TricTrac

Avis 
168036avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
16:56
Shipwrights of the North Sea

Shipwrights of the North Sea

Par M.PinK , 18 déc. 2014 à 16:56
(8,90/10)
Informations sur l'auteur:
5 (9,26/10) 53 0 0 75
Petit jeu de gestion???

Première impression...

Quand on déballe le jeux il y a des pions :

bois, minerais, laine, de l'or, des pétits bonzommes, des artisans, des plus ou moins sales villageois, et des petits plateaux de jeux individuels

Cela sent le jeux de gestion assez rapide..... ou pas!

Au bout de quelques tours! On se rends compte que il y a pleins de paramètres, un draft de cartes à réaliser en début de tours.

On pense faire c'est petites affaires dans son coin, et ben non! C'est hyper  agressive! faut bien calculer son cout!

On rends coups pour coups, et la victoire est serrée!!!!!

C'est assez long (environs 2H), très frustrant!

Et pourtant personne ne s'est ennuyés! .... PRÊTS A FAIRE UNE NOUVELLE PARTIE :)

16:51
Samuraï

Samuraï

Par googa , 18 déc. 2014 à 16:51
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
187 (7,34/10) 89 0 0 1K
Un grand jeu !

Le top :

  • Le matériel sobre et efficace...
  • ...comme la mécanique du jeu
  • Règles vite assimilés
  • Parties rapides
  • Le plateau modulable (en fonction du nombre de joueurs)
  • L'interaction directe et frontale : Attention jeu très méchant !

Le flop :

  • Un peu froid, manque peu être d'une âme ?
  • Très abstrait

Un grand jeu !

16:46
Dragon Run

Dragon Run

Par Robiin , 18 déc. 2014 à 16:46
(6,80/10)
Informations sur l'auteur:
151 (8,23/10) 132 0 0 889
Stop me cramer le dragon!!!!!!!!!!!!

Ce jeu n'a pas, je pense, la prétention de révolutionner quoi que soit, il est juste là pour remplir sa mission première:

Vous amuser rapidement... En fait tout est rapide dans ce jeu, la lecture des règles, le plaisir d'y jouer, l'envie de passer au bout de 3 parties à autre chose, et ce n'est pas un mal en soit vu que c'est un jeu dit "apero".

 

En plus il est magnifique et le matériel est de qualité et pas trop cher non plus.

 

Vous cherchez un jeu marrant sans prise de tête dans un monde Médiéval fantastique humouristique, cherchez plus il vous  faut DRAGON RUN.

 

Moi ce soir c'est Dragon run de 21h00 à 21h30 puis Colt Express de 21h30 à 22h30, puis DEUS et Five Tribes jusqu'au matin...

 

Le top en fait ;)
 

-publicité-
16:36
Deus

Deus

Par KingKoala , 18 déc. 2014 à 16:36
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,15/10) 0 0 0 7
Très bon jeu à combos

Deus : l'exemple parfait du jeu de civilisation accessible.

Le joueur gère son stock de bâtiments, ses cartes, interagit (ou non) avec les autres joueurs sur le plateau.

Les tours sont fluides, le jeu n'est pas trop long : un format que j'apprécie beaucoup.

 

Le jeu est basée autour d'une main de cartes (pioche commune) avec laquelle on aura pas mal de libertés en terme de pioche/défausse. Chaque carte comporte la couleur d'un dieu et un effet, qui se déclenchera lorsque l'on construira la carte et la bâtiment associé, mais également lorsque l'on construira une autre carte/bâtiment de la même couleur.

Malgré l'importance des combos le système ne nous pousse pas tant à la spécialisation, ce qui équilibre les forces des joueurs et ne fait pas ressortir une stratégie en particulier (même si il est primordial selon moi de faire de la production de ressources en début de partie).

 

En résumé un très bon jeu, qui va sûrement ponctuer mes séances ludiques de 2015.

 
16:07
Artificium

Artificium

Par Qowii , 18 déc. 2014 à 16:07
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
1 (8,40/10) 0 0 0 0
Jeu de gestion simple mais efficace

Je souhaitais un jeu à deux joueurs et plus uniquement basé sur la gestion de ressources avec quelques interactions entre les joueurs (vol de cartes, de ressources ou de points) afin que chacun n'est pas l'impression de jouer dans son coin. Artificium me satisfait sur tous ces points.
Si il fallait glisser un petit bémol ça serait de ne pas avoir réduit le nombre de cartes disponibles dans les parties à deux. En effet, on ne voit bien souvent que 25 % de la pile et c'est parfois frustrant !

 

 
15:54
Ivanhoë

Ivanhoë

Par 2pas_sage , 18 déc. 2014 à 15:54
(2,90/10)
Informations sur l'auteur:
3 (3,97/10) 0 0 0 6
Ivanhoë, un jeu encore plus léger que la plume de Walter Scott...

Si comme moi vous avez déniché ce jeu au détour d'une brocante, vous aurez peut-être eu la même impression en soulevant la boîte de vous trouver face à un emballage vide. A ma grande surprise, j'ai donc pu constater qu'elle ne l'était pas tout à fait. Et à ma seconde grande surprise, une fois les règles lues et relues, j'ai pu une nouvelle fois revenir sur mon jugement et me dire que oui, j'avais bel et bien acheté du vide. Ce jeu est un désert de mécanique ludique.

 

Côté jeu, c'est léger. Vraiment léger. Nous avons affaire à un jeu de majorité et de collection basique au possible : collectionnez (avec un peu de chance) des soldats ayant un point commun (arme ou blason) pour les envoyer tenir une place forte, sans possibilité de les renforcer par la suite, sans effet spécial, et avec deux "jokers" pouvant rejoindre n'importe quelle formation si vous avez le bonheur de les piocher, vu que personne ne vous les donnera. Aucune diplomatie, aucune "bataille" à proprement parler (vous éliminez bien les soldats présents dans les forts mais il n'y a aucune interaction possible), bref, uniquement une question d'optimisation de placement de ses troupes. A l'origine intéressante, l'idée de limiter le nombre d'attaques possible via les blasons fait ouvertement doublon avec la nécessité de conserver le plus de troupes semblables en main jusqu'au "bon moment". Reste donc un jeu où on collectionne, par pioche ou par échange forcé, des cartes de troupe, et où celui qui rassemble la plus grosse collection est sûr de ne pas être délogé. Surtout un jeu de chance donc.

Ce jeu est tellement simpliste qu'il en est à la limite du jeu "bac à sable". Comme l'ont fait remarquer d'autres commentaires, il est très facile même pour un enfant de proposer des améliorations ou des variantes pour ce jeu. Pourquoi dès lors avoir pris la peine d'éditer un jeu aussi pauvre de base ? Pourquoi, au delà des trois "variantes" déjà proposées dans les règles, ne pas avoir de facto inclus au jeu une bonne dizaine de variantes de règles possibles, et ainsi assumer pleinement la nature modelable du support ?

Pire, on a un peu l'impression de pouvoir calquer le mécanisme des règles sur un simple jeu de 54 cartes, avec juste cinq bouts de papier pour indiquer les différents châteaux et leur valeur. Vous avez pas senti comme une vieille odeur de fainéantise en ouvrant la boîte ?

 

Côté matos, c'est léger. Très, très léger. En fait, faire des tuiles en vrai carton c'était déjà trop cher payé pour Tilsit, alors on a préféré imprimer les tuiles de joueur et de château sur le même papier cartonné dont on se sert pour les cartes à jouer (on a même pas pris la peine d'arrondir les coins hein, on vous le sort comme ça brut de l'imprimerie). Comme ça c'est pratique, le jeu est vachement plus léger quand même ! Bon la boîte de rangement est deux fois trop grande par rapport au matos qu'il y a dedans, les tuiles peuvent se plier dès la première occase et si jamais ça prend un coup de flotte tu peux tout foutre à la poubelle, mais t'en fais pas, l'étagère sur laquelle tu mettras la boîte pendant 4 ans avant de trouver à qui le refourguer craquera pas sous le poids au moins...

Reste les illustrations, qui sont plutôt jolies sans toutefois révolutionner quoi que ce soit, avec un bémol pour les blasons jaunes et noirs, qui sont quand même bien moches quand on imagine tout ce qu'on aurait pu mettre à la place.

 

Donc voilà, si vous vous sentez créateur de jeu dans l'âme et que vous cherchez une base pour exercer votre talent ou si vous avez des ados en manque de jeu "0 réflexion" à faire à l'apéro et que vous trouvez ce truc à 1€ dans un vide-grenier, allez-y, sinon, passez votre chemin.

-publicité-
14:44
Bilbo le Hobbit

Bilbo le Hobbit

Par 2pas_sage , 18 déc. 2014 à 14:44
(4,30/10)
Informations sur l'auteur:
3 (3,97/10) 0 0 0 6
Le hobbit, un fourvoyage inattendu

Pris comme tel, ce jeu est à peine plus avancé qu'un vulgaire jeu de l'oie, et le manque de finition des règles et du matériel se ressent jusque sur le couvercle de la boîte : une illustration de très bonne qualité bousillée par les scripts moches dans tous les sens et le logo Tilsit Kids complètement en décalage avec le reste des couleurs. Clairement, ça part mal.

 

Pour le positif, commençons par le matériel. On a affaire à des choix intéressants, en particulier les "gemmes" symbolisés par des billes plates multicolores (on a bien l'effet "pierre précieuse"), les illustrations sont dans l'ensemble très réussies, mais on sent que certaines choses ne sont pas abouties : alors que Bilbo a eu droit à sa figurine (en 6 exemplaire !) pour chaque joueur, le Smaug du milieu de plateau, qui repose sur un socle en plastique spécialement conçu pour contenir les billes, n'est lui représenté que par une simple illustration sur carton (la même que sur le couvercle en plus) même pas foutue de tenir droite. Enfin, malgré les illustrations du plateau, des cartes et de la boîte, le design des petits cartons des joueurs et le vilain plastique thermoformé bleu foncé de rangement finissent de donner un aspect cheapos à ce jeu qui eut été très classe sans ça.

On sent que le créateur a dû pas mal revoir son budget (bon on est chez Tilsit, c'est pas la première fois qu'ils nous font le coup de sortir un jeu avec une finition dégueulasse - voir Ivanohé de F. Pacherie). Ça peut paraître stupide, mais une vraie figurine de dragon, même simple, sur cette montagne déjà en 3D, aurait pu avoir suffisamment de classe pour ajouter une étoile de plus à la note générale.

Côté univers Tolkien, pas de soucis, on est en plein dedans, les illustrations et les textes sont tout à fait fidèles à l'esprit des romans, beaucoup plus en tout cas que le système de jeu tout à fait quelconque sur lequel ils sont employés.

 

Mis à part ça, le jeu est plutôt dans la veine des jeux de l'oie classique, pas franchement réjouissant sur l'ensemble :

_On avance sur des jets de dés, selon la case on pioche des cartes d'atouts ou d'épreuves, bref, de la chance à 100%.

_A quelques occasions on peut bien tenter de voler des gemmes à Smaug, mais ça s'avère quasiment infaisable avant le dernier tiers de la partie.

_Aucune interaction entre les joueurs.

_Les tests peuvent tous être résolus par une roue à trois possibilités (autant faire un pierre-feuille-ciseaux avec votre voisin, ça sera plus marrant) sauf les épreuves de mémoire et les devinettes (à choix multiple, parce que faudrait quand même pas qu'on réfléchisse trop).

_Comme déjà dit dans d'autres commentaires, le jeu est rempli de choses à lire et pourtant il s'adresse à des enfants. Compte tenu de la simplicité du jeu, le public cible doit se situer plutôt entre 7 et 10 ans, ou bien être accompagné d'un adulte. Sacrément restreint.

_Les conséquences d'un échec sont rarement importants ("non, je peux défausser aucune de mes cartes pour réussir automatiquement le test... donc, je perds... une carte ?... ok..." -_-).

_On voit assez vite que le plus dur est de se lancer et de récupérer les cartes, donc ici encore, la chance appelle la chance. Si vous avez mal démarré, vous avez des chances que ça continue comme ça longtemps.

_Enfin, si un des joueurs a atteint les 20 points de puissance et a réussi à attaquer Smaug, vous pouvez arrêter la partie et compter les points, même si les règles disent de continuer jusqu'à épuisement des gemmes : à ce stade, seule une unique carte bien précise du paquet apparaissant pile au moment opportun pourrait changer la donne, mais même pas pour celui qui la pioche, et à condition que la différence ne se compte que sur un ou deux points seulement, et que... bref, stop.

 

On sent que le jeu a été avant tout conçu pour des enfants, d'où des règles plutôt simples mais aussi un système de jeu sans saveur et comportant une bonne part d'éléments qui auraient pu être facilement améliorés avec un peu plus d'implication et de réflexion. Dommage.

 

 

Compte tenu de l'intérêt limité de ce jeu ainsi que sa faible rejouabilité, même si les gens avec qui je l'ai précédemment testé l'ont plutôt apprécié, je vous déconseillerais de l'acheter neuf. Toutefois, à la revente, ce jeu peut en valoir la peine si vous êtes fan de Tolkien et je pourrais même vous conseiller les variantes suivante :

  • Avant le début de la partie, si vous êtes familier de l'histoire du Hobbit (enfin si vous avez ne serait-ce que vu les films), prenez le temps de trier les cartes en fonction des zones du plateau (qui correspondent aux différentes parties de l'histoire). Vous vous retrouvez avec des tas allant de 4-5 cartes pour la comté à une douzaine pour les passages les plus détaillés. Placez les tas devant le lieu correspondant. Par la suite, quand un tas est vide, on pioche dans un des tas de cartes non précédemment fini ou, si tous les précédents tas sont vides, dans le suivant. On rentre tout de suite plus dans l'histoire

 

Autre idée, quand un joueur utilise une carte objet ou allié pour réussir une épreuve, vous pouvez placer cette carte devant la zone où elle a été utilisée, de façon à ce qu'un autre joueur puisse la récupérer au passage au lieu de piocher une autre carte au hasard. Pas forcément plus logique, mais au moins il y a un petit semblant d'interaction.

  • Dernière idée, il semble possible de rajouter des éléments perturbateurs sur le chemin assez facilement. Placer des ennemis à battre (tant qu'à faire, à battre par une méthode inédite : vous avez deux dés 6 et un dé 20 à disposition !) sur le trajet peut rajouter de l'intérêt (un peu) à ce qui de toute façon reste un jeu de parcours assez classique. On pourrait même imaginer qu'un joueur joue Smaug et choisisse à chaque tour soit de placer un gobelin sur la route, soit de choisir parmi deux (ou trois) épreuves laquelle va devoir passer le joueur actif.
 
12:09
7 Wonders

7 Wonders

Par googa , 18 déc. 2014 à 12:09
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
187 (7,34/10) 89 0 0 1K
Un succès mérité !

Le top :

  • Belles illustrations
  • Règle du jeu simple
  • Parties rapides
  • Jouable jusqu'à 7/8 dans le même laps de temps

Le flop :

  • Grosse boîte pour le peu de contenu
  • Peut-être un petit manque de stratégie ? Largement pardonnable vu le format et l'accessibilité du jeu 
 
12:02
Minuscule

Minuscule

Par morlockbob , 18 déc. 2014 à 12:02
(5,20/10)
Informations sur l'auteur:
484 (6,01/10) 0 0 0 3K
Minus sans Cortex

Minuscule est une course entre insectes avec ce que l'on trouve généralement  dans les jeux de courses...c est fun, c 'est chaotique,il faut amener son champion sur le podium.

pas de réelle innovation, mais pas désagréable...

les fans de la série apprécieront encore plus de retrouver leurs "héros" en 3D (attention, le carton des personnages est à manipuler avec précaution)

-publicité-
11:50
Blake & Mortimer - Witness

Blake & Mortimer - Witness

Par googa , 18 déc. 2014 à 11:50
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
187 (7,34/10) 89 0 0 1K
Téléphone Arabe

Le top :

  • Un concept original, chapeau à Ystari de prendre des risques
  • Une bonne licence qui semble bien exploitée
  • Des parties rapides
  • Beaucoup d'enquêtes à disposition

Le flop :

  • Il faut de la mémoire angry
  • Un jeu pas si accessible que ça
  • Jouable à 4 uniquement !

C'est pas du tout ma came, mais franchement bravo pour ce jeu qui sort des sentiers battus ! 

 
11:38
Wiraqocha

Wiraqocha

Par Sweet Didoo , 18 déc. 2014 à 11:38
(6,90/10)
Informations sur l'auteur:
320 (5,29/10) 338 0 0 2K
I hope you dice !

Au palmarès des boîtes moches avec un bon jeu dedans, Wiraqocha rejoint directement le top 5 aux côtés de "Ambition", "Café International", "Olympia 2000" ou encore "Ikonikus" ! Je ne m'explique guère ce choix d'illustration qui ne reflète d'ailleurs pas vraiment ce qui attend le joueur, à savoir un jeu de placement/gestion de ressources un brin putassier... Cette image était peut-être destinée à duper les ameritrasheurs, mais même dans cette optique, j'ai du mal à y croire...

L'univers dans lequel se déroule Wiraqocha me convient particulièrement puisqu'il s'agit du steampunk. Pour ceux qui auraient fait l'impasse sur leurs cours de geekisme approfondi, le steampunk est une forme de dystopie partant du principe que le monde aurait évolué différemment depuis la révolution industrielle pour la simple et bonne raison qu'il n'utiliserait pas un élément essentiel de nos sociétés contemporaines : le pétrole. Exit donc les moteurs à explosion, plastiques etc... dans un univers steampunk on se débrouille avec de la vapeur, du métal, des engrenages, du verre, du charbon... et, dans le cas précis de Wiraqocha : du somnium, mystérieux minerai source d'énergie et convoité par la reine Victoria herself !

Malheureusement, le steampunk ne sert ici qu'à habiller joliment une mécanique qui aurait convenu à n'importe quel autre thème mêlant exploration, colonisation et innovation... On aurait pu tirer parti de ce filon si particulier pour aller plus loin en construisant des rails pour acheminer le minerai, en évoluant au sein d'un véritable arbre des technologies plutôt que de simplement acheter des cartes innovation etc...

Toujours est-il que les rouages de ce jeu sont assez originaux : bien sûr les allergiques au dé vont râler puisque tout dépend des lancers : tout le tour est conditionné par un seul jet de dés (déplacement, conquêtes, défense ...), chaque dé (ou série de dés) étant attribué à une action... il faut donc savoir faire avec peu ! Il est important de nuancer quand même cet aspect hasardeux puisque les résultats peuvent être modifiés soit en payant des ressources, soit en relançant un dé (pouvoir des tuiles occupées par les unités), soit en utilisant une innovation acquise auparavant. Enfin la multitude d'actions possibles à chaque tour offre une dimension relativement stratégique à l'ensemble. De même, les trois objectifs de victoire réalisables permettent une grande liberté d'appréhension du jeu : course aux artefacts (rapide mais nécessitant une excellente défense car sujet aux subtilisation de vos adversaires), course au somnium (moins rapide mais plus tranquille) et fabrication du Leviathan (assez long mais valorisé par les achats d'innovations véritablement terribles à l'encontre des adversaires !).

A noter que, si les innovations sont assez bien pensées dans l'ensemble (mention spéciale au jouissif Death Ray qui détruit tout sur son passage une seule fois par partie !); le Tunnel me semble quand même bien trop cheaté ! Rien ne peut l'arrêter et il pille sans concession un joueur à chaque tour, peu importe sa défense, même le champ de force et la forteresse volante n'y peuvent rien ! Bien sûr on peut le voler à son tour mais il n'empêche !... 

Wiraqocha est donc un jeu aux mécanismes assez originaux, avec assez d'interaction pour que ça peste régulièrement tout autour de la table et des choix compliqués sans être complexes (mais qui peuvent faire traîner en longueur les joueurs les plus lents...). Dommage que le thème ne soit pas mieux exploité et que la course à l'innovation déséquilibre le tout sur la durée; il n'en reste pas moins un bon jeu qui mérite l'attention de tout boardgamer qui se respecte... et ce, malgré sa boîte moche !

 
11:38
1812 - L'Invasion du Canada

1812 - L'Invasion du Canada

Par Montcalm10 , 18 déc. 2014 à 11:38
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 0 0 0 0
Ludique et stratégique

Je suis wargamer avant tout et pratique des jeux de figurines assez alambiqués dans l'ensemble et je dois avouer que 1812 présentait, à mes yeux, tous les aspects d'un Risk habillé d'un thème original.

La première partie m'a convaincu du contraire et après plusieurs parties au sein de mon association l'avis général est qu'il s'agit d'un excellent jeu de stratégie. Simples et efficaces, les mécanismes sont abordables pour des non initiés et, cerise sur le gâteau, les cartes spéciales traduisent dans le jeux d'authentiques spécificités liées à ce conflit par ailleurs méconnu en France. Le fan de jeux d'histoire que je suis n'a pas manqué non plus de relever la petite synthèse historique très bien faite qui permet de connaître le vrai déroulement de cette guerre oubliée.

Bref, un très bon jeu que je recommande et qui ressort régulièrement de l'armoire entre deux parties de figurines.

-publicité-
11:08
Murano

Murano

Par thaddeus , 18 déc. 2014 à 11:08
(7,70/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,62/10) 17 0 0 71
Le plateau ne gondole pas! mais c'est bien!...

Classique par son thème (construction, tout petit peu de production, gestion argent) ce jeu est agréable et efficace:

Des actions tout autour du plateau pour tout gérer, pour produire, construire, gagner de l'argent. On déclenche les actions en payant (généralement 0, 1 ou 3 florins).

On récupère des objectifs (achat de cartes) qui donne des points en fonction de ce qui est construit sur une île en particulier où il faudra positionner (autre action) un gondolier (on en 5 de dispo, et on peut en récupérer 2 autres) pour pouvoir scorer.

Bien conçu, Accessible, matériel sympa, renouvelable (grande variété d'objectifs), valable à tout nombre de joueurs, pas trop hardcore donc intéressant pour tout public.

Ses points forts et originalité:

-La dimension variable des objectifs de scoring qui représente une vraie dimension stratégique quand on connait le jeu avec ce qui faut de dissimulation-bluff.

-l'accessibilité (+/- chere) aux actions par le trafic(bouchons) de gondoles pas trés contraignant en général mais trés tactique à gd nombre de joueur et aux moments clés (quand certaines actions sont indispensables).

 

Bref un excellent jeu.

 
11:01
Himalaya 5 & 6

Himalaya 5 & 6

Par cisou , 18 déc. 2014 à 11:01
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
14 (7,00/10) 73 0 2 142
Indispensable - Meilleur jeu à 6 de ma collection

C'est un jeu de programmation où tout les joueurs jouent en paralelle, donc pas vraiment beaucoup plus long à 5-6 qu'à 4.

Nous ne le sortons qu'à 6, sinon on fait un Age of Industry, un Caylus, un Puerto Rico ou un Age of Steam.

Nous avons ajouté un chemin noir qui passe du coin en haut à gauche au coin en bas à droite (la terre est ronde et le Tibet la recouvre entièrement chez nous ;-) Cette variante évite la frustration d'être à l'autre bout du terrain au mauvais moment.

Au moins 20 parties jouées. Bien sûr un coup de hasard peut vous faire perdre sur le dernier tour, mais c'est que votre avance n'était pas assez solide.

Je découvre à l'instant la variante de l'inventaire étendu et je sens qu'elle a aussi le pouvoir de retourner des parties, à tester d'urgence.

Pour le prix, je ne sais plus je l'ai depuis trop longtemps..

 
08:58
Korrigans

Korrigans

Par deckard , 18 déc. 2014 à 08:58
(9,70/10)
Informations sur l'auteur:
70 (8,03/10) 73 0 0 450
C'est le pied sous l'arc en ciel

Un excellent jeu.

Le matériel est vraiment beau, tous les petits korrigans sont différents les uns des autres, ça change des jeux aux figurines standardisées. Les menhirs sont très sympas aussi, il faut cependant faire attention en collant les stickers sous les menhirs car c'est vraiment pile poil la taille au millimètre près, faut pas dépasser.

Les règles sont simples, claires et faciles à assimiler. Il faut choisir entre ramasser de l'or ou "recruter" un maximum d'animaux, avec un intérêt tout de même plus grand pour les animaux car durant la phase finale chaque animal ne sert qu'une fois donc si on souhaite rejoindre le chaudron mieux vaut avoir une petite armée de bestioles mais bon c'est chacun sa tactique.

Le plateau est pas mal du tout, les graphismes sont très colorés et sympas.

Bref Korrigans est un excellent jeu, la disposition aléatoire des jetons trèfles et des menhirs rend chaque partie différente des autres ce qui augmente encore son attrait.

Que ce soit pour les règles, le fun du jeu (car oui il y a un peu d'interaction entre les joueurs) ou la grande qualité du materiel ce jeu est devenu immédiatement un de nos chouchous et n'a pas encore visiter le placard tellement on y joue.

Il m'a semblé voir sur internet que la version géante de korrigan sera exposée au festival international du jeu de Cannes 2015, si c'est vrai il me tarde d'être à fin février pour voir cela.

En tout cas merci aux créateurs et éditeurs de cette petite merveille.

-publicité-
08:55
Les Demeures de l'Épouvante

Les Demeures de l'Épouvante

Par Alystayr , 18 déc. 2014 à 08:55
(7,80/10)
Informations sur l'auteur:
100 (7,43/10) 184 0 0 689
Une boîte à outils imparfaite qui oscille entre deux mondes

Joueur accompli d'Horreur à Arkham, je n'ai peur ni de tentacules, ni de jeux collaboratifs étranges et inutilement complexes.

Les Demeures de l'Epouvante nous propose de zoomer sur une demeure dans laquelle se terre le Mythe ou un de ses adorateurs. Selon le scénario, on va devoir enquêter sur un culte étrange, exorciser un bâtiment, ou partir à la recherche d'une personne qui ne donne plus signe de vie...

Le jeu est donc scénarisé, avec des éléments d'ambiance qui justifient l'exploration de la maison, et des événements appropriés qui vont s'y dérouler. Mais en même temps, on a des mécanismes très nombreux et tactiques : déplacements, combats, objets, gestion de points de vie et de santé mentale... On se place vraiment à un niveau tactique, avec des personnages que l'on suit de pièce en pièce (tous représentés par des figurines). Et surtout, un des joueurs va "animer" la partie, un peu comme un Meneur de jeu d'un jeu de rôle... sauf qu'en fait il joue "contre" le groupe des joueurs, en gérant les monstres (là encore avec des figurines) et les événements.

Bref, Les Demeures de l'Epouvante est un jeu hybride et parfaitement atypique. C'est un gigantesque mécanisme qui peut s'adapter à différents scénarios (5 dans la boîte de base, d'autres commercialisés ou téléchargeables), qui sont partiellement rejouables (les éléments clés du scénario et les objets sont placés différemment). Mais à vouloir proposer un cadre de jeu très ouvert, Les Demeures de l'Epouvante s'avère complexe, avec au final beaucoup de mécanismes à intégrer (tant pour le MJ que pour les joueurs classiques). Ceci nuit à l'immersion dans le scénario, souvent trop linéaire (ah ah, en suivant les traces de sang dans la cuisine, nous trouvons une lettre nous envoyant dans la chambre où l'on va trouver la clé du passage secret dans la cave !).

Le jeu est agréable, mais lourd à mettre en place. A réserver aux fans de gros jeux et de tentacules. A noter l'existence d'excellents scénarios plus ouverts qui ont été créés depuis... Je conseille fortement de jouer en masquant le plateau de base et en le dévoilant au gré de l'exploration (ce qui oblige des adaptations, mais qui améliore l'immersion).

 
08:11
7 Wonders : Babel

7 Wonders : Babel

Par Alystayr , 18 déc. 2014 à 08:11
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
100 (7,43/10) 184 0 0 689
Du vrai changement !

Pour une grosse extension, c'est une grosse extension ! Il faut absolument distinguer les deux ajouts proposés par Babel.

Commençons par les "Grands projets" qui sont proposés aux habitants des différents peuples. Ce sont des projets collectifs (Ménagerie, Obélisque, Double enceinte...) auxquels peuvent contribuer les joueurs. A la clé, une récompense pour les contributeurs (maximum un de moins que les joueurs) si le projet est mené à son terme (points de victoire, or, réductions...). Par contre, si le projet échoue, le peuple est mécontent, et ceux qui s'en sont désintéressés souffrent de pénalités importantes (défausse de cartes, annulation de bonus de merveilles...). Il y a un Grand projet par Age (sur 5 possibles à chaque fois), avec des récompenses et pénalités qui sont graduelles, de même que les conditions de construction : il faut avoir construit un bâtiment du type relié (rouge, bleu, marron...) et ajouter de l'or et des ressources.
L'air de rien, cet ajout assez facile à intégrer apporte beaucoup au jeu, en orientant les cartes jouées (à chaque âge, une couleur est mise en valeur) et en offrant de vrais choix : si je me fends de 5 PO, je gagne 5 points de victoire si le bâtiment est mené à son terme, est-ce rentable ?

Par partie "Babel" est un véritable bouleversement. Chaque joueur dispose de 3 tuiles spéciales (parmi 24) qu'il peut construire au prix d'une défausse. En plus d'un gain direct en points de victoire selon la contribution à la tour de Babel (2/5/10), la mise en oeuvre d'une section de la tour transforme radicalement les règles pour l'ensemble des joueurs : ressources gratuites, augmentation ou réduction des coûts de construction... Toute la physionomie du jeu est modifiée, et du coup les effets à long terme sont très difficiles à prévoir (ex : les coûts de construction de merveille deviennent gratuits et tout le monde profite de l'aubaine... mais au détriment de la pose de cartes marrons ou grises permettant de produire des ressources, et du coup la fin de partie sera difficile). Un enjeu de compétition s'y ajoute : il ne peut y avoir que 3 ou 4 tuiles Babel actives en même temps, et les suivantes viendront remplacer les tuiles déjà posées. Il faut donc savoir quand poser quoi, car les effets seront globaux.
Cette partie de l'extension est vraiment déroutante. Les changements sont majeurs, et délicats à appréhender. Bref, le jeu devient encore moins contrôlable, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle.

Au final, cette extension est intéressante, mais à réserver pour les joueurs expérimentés, qui veulent renouveler l'expérience du jeu. Je pense que les "Grands projets" vont plus souvent faire leur apparition que "Babel", qui chamboule un peu trop le jeu.

 
00:41
Pandemie : Contagion

Pandemie : Contagion

Par Nicowa , 18 déc. 2014 à 00:41
(6,20/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,45/10) 102 0 0 377
Tu préfères jouer la grippe A, ou le Bacile de Koch??

Franchement, ça fait du bien de jouer le microbe de temps en temps! Oui le thème est "amusant", oui le matériel colle parfaitement au thème. La mécanique est très simple. Le jeu est fluide et les tours s'enchainent de manière assez linéaire et les cartes événement rythment bien, peut être même trop la partie.

D'ailleurs, en parlant des cartes événements, sur certaines les phrases ne sont pas hyper explicite. Et comme il n'y a pas plus de renseignement dans les règles, c'est parfois aux joueurs de se mettre d'accord.

C'est typiquement le jeu qui ne sortira pas souvent, mais qui sortira longtemps. A chaque fois qu'on entendra parler d'une épidémie aux infos.

Un jeu agréable, mais pas transcendant.

 

-publicité-
  mercredi 17 décembre 2014
 
23:05
Dominant species

Dominant species

Par brokoli , 17 déc. 2014 à 23:05
(7,90/10)
Informations sur l'auteur:
207 (7,71/10) 31 0 0 1K
I will survive

Dominant Species : voilà un grand, grand jeu.

Un jeu qui, assurément, mériterait d'être plus connu parmi les joueurs francophones.

Tout d'abord ultra thématique : chacun va faire évoluer son espèce, et s'adapter à l'environnement et à toutes les saloperies qui vont tomber : glaciation, prédateurs, volcans et autres catastrophes naturelles… un jeu de majorité à double géométrie, entre la majorité numérique et la "dominance", c'est à dire la meilleure adéquation entre l'espèce et son milieu.

Le terrain va s'étendre de plus en plus, avec des territoires forcément plus intéressants que d'autres… ce sera la lutte pour occuper les territoires les plus protégés, les territoires les plus fructueux, et en même temps survivre dans la toundra.

Chaque tour impose de nouvelles contraintes (des sortes de cartes événement favorisant le joueur qui les jouera). Il faudra anticiper les potentielles saloperies nuisibles, jouer défensif ou agressif pour gagner des points tout en limitant la casse afin de mieux se positionner sur le long-terme.
Cette "anticipation du chaos" est peut-être la part la plus complexe, mais la part la plus intéressante de Dominant Species : celle qui force à s'adapter.

Pour autant, on est pas dans un jeu purement tactique : on peut vraiment affirmer une stratégie, selon sa position et le pouvoir spécial de son espèce.
 

Alors oui c'est passionnant.
Mais il faut le vouloir : ça peut durer longtemps, les règles sont pas évidentes à assimiler, ça peut prendre la tête et l'analysis paralysis est vite arrivé.
De plus, les calculs de dominance ne sont pas facile lors des premières parties.
C'est donc un jeu qu'il faut APPROFONDIR et qui s'apprécie au fur et à mesure des parties.
Personnellement, j'apprécie particulièrement la configuration deux joueurs qui permet d'avoir un temps de jeu réduit. De plus, avoir un seul adversaire est plus facile, les calculs de dominance sont plus simples et on a qu'un seul joueur sur lequel se concentrer.

Le jeu à 4 reste pour moi quand même un peu longuet, à moins d'avoir vraiment des joueurs rapides à la table.

 
22:25
Bonne question

Bonne question

Par Morfal , 17 déc. 2014 à 22:25
(4,30/10)
Informations sur l'auteur:
81 (7,40/10) 54 0 0 479
Trivial Dixit

Une once de Dixit (le principe qui consiste à réussir à trouver une question 'facile mais pas trop'), dans un jeu pas follement original mais qui crée forcément des situations cocasses / rigolotes / amusantes.

Un petit party game, certes pas révolutionnaire, mais qui, comme tout bon party game, sera une réussite si l'ambiance est bonne autour de la table.

A noter que le jeu peut se pratiquer facilement en mélangeant différents niveaux de joueurs (enfants / adultes), il suffit de réduire ou augmenter la zone de choix de mots pour chacun. Astucieux !

 
22:18
Deus

Deus

Par brokoli , 17 déc. 2014 à 22:18
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
207 (7,71/10) 31 0 0 1K
Même Wolfgang aima Deus

Lorsque j'ai lu les premières infos sur Deus, j'ai su que j'allais aimer ce jeu tant les mécanismes me parlaient.
C'est simple : tout est génialement foutu, depuis le système de cartes au plateau modulable avec contrôle de territoires à la clé. Deus est le genre de jeu où en jouant, on se rend compte à quel point tout est ingénieux et bien pensé. C'est peut-être la marque de fabrique de Pearl games ça : les jeux ingénieux et bien pensés.

Le plateau modulable permet renouvellement des configurations de parties, avec des cases "mer" qui rendent l'expansion difficile et les séduisants villages barbares source de points de victoire.

Les stratégies sont variées avec nombreuses possibilités de gain de points, entre l'attaque aux villages barbares, les gains en cours de partie via cartes et les gains de fin de partie avec les temples, favorisant divers axes de développement.

Le hasard ? Il est plus que contrôlable pour le genre de jeu où l'on pourrait être tributaire de la pioche. Le système d'offrandes (défausse de cartes) permet de limiter la potentielle malchance tout en sachant que c'est un paramètre à utiliser avec parcimonie : il faut souvent faire avec ce qu'on a. C'est ce qui s'appelle l'adaptabilité, et c'est à mon sens très important dans tout jeu…
Le thème ? Il est franchement ok, et de toute façon Deus fait clairement partie des jeux plus mécaniques, et il en faut aussi…
Les illus ? J'adhère complètement.

Du tout bon, simplement…

-publicité-
21:11
Camel Up

Camel Up

Par Pifec , 17 déc. 2014 à 21:11
(7,90/10)
Informations sur l'auteur:
484 (7,61/10) 133 1 1K 4K
Je parie que ça marche!

Camel up, sous ses airs simplistes est en fait un très bon jeu d'opportunisme et de paris.

 

De toutes les actions disponibles, il faut bien choisir celle que l'on va prendre pour être dans le bon timing et ne pas se faire griller les opportunité par les autres joueurs. Cela rend le jeu très tendu avec des choix corneliens. 

 

En plus l'aspect chance fait que l'on a des surprises et que l'ambiance autour de la table est assez détendue. C'est plutôt fun!

 

Evidemement c'est un jeu familial : les gens qui aiment l'optimisation seront déçus. Mais globalement c'est un jeu très plaisant. 

 
19:47
Dead of Winter - A la croisée des chemins

Dead of Winter - A la croisée des chemins

Par Frenchcrusader , 17 déc. 2014 à 19:47
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
276 (6,42/10) 20 0 0 1K
LE jeu de Zombie

Jeu semi coopératif, thème très bien rendu, matériel sympa, pour moi c'est LE jeu de zombie. J'ai juste peur qu'on connaisse les cartes évènements (croisée des chemins) et que cela puisse fausser les décisions
Un peu dommage que les joueurs puissent se retrouver exilé et deviennent plus spectateurs qu'autre chose.
Dommage également de ne pas pouvoir non plus "s'attaquer" entre joueur.

Quelques incohérences au sens ou ce qu'on ramasse dans un lieu peut très bien se retrouver automatiquement dans la réserve général sans avoir à y retourner pour peu qu'on ait un de ses personnages encore à la base.

les votes devraient être au pro rata du nombre de personnage contrôle

 

 
19:44
Complots

Complots

Par Frenchcrusader , 17 déc. 2014 à 19:44
(5,50/10)
Informations sur l'auteur:
276 (6,42/10) 20 0 0 1K
Pas convaincu

l'idée n'est pas mauvaise, ces jeux de "guessing" à la love letter, mascarade etc... y a du bluff, de la prise de risque, mais très vite dès qu'on a perdu un personnage on ose plus rien faire et le rythme tout comme le fun se ralentissent. En plus les joueurs éliminés peuvent attendre longtemps à observer le jeu.

-publicité-
19:43
El Gaucho

El Gaucho

Par Frenchcrusader , 17 déc. 2014 à 19:43
(6,30/10)
Informations sur l'auteur:
276 (6,42/10) 20 0 0 1K
Sans plus

Un graphisme sympa, c'est un jeu entre keltis (collecte) et 6 qui prend en plus complexe. Assez rapide (1h) c'est un thème ultra collé. Dommage. Potentiellement on peut faire très mal à ses petits camarades.

 
19:41
Hellweg westfalicus

Hellweg westfalicus

Par Frenchcrusader , 17 déc. 2014 à 19:41
(6,30/10)
Informations sur l'auteur:
276 (6,42/10) 20 0 0 1K
Pas déplaisant mais pas transcendant

Un peu froid de par son matériel, c'est plaisant. Jeu de gestion avec des choix et de l'optimisation de trajet : une de vos usines produisant un ressource peut être vendu tout le long de votre route commerciale, sachant que les villes demandeuses de ressources sont les mêmes à chaque partie (dans un ordre aléatoire), il devient intéressant de retenir les villes pour deviner "ou sera la prochaine ville demandeuse". D'autant qu'on a pas les moyens de s'étendre partout, le matériel ets limitatif et chaque joueur ne peu couvrir que la moitié de la carte. Il faut également anticiper la fin de partie car tout ce qui vous reste sur le plateau qui n'a pas été vendu ne vous rapporte rien.

 
19:39
Imperial Settlers

Imperial Settlers

Par Frenchcrusader , 17 déc. 2014 à 19:39
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
276 (6,42/10) 20 0 0 1K
Du très bon

Très bonne découverte. Belles cartes, jeu de gestion assez simple mais riche en choix. En VO à l'heure actuelle mais le niveau d'anglais requis n'est pas très élevé?
Par contre à 4 il semble long, qui plus est un joueur mal parti semble avoir du mal à se remettre. Ensuite le temps de jeu par joueur est très variable, un joueur peut finir son tour en 10 secondes, un autre mettra 5 minutes, donc on peut avoir l'impression de pas faire grand-chose.

-publicité-
18:27
Trafic

Trafic

Par LittleXmas , 17 déc. 2014 à 18:27
(5,30/10)
Informations sur l'auteur:
122 (7,75/10) 118 0 0 730
Bille qui roule...

Voilà un jeu qui sent bon venir le choc pétrolier... Le but étant d'acquérir des voitures des années 60 (date du jeu oblige...), afin de pouvoir ensuite avoir la joie de les entretenir, de faire régulièrement le plein d'essence et de rouler, rouler, rouler... jusqu'à plus soif d'essence.

Le mécanisme de jeu est ultra-pauvre : je jette une bille sur une piste et je regarde le résultat. Quelques choix à faire, de temps en temps, en fonction de ce fameux résultat. Et c'est tout.

C'est comme un Monopoly de la voiture en somme, mais reste que jeter une bille au lieu de lancer un dé apporte un je-ne-sais-quoi de plus dynamique qui fait qu'on a moins envie de bâiller.

Attention tout de même : la piste se déforme aisément et il y a un fort risque de voir les résultats du jet complètement biaisés au fur et à mesure des parties, s'il y a des cuvettes qui se sont formées par endroits. Des ornières, quelques nids-de-poules, et voilà un jeu qui a fait depuis bien longtemps une sortie de route pour finir au placard.

 
18:21
Jungle Speed

Jungle Speed

Par LittleXmas , 17 déc. 2014 à 18:21
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
122 (7,75/10) 118 0 0 730
La jungle, ses animaux sauvages tout pleins de poils et surtout avec des griffes...

Pour jouer à Jungle Speed, quelques règles élémentaires et de bon sens s'imposent.

Règle n°1 (règle primordiale de survie concernant l'intégrité corporelle) : Ne jamais jouer avec des personnes de sexe féminin, et s'assurer que tous les membres de l'assistance ont leurs ongles correctement et fraîchement coupés.

Règle n°2 (règle secondaire de survie concernant l'intégrité auditive) : Avant de commencer, veiller à bien tester les capacités vocales des participants, notamment dans les aigus. Ce test doit notamment déterminer de la nécessité de faire usage de boules Quies.

Règle n°3 (règle optionnelle mais néanmoins utile de déconne) : Préférer engager la partie après un repas arrosé, et non avant.

Règle n°4 (variante) : Pour tester vos capacités à résister aux crises d'épilepsie, il est possible de se munir d'un éclairage unique de type multicolore et stroboscopique. Effet garanti !

 
17:19
Keyflower: The Farmers

Keyflower: The Farmers

Par benben , 17 déc. 2014 à 17:19
(3,30/10)
Informations sur l'auteur:
346 (7,20/10) 313 0 430 3K
Déçu

Déçu par cette extension qui ajoute de la variétés dans les tuiles.

Les animaux c'est sympa mais au final ça n'apporte pas grand chose de nouveau en sensation de jeu. De plus le plus gros pb se retrouve dans le fait d'avoir des tuiles inutiles. En effet, ajouter des tuiles à celle déja présentes mais n'en tirer que le même nb réduits les chances de voir certaines tuiles.

Je vais par exemple investir dans une tuile de prod de cube noir et au final il y a pas mal de chances qu'il n'y ait aucune tuile qui combote avec mes cubes pour scorer.

 

Bref, c'est plutot bof bof.

-publicité-
17:15
Abluxxen

Abluxxen

Par benben , 17 déc. 2014 à 17:15
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
346 (7,20/10) 313 0 430 3K
Abluxxement

ça faisait un bail qu'un jeu de pli ne m'avait autant plus.

Pour tous ceux qui aiment le trouduc, grand dalmuti et autres foncez. Tout est dans la lecture du jeu et le timing. Savoir ce que les autres veulent et leur proposer pour obtenir encore mieux. Jouer ses cartes au bon moment.

Avec en prime de grand moment lorsque l'on pique les 5 cartes 11 du mec en face !!

Déjà un classique pour moi.

 
17:04
Doodle City

Doodle City

Par benben , 17 déc. 2014 à 17:04
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
346 (7,20/10) 313 0 430 3K
Jeu de dés de l'année

Tous les ans je reviens d'Essen avec mon petit jeu de dés qui va bien et qui va remplir mon année en famille.

L'année dernière qwixx avait fait très fort.

Cette année c'est doodle city. C'est vraiment très bien. On reste sur le crénaux du Yam's c'est à dire du lancer de dés et de la prise de risque.

Le coté dessin amène vraiment un gros plus et un coté raffraichissant.

Seul bémol, les différentes façon de scorer qui ont du mal à rentrer pour les joueurs.