TricTrac

Avis 
164981avis
à

Secteurs

Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Joué
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
Le Trône de Fer - Le jeu de plateau

Le Trône de Fer - Le jeu de plateau

Pooners
27 août 2014 à 20:14
Informations sur l'auteur:
4 (9,15/10) 4 0 0 31
280 caractères
(8,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Génial!!!

Plus besoin de le dire, tout le monde le sait, le trone de fer est LE jeu à avoir pour les adeptes des jeux de stratégies en famille à condition d'aimer le monde médiéval fantastique... Quoi que même sans cela, il fera votre bonheur!!!

Acquire

Acquire

Sub-Zero
27 août 2014 à 19:44
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 0 0 0 0
262 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Le meilleur des jeux d'actionnaires

Ce jeu est tout bonnement le meilleur jeu d'actionnaires.  Très simple d'accès et surtout très profond en stratégie.  A recommander et à essayer d'urgence.  Enorme générateur de tension.

Troyes

Troyes

FMP_thE_mAd
27 août 2014 à 15:14
Informations sur l'auteur:
2 (10,00/10) 21 0 0 59
3126 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Le plus grand jeu de pose d'ouvrier

Troyes est un jeu de pose d'ouvrier comme on en connait plein : on prend des "ouvriers" (représentés par des dés ici) et on fait une action avec, et c'est ensuite au joueur suivant.

Au final si on résume sa mécanique à cela, il y a des tas de jeux qui lui ressemblent.

Mais Troyes innove dans plein de domaines : d'abord le fait que les ouvriers soient des "dés" donne beaucoup de variabilité aux actions que l'on va faire (on ne fait pas la même chose si on tire un 6 blanc plutôt qu'un 1 blanc). Et ce côté hasardeux, qui pourrait être pénalisant, est en fait très bien géré puisqu'on peut souvent modifier la valeur d'un dé. et même sans cela, toutes les valeurs des dés sont utiles. On peut, de plus, embaucher les ouvriers des autres.

De même les cartes actions sont extrêmement variées (surtout avec l'extension les Dames de troyes que je recommande chaudement) et je n'ai pas joué 2 parties avec les mêmes combos. C'est très appréciable. Les parties ne se ressemblent jamais.

 

Troyes a aussi un mini-système de collaboration, avec les agresseurs qui viennent envahir la cité. Les joueurs doivent s'en débarrasser rapidement, parce que ces envahisseurs ont des effets négatifs sur tout le monde en général.

 

Il y a d'autres mécaniques qui sont intéressantes, et Troyes est très stratégique.

 

Mais ce que je préfère finalement dans ce jeu, c'est que le thème est super bien rendu. D'abord grâce aux graphismes superbes (affaire de goût, certes, mais je les trouve somptueux personnellement), grâce au matériel de bonne qualité, et surtout, ensuite, parce que les actions des cartes correspondent exactement à leur nom.

Prenez la Catapulte par exemple : vous placez des cubes dessus, puis vous les lancez sur les agresseurs. Si, à la place des cubes en bois, vous ne voyez pas des pierres fracasser la tête des agresseurs, c'est qu'il vous manque un truc :)

Et c'est pareil pour toutes les cartes (je pourrais citer le Banquier, la Joute, l'Ermite...). Chaque carte action est hyper thématique, et personnellement j'adore jouer à ce jeu aussi pour ça. Je vis vraiment la partie en étant un noble qui vit sa vie dans la ville de Troyes. Et je vis physiquement le fait que je vais voir le Jouailler. Je ne pose pas un Meeple sur la carte action jouailler. Non, je vais voir le Jouailler avec mon ouvrier :)

 

Pour toutes ces raisons, Troyes est un très très grand jeu qui certes n'est pas facile à sortir (il faut des gens qui aiment jouer) mais qui ravira ceux qui aiment le genre.

Avec Agricola, Troyes est sans conteste mon jeu préféré de tous les temps.
 

Amyitis

Amyitis

Chakado
27 août 2014 à 15:01
Informations sur l'auteur:
20 (7,99/10) 53 0 0 217
2446 caractères
(8,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Savez-vous planter des cubes ?

Les jeux un peu austères à la Ystari ne sont habituellement pas ma came, mais je reconnais que Amyitis est vraiment unique dans son genre.

En terme de sensation de jeu, je ne lui trouve pas vraiment d'équivalent. La lecture des règles est très mystérieuse (elles sont pourtant très bien rédigées, mais la structure du jeu avec énormément de choix imbriqués fait qu'il est difficile de se rendre compte où tout cela nous mène).

Au final, nous ne sommes pas dans un jeu de gestion de ressources (on ne possède que très peu de ressources à Amyitis), ni dans un jeu de placement d'ouvrier classique. C'est un pur jeu de timing, et la question n'est pas "quel coup ferais-je mieux de jouer" mais "à quel moment je ferais mieux de jouer ce coup" ? Il y a beaucoup d'actions intéressantes mais il faut savoir retarder l'une ou avancer l'autre en fonction des opportunités qui s'offrent à nous et aux adversaires.

C'est en ceci que l'interaction est très présente: non pas parce qu'on se tape dessus, mais parce qu'on surveille constamment ce que font les autres pour adapter nos actions: quelles ressources lui reste-t-il ? Que va-t-il faire ? Quand va-t-il le faire ? Comment puis-je en profiter / le gêner ?

Il reste finalement la sensation d'un jeu ni trop calculatoire (l'anticipation 10 tours à l'avance est impossible et contre-productive) ni trop méchant (on peut même avoir une fausse sensation de "zen" : après tout on construit des jardins et on fait avancer la caravane tous ensemble). Mais d'un jeu extrêmement tactique qui demande une vigilance constante et où aucune chemin à la victoire n'est tout tracé.

 

Je regrette quand même l'austérité génerale du plateau, des cartes etc. C'est d'autant plus dommage que pour une fois le thème du jeu n'est pas artificiel, la sensation de jeu est très particulière (orientale ?) et le jeu aurait mérité d'avoir un look invitant davantage à l'évasion (à l'image de la superbe illustration de boîte, mystérieuse à souhait).

Room 25

Room 25

pebe
27 août 2014 à 12:20
Informations sur l'auteur:
137 (7,44/10) 1 0 0 674
207 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Room 25 ou "Pousser mémée dans les orties"

Enfin un jeu avec un vrai thème, une ambiance, des variantes intéressantes...et des figurines moches!

J'adore la version à 6 dans laquelle on joue en équipe de 2!

 

Alien Menace

Alien Menace

X60
27 août 2014 à 12:20
Informations sur l'auteur:
1 (7,90/10) 0 0 0 0
164 caractères
(7,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Dynamique

je viens de recevoir ce jeu et il est dynamique et agréable. Les règles sont simples.

A emmener dans son sac et à jouer n'importe ou....

Medieval Academy

Medieval Academy

pebe
27 août 2014 à 12:14
Informations sur l'auteur:
137 (7,44/10) 1 0 0 674
428 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Charité bien ordonnée

Un très bon jeu, jouable soit en famille (mais les plus jeunes auront du mal à gagner), soit entre "joueurs": il faut savoir sacrifier une piste de score, être opportuniste, un brin chanceux et lors du décompte final ça se joue généralement à pas grand chose. Les parties sont tendues et c'est jouissif de dépasser sur le fil ses concurrents!

 

Bang - Le jeu de dés

Bang - Le jeu de dés

pebe
27 août 2014 à 12:01
Informations sur l'auteur:
137 (7,44/10) 1 0 0 674
495 caractères
(3,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Il est arrivé cigarillo en bouche...

Bang le jeu de dés à l'avantage de se jouer plus rapidement que la version carte, ce qui est pas mal pour un jeu dont le principal défaut est l'élimination de joueurs en cours de partie.

Sinon, cette version light n'apporte pas grand chose, mais n'est pas désagréable à jouer avec de jeunes joueurs.

L'intérêt sera plus limité entre adultes, le hasard prenan le pas sur les choix stratégiques.

Abyss

Abyss

julien42
27 août 2014 à 11:35
Informations sur l'auteur:
1 (9,20/10) 16 0 0 37
433 caractères
(9,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Tout simplement superbe....

Un jeu bien pensé, un système intéressant où la stratégie a une place importante. Je le conseille vivement, les règles restent assez simples et le jeu est plutôt complet. Enfin, esthétiquement, il est à couper le souffle et unique à ce niveau là... Ce jeu est vraiment magnifique sur le point visuel et très bon du point de vue système de jeu.

30 Carats

30 Carats

easydoor
27 août 2014 à 11:32
Informations sur l'auteur:
22 (7,21/10) 51 0 0 224
3172 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Cas Rare !!

Voici un de mes jeux top 5 des plus joué de cette année de par chez nous! 

pourtant j'ai mis beaucoup de temps à me décider à poster un avis:

Création originale dans le genre fourbasse, bluff, trahison et complots, 30 carats est une boite à outils donnant une grande libérté dans les stratégies sociales que prône le genre. Apportant son lot de sensations nouvelles et d'épure comme l'avait fait il y a longtemps skull dans un style différent.

L'intelligence de la mécanique concordant parfaitement avec le thème, façon "traders", toute la compétition ne devra étre perçu qu'en différentiel, les valeur secrètes des joueurs pouvant varié de +30 à -30 en passant par le 0 , la lecture du jeu s'en trouve renouvelé à chaque fois, rendant les pépites d'or permettant les coups spéciaux( mais ayant une valeur fixe), parfois bien trop précieuses pour être délaissée, quant tout le monde se coltine du négatif.

Les parties que nous avons faites avec nos fans ont été mémorables .... mais les parties faites avec les réfractaires interminables et ennuyeuse!

Je m'explique, pour reprendre la comparaison avec Skull qui avait scindé en son temps les joueurs, ceux qui n'appréciaient pas suivait malgré tout le jeu, ici une plus grande marche de manoeuvre étant donné au joueur, c'est quitte ou double: soit c'est dantesque.... soit il ne se passe rien!

Jusqu'alors peu de jeu avait stigmatisé à ce point dans son déroulement l'implication et le goût des joueurs en conditionnant son fonctionnement!

Il en résulte que si 30 carats est un jeu fin qui a eu l'intelligence de s'adresser à un public large, il est chez nous pépite qui se merite et ne sort de son ecrin que sur casting: un paradoxe.

Si la psychologie et les stratégies implicites et créatives vous excite: 30 carats est un must have dans sa ludo, si par contre les tables sont "mous du genou" il est fort probable que personne ne comprendra le principe même du jeu.

Pour finir dans les reserves, je reste persuadé que si d'autres choix éditoriaux avait été fait ce jeu aurait plus de facilité à trouver un public plus large que les simples initiés, Le prix et le format ( voir les graphismes peu originaux), ne permettant pas de l'identifier suffisamment.

J'ai l'habitude également de retirer 4 cartes que nous trouvons un peu "cheaté", ( echange gratuit avec la banque, obligation de pepite..)

Bref 30 carats, grand révelateur de l'âme de vos joueurs est une petite merveille de précision qui brillera  pour les amateurs du genre comme un joyau et restera une enigme pour les autres.

EDIT: Bonne chance pour les TT d'or ;)

En Garde - Travel Edition

En Garde - Travel Edition

BSI40
27 août 2014 à 11:28
Informations sur l'auteur:
35 (6,83/10) 0 0 0 181
1236 caractères
(8,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Jeu thématique réussi

Ce petit jeu de cartes réussit étonnamment bien à rendre les mouvements des tireurs sur une piste d'escrime et les enchainements parade/riposte typiques de ce sport. Il est donc à conseiller ou à offrir à tous ceux qui s'intéressent à l'escrime.

Il est aussi plus tactique que ne pourraient le laisser supposer les premières parties car le nombre limité de cartes (25) permet d'évaluer les possibilités adverses et d'adapter ainsi ses coups. Il y a une courbe d'apprentissage qui rend les assauts de plus en plus intéressants.

Le matériel de l'édition normale est très beau mais peu pratique et à réserver aux "beaux cadeaux". L'édition de voyage est tout à fait suffisante et réussie même si, pour le prix, des cartes de meilleure qualité auraient été appréciées.

Un jeu à deux original, rapide (10/15 mn la partie), facile à expliquer (il est préférable de jouer directement avec la variante avancée) et qui colle bien à son thème.

Tzolk’in : Le calendrier maya

Tzolk’in : Le calendrier maya

Gigi
27 août 2014 à 11:21
Informations sur l'auteur:
957 (6,49/10) 493 1 5K 11K
2963 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bourrage de crâne !

Tzolk'in est un gros jeu de gestion qui tente de renouveler le genre avec quelques idées intéressantes.

La présentation avec sa roue centrale et ses engrenages est surprenante et très attractive visuellement. C'est l'élément central du jeu qui lui confère toute son originalité.
Ce procédé astucieux permet de visualiser au fil des tours  les revenus, avantages et actions mis à la disposition des joueurs de façon progressive selon la position des ouvriers.  La particularité deTzolk'in est que l'on récupère des ressources non pas en posant des ouvriers comme dans la plupart des jeux de ce type mais en les retirant. Plus on attend, plus on temporise et plus l'avantage que l'on en retire est important. Tout ceci pourrait paraître simple si on ne devait pas compter sur d'autres paramètres très contraignant.  Il faut nourrir ses ouvriers et les positions que l'on convoite sur cette roue diabolique  sont rapidement occupées par les concurrents. Un timing pas si simple à appréhender...
Les multiples façons de marquer des points brouillent les pistes lors des premières parties.
Concernant cet aspect  Tzolk'in est une véritable usine à gaz et le jeu demande un certain investissement si l'on veut maîtriser un peu son destin. Il est destiné clairement à un public de joueurs avertis  désireux de se creuser les méninges pendant près de 3 heures.

Le jeu semble très équilibré et il faudra comme toujours surveiller ses adversaires de très près pour s'approprier avant eux les bâtiments ou les ressources (limitées!) les plus rentables selon les configurations de partie.  L'interaction est donc indirecte mais très présente. Elle donne lieu à quelques grincement de dents (d'engrenages...) au cours de  parties toujours très disputées et jamais ennuyeuses.
Les tuiles de départ donnent une orientation  pour les premiers tours et change un peu les configurations sans toutefois être déterminantes sur le déroulement de la partie.
L'iconographie est aussi bien réalisée ce qui permet de se repérer assez finalement sur un plateau immense qui comporte de nombreuses indications. On aurait seulement souhaité des graphismes plus attractifs.

Tzolk'in pourra paraître peut-être un peu froid à certains car le thème est vite oublié au profit de mécanismes assez classiques sur le fond.  C'est un jeu exigeant et agréablement frustrant qui renouvelle avec originalité le genre notamment par une présentation attirante.

Splendor

Splendor

Enigmatik
27 août 2014 à 11:03
Informations sur l'auteur:
21 (8,18/10) 36 5 124 303
2024 caractères
(8,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Faites le plein d'or

Mon avis après une bonne vingtaine de parties principalement à 4 joueurs. Aucune partie à 2.

 

Un des jeux qui sort souvent chez nous, les parties sont courtes 30-40 minutes à 4 joueurs.

Le matériel est de bonne qualité notamment les jetons qui font leur effet lorsqu'on les a en main de par leur poids.

Je trouve le jeu bien équilibré notamment grace aux 3 limites.

- Le nombre de jetons en jeu (dépend du nombre de joueurs)

- le nombre de jetons maximum par joueur (10).

- le nombre de cartes maxi en main (3)

On arrive à un équilibre, des jetons vont manqués mais jamais tres/trop longtemps.

A 4 il est difficile de suivre ce que font les autres mais ce n'est pas impossible, et on peut bloquer / ralentir un adversaire  en lui chippant une des cartes qu'il convoite, ou prenant les derniers jetons d'une couleur.

Le jeu génère de la frustration de voir les cartes convoitées partir les unes apres les autres, il faut donc toujours avoir une solution de repli en tête.

 

Stratégiquement :

Lorsque je joue, je prend toujours 3 jetons ou réserve une carte pour un OR mais jamais 2 jetons d'une meme couleur.

Je vise toujours 2 nobles afin de finir une partie en ayant au moins un noble voir les 2 quand ça se goupille bien, dans ce dernier cas cela signifie que j'ai 11 cartes posées et finit avec plus de 18 points (mais là mes adversaires ont été gentils).

 

Age:

Le jeu est joué chez moi par ma fille de 7 ans sans problème, et mon fils de 10 ans se régale. La mamy de plus de 60 ans y joue aussi avec ses petits enfants.

 

Point négatif:

J'aurai aimé pouvoir y jouer à 5 ou 6. J'ai du mal à faire découvrir ce jeu car nous sommes souvent plus de 4 (mais c'est le cas de bcp de jeux)

Archaeologia

Archaeologia

fly 83
27 août 2014 à 10:10
Informations sur l'auteur:
2 (9,00/10) 121 0 0 253
2604 caractères
(8,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un bon os à ronger !

J'ai testé le jeu Samedi dernier et j'ai craqué. Je l'ai acheté !
J'ai attendu de lire les règles et de refaire une autre partie pour poster.

Déjà, au premier abord, le jeu est juste magnifique (j'ai même cru que c'était des photos avant de m'approcher). Le matos est d'excellente qualité. C'est au top !

Dés l'explication des règles, je comprends que si le but est de gagner du prestige, le nerf de la guerre c'est l'argent ! Les découvertes vont servir soit a gagner du prestige, soit à gagner de l'argent : dilemme très intéressant. Le choix est parfois difficile car les découvertes qui ne nous intéressent pas, et qu'on voudrai utiliser pour gagner de l'argent, sont recherchés par les autres joueurs et on ne peut pas leur laisser si on ne veut pas les voir s'envoler vers la victoire.
Les combats pour compléter les squelettes de dinosaures sont acharnés et souvent décisives mais laisse des ouvertures permettant d'autres stratégies. J'ai gagner ma première partie en ne fouillant que les 2 premiers couches et en regroupant des collections pendant que les autres joueurs s’étriper pour un os à ronger. A l'inverse, j'ai perdu ma seconde parti car un joueur est parvenu a voler les bouts de dino à droite et à gauche.
J'ai bien aimé la possibilité d'acheter des actions supplémentaires pour 2 pièces. ça permet d'assurer certains de ses coups mais, la encore, il faut avoir un peut d'argent de côté.
Les cartes objectifs sont un plus indéniable et il aurait été dommage de ne pas les mettre dans le jeu. Elles sont difficiles a réalisé mais permettent d’orienter sa stratégie.

D'un point de vue pédagogique, c'est super ! Un bon complément à timeline/chronicard. Archaelogia permet de comprendre comment on sait ce qui c'est passé (lien entre archéologie, paléontologie et l'Histoire). ça permet aussi de mieux comprendre les différentes périodes (plus c'est profond, plus c'est vieux) de voir par exemple que les dinosaures et les homme n'ont pas cohabité (On trouve des traces de l'Homme uniquement dans les 2 premières strates).

Bref, le jeu est super intéressant !

 

Mille et un trésors

Mille et un trésors

morlockbob
27 août 2014 à 09:25
Informations sur l'auteur:
359 (5,94/10) 0 0 0 2K
1036 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Grotte ! je suis coincé

Les ali baba(‘s) de tous poils ont décidé de piller la grotte des 40 voleurs, arriveront ils à en sortir avant l’arrivée des propriétaires ?

1001, c’est "l’awalé" meet "the adventurers". Il faut ramasser les trésors et se déplacer. On quitte une tuile avec 2 trésors, on la prend et on avance de 2 tuiles. Quand on retourne une tuile avec le bédouin, celui ci se rapproche vers l’entrée de la grotte. S'il l’atteint avant que les Ali soient sortis, les joueurs perdent.

Facile... pas tant, car pour sortir il faut faire exactement le bon nombre. Tu es à une case de la sortie mais sur une tuile avec 2 déplacements... perdu, il faut aller ailleurs.

Stop ou encore, des richesses ou la sortie ?.... la cupidité sera t elle la plus forte ?

Ça reste pour les enfants, mais les adultes peuvent y trouver un intérêt.

 

Glastonbury

Glastonbury

BSI40
27 août 2014 à 09:13
Informations sur l'auteur:
35 (6,83/10) 0 0 0 181
1494 caractères
(7,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Agréable et adaptable

Ce petit jeu , dans une boite un peu grosse et un peu chère pour 4 pions (certes gros) et un paquet de cartes, a comme qualité première d'être adaptable à plusieurs publics.

Vous pouvez y jouer de façon "gentille" avec les règles de base et en enlevant quelques cartes "sortilèges" qui troublent un peu le jeu, avec des enfants dès 6/7 ans. Vous avez alors un sympathique jeu de mémoire et de déplacement.

Avec des plus grands (enfants et adultes) il est conseillé d'utiliser tout le matériel (cartes recettes incluses) pour créer un peu de chaos et de fourberie dans la partie. 

Mon principal bémol est que pour gagner il n'y a qu'une tactique vraiment efficace : récupérer les cartes de sa couleur. Si tout le monde fait ça autour de la table les interarctions et coups tordus seront assez faibles et limités à la fin de partie. L'idéal est donc d'avoir un joueur autour de la table qui ne connait pas trop le système de comptage final et qui introduira involontairement le chaos en prenant les cartes des autres. Il a peu de chances de gagner mais il rendra la partie plus échevelée et amusante.

Au final il reste un jeu simple et astucieux très apprécié par les enfants et adolescents et agréable à jouer pour les adultes.

Steam Torpedo : Booster R&D

Steam Torpedo : Booster R&D

BSI40
27 août 2014 à 08:58
Informations sur l'auteur:
35 (6,83/10) 0 0 0 181
995 caractères
(8,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

A manier avec précaution

Cette extension du pack de base Steam Torpedo contient 10 tuiles permettant de créer de nouvelles configurations de sous-marins.

Elle est à mon avis victime de la grande qualité du jeu de base. En effet, Steam Torpedo est un jeu à deux de combat asymétrique (blindage contre déplacement pour faire court) remarquablement équilibré et précis qui permet des parties rapides et tendues. Toute modification d'un des sous-marins risque d'affaiblir cet équilibre et la partie peut vite tourner au massacre.

Il n'est donc pas recommandé de modifier trop le pack de base et encore moins de s'en remettre au hasard complet pour construire son nouveau sous-marin. Il faut privilégier le remplacement de tuiles de même profil avec des capacités assez proches.

Ce pack ne révolutionne pas cet excellent jeu mais lui assure une agréable rejouabilité.

Metropolys

Metropolys

darkgregius
27 août 2014 à 02:07
Informations sur l'auteur:
125 (7,52/10) 95 0 0 897
2281 caractères
(8,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Simple et astucieux

A l'ouverture de la boîte de Metropolys,je découvre le matériel avec inquiétude.Quoi?C'est tout?A la lecture de la règle,je ne suis pas plus rassuré.Heu...c'est tout?!Ok...j'installe,on joue et là après une demie heure de jeu,je suis conquis.Oui c'est simple,oui et épuré mais c'est surtout très astucieux.Après quelques immeubles placés,on se rend compte à quel point la phase d'enchères est un régal.Et ce pour deux raisons.La première c'est que chaque construction placée limite votre capacité à enchérir car c'est avec ces dernières que l'on enchérie.La seconde c'est que tous les quartiers n'ont pas les mêmes qualités et que les places sont limitées.Concrètement ça donne ça:Je veux bâtir dans ce quartier branché adjacent à 2 autres de moindre intérêt;Je vois que l'enrichisseur suivant n'a plus à disposition ces immeubles 6,7 et 8;Je joue donc mon bâtiment numéro 5 obligeant le joueur suivant à surenchérir sur l'un des 2 emplacements avec une pièce de valeur 9 minimum ou à passer.Tout le sel du jeu est là,obtenir les meilleurs emplacements à moindre coût ou à défaut faire payer plus cher ses adversaires.Puisqu'on parle des emplacements où l'on peut construire,il faut savoir qu'au début de partie,chaque joueur se verra attribuer un objectif secret valorisant ses bâtiments de par leur position (près d'un pont,d'un lac...).Metropolys est donc aussi un jeu de placement. Ce que j'apprécie particulièrement dans Metropolys,c'est que ces 2 mécanismes sont intimement et astucieusement liés avec beaucoup de simplicité.Cette simplicité on la retrouve dans le matériel mais loin d'être un défaut,j'y trouve une certaine cohérence avec le coeur du jeu. Une mécanique simple,un visuel sobre pour un tout élégant. 

Descendance

Descendance

ben2471
26 août 2014 à 23:42
Informations sur l'auteur:
27 (8,23/10) 18 0 0 173
145 caractères
(8,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

un jeu à découvrir

jeux que j'apprécie par son mécanisme. pas si difficile que cela ne parait il se révèle intéressant. 

Concept

Concept

Mayoniaise
26 août 2014 à 22:09
Informations sur l'auteur:
38 (8,10/10) 86 0 0 398
638 caractères
(5,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Ceci est un concept.

L'idée paraît séduisante. Mes enfants l'apprécient beaucoup.

Mais :

1- Je n'accroche pas aux règles assez elliptiques  qui manquent de peps (contrairement à un time's up)

2- On ressent des manques d'icônes (sale/dégoût par exemple...) pour s'exprimer.

3- Les devinettes sont parfois peu équilibrées (en facile, des choses difficiles et inversement !) 

Les auteurs semblent avoir pensé qu'avoir l'idée-même du jeu suffisait à ce qu'il perce. Pas sûre.

 

Inkognito

Inkognito

Barzog
26 août 2014 à 21:54
Informations sur l'auteur:
62 (8,09/10) 82 0 2 507
2135 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Joignez-vous à la fête !

C'est le carnaval de Venise, c'est la fête, tout le monde est masqué et a enfilé son plus beau costume, y compris 4 espions. Vous incarnez l'un d'entre eux incognito. Le jeu se joue en équipe de deux, mais on ne sait pas avec qui on est au début : il faudra le découvrir grâce à ses enquêtes. Cela demande beaucoup de concentration et de rigueur dans sa prise de notes, car ce n'est que lorsqu'on sera sûr de l'identité de notre coéquipier qu'on connaîtra notre mission.

J'y avais joué il y a dix ans à 3, et j'avais été frustré, car la partie avait duré 5 min (oui c'est possible !). Le jeu étant fait pour 4 joueurs essentiellement, j'y ai rejoué récemment deux parties d'affilée dans la même soirée : la première avec les règles de la première version ; la deuxième, avec celles de la réédition. Au début de son tour, le joueur secoue une grosse tête remplie de billes de couleur pour en afficher trois, et peut faire des déplacements en fonction de leur couleur. Dans la première édition, les billes blanches n'occasionnaient aucun déplacement : c'était donc très agaçant de ne pouvoir rien faire, lorsqu'on en avait trois. Heureusement, dans la nouvelle version, ce défaut est corrigé. Elles permettent de déplacer les espions sur l'eau ou sur la terre. La bille jaune a été remplacée par une violette qui permet de déplacer le pion d'un autre joueur sur la terre ou sur l'eau. Avec la nouvelle version, les pions sont donc beaucoup plus mobiles, et un joueur peut comboter ses déplacements pour faire plusieurs interrogations par tour.

Jeu de déduction très astucieux, qui apprend à faire équipe avec qqn, presque aussi simple que le Cluedo, en tout cas beaucoup moins redondant et poussif.

Babel

Babel

leem
26 août 2014 à 20:51
Informations sur l'auteur:
7 (8,09/10) 7 0 0 49
937 caractères
(7,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Le hasard Medes

Une vingtaine de parties

Assez enthousiaste lors des premières parties, j'ai été un peu refroidi au fur et à mesure, car que je perde ou je gagne, je ne comprends jamais trop pourquoi... Le tirage des cartes est bien trop présent pour espérer mettre en place quelque stratégie. Alors oui, on peut regarder les cartes déjà tombées, savoir ce que l'on risque de piocher, mais pour les cartes temples, c'est beaucoup plus dur, et il peut arriver que l'un enchaîne les poses de niveau, pendant que l'autre à son tour de jeu n'ait rien à faire... Mais bon on s'amuse quand même, et je vais lui donner encore quelques parties pour me convaincre qu'il n'est pas si hasardeux que ça!

 

En tout cas, ça fait toujours plaisir de détruire le temple de l'adversaire!! 

Abyss

Abyss

Grogan23
26 août 2014 à 16:38
Informations sur l'auteur:
250 (6,55/10) 19 0 0 1K
4651 caractères
(8,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bis bis !

Un buzz ? Quel buzz ? Ha ! Vous voulez dire Abyss ?

Bah ! Il est normal que ça buzz avant la sortie d'un jeu. C'est la même chose avant la sortie d'un film, d'un album... Ca buzz de partout (surtout au printemps), c'est inévitable !

Mais comme on n'est pas des lapins de six semaines, on ne se laisse pas berner. On est grand, on est capable de se confronter au buzz tout en se forgeant son avis propre.

Cette précision apportée, j'ai testé Abyss plus pour son aspect graphique que pour le buzz médiatique important qui a précédé sa sortie. Or de ce point de vue, esthétique s'entend, Abyss est splendide. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le plus beau jeu qu'il m'ait été donné de voir, mais force est de reconnaître que ces illustrations sombres rendent parfaitement l'impression de flotter en eaux profondes (et troubles). Les cartes Seigneurs sont particulièrement soignées, et chaque peuple semble incarner parfaitement sa fonction (les Politiciens ont ce petit air fourbe typique de nos girouettes politiques). Bravo à Xavier Colette pour cette ambiance immersive (et c'est le cas de le dire). Et puis cette belle boite mystérieuse qui invite à faire le grand plongeon...

Et puis on est esbaudi par l'ergonomie de la boite : tout se range nickel chrome, et les cartes supportent même des petits protège-cartes sans ciller ! C'est pas beautiful ?

On s'interrogera sur l'idée saugrenue d'avoir créé un peuple de coquillage car effectivement, jamais auparavant je n'aurais songé à demander de l'aide à une moule ! Un poulpe ou un hippocampe, éventuellement...

Bel objet donc, dont le marketing retentissant ne pourra pas être taxé de mensonger puisque le bel objet contient un jeu tout à fait potable (jeu de mot ! Clin d'oeil clin d'oeil). Les règles sont absolument limpides : il suffit d'une seule lecture pour comprendre comment les différents éléments s'articulent entre eux. Un effort didactique salutaire a visiblement été fait sur la rédaction rendant du même coup la prise en main efficiente immédiatement. C'est quand même agréable ! Il faut dire que les règles sont plutôt light. Mais ne nous y trompons pas : le jeu se révèle plus profond qu'il n'y parait, même si on n'est pas dans Madeira. Par ailleurs, je ne suis pas encore convaincu que le tout soit intégralement maîtrisable, mais ce n'est pas si grave : il faut considérer Abyss comme un jeu fun avant tout. Et puis la fluidité de l'ensemble et le bon dosage entre calcul et opportunisme en font un jeu finalement assez rapide et équilibré qui permet d'enchaîner les revanches jusqu'au bout de la nuit.

A noter tout de même que le système d'exploration à la "stop ou encore" est assez sympathique à plus d'un titre. D'abord dans son déroulé, mais aussi parce que cette action initie un processus dont le reste du jeu va finalement dépendre. En effet, c'est suite à une exploration qu'est alimenté le Conseil, c'est l'aide du Conseil qui va permettre d'obtenir des Alliés, et ce sont ces Alliés qui vont permettre de recruter des Seigneurs. Et puis personnellement, j'adore les systèmes un peu retors/complexe de comptage final, comme c'est le cas ici. Prendre ainsi en compte différents paramètres, permet de donner d'avantage de relief au jeu, en autorisant à la fois la mise en place d'une stratégie au long cours et les coups ponctuels de pur opportunisme (qui au passage ne manqueront pas de rendre vos adversaires furax !).

Un buzz oui, mais pas abuzzé !

 

PS : C'est marrant, mais on sent qu'il y a largement la place pour une/des extension(s). Il est même possible de le visualiser, de prédire où et comment elles vont s'agencer avec le reste. J'exagère, mais c'est dire comme ce jeu est extrêmement bien conçu... Bon allez ! Déjà, un cinquième joueur...

Dixit

Dixit

dawajeff
26 août 2014 à 16:37
Informations sur l'auteur:
6 (9,20/10) 0 0 0 20
40 caractères
(10,00/10)
J'aime , 2 Je n'aime pas

Un jeu remplie de poésie!!

Du bonheur tout simplement!!!!

 

Splendor

Splendor

drick78
26 août 2014 à 16:36
Informations sur l'auteur:
2 (7,80/10) 0 0 0 10
580 caractères
(9,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

superbe jeu

la mécanique du jeu est très agréable, facile à jouer mais ce jeu est plein de subtilité sur la stratégie à adopter en fonction des cartes retournées!!!

à acheter pour tout joueur!!!

 

par contre je n'aime pas l'environnement du jeu, à savoir les cristaux et les dessins sur les cartes. mais les goûts et les couleurs.... comme vous avez fait le comparatif splendor / les batisseurs , je préfère l'environnement et les illustrations des bâtisseurs.

 

Minivilles

Minivilles

drick78
26 août 2014 à 16:30
Informations sur l'auteur:
2 (7,80/10) 0 0 0 10
384 caractères
(5,90/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

jeu sympathique

jeu très intéressant, facile à jouer. règles simples pour des enfants comme pour des adultes néophytes dans le monde du jeu

petite question : beaucoup de parties effectuées se sont déroulées sans forcément utiliser les deux dés!!! surtout à deux joueurs ou trois !!!

est ce le cas pour vous?

 

Welcome to Abilene

Welcome to Abilene

dawajeff
26 août 2014 à 16:19
Informations sur l'auteur:
6 (9,20/10) 0 0 0 20
201 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

une histoire de cowboys ..au gout de poker

Obtenir le plus grand cheptel en évitant les desperados et autres indiens..une belle aventure..avec ce coté poker fort appréciable!!!

Une trés belle découverte!!!!

Puerto Rico : Edition de Luxe

Puerto Rico : Edition de Luxe

leem
26 août 2014 à 14:29
Informations sur l'auteur:
7 (8,09/10) 7 0 0 49
851 caractères
(9,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Je comprends l'engouement!

Parties: Une dizaine sur BGA, aucune IRL pour l'instant, mais ça ne saurait tarder

 

Je n'ai pas grand chose à ajouter aux milliers d'avis qui égrènent la toile, si ce n'est qu'on peut décemment pas trouver ce jeu vraiment mauvais, car il a tout pour lui: de nombreuses stratégies, une interactivité indirecte mais incroyablement présente, du choix, et de la rejouabilité, alors que le seul hasard vient de l'ordre des joueurs au 1er tour... Et puis il se joue aussi bien à 4 qu'à 2, ce qui est parfait. Mais on pourra trouver ce jeu un peu froid, comme tous les jeux calculateurs!

 

Seul regret, la vilaine édition de base, où il n'y a même pas le dessin des bâtiments sur leurs tuiles...

Sans Foi ni Loi

Sans Foi ni Loi

leem
26 août 2014 à 14:23
Informations sur l'auteur:
7 (8,09/10) 7 0 0 49
503 caractères
(3,10/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Le thème ne fait pas le jeu

Super thème, superbes illustrations, on a envie d'y croire, d'élever nos troupeaux et de lyncher nos adversaires, mais au bout de quelques parties le constat est sans appel: on s'ennuie ferme, sachant que la fin n'est pas vraiment une fin, qu'on n'a aucune chance de savoir qui va gagner parce que les troupeaux comptent en PV mais l'argent aussi... Enfin bref, on range la boîte et on regrette les beaux dessins qu'on ne reverra pas de sitôt...

Andor

Andor

leem
26 août 2014 à 14:19
Informations sur l'auteur:
7 (8,09/10) 7 0 0 49
1500 caractères
(9,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Epique époque

Les 4 premières légendes, 1 ou 2 fois chacunes, à 2 3 4

Bien servi par des graphismes somptueux, surtout le plateau de la mine, Andor est un jeu coopératif qui ressemble quelque peu à un jeu de rôle. Même si je ne le sors pas si souvent qu'un Agricola ou autre, chaque partie est exceptionnelle car aucune n'est gagnée d'avance  et le brainstorming est nécessaire: "qui on tue?" "Qui va s'occuper du brouillard?" et je me suis beaucoup amusé même si on n'a pas toujours gagné.

 

Un petit bémol pour la mission de la mine, épique mais où nous avons réussi sans presque combattre, ce qui était un peu paradoxal...

D'autre part, le système "Un monstre fait avancer la piste du temps" est vraiment retors et pas toujours légitime. Enfin, les légendes sont vraiment intéressantes, le matériel est pléthorique, et on peut même inventer ses propres légendes, ce que je risque de faire un jour, à moins que j'achète les extensions.

 

Si vous aimez les jeux coopératifs, l'univers de la fantasy c'est un jeu que je vous conseille fortement, car pour un peu qu'on se plonge dedans, un souffle épique émerge dans les derniers tours, lorsqu'on n'a plus le droit à l'erreur! 

Mölkky version luxe

Mölkky version luxe

Rwain
26 août 2014 à 13:46
Informations sur l'auteur:
62 (7,04/10) 82 0 0 489
1321 caractères
(7,60/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

LE jeu d'extérieur

A la base, je ne suis pas fan des jeux d'adresse type pétanque, palets et compagnie, mais me voilà réconcilié avec ces "jeux de l'été" grâce au Mölkky. Pourquoi ? Tout simplement parce que, contrairement aux jeux précités, même en étant extrêmement maladroit, on peut se faire plaisir en jouant au Mölkky. Bien sûr, on ne gagnera pas, ou pas souvent, mais on marquera tout de même des points en faisant tomber quelques quilles. J'ai encore le souvenir douloureux de ces parties de palet breton où ma plus grande victoire était de réussir à mettre un palet sur la planche. Ici, point de déception majeure en loupant pour la vingtième fois d'affilée la planche - inexistante, point de sentiment de honte suprême devant notre incapacité à approcher le cochonnet - inexistant, point de frustration extrême en voyant notre quille filer droit dans la rigole - inexistante aussi ! Bon, il arrivera quand même qu'avec beaucoup de malchance, notre lancer évite toutes les quilles, mais on se rattrape assez vite au coup d'après.

Bref, c'est rapide, rigolo, et à portée de tous.

7 Wonders

7 Wonders

Sined
26 août 2014 à 13:39
Informations sur l'auteur:
7 (8,27/10) 11 0 0 74
2470 caractères
(9,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un jeu qui se mérite

Attention : 7 Wonders est un jeu qui se mérite, par cela je veux dire qu'il faut un apprentissage, plus ou moins long suivant les personnes et qu'il faut faire quelques parties pour voir la puissance du jeu et l'apprécier.

A la première partie : après explications des règles qui semblent compliquées, on navigue totalement a vu sans aucune stratégie, plein d'interrogations, ni sans bien savoir ce qu'il faut faire (on prend ça car on peut le prendre, et tient on va prendre ça aussi car je peux le faire). A ce moment beaucoup risque de lâcher, mais il faut s'acharner. Et a la fin de la partie, lors du calcul des points, une fois avoir pleuré car on est a la ramasse, on commence a comprendre le principe.

Ce n'est qu'a la deuxième partie, qu'on commence mieux a appréhender le truc et a essayer un peu d'organiser notre évolution. Puis on compte les points, c'est encore la misère mais on commence a percevoir où on a merder et où on aurait pu améliorer les choses.

Puis a la partie suivante, on commence a comprendre les subtilités de la mécanique et de l'importance de notre voisinage qui influencera nos choix.
Et ensuite c'est mort, on tombe dans l'engrenage des parties a toujours essayer d'optimiser et d'organiser au mieux l'évolution de notre civilisation.


Alors oui, beaucoup lâcheront l'affaire lors de la première partie car ne comprenant rien, car trop abstrait, car ne sachant où aller sans aucun guide leur disant quoi faire, etc. Mais il faut s'acharner et refaire une deuxième partie, puis une troisième partie. Car sinon on passera totalement a coté de ce magnifique jeu.

7 Wonders est clairement un jeu qui se mérite avec une courbe d'apprentissage énorme, mais "dieu que c'est bon !".

 

Les plus :
- C'est beau
- Une courbe d'apprentissage énorme
- Une envie irrésistible de recommencer en fin de partie
- Une durée de jeu quasi identique, que l'on soit 2 ou que l'on soit 7.

Les moins :
- Jeu relativement abstrait et sans guide, ne convenant donc pas tout le monde
- Premières parties difficiles et pas évidentes
- Difficile de planifier son évolution