TricTrac

Edge Days
-publicité-

Edge Days

jeudi 17 novembre 2011 à 00:00
-publicité-
La disparition du salon parisien Le Monde du Jeu n’y est certainement pas pour rien, cette année voit certains éditeurs proposer leur propre événement comme Asmodee, Iello ou Edge. Voici donc les premières rencontres Edge qui se sont tenues non pas dans la région de Toulouse ou en Espagne mais en Haute Normandie grâce aux ramifications de l’équipe et notamment de Frédéric Bizet ex responsable du chouette fanzine Jeux en Boîte et qui désormais s’attache, en autre, à traduire les règles des jeux made in USA dans le langage de Molière.

Pas très loin de Rouen, et donc pas si loin de Paris, on a vu des joueuses et des joueurs venir parfois de très loin pour profiter de la douceur de l’automne dans la vallée de la Seine sur les bords d’un plan d’eau.

Edge, a peu de choses près c’est beaucoup de jeu à l’américaine ou americantrash, un style autrefois un peu délaissé par les amateurs de Kubenbois à l’Allemande mais qui a su ne pas se faire oublier et connaît même une vigueur jamais égalée dont Edge serait le fer de lance français avec ses partenaires outre atlantiquiens comme AEG et surtout FFG.

Autant vous dire qu’il y en avait de la grosse boîte bien remplie et vous pourrez le constater vous-même dans le petit reportage photos qui suit.

On retrouvait bien sûr les désormais classiques de chez Edge avec plein de vaisseaux spatiaux et de tentacules de l’oncle Cthulhu mais aussi quelques surprises comme le prototype du prochain jeu de combat de vaisseaux dans l’univers de Star Wars (Le Jeu de Cartes ou X-Wing), des démos d’Elder’s Sign qui devrait devenir le Signe des Anciens de par ici chez nous, un jeu dans l’univers lovecraftien plutôt plus léger que ses prédécesseurs. Ce qui ne m’a pas empêché de trouver une mort idiote dans une cave sans lumière où ne devait pas se trouver que des bouteilles de bourbon…

Ici et là, nous avons pu voir quelques protos sortir mais aussi des jeux pas Edge car ils ne sont pas racistes.

Comme il y avait bien sûr des gens de chez Edge, c’était aussi l’occasion pour les joueurs de discuter un peu avec eux et pour la plupart de découvrir que le gros éditeur c’était  autant de monde que Tric Trac en fait, c’est à dire 5 personnes, boss de fin de niveau compris. Sûr que ça fait peu quand on sait que FFG c’est 96 personnes et qu’à force de traduire tous leurs jeux, on voit bien qu’Edge va finir par exploser.

Enfin, pour le moment, ils ont l’air de bien se porter malgré la fatigue et ont réussi à proposer trois jours de jeux dans une ambiance très décontractée.

Les jeux les plus joués d’après les organisateurs ont été Thunderstone, Deadwood, BattleStar Galactica, Blood Bowl Team Manager et Gears of War. À la fin du salon, tous les jeux apportés par Edge ont été donnés aux joueurs avec en plus des goodies : paquets extension SdA, Trône de Fer, figurines Descent : Voyage dans les Ténèbres, figurines Horreur à Arkham et autre planches de cartes non découpées sortant fraichement de l’imprimerie.
Mieux valait que les participants aient gardé de la place dans les bagages car avec les différents concours, certains ont plus que rentabilisé leurs frais d’inscription.

Parmi les jeux à venir, étaient également présent Blood Bowl Team Manager ou Zombie Dice.

3 jours et 3 nuits de plaisir avec un vrai beau temps au rendez-vous. Merci Edge, merci aux bénévoles qui ont permis cet agréable grand week-end ludique. Que c’est presque court surtout quand on joue à Res Publica Romana ou Twillight Imperium… Certains s’y reconnaitront.

Un petit bonjour en passant à monsieur Garnier de Edge dont le travail ne lui permet jamais de prendre des ouacances et de mister Petersen de FFG qui est trop loin mais qui aime bien Tric Trac et que nous le lui rendons bien.

Pour voir les photos : cliquez ici !

Pour Tric Trac,
Docteur Mops, Reporter.
Crédits photos : Docteur Mops

Pour les photos, c'est par ici !

Réactions au reportage 
0commentaire
Aucun commentaire dans cette liste