aurait fallu. C'est dingue le nombre de gens que nous avons raté. Malgré la réduction de notre temps de sommeil pour en rapporter le plus possible, nous n'avons même pas eu le temps de couvrir les tournois classiques par exemple. (Les mauvaises langues argueront qu'ils m'ont pourtant vu près de la buvette du Tarot ce qui est complètement faux. Je salue tous les amis du tarot au passage.)

Chaque année le festival invite une guest star. L'année dernière c'était monsieur Klaus Teuber, le papa des "Colons de Catane" venant présenter Tikal deux. 2011 fut l'année Richard Garfield, créateur de la révolution "Magic l'Assemblée" pour présenter et dédicacer sa nouveauté : "King of Tokyo".

Le 25e anniversaire a permis de jouer au précédent jeux primés sur un stand spécial à l'entrée du salon.

Une bien belle édition 2011 dont les photos qui suivent ne vous donneront qu'un petit aperçu sauf si vous êtes dessus bien sur...

Pour voir les photos du salon : cliquez ici !
Pour passer direct aux photos du Off : cliquez là !
Pour passer direct aux photos de la cérémonie de l'As d'Or : cliquez là !
Pour passer direct aux photos des Cocktails d'Or : cliquez ici !


Pour Tric Trac,
Docteur Mops, Reporter.
Crédits photos : Monsieur Phal
, Docteur Mops
Pour les photos, c'est par ici !

Réactions au reportage 
0commentaire
Aucun commentaire dans cette liste