TricTrac

Avis 
164279avis
à

Secteurs

Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Joué
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
Railways of the world

Railways of the world

Nyan
23 juil. 2014 à 01:40
Informations sur l'auteur:
13 (9,23/10) 166 10 913 1K
2405 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Compagnies ferroviaires en effervescence

Railways of the World occupe une place particulière dans mon âme de joueuse. Après chaque partie, je me dis: "wouah quel jeu! Je l'adore!". Je n'arrive pas très bien à comprendre pourquoi je ressens un tel attrait mais je pense que cela vient en grande partie du matériel (magnifiques marqueurs de ville vide, petits trains des joueurs, les niveaux de locomotives, les plateaux solides et bien illustrés), l'attente à chaque tour de nouvelles cartes opérations, et les objectifs secrets de chacun.

La part de hasard dans Railways of the World est plus élevée que pour son cousin avancé, Steam, que j'aime également mais qui me semble plus mécanique et calculateur. J'aime particulièrement l'interaction entre les joueurs, bien dosée; ce n'est ni trop tendu ni trop relâché. On peut souvent construire ses voies ferrées comme prévu à part vers certaines cités très prisées ou confinées dans le coin du plateau. Ce qui est terrible dans ce jeu, c'est qu'on s'endette! Parfois à l'excès! Et cela fait bien rire l'assemblée. Trop de dettes peut coûter la partie mais les joueurs seront toujours capable de construire des voies et continuer leur stratégie sans être éliminés (il faudrait vraiment emprunter beaucoup pour se retrouver complètement coincé).

Ce jeu n'a malheureusement pas été traduit en français. On peut trouver des traductions sur le net pour la règle et le texte des cartes n'est pas très compliqué. Les extensions varient la configuration des plateaux, les cités stratégiques ne sont plus les mêmes et les coûts de construction des voies diffèrent selon les terrains.

Je conseille ce jeu à tout ceux qui aime les jeux de construction de réseaux et de livraisons de marchandises d'un point A à un point B ("pick-up and delivery" en anglais). En terme de difficulté, il est entre les aventuriers du rail et Steam ou Age of Steam, accessible à un public familial et intéréssant pour les joueurs avertis (on sent la patte de Martin Wallace).

Octave Dugland

Octave Dugland

rammillica
23 juil. 2014 à 01:23
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1131 caractères
(0,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Le nom correspond bien aux clients qui achètent ce jeu

Concevoir et surtout édité un tel non-jeu, les bras m'en tombent mon capitaine...

"J'ai un quatreuh, j'ai un quatreuh, je vais piler ton 3, je vais piler ton 3. Allez, Allez votez pour moi !!!"

Aucun intérêt ludique... Je sais certains vont dire que ce jeu fait appel à du double guessing, du triple guessing voire plus à l'image de "Romans go home"  et que j'ai la dent très dure, que je ne comprends rien. Pour moi, petit béotien, un jeu vide comme celui-ci est vide. Point.

Si vous voulez parier, parier sur le prochain match de football, sur la météo du lendemain, sur le premier arrivé à la machine à café... il n'y a pas besoin d'un support ludique pour cela.

Rien à reprocher à l'édition encore une fois. Les cartes et le graphisme impeccables, là n'est pas la question.

Comment un tel jeu peut être édité... ça me laisse rêveur.... à quand un quadruple guessing?

 

 

Splendor

Splendor

rammillica
23 juil. 2014 à 00:22
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
2007 caractères
(6,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Seul les diamants sont éternels, pas Splendor

Mon avis est et restera très mitigé concernant Splendor. Ce jeu efficace et assez rapide a beaucoup d'afficionados et un succès que l'on connaît mais je n'ai pas à titre personnel été très séduit. Voilà mon jugement :

 

Points forts :

- la facilité d'accès et des règles rapides à expliquer

- de la stratégie bien présente lorsqu'on joue à 2 ou 3 personnes

- le matos en générale : les pions façon poker, l'illustration des cartes, le thermoformage impeccable RAS. Le produit est parfaitement marqueté et calibré pour plaire au plus grand nombre. Pas étonnant, les Space Cowboys ne sont pas nés de la dernière pluie

- le succès qu'on lui connaît

-le dynamisme de la mécanique même si la réflexion ne vole pas très haut

 

Points faibles :

- le thème plaqué, sans grand intérêt

- l'aléatoire trop présente à 4 joueurs

- aucune innovation majeure, aucune étincelle ludique pour ma part (c'est comme si j'entendais un titre à la radio et que je me disais "Ouais pas mal, mais j'achèterais pas le CD")

La question qui est pour moi la plus pertinente à poser lorsqu'on analyse ce jeu est :

"-est-ce que, sans la force commerciale et les réseaux des Space Cowboys, le jeu aurait un tel succès ?"

Pour moi, la réponse est non, on serait en majorité passé à côté. En même temps, si il permet la démocratisation du jeu en France, peut-on vraiment le critiquer comme les autres ?. Je n'ai pas de réponse....

Un seul sentiment, je ne pense pas qu'il reste dans les annales et qu'on en parle beaucoup dans 2 ou 3 ans.

Ginkgopolis

Ginkgopolis

morlockbob
22 juil. 2014 à 23:04
Informations sur l'auteur:
338 (5,92/10) 0 0 0 2K
1749 caractères
(6,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

ROcky Biloba

Au milieu des references de Pearl games (troyes,Bruxelles), Gink ferait presque figure de jeu light...

Light mais corsé. Pas facile à expliquer. Une partie sera necessaire pour appréhender le jeu

 

Sur un thème plaqué (aux magnifiques illustrations) voici un jeu de placement, de prise de territoire, de majorité et de collection de cartes. Ici on construit en hauteur et on s ‘etend , tentant de dominer le plus de quartiers d’une couleur

Si il faut avoir une stratégie sur le long terme, il s’agit surtout d'un jeu opportuniste car pour faire une action, il faut avoir le bon numero (les tuiles et cartes sont numérotées). Le coin gauche du "plateau" vous fait de l oeil, et vous tirez le numéro de la ligne, là tout en bas ...désespoir

Ineteraction sur le fait de casser des lignes adverses ou ne pas laisser de cartes (parfois) aux autres

 

Voilà pourquoi light, et pour ma part, un frein au jeu. Le principe du draft, n est pas gênant, mais il est clair que le hasard peut bien faire les choses.

Ce qui m' ennuie dans ce genre de jeu, où il faut a la fois s’occuper du voisin, de ses propres constructions, gérer ses ressources etc... c'est qu'il nous donne l’impression de développer un vrai plan de bataille, plan qui peut être mis à mal car LA carte, celle faite pour vous et vous ne pouvez la prendre !

Un jeu aux mécanismes qui sortent de l’ordinaire, mais un peu torpillé par ces tirages de cartes hasardeux et ces bonus de fins.

 

Lost Temple

Lost Temple

Ryleh
22 juil. 2014 à 21:40
Informations sur l'auteur:
4 (7,78/10) 40 0 0 104
870 caractères
(7,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un citadelle light et alorrs ??

Oui en effet ce jeu est un prolongement de Citadelle. Oui, il est plus simple, moins "violent", on n'élimine pas d'adversaires mais il reste tout aussi efficace et bien ficelé.

Je comprends parfaitement qu'un fan soit déçu et crie au recyclage de sa propre bête par l'auteur, mais les vénérables Anciens allemands ont déjà commis ce crime à de nombreuses reprises et personne ne semble ne leur en porter ombrage. 

Qui plus est, le matériel de White Goblin est comme d'habitude de toute beauté, supérieur aux éditions de Citadelle, ce qui n'est pas pour me déplaire. 

Je conseille donc ce jeu à tout ceux qui cherche un citadelle un brin plus familial, car c'est dans cet esprit que nous y jouons. 

Ghooost !

Ghooost !

BSI40
22 juil. 2014 à 18:58
Informations sur l'auteur:
31 (6,81/10) 0 0 0 155
979 caractères
(2,60/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Booooof!

Attiré par les illustrations amusantes je m'étais dit que ce jeu plairait sans doute à mes enfants et peut-être aussi à moi.

Double déception : on pose les (jolies) cartes de façon mécanique et on attend la fin. Un joueur débutant qui découvre le jeu peut tout à fait gagner ce qui le rend certes accessible à tous mais prouve qu'il n'y a aucune stratégie ni tactique dans ce jeu. En plus les fins de partie peuvent être longues.

A mon avis il faut, pour prendre du plaisir avec Ghoooost, être au moins 4 joueurs (à deux ou trois l'ennui est mortel) et être déjà dans un état euphorique mais je ne crois pas que l'on enchainera plusieurs parties pour autant.

Pour une quinzaine d'euros il y a sûrement bien mieux sur le marché pléthorique des petits jeux de cartes d'ambiance.

The Spoils Tournament Card Game

The Spoils Tournament Card Game

tcheu
22 juil. 2014 à 16:55
Informations sur l'auteur:
17 (9,41/10) 0 0 0 89
1617 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Simple et profond, dynamique et ouvert, Beau et drôle

Simple : pour les amateurs de Magic c'est vraiment facile, pour les autres ça ne devrait poser de problème. C'est plus simple que Magic mais au moins aussi efficace à mon avis (je diras même carrément plus... haha)

Profond : Moult cartes et surtout plusieurs façons de les utiliser (transformer n'importe quelle carte en ressource neutre, c'est un principe excellent ! Surtout que certaines peuvent être retournées face visible ultérieurement ^^)

 

Dynamique et Ouvert : On a des choses à faire, toujours !

En effet au début du tour on pose une ressource OU on pioche une carte.

Mais on peut utiliser 3 ressources pour piocher une carte et aussi utiliser 4 ressources pour poser une resssource.

 

Beau et drôle : univers varié, cohérent et marrant, c'est vraiment chouette (à vous de juger sur pièce, on trouve des images de cartes sur la toile).

 

Des points négatifs ?

 - C'est un JCC... Perso j'aurais pas franchi le cap sans les NEW PLAYER PACK. J'en ai chopé 2 histoire de pouvoir builder, je trouve que c'est un super point de départ.

 - C'est en anglais... Pour moi c'est ok et ça peut le faire relativement facilement mais des fois c'est pas évident de comprendre la signification du nom de la carte où le texte d'ambiance.

 - C'est pas encore trop connu, ça mérite largement de l'être plus !

SPQR

SPQR

madbubble
22 juil. 2014 à 15:44
Informations sur l'auteur:
68 (8,24/10) 132 0 0 627
2257 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pour le sénat et le peuple

SPQR tient toutes ses promesses de simulation des batailles de la République romaine. Partie de la série des GBH (Great Battles of History) de Herman et Berg, ce wargame propose un système de jeu très ambitieux et innovant. 

Les règles de commandement sont l'architecture de ce wargame. Pour résumer, les armées sont commandées par des leaders que les joueurs devront activier pour donner des ordres aux unités et lignes de leur armée. Les leaders sont activés en commençant par celui qui a la plus petite valeur. MAIS MAIS MAIS, et c'est là que la simulation est intéressante. Il est possible, sur un jet de dès, d'activer un autre leader, de faire rejouer le même leader ou de voler l'initiative à son adversaire. Il s'en suit une impression d'occasion à saisier ou d'occasion manquer : selon la valeur de vos leaders, vous aurez plus ou moins ma possibilité de profiter des occasions ou de trouvers les bonnes parades. Les armées commandées par des leaders de moindre qualité sont cantonnées à des plans moins ambitieux ou à de véritable prise de risque. 

 

L'apprentissage de cette série est plutôt rentable à condition d'aimer les guerres de l'Antiquité,vu le nombre de batailles éditées. Cependant, je ne conseille pas ce jeu à un joueur débutant. Je ne le conseille pas non plus pour initier un nouveau joueur au wargame. Les règles sont assez copieuses et l'historicité forte. Le règles sont volumineuses, et même si elles sont très bien rédigées, elles ont de quoi paralyser le néophyte (préférez alors Simple GBH). L'historicité est très forte. Les auteurs propose un système de jeu qui colle au contexte culturel de la guerre durant l'antiquité. L'historicité est telle qu'il est bien difficile d'obtenir des résultats de parties qui différent du résultat historique.

 

 

 

Quantum

Quantum

Pierre
22 juil. 2014 à 15:00
Informations sur l'auteur:
1 (8,20/10) 0 0 0 2
855 caractères
(8,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Dans l'espace, personne ne vous entend crier !

Et crier ... on en a parfois bien envie. Prise de tête assurée entre fuite, attaque, défense et coups bas portés aux adversaires grâce aux cartes. I

l y a certes un certain facteur chance à cause des lancés de dés, mais si un 1 attaque un 5, il faut admettre qu'il y a peu de chance de perdre. De plus, les nombreuses cartes à gagner tout au long de la partie permettent d'effacer relativement bien l'effet du hasard. 

Ce jeu permet d'exploiter des tactiques assez diverses. Chaque partie est différente. Les nombreuses manières de construire le plateau de départ et les cartes additionnelles offrent une longue durée de vie à ce jeu, il n'y a pas d'ennuis. Ambiance assurée au tour de la table ! 

 

Keythedral

Keythedral

crossangel
22 juil. 2014 à 14:59
Informations sur l'auteur:
242 (7,39/10) 233 0 1 2K
693 caractères
(6,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Mon keyThedral Artisanal.

Il y a un coté artisanal que j'aime beaucoup dans ce jeu. Si les dessins sont magnifiques, un très beau coup de crayon, la lisibilité des éléments mécaniques du jeu est plutôt moyenne.

Néanmoins l'idée du jeu est très bonne, avec une très grande importance de la phase installation du jeu. La compétition pour profiter des terrains adjacents à ses cottages/maisons est très forte et les cartes lois vont venir mettre beaucoup la zizanie dans nos stratégies.

Si vous acceptez le coté artisanal de ce jeu vous passerez un très bon moment autour de la table. 

Minivilles

Minivilles

Talinee
22 juil. 2014 à 14:43
Informations sur l'auteur:
3 (9,50/10) 105 0 0 228
170 caractères
(8,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Juste ce qu'il faut

Fun, léger et rapide ce jeu a beaucoup d'atout qui ravissent mes collègues le midi.

Ce jeu sort souvent et c'est un signe de qualité.

Romans go home !

Romans go home !

lauv84
22 juil. 2014 à 14:26
Informations sur l'auteur:
1 (8,60/10) 2 0 0 9
227 caractères
(8,60/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Bon petit jeu

Un jeu assez court (environ 15 min pour une partie de 3 manches), du coup il se sort facilement.

Plus de stratégie à 2 et un peu plus de hasard lorsque l'on est 3 ou 4 joueurs.

Je ne m'en lasse pas !

The Phantom Society

The Phantom Society

rammillica
22 juil. 2014 à 14:03
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1075 caractères
(0,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

L'équation auteur connu + illustrateur connu n'aboutit pas nécessairement à un bon jeu

Le format du jeu est clairement surdimensionné et sent le coup de marketing à plein nez qui a foiré complètement. Une foule de questions m'assaillent :

 

Quel est l'objectif des cartes ? (magnifiquement illustrées mais qui ne servent à rien)

Quel est l'intérêt d'avoir illustré les deux faces des salles d'hôtel ?

Que font les highlands et le whisky écossais là dedans ? (private joke qui pourrait marcher si le jeu fonctionnait)

Qu'est-ce qui pourrait pousser un joueur à rejouer plus de deux fois à ce jeu ?

Pourquoi les tuiles fantômes ne rentrent pas dans les cases correspondantes à part en forçant dessus ?

 

Bref, on a l'impression que l'éditeur s'est retrouvé avec plein de matos jolis et une belle boîte et qu'il a dû inventer les règles au dernier moment.

Une belle gamelle, à oublier très vite mais alors très vite...

Splendor

Splendor

Olomel
22 juil. 2014 à 13:24
Informations sur l'auteur:
1 (7,40/10) 9 0 0 18
250 caractères
(7,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bien pour toute la famille. Un bon moyen d'intéresser les enfants à d'autres jeux (marre du Monopoly)

Bon jeu rapide et accessible à toute la famille. Matériel superbe. Apprend aux enfants à jouer avec un minimum de réflexion. Un bon moyen pour intéresser les gamins à d'autres jeux un peu plus velus.

Romans go home !

Romans go home !

rammillica
22 juil. 2014 à 12:17
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1652 caractères
(0,10/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Players go home

Je mets 0/10 car il n'est pas à mes yeux un jeu puisqu'il ne demande aucune réflexion ni même un tantinet de psychologie ou autres capacités ludiques (déduction, rapidité, diplomatie...), juste avoir la capacité de retourner des cartes et de lire leurs effets. Le néant ludique par excellence de mon point de vue.

 

Je m'explique :

 

-une partie où j'ai choisi précisément mes cartes en prenant en compte les effets des cartes et en élaborant un semblant de stratégie, je finis platement dernier avec un écart conséquent avec un sentiment de frustration immense.

 

-une partie sans regarder les cartes et je gagne triomphalement avec un écart tout aussi conséquent avec un sentiment énorme de frustration de mes adversaires.

 

Je peux tirer de toutes les parties auxquelles j'ai assisté depuis (sans jouer) le même constat. Aucune programmation, aucun "guessing" comme le disent les commentateurs.

 

Voilà pourquoi j'appelle cela un non-jeu. Autant jouer à la roulette russe : même sensation de l'arbitraire sans se casser le crâne à lire des cartes. Je ne comprends pas encore aujourd'hui comment ce jeu a pu passer la barrière de l'édition. Au passage rien à dire sur l'édition elle-même puisque les cartes et les illustrations sont tout à fait correctes mais ça ne suffira jamais à en faire un jeu.

 

 

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

McGray
22 juil. 2014 à 12:06
Informations sur l'auteur:
44 (8,08/10) 76 0 1 398
5125 caractères
(7,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Une certaine réussite dans la coopération

Depuis le temps que je souhaitais découvrir ce jeu, j’ai enfin pu y jouer au FLIP et je dois bien avouer qu’après avoir fait trois parties en deux jours, j’ai bien aimé ce coopératif.

Le matériel est abondant et permet très facilement de s’imprégner du thème survie qui est présent pendant toute la partie. D’ailleurs, la mécanique du jeu colle parfaitement au thème et les phases de jeu s’enchainent en tout logique.

Les joueurs devront donc coopérer pour réaliser l’objectif d’un scénario (au nombre de six dans la boite), ce qui permet d’avoir une ligne directrice dans l’élaboration d’optimisation de ressources. Ici, le phénomène de leader peut malheureusement apparaitre (et c’est bien ce qui me dérange dans les jeux coopératifs), mais dans ce domaine, c’est pourtant le seul jeu coop qui ne m’a pas laisser indifférent.

Chaque joueur va donc incarner un personnage au choix entre le menuisier, le soldat, le cuistot et l’explorateur. Chaque personnage à son penchant féminin mais les capacités sont exactement les mêmes, et se rapproche plus ou moins d’une des actions possible lors de notre tour (Chasse, Construction, Récolte et Exploration). J’aurais aimé un peu plus de diversité de personnages et de capacités...

Le tour de jeu se déroule aisément grâce au petit graphique du plateau qui rappel toutes les phases du tour et permet ainsi de savoir où en sont les joueurs dans le tour.

Outre les personnages, chaque joueur possède aussi deux pions qui vont servir à réaliser les actions du tour. Ces pions ne représentent pas un personnage mais une unité de temps (matinée et après-midi) et indiquera si votre action est automatiquement réussie ou s’il faudra lancer les dés et avoir ainsi une incertitude sur la réalisation d’une action.

Pour être plus concret, si vous placer deux pions sur une action (deux joueurs peuvent placer un pion sur une même action), la réalisation de cette action est automatique mais vous aura fait dépenser deux actions. S’il y a seulement un pion sur une action, alors il faudra lancer les dés correspondant à la couleur de l’action choisie. Cela implique que la réalisation de l’action est incertaine, mais aussi que le joueur peu se blesser, ou bien faire apparaitre une « aventure » sur le tas de cartes « aventure » de la même couleur que l’action (cela implique un tirage de carte sur laquelle il s’y passe quelque chose de plus ou moins bien).

J’aime bien aussi le système de crafting des objets qui ne pourront être réalisés que lorsque les joueurs auront découvert certains types de lieu précis, avec les ressources récupérées aux tours d’avant. A ce sujet, même si les huit mêmes objets sont disponibles au craft pour chaque scénario, cinq objets seront tiré aléatoirement en début de partie pour renouveler un peu le gameplay d’un scénario.

Les scénarios sont divers et variés (bien que je n’ai fait que les trois premiers), et proposent ainsi divers objectifs (construire un tas de bois pour se faire repérer par un bateau, construire des croix en bois pour exorciser l’île, sauver Jenny, etc...). On sent d’ailleurs que certains scénarios se sont clairement inspirés des films divers comme King Kong (skull island) ou Indinana Jones !

La mécanique est aux petits oignons et colle vraiment bien au thème avec un équilibrage des actions très correct (la chasse sera avant la construction qui sera avant la récolte et qui sera avant l’exploration).

Bien sûr, à la fin de la journée, pendant la phase nuit,  tous les survivants doivent manger pour ne pas perdre des points de vie. On recommence alors une nouvelle journée.

Au final, le jeu m’a beaucoup plu, mais j’ai un peu peur de la rejouabilité de certains scénarios, et des cartes événements qui peuvent être un peu redondante au bout d’un moment. Je regrette aussi la longueur des parties, même si l’on ne voit pas le temps passer pour peu que l’on s’immerge un tant soit peu dans le thème. Les règles auraient peut être mérité un peu plus de lisibilité et de précision pour chaque scénarios. Un jeu que je conseille d’essayer car il est pour moi, un des meilleurs jeu coop qu’il m’est été donné d’essayer.

Rampage

Rampage

deckard
22 juil. 2014 à 11:59
Informations sur l'auteur:
52 (7,68/10) 54 0 0 362
701 caractères
(9,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Le fun avant tout

Un jeu plein de meeple et pourtant la reflexion n'est pas de mise ici.

Il faut tout casser, manger du meeple et casser les dents des monstres adverses.

Si la mise en place et un peu longue et qu'il vaut mieux éviter de jouer à ce jeu avec des joueurs violents ou maladroits voire les deux, la partie fut un plaisir et tout le monde s'est beaucoup amusé, nous étions 4 et autant dire que les dents comme les meeples ont volé en tout sens. Après pour calmer les ardeurs des plus violents la mise en place d'un plateau de pénalité pour les meeples ejectés du plateau est une bonne idée.

Un très bon jeu

Keyflower

Keyflower

deckard
22 juil. 2014 à 11:56
Informations sur l'auteur:
52 (7,68/10) 54 0 0 362
923 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

On aimerait que le jeu dure plus longtemps

Excellent, tout simplement excellent, j'avais déjà trouvé ce jeu très bon en regardant les vidéos sur tric trac mais en y jouant nous nous sommes tout bonnement régalés. Seulement 4 saisons pour développer son village, on aimerait à la fin que le jeu ne s'arrête pas et reparte pour 4 nouvelles saisons.

Enchères, création et gestion de ressources, transport de ces dernières, utilisation de meeple pour enchérir, produire chez soi ou produire chez les autres au risque de perdre ainsi ses precieux ouvriers.

Bref une très belle découverte que ce keyflower, la prochaine partie ne tardera pas à se jouer et je vais me pencher sur l'extension farmers histoire de completer cette nouvelle petite perle qui trône fièrement sur le haut des piles de jeux de ma ludothèque.

Le Labyrinthe Magique

Le Labyrinthe Magique

deckard
22 juil. 2014 à 11:53
Informations sur l'auteur:
52 (7,68/10) 54 0 0 362
199 caractères
(8,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

original, simple et agréable

Un bon petit jeu pour petits et grands, très simple à prendre en main, il fait passer un bon moment.

Certe on y jouera pas des heures mais il a sa place dans toute ludothèque.

Medieval Academy

Medieval Academy

rammillica
22 juil. 2014 à 10:28
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1251 caractères
(7,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Qui draft malin ménage sa monture

Medieval Academy est un bon jeu de draft très simple qui est somme toute très plaisant et bien adapté pour des joueurs novices ou occasionnels. Pas de révolution ludique mais un jeu rapide, efficace et vicelard.

 

Points forts :

 

- la mécanique de draft "classique" teintée d'opportunisme et de filouterie (c'est le dernier arrivé qui rafle la mise)

- la vivacité du jeu

- la facilité d'accès (bon jeu d'initiation au draft, très familial au demeurant)

- les graphismes (n'étant généralement pas un grand fan de Pierô, je suis pour une fois agréablement surpris) et le matériel sont de bonne facture, vendu à son juste prix.

 

Points faibles :

 

-Rejouabilité sans doute limité

-Les règles des variantes assez tarabiscotées qui ne m'ont pas apporté de plaisir supplémentaire

-Le nom du jeu : je ne me suis pas senti dans une académie médiévale (bien que l'univers soit cohérent en soit)

 

Un jeu qui vaut la peine d'être essayé.

Zik

Zik

rammillica
21 juil. 2014 à 23:23
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1001 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Cratch tsoin cratch tsoin (5eme symphonie)

Un futur gros hit des jeux d'ambiance. Rapide à prendre en main et en bouche, le jeu consiste à reconstituer des airs et des chansons connus (d'une très grande variété, de Michel Berger à Led Zepp en passant par Aqua) avec des onomatopées qui ne s'enchaînent pas toujours comme on le veut. Le but étant de faire deviner/ou reconnaître ces airs à ces adversaires pour gagner des points.

 

Une minute a suffit pour déclencher un fou rire général autour de la table : quoi de plus efficace !! ??

 

En bref, à mettre dans toutes les mains et dans toutes les oreilles.

 

Testé au FLIP de Parthenay : je tiens à présenter mes excuses à l'auteur et au stand adjacent qui ont été déserté les 15 minutes qu'à durer la partie (avec notamment un vibrant hommage à Mike Brant :D)
 

Rampage

Rampage

rammillica
21 juil. 2014 à 23:09
Informations sur l'auteur:
13 (5,42/10) 56 0 0 175
1452 caractères
(3,80/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Ne casse pas des briques

Une seule partie à mon compteur mais je n'y reviendrais pas de sitôt.

 

Les points positifs :

 

- Le matos (boîte lourde et bien remplie)

- Thème sympathique et bien traité

 

Les points négatifs :

 

- Lourdeur des règles et de la partie qui viennent gâcher tout le fun (je suis sûr que l'alchimie avec les autres joueurs avec lesquels j'ai joué fonctionne donc celà vient du jeu).

- Rejouabilité faible

- Prix assez rédhibitoire pour un "party game" (50 euros pour un jeu fun, c'est sans doute une erreur)

- Thème assez exclusif (je m'entends, bouffer des meeples, ça peut faire rêver qu'un kubenbiste averti moins le joueur occasionnel lambda).

 

Vraiment à essayer avant d'acheter : il peut peut-être trouver un certain public. Je pense que l'idée de départ est assez bonne mais qu'en voulant faire un peu trop (osciller entre la stratégie aléatoire de ce jeu qu'il souhaite développer et le côté fun qu'il souhaite dégager), les éditeurs, à mon humble avis, ont commis une erreur pour un jeu qui reste un jeu de pichenette/chamboule-tout vaguement amélioré et thématisé.

 

 

 

 

Alhambra

Alhambra

redeagle
21 juil. 2014 à 22:34
Informations sur l'auteur:
442 (6,93/10) 423 0 0 4K
1203 caractères
(3,60/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Promenons-nous au hasard des quartiers

Alhambra est un jeu assez vieux, auquel je n'avais pas encore joué; hé bien voilà qui est fait !

Que peut-on en dire?

Il s'agit d'un jeu de majorité dans le quel les joueurs vont chercher à développer leurs quartiers en achetant des tuiles.

Les règles sont assez simples, quoique pas forcément bien écrites (chez Queen Games ça devient une habitude)

Le jeu tourne bien, même si le thème est un peu plaqué.

Cependant, le plus gros défaut de ce jeu c'est le hasard. Pas le hasard pour piocher les cartes et révéler les tuiles, mais le  hasard dans le système de score : il y a 3 scores différents (A, B, C), les 2 premiers étant révélés au hasard dans la pile de cartes. Au contraire d'un Airlines où l'on sait exactement combien de points on pourra gagner, à Alhambra, c'est un peu la loterie.

A la fin de la partie, celui qui a gagné c'est le joueur qui aura eu le plus de chance dans l'achat de ses quartiers.

Au final, le jeu est sympa sans être transcendant.

Praetor - Pour la gloire de Rome

Praetor - Pour la gloire de Rome

veco
21 juil. 2014 à 19:00
Informations sur l'auteur:
79 (8,13/10) 134 0 0 669
1218 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Du déjà vu...mais du trés bon !

Voilà un jeu au départ qui parait banal dans le domaine de la pose d'ouvriers, et de kubenbois. Bon, on en a vu, des trés bons (Caylus, Trajan, etc...), et d'autres. sauf que celui ci, les ouvriers sont des "DES", oui des dés ! Et là c'est une idée géniale; vous voilà transformer en DRH à ,l'époque d'Hadrien, empereur romain. Et à cette époque, fallait nles payer les retraités; donc toute l'habileté de ce jeu, c'est de bien géré son équipe : les apprentis, et les ouvreirs expérimentés pour qu'ils ne partent trop vite à la retraite, et vous vous retrouvez comme un....et allez ramé au Pole Emploi du coin pour chercher de la main d'oeuvre. A cette époque, pa s de Pole Emploie.

Bref : des régles simples, du trés bon matériel vite mis en place donc gain de temps, et toçut compte fait, pour qui pratique ce genre de jeu : trés facile dés la première partie.

Pour amateur de jeu de gestion à l'allemande (comme moi) c'est du tout bon.

 

Istanbul

Istanbul

francescoco
21 juil. 2014 à 17:42
Informations sur l'auteur:
13 (8,95/10) 41 0 0 147
868 caractères
(9,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Course aux gemmes

Istanbul est une véritable course pour obtenir les 5 gemmes synonymes de victoire.

Avec la mise en place conseillée des stratégies totalement opposées peuvent être gagnantes : à confirmer dans des configurations aléatoires.

Pour le gain de la partie, il faut faire preuve d'optimisation dans ses déplacements (et ses actions). Cependant, un bon lancé de dés ou une bonne carte bonus peuvent donner un avantage décisif ! Je trouve que ça donne un supplément d'âme à ce jeu qui aurait pu être un peu trop calculatoire sans ces variables.

Le tour de jeu est très clair et les effets de chacun des quartiers vite assimilés.

Bref Istanbul c'est du tout bon et je ne peux que le conseiller...mais avec 3 joueurs minimum
 

Equilibrion

Equilibrion

fanfanloup
21 juil. 2014 à 17:40
Informations sur l'auteur:
2 (8,20/10) 2 0 1 14
703 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Difficile au départ

Le problème pour moi a été de comprendre les règles, le premier jeu c'est ça !! comprendre comment il faut jouer !!

Ensuite avec l'aide de Mr PHAL, j'ai pu m'y mettre. Je ne sais pas encore si je fais bien mais au moins j'essaie et ça m'occupe. Le but c'est ça jouer en solitaire (ou à 2). Équilibrer de chaque coté d'une cité avec les sognas et les incubes, ça va en général mais dès que l'on tire une carte chaos, bah c'est le chaos !!

Bien comme jeu, faut le temps de le maitriser c'est tout. Dommage pour les règles pas assez explicites.

Complots

Complots

sylla
21 juil. 2014 à 17:34
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
490 caractères
(6,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Minimalisme fait le maximum

"Complots" est un jeu minimaliste, c'est-à-dire reposant sur des règles simples et un matériel réduit à sa plus petite expression.

Contrairement à "Love Letter" que j'ai trouvé chaotique et frustrant, "Complots" offre une meilleure sensation de jeu en permettant des coups fourbes et du vrai bluff.

Pas incroyable, mais agréable à sortir de temps en temps en bonne compagnie.
 

Augustus

Augustus

sylla
21 juil. 2014 à 17:31
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
1272 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Alea pipenda sunt

"Augustus" :
- Fait partie d'une agréable gamme de jeux "moyens", ni party games ni kubenbois, jouables par toute la famille.
- Son côté "loto amélioré" saura séduire les joueurs très occasionnels.
- Mais pour le coup certains éléments sont paradoxaux, et le jeu est coincé entre mécanismes pour gamers (types le scoring à la "Race for the galaxy" de cartes à points d'interrogation, qui marquent en fonction de la combinaison d'autres cartes) et des éléments trop simplistes, comme la possibilité de déplacer un pion d'une carte à l'autre : il aurait fallu contraindre cette possibilité (par exemple en obligeant le joueur à supprimer un pion ailleurs).
- Des objectifs déséquilibrés, et un jeu reposant à 75% sur le hasard du tirage (Loto oblige), ce qui peut générer une frustration au joueur passant complètement à côté de sa partie.
- Mais "Augustus" au final une bonne sensation ludique, y compris pour de gros joueurs (à condition qu'ils ne soient pas trop calculateurs).

Gambit 7

Gambit 7

sylla
21 juil. 2014 à 17:23
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
844 caractères
(7,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un jeu de connaissances inutiles pour les nuls

Comme "Timeline", "Gambit 7" est un jeu de connaissances basées sur des éléments chiffrés quantifiables, qui n'ont en soi que peu d'intérêt, mais permettent de jouer sans discrimination, même si on est nul en culture générale.

Par ailleurs "Gambit" apporte une dose de psychologie avec le principe du vote pour le joueur susceptible de connaître le mieux la réponse.

Pas un party game indispensable, mais une bonne alternative pour éviter les parties de "Trivial".

Note : le jeton "Gambit 7" qui donne son nom au jeu est franchement ridicule d'un point de vue mécanique, je conseille de le remplacer par un multiplicateur plus faible (points x-/2 par exemple), ou alors un bonus/malus.

Gobb'it

Gobb'it

sylla
21 juil. 2014 à 17:18
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
562 caractères
(5,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Buzz & cie

"Gobb'it" est :
- Un jeu qui surfe sur la vague des petits jeux à discrimination visuelle/rapidité de la famille Jungle Speed et Dobble.
- Il renouvelle le genre très légèrement (certainement plus que 90% des ersatz des jeux précités), mais ce n'est pas une révolution non plus.
- Un jeu qui a bénéficié d'un buzz un peu injustifié.
- Un jeu qui petit, pas cher, et facile à offrir.
- Un jeu à jouer avec la variante du verso des cartes.

Vitrail

Vitrail

sylla
21 juil. 2014 à 17:11
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
450 caractères
(6,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Original et répétitif

"Vitrail" fait partie de ces jeux qui repose sur un concept. Passé l'effet de surprise, que reste-t-il ? Pas grand-chose, mais celui-ci seul justifie l'existence de ce jeu casse-tête qui pourra convenir aussi bien aux plus petits et plus grands.

Pas entièrement un vrai jeu, donc, mais un bon défi individuel ou collectif dans la lignée d'Ubongo ou des défis de Smart Games.

 

WuXing

WuXing

fanfanloup
21 juil. 2014 à 17:10
Informations sur l'auteur:
2 (8,20/10) 2 1 1 14
303 caractères
(9,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

bonne soirée

J'ai invité des amis et nous avons joué à WU XING que je venais d'acquérir. Nous avons bien rigolé, sacré ambiance !! je ne suis pas rapide par rapport à certains mais qu'est ce que j'ai ri !! mes amis vont l'acheter aussi !