TricTrac

Avis 
165015avis
à

Secteurs

Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Joué
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
Braverats

Braverats

pebe
30 août 2014 à 18:03
Informations sur l'auteur:
139 (7,43/10) 1 0 0 694
379 caractères
(8,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Rats ?

Un jeu japonais, un thème écossais (?), une édition chinoise mail: dommage de ne pas avoir conservé le design originel...

Le jeu est rapide (voire très rapide), mais comme tout jeu de bluff, il faut enchainer les parties pour apprécier ce petit jeu sans prétention mais qui s' avère plus subtil qu'il n'y parait!

Zombie Dice

Zombie Dice

Rwain
30 août 2014 à 13:31
Informations sur l'auteur:
63 (7,04/10) 82 0 0 489
514 caractères
(7,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Rapide, fun, sans prise de tête.

Voilà un jeu parfait pour finir les grosses soirées jeux !

On sort les dés, on lance, on chambre, on hésite, on prend des risques et finalement il y a un gagnant qu'on peut traiter de veinard en pestant sur notre malchance aux dés pendant que ce dernier vante dans le plus pur style hypocrite ses grands talents de stratège  !

Le concept du jeu est on ne peut plus basique, mais pour se détendre pendant cinq/dix minutes, ce jeu remplit son objectif.

Abyss

Abyss

Grogan23
30 août 2014 à 10:21
Informations sur l'auteur:
254 (6,58/10) 0 0 0 1K
4651 caractères
(9,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bis bis !

Un buzz ? Quel buzz ? Ha ! Vous voulez dire Abyss ?

Bah ! Il est normal que ça buzz avant la sortie d'un jeu. C'est la même chose avant la sortie d'un film, d'un album... Ca buzz de partout (surtout au printemps), c'est inévitable !

Mais comme on n'est pas des lapins de six semaines, on ne se laisse pas berner. On est grand, on est capable de se confronter au buzz tout en se forgeant son avis propre.

Cette précision apportée, j'ai testé Abyss plus pour son aspect graphique que pour le buzz médiatique important qui a précédé sa sortie. Or de ce point de vue, esthétique s'entend, Abyss est splendide. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le plus beau jeu qu'il m'ait été donné de voir, mais force est de reconnaître que ces illustrations sombres rendent parfaitement l'impression de flotter en eaux profondes (et troubles). Les cartes Seigneurs sont particulièrement soignées, et chaque peuple semble incarner parfaitement sa fonction (les Politiciens ont ce petit air fourbe typique de nos girouettes politiques). Bravo à Xavier Colette pour cette ambiance immersive (et c'est le cas de le dire). Et puis cette belle boite mystérieuse qui invite à faire le grand plongeon...

Et puis on est esbaudi par l'ergonomie de la boite : tout se range nickel chrome, et les cartes supportent même des petits protège-cartes sans ciller ! C'est pas beautiful ?

On s'interrogera sur l'idée saugrenue d'avoir créé un peuple de coquillage car effectivement, jamais auparavant je n'aurais songé à demander de l'aide à une moule ! Un poulpe ou un hippocampe, éventuellement...

Bel objet donc, dont le marketing retentissant ne pourra pas être taxé de mensonger puisque le bel objet contient un jeu tout à fait potable (jeu de mot ! Clin d'oeil clin d'oeil). Les règles sont absolument limpides : il suffit d'une seule lecture pour comprendre comment les différents éléments s'articulent entre eux. Un effort didactique salutaire a visiblement été fait sur la rédaction rendant du même coup la prise en main efficiente immédiatement. C'est quand même agréable ! Il faut dire que les règles sont plutôt light. Mais ne nous y trompons pas : le jeu se révèle plus profond qu'il n'y parait, même si on n'est pas dans Madeira. Par ailleurs, je ne suis pas encore convaincu que le tout soit intégralement maîtrisable, mais ce n'est pas si grave : il faut considérer Abyss comme un jeu fun avant tout. Et puis la fluidité de l'ensemble et le bon dosage entre calcul et opportunisme en font un jeu finalement assez rapide et équilibré qui permet d'enchaîner les revanches jusqu'au bout de la nuit.

A noter tout de même que le système d'exploration à la "stop ou encore" est assez sympathique à plus d'un titre. D'abord dans son déroulé, mais aussi parce que cette action initie un processus dont le reste du jeu va finalement dépendre. En effet, c'est suite à une exploration qu'est alimenté le Conseil, c'est l'aide du Conseil qui va permettre d'obtenir des Alliés, et ce sont ces Alliés qui vont permettre de recruter des Seigneurs. Et puis personnellement, j'adore les systèmes un peu retors/complexe de comptage final, comme c'est le cas ici. Prendre ainsi en compte différents paramètres, permet de donner d'avantage de relief au jeu, en autorisant à la fois la mise en place d'une stratégie au long cours et les coups ponctuels de pur opportunisme (qui au passage ne manqueront pas de rendre vos adversaires furax !).

Un buzz oui, mais pas abuzzé !

 

PS : C'est marrant, mais on sent qu'il y a largement la place pour une/des extension(s). Il est même possible de le visualiser, de prédire où et comment elles vont s'agencer avec le reste. J'exagère, mais c'est dire comme ce jeu est extrêmement bien conçu... Bon allez ! Déjà, un cinquième joueur...

Abyss

Abyss

Grogan23
30 août 2014 à 10:20
Informations sur l'auteur:
254 (6,58/10) 0 0 0 1K
4651 caractères
(9,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bis bis !

Un buzz ? Quel buzz ? Ha ! Vous voulez dire Abyss ?

Bah ! Il est normal que ça buzz avant la sortie d'un jeu. C'est la même chose avant la sortie d'un film, d'un album... Ca buzz de partout (surtout au printemps), c'est inévitable !

Mais comme on n'est pas des lapins de six semaines, on ne se laisse pas berner. On est grand, on est capable de se confronter au buzz tout en se forgeant son avis propre.

Cette précision apportée, j'ai testé Abyss plus pour son aspect graphique que pour le buzz médiatique important qui a précédé sa sortie. Or de ce point de vue, esthétique s'entend, Abyss est splendide. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le plus beau jeu qu'il m'ait été donné de voir, mais force est de reconnaître que ces illustrations sombres rendent parfaitement l'impression de flotter en eaux profondes (et troubles). Les cartes Seigneurs sont particulièrement soignées, et chaque peuple semble incarner parfaitement sa fonction (les Politiciens ont ce petit air fourbe typique de nos girouettes politiques). Bravo à Xavier Colette pour cette ambiance immersive (et c'est le cas de le dire). Et puis cette belle boite mystérieuse qui invite à faire le grand plongeon...

Et puis on est esbaudi par l'ergonomie de la boite : tout se range nickel chrome, et les cartes supportent même des petits protège-cartes sans ciller ! C'est pas beautiful ?

On s'interrogera sur l'idée saugrenue d'avoir créé un peuple de coquillage car effectivement, jamais auparavant je n'aurais songé à demander de l'aide à une moule ! Un poulpe ou un hippocampe, éventuellement...

Bel objet donc, dont le marketing retentissant ne pourra pas être taxé de mensonger puisque le bel objet contient un jeu tout à fait potable (jeu de mot ! Clin d'oeil clin d'oeil). Les règles sont absolument limpides : il suffit d'une seule lecture pour comprendre comment les différents éléments s'articulent entre eux. Un effort didactique salutaire a visiblement été fait sur la rédaction rendant du même coup la prise en main efficiente immédiatement. C'est quand même agréable ! Il faut dire que les règles sont plutôt light. Mais ne nous y trompons pas : le jeu se révèle plus profond qu'il n'y parait, même si on n'est pas dans Madeira. Par ailleurs, je ne suis pas encore convaincu que le tout soit intégralement maîtrisable, mais ce n'est pas si grave : il faut considérer Abyss comme un jeu fun avant tout. Et puis la fluidité de l'ensemble et le bon dosage entre calcul et opportunisme en font un jeu finalement assez rapide et équilibré qui permet d'enchaîner les revanches jusqu'au bout de la nuit.

A noter tout de même que le système d'exploration à la "stop ou encore" est assez sympathique à plus d'un titre. D'abord dans son déroulé, mais aussi parce que cette action initie un processus dont le reste du jeu va finalement dépendre. En effet, c'est suite à une exploration qu'est alimenté le Conseil, c'est l'aide du Conseil qui va permettre d'obtenir des Alliés, et ce sont ces Alliés qui vont permettre de recruter des Seigneurs. Et puis personnellement, j'adore les systèmes un peu retors/complexe de comptage final, comme c'est le cas ici. Prendre ainsi en compte différents paramètres, permet de donner d'avantage de relief au jeu, en autorisant à la fois la mise en place d'une stratégie au long cours et les coups ponctuels de pur opportunisme (qui au passage ne manqueront pas de rendre vos adversaires furax !).

Un buzz oui, mais pas abuzzé !

 

PS : C'est marrant, mais on sent qu'il y a largement la place pour une/des extension(s). Il est même possible de le visualiser, de prédire où et comment elles vont s'agencer avec le reste. J'exagère, mais c'est dire comme ce jeu est extrêmement bien conçu... Bon allez ! Déjà, un cinquième joueur...

Abyss

Abyss

Grogan23
30 août 2014 à 10:20
Informations sur l'auteur:
254 (6,58/10) 0 0 0 1K
4651 caractères
(9,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bis bis !

Un buzz ? Quel buzz ? Ha ! Vous voulez dire Abyss ?

Bah ! Il est normal que ça buzz avant la sortie d'un jeu. C'est la même chose avant la sortie d'un film, d'un album... Ca buzz de partout (surtout au printemps), c'est inévitable !

Mais comme on n'est pas des lapins de six semaines, on ne se laisse pas berner. On est grand, on est capable de se confronter au buzz tout en se forgeant son avis propre.

Cette précision apportée, j'ai testé Abyss plus pour son aspect graphique que pour le buzz médiatique important qui a précédé sa sortie. Or de ce point de vue, esthétique s'entend, Abyss est splendide. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le plus beau jeu qu'il m'ait été donné de voir, mais force est de reconnaître que ces illustrations sombres rendent parfaitement l'impression de flotter en eaux profondes (et troubles). Les cartes Seigneurs sont particulièrement soignées, et chaque peuple semble incarner parfaitement sa fonction (les Politiciens ont ce petit air fourbe typique de nos girouettes politiques). Bravo à Xavier Colette pour cette ambiance immersive (et c'est le cas de le dire). Et puis cette belle boite mystérieuse qui invite à faire le grand plongeon...

Et puis on est esbaudi par l'ergonomie de la boite : tout se range nickel chrome, et les cartes supportent même des petits protège-cartes sans ciller ! C'est pas beautiful ?

On s'interrogera sur l'idée saugrenue d'avoir créé un peuple de coquillage car effectivement, jamais auparavant je n'aurais songé à demander de l'aide à une moule ! Un poulpe ou un hippocampe, éventuellement...

Bel objet donc, dont le marketing retentissant ne pourra pas être taxé de mensonger puisque le bel objet contient un jeu tout à fait potable (jeu de mot ! Clin d'oeil clin d'oeil). Les règles sont absolument limpides : il suffit d'une seule lecture pour comprendre comment les différents éléments s'articulent entre eux. Un effort didactique salutaire a visiblement été fait sur la rédaction rendant du même coup la prise en main efficiente immédiatement. C'est quand même agréable ! Il faut dire que les règles sont plutôt light. Mais ne nous y trompons pas : le jeu se révèle plus profond qu'il n'y parait, même si on n'est pas dans Madeira. Par ailleurs, je ne suis pas encore convaincu que le tout soit intégralement maîtrisable, mais ce n'est pas si grave : il faut considérer Abyss comme un jeu fun avant tout. Et puis la fluidité de l'ensemble et le bon dosage entre calcul et opportunisme en font un jeu finalement assez rapide et équilibré qui permet d'enchaîner les revanches jusqu'au bout de la nuit.

A noter tout de même que le système d'exploration à la "stop ou encore" est assez sympathique à plus d'un titre. D'abord dans son déroulé, mais aussi parce que cette action initie un processus dont le reste du jeu va finalement dépendre. En effet, c'est suite à une exploration qu'est alimenté le Conseil, c'est l'aide du Conseil qui va permettre d'obtenir des Alliés, et ce sont ces Alliés qui vont permettre de recruter des Seigneurs. Et puis personnellement, j'adore les systèmes un peu retors/complexe de comptage final, comme c'est le cas ici. Prendre ainsi en compte différents paramètres, permet de donner d'avantage de relief au jeu, en autorisant à la fois la mise en place d'une stratégie au long cours et les coups ponctuels de pur opportunisme (qui au passage ne manqueront pas de rendre vos adversaires furax !).

Un buzz oui, mais pas abuzzé !

 

PS : C'est marrant, mais on sent qu'il y a largement la place pour une/des extension(s). Il est même possible de le visualiser, de prédire où et comment elles vont s'agencer avec le reste. J'exagère, mais c'est dire comme ce jeu est extrêmement bien conçu... Bon allez ! Déjà, un cinquième joueur...

Abyss

Abyss

Grogan23
30 août 2014 à 10:19
Informations sur l'auteur:
254 (6,58/10) 0 0 0 1K
4651 caractères
(9,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bis bis !

Un buzz ? Quel buzz ? Ha ! Vous voulez dire Abyss ?

Bah ! Il est normal que ça buzz avant la sortie d'un jeu. C'est la même chose avant la sortie d'un film, d'un album... Ca buzz de partout (surtout au printemps), c'est inévitable !

Mais comme on n'est pas des lapins de six semaines, on ne se laisse pas berner. On est grand, on est capable de se confronter au buzz tout en se forgeant son avis propre.

Cette précision apportée, j'ai testé Abyss plus pour son aspect graphique que pour le buzz médiatique important qui a précédé sa sortie. Or de ce point de vue, esthétique s'entend, Abyss est splendide. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le plus beau jeu qu'il m'ait été donné de voir, mais force est de reconnaître que ces illustrations sombres rendent parfaitement l'impression de flotter en eaux profondes (et troubles). Les cartes Seigneurs sont particulièrement soignées, et chaque peuple semble incarner parfaitement sa fonction (les Politiciens ont ce petit air fourbe typique de nos girouettes politiques). Bravo à Xavier Colette pour cette ambiance immersive (et c'est le cas de le dire). Et puis cette belle boite mystérieuse qui invite à faire le grand plongeon...

Et puis on est esbaudi par l'ergonomie de la boite : tout se range nickel chrome, et les cartes supportent même des petits protège-cartes sans ciller ! C'est pas beautiful ?

On s'interrogera sur l'idée saugrenue d'avoir créé un peuple de coquillage car effectivement, jamais auparavant je n'aurais songé à demander de l'aide à une moule ! Un poulpe ou un hippocampe, éventuellement...

Bel objet donc, dont le marketing retentissant ne pourra pas être taxé de mensonger puisque le bel objet contient un jeu tout à fait potable (jeu de mot ! Clin d'oeil clin d'oeil). Les règles sont absolument limpides : il suffit d'une seule lecture pour comprendre comment les différents éléments s'articulent entre eux. Un effort didactique salutaire a visiblement été fait sur la rédaction rendant du même coup la prise en main efficiente immédiatement. C'est quand même agréable ! Il faut dire que les règles sont plutôt light. Mais ne nous y trompons pas : le jeu se révèle plus profond qu'il n'y parait, même si on n'est pas dans Madeira. Par ailleurs, je ne suis pas encore convaincu que le tout soit intégralement maîtrisable, mais ce n'est pas si grave : il faut considérer Abyss comme un jeu fun avant tout. Et puis la fluidité de l'ensemble et le bon dosage entre calcul et opportunisme en font un jeu finalement assez rapide et équilibré qui permet d'enchaîner les revanches jusqu'au bout de la nuit.

A noter tout de même que le système d'exploration à la "stop ou encore" est assez sympathique à plus d'un titre. D'abord dans son déroulé, mais aussi parce que cette action initie un processus dont le reste du jeu va finalement dépendre. En effet, c'est suite à une exploration qu'est alimenté le Conseil, c'est l'aide du Conseil qui va permettre d'obtenir des Alliés, et ce sont ces Alliés qui vont permettre de recruter des Seigneurs. Et puis personnellement, j'adore les systèmes un peu retors/complexe de comptage final, comme c'est le cas ici. Prendre ainsi en compte différents paramètres, permet de donner d'avantage de relief au jeu, en autorisant à la fois la mise en place d'une stratégie au long cours et les coups ponctuels de pur opportunisme (qui au passage ne manqueront pas de rendre vos adversaires furax !).

Un buzz oui, mais pas abuzzé !

 

PS : C'est marrant, mais on sent qu'il y a largement la place pour une/des extension(s). Il est même possible de le visualiser, de prédire où et comment elles vont s'agencer avec le reste. J'exagère, mais c'est dire comme ce jeu est extrêmement bien conçu... Bon allez ! Déjà, un cinquième joueur...

Abyss

Abyss

Robiin
30 août 2014 à 07:07
Informations sur l'auteur:
149 (8,23/10) 118 0 0 995
1550 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Abyss un must have!!!!

Abyss vient de prendre dans ma Ludothèque une place à vie, je ne vais plus pouvoir m'en passer, c'est simple il vient de détrôner dans mon coeur 7wonders et season's, non je déconne je le place juste à côté :

 

- Il est génial de 2 à 4 joueurs alors que Seasons est juste génial à 2 et 7 wonders à plus de 2.

- L'édition et juste extraordinaire, c'est extrêmement beau et même en protégeant les cartes je peux ranger les cartes dans le thermoformage, un bon exemple d'un éditeur à l'écoute de ses clients.

- Je peux y jouer avec mon fils de 8 ans et ma femme, mais aussi avec copains de jeux poilus grâce à sa thématique et son graphisme, mais surtout parce qu'il possède des règles simple et efficace.

- Des durées de parties entre 30 minutes à 2 et 1 heure max à 4.

- Et une envie d'y revenir ENORME, une drogue en fait.

- Je ne veux jouer à rien d'autre pour le moment....

 

Félicitations aux auteurs, Mr Chevallier et Mr Cathala,

à l'illustrateur Mr Collette,

et à l'éditeur Bombyx qui a osé investir dans la différence.

 

Y a du génie à tout les niveaux dans ce jeu et c'est ça qui va le rendre mémorable au final, BRAVO.

 

 

 

 

 

Gobblet !

Gobblet !

dox
30 août 2014 à 02:45
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 8 0 0 21
264 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Je suis FAN de ce jeu !

J'adore ce jeu, pour les stratégies que l'on peut faire, pour le "hasard" dû à la limite de notre mémoire. On peut y jouer des heures c'est très chronophage et c'est mon jeu préféré !

Cardline Dinosaures

Cardline Dinosaures

morlockbob
30 août 2014 à 00:26
Informations sur l'auteur:
363 (5,96/10) 0 0 0 2K
796 caractères
(8,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Denver ?

Le nouveau Cardline plonge dans les temps des âges farouches et conserve le registre « animaux »  du précédent. On jouera « facilement » avec la  taille  ou le poids des « monstres » préhistoriques (dont la variété est impressionante)

On s’arrachera un peu les cheveux sur la datation des ères (là j avoue qu’il y a du niveau... ).

Le thème est sympathique, tout le monde aime bien les dinos depuis « jurassik parc » et les illustrations sont juste magnifiques

 

Le principe du jeu reste une bonne idée. Perso je commence à m’en lasser, mais c’est une autre histoire

 

CardLine Animaux

CardLine Animaux

morlockbob
30 août 2014 à 00:24
Informations sur l'auteur:
363 (5,96/10) 0 0 0 2K
470 caractères
(8,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

les Z animos

C.A tranche résolument avec le précédent (globetrotter). Il est plus proche du jeu que de la fiche pédagogique et baisse d’un niveau de difficulté, permettant ainsi aux plus jeunes de pouvoir s’asseoir à la table des adultes pour jouer. Le thème leur parle plus et le dialogue peut plus facilement s’instaurer.

C.A prend donc ici son sens de jeu familial de connaissance.

Et c’est tant mieux

CardLine Globetrotter

CardLine Globetrotter

morlockbob
30 août 2014 à 00:22
Informations sur l'auteur:
363 (5,96/10) 0 0 0 2K
1248 caractères
(6,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pour rigoler au G8

Les jeux de type « connaissance » sont toujours humiliants : on est face à sa propre méconnaissance : combien d’habitants en Papouasie .... « euuuuh c’est où déjà la Papouasie ? »...

A moi d’ouvrir le dictionnaire et de me coucher moins idiot. Et vlan ! dans 2 jours j’aurais oublié, c’est un sujet difficile à replacer dans une discussion.

 

Bref, GT est dur : superficie/population/ Pib /émission de co2....

Et pas très fun..... « ahahaha tu croyais que le Pib du Niger etait plus important que celui de la suisse ahahah » Mdr  euh....

 

Son principal reproche (outre son thème) est donc, si on veut le prendre du côté « instructif », la faible rejouabilité : le Pib varie, la population évolue....le jeu devient caduque...

Bonne idée que de parcourir le monde, mais peut être d’une autre façon

 

Pour lecteur averti de « the new ecomist » et « courrier international »

Cardline Dinosaures

Cardline Dinosaures

Mayoniaise
29 août 2014 à 21:48
Informations sur l'auteur:
39 (8,10/10) 86 0 0 403
1569 caractères
(8,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Jurassik Cartes

Très bonne idée que ce cardline spécial Préhistoire.

La plupart des animaux représentés, je ne les connaissais pas du tout. Il a été intéressant d'y jouer car:

1- nous étions en terrain presqu'inconnu , à l'exception des velociraptors, Tyrannosaures,...

2- Certains animaux semblent être des ancêtres de specimens connus: kangourou, crocodile, dauphin...nous avons donc tendance à calquer nos repères sur ces modèles contemporains. Erreur ! L'ancêtre du kangourou est drôlement plus costaud par exemple !

3- Le thème accroche facilement les enfants.

4-Les cartes homo sapiens sapiens /australopithèques/homo erectus permettent d'évoquer l'hominisation.

5- La boîte est cro jolie et cro pratique (et peut se glisser entre deux grosses boîtes dans sa ludothèque, discrètement!).

 

Seuls bémols:

1- La qualité des images/illustrations m'ont un peu déçue.

2- 4-5 cartes ne sont pas jouables pour la taille.Cela m'a surpris mais j'ai lu ensuite les explications dans la notice.

3- C'est pas gentil de mettre un dino avec des grands arbres derrière tout exprès pour induire en erreur , que genre il est petit et que en fait il est très grand ! 

En tout cas, j'ai hâte de voir d'autres jeux sur ce thème, c'est très dépaysant :)

Zombie 15'

Zombie 15'

interniet
29 août 2014 à 20:17
Informations sur l'auteur:
1 (9,10/10) 1 0 0 5
4902 caractères
(9,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Immersif au possible !

J'avais vu une émission avec une partie de Zombie 15 il y a quelques semaines, et celui là je me suis dit: "il me le faut" ! Toute la tablée était debout, sans temps mort pour aucun des joueurs, aucune possibilité de faire une pause blabla, bref une ambiance que je n'avais jamais vu dans un jeu !

 

Bref, moi qui m'était promis de n'acheter qu'au vendeur en bas de ma rue, j'ai craqué début aout quand j'ai vu qu'il était dispo sur internet. Mais vacances faisant, je n'ai pu réunir notre groupe des 4 fantastiques que hier soir. Aucun ne donnait cher de la viabilité du jeu. Un nouveau coop, seulement 15 minutes, encore un jeu de zombie, une règle trop simple, trop joli et trop de matos ça cache quelquechose, et l'histoire de la bande son et la dead line qu'elle sous entend... Y'en a eu des réflexions avant que j'entame l'explication des règles ! Et que dire aussi de la longueur "relative" de la mise en place... Et j'oubliais la meilleur réflexion, "on joue à quoi avant zombie 15 ?" !!!!!

 

Et bien dés la première partie, tous les doutes se sont envolés, et tout le monde en a redemandé ! Normalement on devait manger après la première partie, mais non, il fallait enchainer vers l'épisode suivant !

 

Bref tout cela pour dire, que ce jeu est bon. Bref quelques avis à la volée, sans redire a ce qui a déjà été écrit :

 

15 minutes de jeu c'est intense, refaire un nouveau scénario, ce n'est pas un temps perdu. L'on peut enfin parler du jeu, revoir les stratégie, se réorganiser pour ne pas faire d'erreurs, revoir les points de règles, boire un coup, etc... quand le jeu est lancé, on ne peut rien faire d'autre ! Croyez moi sur parole !

 

Les joueurs participent tout le temps, que ce soit pour analyser la situation des autres membres, préparer sa stratégie, vérifier qu'il n'y a pas d'oublis, son tour ne se fait pas attendre ! Mettre, retirer les zombies, tirer les cartes zombies, esayer de remettre un peu d'ordre sur la table, on n'est jamais assez pour laisser le joueur actif concentré sur son jeu !

 

Il en va de même pour la mise en place, un qui rebat les cartes et range le matériel éparpillé (après une seule partie, c'est le bordel sur la table), 2 autres qui font la mise en place des tuiles, et le 4ème qui prépare le café ou autres attentions sympathiques pour le bien être des joueurs ^^ (sans oublier la pause pipi ^^)

 

La mise en place va de plus en plus vite, une partie c'est en tout 30 minutes, pause café comprise !

 

Donc, on a fini par jouer les scénarios 2 à 8 dans une seule séance avec un vrai plaisir. Et un gros regret,ben y'a un moment où faut rentrer chez soi ! Le mot commun à chacun, c'est IMMERSIF !

 

Autre chose remarquable, la boite contient les sachets pour ranger parfaitement le matériel !

 

Cela dit, je me dois quand même de soulever quelques points négatifs, bien que nous ne sommes arrivés qu'au scénario 8, ce jeu est assez facile, au pire on a fait 13 minutes... Mais seulement la moitié du chemin a été faite.

Le stress induit par le timer oblige les joueurs à se précipiter. Un joueur peut (dans certaines occasions) prévoir rapidement ses 4 points d'action en ne les décomposant pas, et sans erreurs pour autant. Il faudrait s'astreindre à faire et dire "action 1, je fais ça, je mets à jour ma fiche, action 2, je fais ça, etc...  Mais le temps avançant vite, on n'y arrive pas toujours.

Un de mes 99 zombies a perdu un bras ^^ Mais bon, quoi de plus normal ^^ "et le bras de zombie, je le range où dans la boite ?"

 

Donc voilà pour mon expérience, si elle peut vous servir à faire votre choix.

bien à vous

bruno

 

Post typum : j'attends de voir ce que proposera le site officiel comme goodies gratuites (scénarios, règles alternatives, jouer à plus de 4, etc...). Je pense que ce jeu a un énorme potentiel. Je vois bien venir poindre des extensions, en espérant qu'elles aient la délicatesse d'apporter du vrai contenu et qu'elles respectent le porte feuille de ceux qui veulent se donner dans l'aventure.

The Resistance : Avalon

The Resistance : Avalon

Sweet Didoo
29 août 2014 à 17:33
Informations sur l'auteur:
282 (5,13/10) 276 0 0 2K
3473 caractères
(9,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pas de la camelotte !

Avalon s'inscrit en challenger de poids face aux Loups Garous de Thiercellieux dans la catégorie "Ambiance/Communication/Déduction". Il apparaît évidemment assez compliqué de parler de ce jeu sans tenter de le comparer à son illustre prédécesseur. Selon moi, Avalon surpasse ce dernier sur certains points... au détriment d'autres... Alors concrêtement ça donne quoi ?

Au niveau du thème, on est donc dans de la valeur sûre avec l'univers des légendes arthuriennes. Le matériel est réussi et agréable à l'oeil. La boîte ressemble un peu à un jeu PC en point & click un peu tristoune mais c'est anecdotique.

Pour ce qui est du matériel, c'est sans commune mesure avec LGdT puisque chez Avalon on a du marqueur, du jeton, des cartes diverses et même un plateau de quêtes ! On y gagne donc en quantité ce qu'on y perd en praticité (rangement/transport). Je vous rassure, ça reste quand même largement acceptable en terme d'encombrement ! Par contre, là où vous pouvez jouer sans table avec LGdT, vous devrez vous munir d'un meuble avec Avalon (en même temps, jouer avec les chevaliers de la Table Ronde sans table, même rectangle, ce serait un peu hors sujet !)...

Les règles s'apprennent au fil de la première partie sans aucune difficulté. La mécanique est originale et apporte la tension et la convivialité recherchée : il s'agit, pour les personnages jouant le bien, de démasquer les vilains pas beaux agents du mal afin de réussir à boucler des missions avec succès. Pour cela il faut veiller à composer des équipes de joueurs loyaux avant de partir à l'aventure. Le choix du meneur étant soumis au vote, ça donne rapidement lieu à de vifs débats souvent empreints de bluff, vous l'imaginez !

Pour les serviteurs de Mordred, le but est principalement de faire échouer les-dîtes quêtes en s'immisçant  dans les équipes d'aventuriers ou d'identifier Merlin et de lui faire sa fête ! Ils peuvent aussi faire échouer plusieurs votes d'affilé pour gagner, bref de véritables plaies !

Il est important de souligner que dans Avalon personne ne meurt avant la fin et on attend pas qu'une partie se finisse pour enfin participer à nouveau (contrairement aux Loups-Garous) ! C'est peut-être d'ailleurs le gros point fort de ce jeu face à son concurrent.

A noter qu'on peut jouer dès 5 participants (en comparaison avec LGdt avec lesquels aucune partie n'est possible en dessous de 8...) mais pas au dessus de 10 (chez LGdt on peut pousser jusqu'au nombre extraordinaire de 18 !).

Les manches sont rythmées, drôles et immersives; Le tout est servi, on l'a dit, par un matériel conséquent et bien léché. Avalon est tout simplement parfait pour animer n'importe quelle tablée de joueurs et de non-joueurs : l'ambiance est au rendez-vous et c'est bien là l'essentiel ! 

 

 

 

Felinia

Felinia

Satya
29 août 2014 à 16:15
Informations sur l'auteur:
3 (7,87/10) 131 0 0 283
536 caractères
(6,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

N'achetez pas un chat dans un sac !

La mecanique du jeu est assez intéressante, car on a 2 parties distinctes - une course aux enchères - suivi d'un élément de conquête/positionnement sur l'autre partie du plateau. Jeu adapté pour les enfants, l'emploi des bateaux est vraiment bien intégré dans la mécanique du jeu. Il manque par contre un peu de dynamique entre les joueurs, à part encherir l'un sur l'autre, on a que peu de marche de manoeuvre pour bloquer son adversaire.
 

Canterbury

Canterbury

McGray
29 août 2014 à 14:28
Informations sur l'auteur:
45 (8,11/10) 80 0 1 412
5789 caractères
(9,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un excellent jeu de Citybuilding/Majorité

Découvert par hasard sur le net, c’est avec grand plaisir que j’ai pu découvrir ce jeu de citybuilding/majorité.

Kickstarté en 2013, le jeu vous propose de vous mettre dans la peau de saxons, venu reconstruire la ville de Canterbury, là ou 6 siècles plus tôt, l’empire Romain fît le retrait de ses troupes en Grande Bretagne.

Je plateau de jeu est divisé en 25 cases (les quartiers) de 6 cases (les emplacements de bâtiments). Chaque quartiers possèdent des emplacements de Services au nombre de 6 (l’Eau, la Nourriture, la Religion, la Protection, le Commerce et la Culture) correspondant respectivement aux bâtiments qui nous serons proposés à l’achat et à la construction.

Le tour de jeu d’un joueur est très simple puisqu’il devra faire une action parmi trois disponibles. Ces actions sont les suivantes : Lever des fonds, Constructions, Taxes et Construction.

La première action est permet au joueur de récupérer de l’argent en fonction de la prospérité de la ville. En effet, la ville possède son propre marqueur d’influence (sur la piste de score) et sera avancer dès qu’un joueur fera une construction. Juste en dessous de la piste de score, se trouve une piste qui indiquera la somme que pourra prélever le joueur faisant cette action. Cette somme est augmentée de 1 pièce saxonne tous les dix points de prospérité de la ville.

La deuxième action possible est l’action de construction, où le joueur pourra construire jusqu’ à deux bâtiments en même temps, s’il peut payer bien entendu. Chaque bâtiment possède son prix de construction, le nombre de points de prospérité qui seront attribué au joueur et ceux qui seront attribué à la ville ainsi que le type de service que produit le bâtiment. Par ailleurs, il y a trois types de bâtiments : les petits (qui ne prennent qu’une seule case dans un quartier), les moyens (qui prennent deux cases dans un quartier), et les grands qui prennent quatre cases dans un quartier).

 La petite subtilité vient du fait que les bâtiments ne peuvent être construit que si les services demandés auparavant son existant.

Je m’explique :

L’ordre des services est le suivant, Eau-Nourriture-Religion-Protection-Commerce et Culture. Si un joueur souhaite construire une Chapelle (petit bâtiment religieux), il faudra que dans ce même quartier, les services d’Eau et de Nourriture soient présents. Chaque fois qu’un joueur construit un bâtiment dans un quartier, ce dernier place un cube de sa couleur sur le service concerné par ce bâtiment (J’y reviendrais plus tard).

Comme les bâtiments sont de trois types, les grands bâtiments sont plus puissants que les moyens, qui sont plus puissants que les petits. Je viens d’expliquer qu’avec un petit bâtiment, le joueur place un cube de sa couleur sur le service concerné par ce bâtiment. Mais si un joueur construit un bâtiment moyen, il placera forcément un marqueur de sa couleur dans le quartier concerné MAIS aussi dans les quartiers adjacent, et ce, même si les services requit n’y sont pas !

La dernière action est la possibilité de prélever la moitié des fonds de la ville et de construire UN bâtiment.

Mais alors, à quoi sert toutes ces prises de majorité dans chaque quartier me direz-vous ?

Et bien chaque fois que le marqueur de prospérité de la ville dépasse les 100 pts, il y aura un décompte dans chaque quartier. Le joueur majoritaire gagnera un nombre de points égaux aux nombre de cases recouvertes par les bâtiments de ce même quartier, et le second joueur, la moité des points du joueur majoritaire.

Lorsque le compteur de prospérité de la ville atteint 300 pts, c’est la fin de partie et un décompte final à lieu.

 

Mon avis sur jeu est plutôt positif. Pas vraiment attiré par les jeux de majorité à la base, j’avoue que celui-ci est vraiment bien ! C’est un jeu où le tour de jeu est très simple (choix d’une seule action) mais où cette action sera à choisir judicieusement pour permettre de prendre des majorités dans les quartiers, mais aussi à ne pas trop être dans le même tempo que les autres joueurs.

Si arrivé à 300pts de prospérité de la ville semble long, ne vous y fier pas car dès que les joueurs commenceront à construire des bâtiments moyen, le score progresse de 10 en 10 pour aller jusqu’à 30 pts avec les plus grand bâtiments.

Après deux parties, j’ai pu constater que les scores, même s’ils sont importants, sont très serrés et se joue à très peu.

Je dois en revanche avouer que Canterbury ne révolutionne en rien le jeu de majorité, mais je trouve qu’il arrive à se démarquer par des mécanismes bien imbriqués (j’adore le système de trésorerie de la ville), et par sa simplicité qui font de ce jeu une réelle surprise, même si certains le trouverons très calculatoire, et froid.

Le Trésor des Mayas

Le Trésor des Mayas

doh
29 août 2014 à 14:06
Informations sur l'auteur:
17 (7,53/10) 36 0 0 156
235 caractères
(9,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Haba arrête la production !

Super jeux pour les enfants de 4/7 ans. Si vous êtes intéressé, dépêchez-vous, car j'ai entendu dire que, le jeu ne se vendant pas bien en Allemagne, Haba avait arrêté la production....

Carrousel

Carrousel

doh
29 août 2014 à 13:45
Informations sur l'auteur:
17 (7,53/10) 36 0 0 156
529 caractères
(6,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pas si mal

Mine de rien c'est un jeu très complexe malgré sa simplicité apparente. Car pour se mettre dans l'esprit du jeux il faut beaucoup de concentration. Ca rappelle un peu "Set" dans son principe.

Il est vrai le matériel est de mauvaise qualité, notamment le plateau qui ne se déplie pas totalement et reste gondolé... 4 tuiles rigides auraient été préférable à un bout de carton fin plié, et probablement pas plus cher...

Minivilles

Minivilles

Enigmatik
29 août 2014 à 12:32
Informations sur l'auteur:
22 (8,17/10) 37 2 131 317
1892 caractères
(8,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

une mini ville mais beaucoup de plaisirs

mon avis apres plus d'une trentaine de parties en 3 mois toutes à 3-4 joueurs.

le matériel : des cartes dans la moyenne et des jetons en cartons qui blanchissent déjà. Je joue souvent avec des enfants qui ne peuvent s'empecher de les tripoter cela explique peut etre cette usure prématurée.

le jeu est haut en couleurs et plutôt plaisant à regarder. Les effets des cartes sont clairement expliqués.

 

la mécanique : Du hasard, on lance des dés qui vont activer l'effet de certaines cartes, celles ci feront gagner de l'argent à l'ensemble des joueurs, ou uniquement au joueur qui a lancé les dés. certaines cartes nous ferons perdre de l'argent au profit d'un autre joueur. Allergiques aux dés passez votre chemin !

 

Age:

les enfants peuvent jouer sans adultes autour de la table à partir de 8-9 ans, avec les combos il faut savoir compter et surtout multiplier. Le joueur le plus jeune à 6 ans (dernière année de mater) , une fois compris le pouvoir des cartes, il joue sans problème si quelqu'un lui compte ses pièces.

 

Avis

Autour de nous le jeu plait, et on peut enchaîner 2-3 parties d'affilé ce qui est plutôt bon signe.

C'est intéressant de voir les stratégies de chacun, ma fille 7 ans est systématiquement à un dé, et gagne souvent grâce aux cartes violettes qu'elle affectionne.

moi je suis souvent sur une stratégie à combo, plusieurs cartes épis alliés à plusieurs cartes 11-12. Quand ça sourit ça fait mal.

 

Pour conclure un jeu fun, générant une bonne ambiance autour de la table.

 

 

Off The Dead

Off The Dead

Baylock
29 août 2014 à 01:45
Informations sur l'auteur:
1 (1,40/10) 18 0 0 41
7146 caractères
(1,40/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Un jeu, c'est d'abord une société

J'adore le thème des zombies et je ne pouvais donc ignorer ce jeu qui, sur le web, semblait de qualité. J'ai donc commandé le pack ultimate sur le site (chap1+chap2+ mini extension+2 cartes promo) puisque le jeu n'est pas dispo en boutique (c'est un choix discutable).
 

Depuis, cela a été de déconvenue en déconvenue...

1) Entre la commande passée et la prise en charge de la commande en interne, il y a eu 10 jours...

2) Entre le moment où je le signale via email et la prise en charge effective, il y a eu 2 jours.

3) L'envoi s'est fait en 3 colis au lieu d'1 (or le chapitre 1 est arrivé en un pack qui aurait pu en contenir 5). Dès lors, la livraison s'est faite en 3 fois ce qui fait 3 chances de ne pas être chez soi pour la réception. Attendez-vous donc à un ultimate "multi packs"...

4) Les notifications d'envoi ne concernaient que les deux premiers colis, il fallait deviner qu'un troisième allait suivre.

5) Le plus grave: La mini extension et les cartes promo (11 cartes en tout) ont été livrées dans une enveloppe courante qui a pris l'eau. Dedans, la mini extension est emballée dans du papier et les 2 cartes promo se baladent dans l'enveloppe sans protection (...). Les 2 cartes sont donc inévitablement abimées sur leur surface et coins et les bordures des cartes de la mini-extension sont usées. Quelle idée d'envoyer 11 cartes souples et fines dans une enveloppe courante...

Je n'ai même pas essayé d'y jouer car trop dégouté par l'impression de manque de considération/communication/respect (j'édite ce message pour dire qu'ils m'ont finalement contacté pour me demander si les cartes étaient arrivées, ce qui relativise mon propos).

Si on ajoute le fait que le rendu général des cartes du jeu est moyen, que les illustrations sont belles mais hétérogènes (on voit que plusieurs graphistes se sont partagés le taf), que beaucoup de cartes sont un zoom d'autres cartes existantes et que les cartes sont très fines au regard du format (c'est pas catastrophique du tout mais l'impression générale de photocopies couleur est là), et bien je suis déçu.

A noter également (mais ça c'est une impression toute personnelle):

Que le jeu soit grivois, c'est dans le thème et pas pour me déplaire mais je trouve le texte de certaines cartes ainsi que les tournures de phrases sur leur site franchement limite. C'est vulgaire et macho mais sans la finesse et le recul. Pour du second degré, ça fait quand même très 1er degré à la lecture puisque rien ne contrebalance ce côté lourd (comme un remarque ironique sur un forum mais sans le smiley qui va bien). Sans autre meta information, un texte est ce qu'il est et veut dire ce qu'il dit. J'ai donc intérêt à bien choisir mes partenaires de jeu.

Exemple: "la pornstar" dont la citation est: "Les mecs changent pas, ils veulent bouffer mon cerveau, avant c'était autre chose". Et quand elle devient zombie: "Elle n'a pas vraiment changé, elle aime toujours la viande" (…).
Ok mais c'est le point de vue de qui dans le jeu? Les mots d'un gros naze qu'on attribuerait à un gros naze, ça me va mais des mots de gros naze que personne ne revendique, ça laisse perplexe. D'autant que l'esprit gros naze est aussi de mise sur le site (décidément ce narrateur gros naze inconnu est partout). J'ai lu pire, bien pire au niveau du langage mais plus malin, ce qui fait qu'il n'y a pas d'ambiguïté et qu'on peut en rire. Ici c'est juste gratuit bien que je pense que c'est surtout de la maladresse.
 
Et quand l'expli-partie dit que le jeu est conseillé "à partir de 10 ans" mais que les créateurs ont joué avec des gosses de 6 ans, je suis sceptique.

 

Conclusion: A part les cartes promo et la mini-extension complètement ruinées, le reste n'est pas bien grave. Au bout du compte, j'ai eu le jeu après 2 semaines et le côté un peu low cost des cartes peut être compensé par des sleeves. Et en ce qui concerne le ton adopté, on va jouer le jeu et se dire que c'est lourd mais que le discours gros naze est dans le thème.
C'est l'accumulation de toutes ces maladresses qui fait qu'au bout du compte, je n'ai même pas envie d'essayer d'y jouer. Pas encore en tous cas. Quand cela arrivera, je mettrai ma note à jour, si c'est nécessaire.

Que tout ne soit pas parfait, c'est pas grave, tant qu'on sent la bonne volonté derrière. Je ne dis pas qu'ils en manquent dans l'absolu mais pour ma part, j'ai eu l'impression qu'on me balance des cartes à la gueule une fois la carte bleue débitée.

C'est probablement pas voulu mais c'est l'ambiance au point que je n'ai même pas envie de renvoyer les cartes abimées tant je préfère passer à autre chose...

Il semble que je sois le seul à me plaindre au vu des autres commentaires et je ne doute pas que mon problème soit isolé et qu'ils sont de bonne foi mais je me base sur ma propre expérience et elle a été amère.
Dommage car je ne serais pas surpris de savoir que ce jeu a été fait avec coeur.

Bref, si vous aimez les jeux de zombies, que vous êtes patients et que la vulgarité et le machisme gratuits ne posent pas de problème pour vous ou votre entourage, achetez-le (avec des sleeves), ça a l'air très très sympa et bien pensé. Mais exigez une protection à l'envoi des cartes d'extension et promo si vous les prenez, c'est impératif.

Pour le reste, je leur souhaite bonne chance pour la suite mais ce sera probablement sans moi.

PS: J'ai hésité à écrire ce message car je ne veux pas ruiner leurs efforts mais il y a assez de commentaires dithyrambiques pour compenser et relativiser le propos. Si ça peut juste leur permettre d'être plus vigilants à l'avenir et éviter que d'autres ne se retrouvent avec des cartes usées à prix neuf, c'est ça de pris. Exigez un service impeccable, c'est bon pour eux, c'est bon pour vous et c'est bon pour le jeu.

Gears of War : The Board Game

Gears of War : The Board Game

Zemeckis
29 août 2014 à 00:02
Informations sur l'auteur:
38 (8,24/10) 43 0 0 394
2944 caractères
(9,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Excellent jeu coopératif, malheureusement difficilement trouvable à l'achat

Ce jeu est une petite perle ludique. Le matériel est de bonne qualité et à profusion, et les règles sont bien écrites. Chaque joueur incarne un soldat qui, dans un dédale de salles, devra affronter des locustes pour mener à bien la mission. Ces ennemis sont gérés par une IA faite d'un deck, qui comprend généralement 2 éléments : un effet si une condition est remplie, un autre effet si elle n'est pas remplie. Et chaque carte IA étant différente, cela donne de bonnes surprises, il n'est jamais possible de trop prévoir ce qu'il va se passer. On peut supposer, mais on ne peut pas calculer, et c'est tant mieux.

De même, nos actions sont également soumises aux cartes que l'on possède. Elles sont variées, y'a du choix, on a envie d'en utiliser un max, mais c'est malheureusement aussi nos points de vie : peu de cartes en main égale peu de points de vie. Il faut donc faire des choix, stratégiques et tactiques, faire des actions et les bonnes, sous peine de perdre sa vie pour rien.

Le jeu est bien dosé, assez difficile à 2 joueurs. Il l'est encore plus à 3 et 4 joueurs, mais certaines variantes (non officielles) permettent de rééquilibrer le conflit. Dommage que ce ne soit pas une variante officielle d'ailleurs. Les parties ne sont jamais à court de rebondissement, il n'est pas rare de croire qu'on est bien, plein de vie et plein de munitions, et de voir le tout basculer sur quelques mauvais choix, quelques mauvais évènements.

Un excellent jeu à conseiller à ceux qui aiment le coop', dommage qu'il ne soit plus édité et difficilement trouvable. On aimerait également tant une petite extension.

 

Ce que j'aime dans Gears of War
- matériel de qualité
- les missions sont variées
- les cartes ordre et IA sont assez nombreuses pour que chaque partie soit différente, sans sentiment de répétitivité
- l'IA est bien pensée et donne droit à quelques surprises

Ce que je lui reproche
- la difficulté est bien dosée à 2 joueurs, un peu trop difficile à plus
- il n'y a que 4 soldats disponible, j'aurais aimé un peu plus pour donner du choix
- les figurines des soldats se ressemblent trop, il est facile de confondre son personnage avec un autre si on ne les peint pas

 

Nombre de joueurs conseillé : 2 (et 3 ou 4 avec variante pour rendre le jeu un peu plus facile)

Variante
Pour rendre le jeu un peu plus facile à 3 ou 4 joueurs, plutôt que de piocher 2 cartes en début de son tour, chaque soldat pioche 1 carte au début de chaque tour.

Minivilles

Minivilles

amnesix
28 août 2014 à 21:49
Informations sur l'auteur:
21 (7,07/10) 34 0 0 173
436 caractères
(7,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

parfaitement adapté pour les ados et pré ados, mais pas que

J'ai été étonné de voir les ados (8-14) présents chez moi tout l'été ressort ri sans arrêt ce petit jeu. Ils ont joué incessamant sans ce lasser. Quant aux parties entre adultes, nous nous sommes bien amusés à ce petit jeu, la partie est peut être un peu longe, on l'a donc ramené à 3 objectifs au lieu de 4 pour 4 joueurs.

Escape - La malédiction du Temple

Escape - La malédiction du Temple

amnesix
28 août 2014 à 21:40
Informations sur l'auteur:
21 (7,07/10) 34 0 0 173
774 caractères
(0,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

impossible de suivre et beaucoup trop court

la frénésie nécessaire rend les parties complètement illisibles. Autant j'aime les jeux familiaux pas trop cérébraux, autant là la partie que j'ai lancée a été un flop total.

 

Les joueurs lançaient les dés en me lançant tous des regards ahuris, me demandant ce qu'ils pouvaient faire (je ne jouait pas, j'animais), parlant tous en meme temps. On a raté les gongs et les 10 minutes sont passées alors que les joueurs n'avaient exploré que quelques pièces.

 

ce sera mon échec dans les achats de l'été (il en faut bien), je retenterai peut être un jour mais je n'y crois pas trop

Origin

Origin

amnesix
28 août 2014 à 21:33
Informations sur l'auteur:
21 (7,07/10) 34 0 0 173
667 caractères
(9,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

comment réconcilier le joueur avec les jeux de majorité

une action par tour y a pas à dire ça fluidifie. Sinon le jeu est vraiment beau, il y a un vrai thème sympa et j'ai particulièrement apprécié la variante "junior ou première partie" qui permet d'entrer rapidement dans le vif du sujet

 

Ce jeu remplit parfaitement son rôle de donner envie de jouer à des non initiés. On peut bien s'en sortir sans forcément raisonner et calculer 10 tours à l'avance.

 

Le jeu aurait pu se payer le luxe d'une variante à 5/6 joueurs à mon avis, ca serait resté fluide et amusant.

Rumble in the House

Rumble in the House

pebe
28 août 2014 à 18:05
Informations sur l'auteur:
139 (7,43/10) 1 0 0 694
57 caractères
(4,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Casse pas la baraque!

Simple, rapide, fun mais trop aléatoire!

 

Takenoko

Takenoko

Niec
28 août 2014 à 15:31
Informations sur l'auteur:
10 (6,77/10) 55 1 13 175
823 caractères
(9,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Takenoko OK

Un super jeu familial qui n'a aucune autre prétention que de l'être, et c'est réussi :-)

Pas mal de règles et notions à assimiler mais cela démontre la richesse des actions et possibilités à mener, même si paradoxalement cela reste simple au final.

Le jeu est frais, beau voir superbe, aucune agressivité, pas d'entraide (ou involontaire, mais pas d'embuches non plus...), chacun évolue pour remplir ses objectifs.  Les deux seuls facteurs aléatoires sont le lancé de dé et le choix des joueurs vous précédents, mais là encore cela ne vous empêche en rien de jouer, quoiqu'il arrive vous progresserez pendant votre tour.

 

C'est vraiment du tout bon.

Blue Lion

Blue Lion

Mistersims
28 août 2014 à 13:20
Informations sur l'auteur:
397 (7,46/10) 281 0 48 3K
798 caractères
(4,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Cerveau qui fume

Sous ses aspects minimalistes se cache un jeu diablement calculatoire. Il faudra faire appel à votre mémoire et à vos talents de tacticiens pour l'emporter. Si l'un ou l'autre défaille, vous êtes fichu.

Mes capacités de concentration étant des plus limitées (MERCI la télévision), je ne suis bon à rien à Blue Lion. Mon cerveau surchauffe, incapable de se souvenir du recto de toutes les tuiles et des implications de tel ou tel mouvement. 

Trop calculatoire, pas très très fun pour un petit jeu rapide, blue lion ne m'a pas emballé plus que ça. Il n'empêche que c'est un bon jeu très malin, je ne suis juste le bon joueur pour ce bon jeu.

Zombie Fluxx

Zombie Fluxx

Mistersims
28 août 2014 à 12:49
Informations sur l'auteur:
397 (7,46/10) 281 0 48 3K
426 caractères
(2,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Comment tuer Fluxx

Une piètre version de Fluxx. Ce qui marche avec Fluxx comme thême c'est l'absurde qui met en valeur l'aspect idiot du jeu. Le monthy Python marche à merveille, le jeu de base également mais là ça ne prend pas.

Les "auteurs" ont tenté de donner un aspect stratégique au jeu. Epic Fail. Les illustrations ne sont pas jojo... bref, à oublier.

Vendredi 13

Vendredi 13

Mistersims
28 août 2014 à 12:29
Informations sur l'auteur:
397 (7,46/10) 281 0 48 3K
678 caractères
(6,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

13 qui prend

Vendredi 13/Poison se pose clairement dans la lignée d'un 6 qui prend, Coloretto et autre consort. 

Petit jeu sans grande prétention, il remplit tout à fait son rôle de petit jeu de fin de soirée. Poison n'étant plus édité, c'est une bonne nouvelle de voir le jeu ressortir sous un look un peu moins austère. Toutefois les cartes carrées, ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique à manipuler pour un jeu de ce type.

Vendredi 13 est un bon petit jeu, ni plus, ni moins. Sa réédition est donc une bonne nouvelle pour tout ceux qui aime ces petits jeux.

Minivilles

Minivilles

foufur
28 août 2014 à 12:27
Informations sur l'auteur:
244 (7,09/10) 161 0 0 2K
641 caractères
(6,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Minivilles, mini jeu mais il fait le maximum :-)

Allez, soyons honnêtes, c'est pas le jeu de l'année mais:

- pas très cher

- prends pas trop de place

- intéressant entre adultes ou avec les enfants

- faut pas faire n'importe quoi et une stratégie doit être mise en place pour gagner ce qui... 

 

et c'est là le défaut

 

- ne vous garanti pas la victoire car la part de chance est quand même important car liée aux lancers de dés

 

Bref, un jeu rapide, sympa, intéressant mais où les stratèges risquent de souvent déchanter

Keyflower

Keyflower

foufur
28 août 2014 à 12:23
Informations sur l'auteur:
244 (7,09/10) 161 0 0 2K
783 caractères
(9,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Olala, ça a l'air compliqué...et bah non!!! et en plus, c'est TOP!!!

Voilà un jeu qui me faisait peur:

 

- plein de matos partout

- assez long

- règles assez fournies

 

bref, vais je le sortir régulièrement? Et bah oui car en fait les règles sont simples et les parties assez rythmées et passent donc très vite.

Si les règles ne sont pas compliquées (2 choix possibles: enchérir ou activer), les possibilités sont tellement nombreuses que l'on se creuse le cerveau afin d'utiliser au mieux ses ouvriers et ses compétences.

Difficile de choisir entre s'améliorer ou gêner les autres... 

Un TRES BON jeu. Mon seul bémol: il faut une table de 18m² pour y jouer à plus de 4...

 

Le lièvre et la tortue

Le lièvre et la tortue

Mistersims
28 août 2014 à 12:17
Informations sur l'auteur:
397 (7,46/10) 281 0 48 3K
2560 caractères
(9,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Enthousiasme !

En 1979 sortait "Le lièvre et la tortue" un jeu de course devenu une référence du genre et qui gagna le Spiel des Jahr. 35 ans plus tard, sort un jeu du même nom. Sera t'il à la hauteur de son homonyme ?

Tout d'abord et comme toujours chez Purple Brain, on en prend plein les yeux. Entre le super packaging, le petit podium, le parcours à créer, les illustrations de Mathieu Leyssenne, le T shirt du loup... bref, comme dirait Rembrandt : "Ca claque !"

Le jeu est présenté comme un jeu pour enfant et/ou famille. On s'attend donc en y jouant avec des adultes à un petit jeu sans prétention lorsqu'on s'attelle à notre première partie. Détrompons-nous.


Il faut miser sur le bon animal, réussir à le faire avancer plus vite que les autres à l'aide de nos cartes, gérer sa main. Entre la mouton qui avance trop, la tortue pas assez, le lièvre trop souvent, comment s'en sortir? Et puis j'ai aucune carte de mon animal fétiche en main mais je dois quand même en jouer une et faire avancer un challenger, arg. Cruel dilemme mais diablement amusant. Du malin, du simple, du bonheur.

Après la première partie à deux joueurs, j'ai eu envie d'en refaire une. Chose faite aussitôt. Le weekend, je propose à deux amis de faire une partie. Emballés par le jeu, nous en avons encore refait trois parties dans la foulée avec d'autres compères de jeu. Pourtant, nous sommes des trentenaires gamer, bien éloignés de la cible première mais que voulez vous, quand le jeu est chouette.

Ce soir là, nous avons aussi joué à un autre jeu de course familial, Camel Up, le gagnant du prestigieux Spiel Des Jahr. Celui ci fait pâle figure à côté du lièvre et la tortue. Ces deux jeux boxent dans la même catégorie mais incontestablement, Camel Up peut aller se rhabiller. Verdict partagé par l'ensemble de mes convives enthousiastes.

En conclusion, c'est un sans fautes. Sans doute le meilleur jeu de la collection et pourtant j'aime beaucoup les trois petits cochons, certes plus enfantin. Bref, un excellent jeu Familial avec un F noble et majuscule. Le Lièvre et la Tortue a eu le spiel en 1979 et l'aurait mérité en 2014. C'est dit.