TricTrac

Avis 
169841avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
16:05
Linq

Linq

Par eipi , 5 mars 2015 à 16:05
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
59 (7,88/10) 52 0 0 351
Arbre

Un jeu d'ambiance et de communication original, mais dont le ressenti dépend vraiment du nombre de joueur. Trop peu nombreux, le défi devient trop facile pour les espions. Trop nombreux, il devient intéressant pour eux, mais trop difficile pour les autres.

 

Alors qu'est-ce qui est mieux ? Chacun jugera. Toujours est-il que je m'amuse bien plus à être espion qu'agent, que l'un des plaisir pour moi est de découvrir au début d'une manche que je le suis, et le mot clé qui va avec. Alors, un jeu pour deux avec des faire-valoir (nécessaires) autour ? On n'en est heureusement pas là, mais parfois ça s'en rapproche.

 

Mais bon les manches s'enchaînent vite, et normalement chacun aura la chance d'être espion plusieurs fois. Surtout, le débrief de chaque manche est souvent aussi drôle que la manche elle-même, une fois que tout le monde découvre le mot et revient sur les propositions émises.

15:00
Oz

Oz

Par bunnypookah , 5 mars 2015 à 15:00
(5,50/10)
Informations sur l'auteur:
140 (7,20/10) 53 0 0 755
Un jeu sans prétention et plutôt sympathique mais trop léger pour être autre chose qu'une aimable distraction

Oz est un jeu qui se joue tout seul, pour le meilleur et pour le pire. Assez littéralement d'ailleurs : le jeu joue quasiment à la place du joueur en réduisant ses choix à une poignée d'alternatives. A chaque tour de jeu autant de lots de trois cartes (deux personnages et une histoire) sont constitués qu'il y a de joueurs plus un. Dans l'ordre du tour (qui se décale d'un tour sur l'autre) les joueurs sélectionnent un lot parmi ceux encore disponibles ; les personnages sont conservés en main et les histoires posées devant soi - avec une limite de quatre au-delà de laquelle il faudra nécessairement défausser une histoire pour conserver la nouvelle. A l'issue des neuf tours de jeu chaque joueur dispose donc de 18 personnages et 4 histoires, ces dernières déterminant les points de victoire inscrits en fonction des personnages obtenus par ce joueur. Oz est assez reposant à jouer et ne demande pas une réflexion intense : il suffit de choisir la meilleure opportunité disponible en fonction des personnages / histoires déjà obtenus (et à défaut d'un lot intéressant en tenant compte du jeu de ses adversaires et des cartes encore susceptibles de sortir). Le hasard y tient une grande place selon les lots qu'il constitue et selon sa propre position dans l'ordre du tour. Oz n'est ni un grand jeu ni un mauvais jeu ; il a le mérite d'être accessible, vite expliqué et vite joué et il bénéficie d'une direction artistique originale (et que je me surprend à trouver sympathique alors que c'est un style que je déteste d'ordinaire).

14:37
Star Realms

Star Realms

Par thonywood , 5 mars 2015 à 14:37
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
36 (8,43/10) 54 0 137 378
Au royaume des étoiles, c'est une star !!!

Star Realms est un deckbulding nerveux et riche. Les parties s'enchainent avec énormément de plaisir. Il faut compter moins de 20 mn après une petite phase d'apprentissage (format parfait entre 2 moyens ou gros jeux). On y joue souvent et le plaisir est omniprésent tellement les parties peuvent être serrées et tendues.

Le gameplay est simple et bien vu. Parties expliquées en 5mn maximum, niveau d'anglais strict minimal et jouabilité instantanée avec mon groupe de joueurs.

Les parties sont variées et tendues. Il faut juste adapter sa main au commerce présent (trade row), penser très vite à épurer son deck (viper et scout) grâce à des cartes particulières pour arriver à diverses combos qui peuvent être très violentes. Il est toujours bon de mémoriser les factions achetées au marché pour activer les bonus des cartes. Les bases sont très intéressantes et les bases défensives (outpost) peuvent bloquer les attaques des adversaires et ainsi ralentir notre perte d'autorité.

Je comprends pleinement ses 2 victoires au golden geek 2014. C'est franchement mérité.

Ce n'est pas aussi riche qu'un dominion ou un core worlds mais ce n'est pas ce que l'on lui demande. Gardez à l'esprit que c'est un deckbulding nerveux et rapide.

Un must have pour les parties rapides et RICHES en rebondissement.
 

-publicité-
13:17
Streams

Streams

Par papafrancisco , 5 mars 2015 à 13:17
(8,30/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Un pti streams ?!

Découvert au festival des jeux de Cannes 2012 ou 2013, un petit jeu sympa, stressant, rapide, mais bien amusant, qui paie pas de mine, mais qu'on aime bien. Il a sa place dans notre ludothèque.

 
12:46
Dominion

Dominion

Par Quilicus , 5 mars 2015 à 12:46
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
48 (7,94/10) 160 15 1K 2K
Attention, ce jeu peut créer une dépendance !

Une règle très courte (simpliste ?), des cartes victoire/trésor/malédiction aux illustrations spartiates, une boîte qui paraît démesurée... Autant de points qui m'ont laissé perplexe au premier abord.
Puis vint la première partie. Après 2-3 tours de jeu, on saisit l'intérêt des différentes cartes et on se prend à penser stratégie.
La prise en main est juste parfaite. Les pouvoirs des cartes sont clairs et logiques : aucune ambiguïté, aucune contradiction. D'ailleurs, on ne consulte plus jamais la règle après la première partie.
Les cartes trésor et victoire qui paraissent avoir été bâclées sont en fait terriblement ergonomiques.
La boîte trop grande se révèle parfaite pour le rangement.
 
Les parties ne se ressemblent jamais grâce à la mise en place différente à chaque fois. Et sur une même configuration, on peut aussi essayer différentes stratégies, chercher les meilleures combinaisons. C'est une grande partie du plaisir : chercher la meilleure main possible. Et quel pied quand ce qu'on avait préparé se met à fonctionner!
Aucune carte n'est bonne ou mauvaise, c'est la façon dont on va les faire agir ensemble qui fait leur valeur. Il faut savoir s'adapter aux cartes présentes et trouver le bon équilibre pour sa main, le bon timing pour ses achats.
 
La simplicité des règles et de la mécanique n'ont d'égales que la richesse et la profondeur du jeu.
Tout est hyper bien pensé, équilibré au poil, tout s'imbrique parfaitement.
Dominion est un bijou de réalisation, terriblement efficace, une belle mécanique!
 
Et cette boîte de base, qui est qualifiée de "simple" par ceux qui connaissent bien le jeu, est en fait une excellente introduction à la série... Oui, parce que maintenant que j'y ai goûté, je ne peux plus m'arrêter...
 

 
12:31
Deal Gentlemen Collectionneurs

Deal Gentlemen Collectionneurs

Par saule , 5 mars 2015 à 12:31
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
47 (8,25/10) 103 0 0 336
Entre gentlemen...

Deal est un jeu à la mécanique épurée qui repose quasi exclusivement sur la négociation. ça peut faire peur, mais quelques petits points de règles bien sentis font que le jeu fonctionne bien. On joue un peu sur le bluff, on essaie de ne pas montrer quel artefact on veut vraiment pour avoir le plus de points de victoire... tout en essayant de deviner ce qui pourrait rapporter des points à notre adversaire. Est ce que l'on se fait mener en bateau dans cette négociation? Sans doute. On ne peut faire confiance à personne. Mais le deal proposé nous arrange aussi. Alors on accepte.

Un chouette jeu avec une mécanique originale. Entre gentlemen, on n'en vient pas aux mains. Mais il y a des claques qui se perdent...

-publicité-
12:22
Abyss

Abyss

Par phil78 , 5 mars 2015 à 12:22
(9,10/10)
Informations sur l'auteur:
153 (6,65/10) 120 0 0 888
L'ivresse des profondeurs..

Pour une fois l'énorme buzz d'une campagne marketing intense n'accouche pas d'une déception.

Certes ce n'est pas" le grand jeu", mais un bon jeu qui produit du plaisir autour d'une table. Les boites sont magnifiques, chacun trouvera sa préférée,  le matériel de qualité, le rangement est un modèle du genre enfin le tout est magnifié par des illustrations sublimes. Ouvrir la boite et installer le jeu est déjà un plaisir pour les sens.

Sur le fond, les règles sont simples et claires, les tours de jeu sont rapides et fluides, un choix parmi trois actions, pas de quoi avoir une migraine. Pour autant  le calcul est bien présent, la gestion des perles et des pouvoirs des seigneurs que l'on perd en récupérant un lieu est vraiment stratégique. La piste de menace est presque anecdotique, la coquille opaque qui cache le nombre de perle constitue la seule fausse note. Un autre bon point, enfin un univers original qui change de l'antiquité, et autre moyen age, ou pirates cultivés à toutes les sauces.

Bref un jeu réussi, équilibré, et plaisant.


 

 
12:20
Pollen

Pollen

Par saule , 5 mars 2015 à 12:20
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
47 (8,25/10) 103 0 0 336
Bzz bzzz bz!

Pollen est un petit jeu de carte pour deux joueurs, simple mais avec pas mal de stratégie.

Le but est d'obtenir des majorités sur les 5 fleurs posées au centre de la table. On pose des cartes de différentes valeurs, sachant que le nombre de place est limité. On peut jouer des cartes face cachée pour bluffer son adversaire ou poser des cartes chez l'adversaire quand on a rempli les espaces de notre côté. Mais tout cela a un coût, qu'il faudra gérer au mieux, sans perdre de vue notre objectif secret.

La variante proposée est intéressante, et oblige à penser différemment sa stratégie. Voilà un chouette petit jeu des éditions Opla, avec comme toujours, une réalisation soignée, que ce soit le matériel, les textes explicatifs sur les abeilles ou les illustrations.

 
12:02
Hop la puce

Hop la puce

Par saule , 5 mars 2015 à 12:02
(8,20/10)
Informations sur l'auteur:
47 (8,25/10) 103 0 0 336
aussi bête qu'addictif!

Hop la puce? très peu pour moi. C'est ce que je disais avant...

Et puis j'ai testé. C'est tout bête comme jeu. Mais addictif. On rate l'anneau de peu, on se dit que la prochaine fois sera le bonne... On fait la course pour réussir ses objectifs tout en pestant quand ses adversaires s'en sortent mieux que nous...

Au final, on se laisse prendre dans le truc, et comme les parties sont rapides, on demande la revanche. Et le soir, chez soi, on s'entraîne pour la prochaine fois... ;)

-publicité-
11:57
Advanced Heroquest

Advanced Heroquest

Par Valnar Nightrunner , 5 mars 2015 à 11:57
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 0 0 0 0
Advanced Heroquest continue

Et oui, j'en ai vu des critiques sur Advanced Heroquest, notamment plusieurs qui lui reprochaient son manque de matériel par rapport à Heroquest, mais il ne faut pas perdre de vue que TOUT le matériel de Heroquest est prévu pour être compatible avec Advanced Heroquest. Advanced Heroquest proposait un matériel qui se complétait avec celui de Heroquest. Quand à son système de jeu, il fut en réalité la première mouture des règles de Heroquest, MB ayant ensuite réclamé à Games Workshop un système plus simple (voir simpliste) que la version française a ensuite outrageusement simplifié encore plus, faisant de Heroquest version française un jeu qui pouvait donner l'impression qu'on prenait les joueurs pour des débiles profonds.... J'ai vu ensuite dans plusieurs critiques qu'on reprochait à Advanced Heroquest la somme colossale de tableaux et de jets de dés proposés par les règles, notamment pour ce qui concernait la création aléatoire des donjons, les joueurs de Heroquest préférant et de loin un système avec des cartes à tirer.... OUI MAIS !!! Un système avec des cartes est rigide, on ne peut le faire évoluer qu'en créant de nouvelles cartes, on doit les trier et ajouter ou retirer celles qui correspondent ou non à une quête. Le principe des tableaux est ô combien plus appréciable puisqu'on peut en créer librement, les adapter, les modifier à volonté. Le but tout de même est d'offrir un système complet de création de quête, aléatoire si on le souhaite (ce qui offre la possibilité de jouer sans Maître de Jeu en plus, ce qui peut être marrant) ou créées de toute pièce, plan à l'appui. BREF !! Malgré plusieurs erreurs et fautes de frappes dans le livret de règles, on a ici un système évolutif et bien plus "adulte" que celui proposé initialement par Heroquest. J'en veux pour preuve ma propre interprétation de l'univers et des règles voyez vous-même , Advanced Heroquest vit toujours ! http://ahqnewgen.clicforum.com/index.php

 
11:26
Roll through the Ages

Roll through the Ages

Par Archimage , 5 mars 2015 à 11:26
(5,20/10)
Informations sur l'auteur:
4 (8,07/10) 5 0 1 21
un jeu qui fonctionne bien

Très bon pour initier ou conclure une après-midi ou une soirée jeux. Le mécanisme est simple et facilement accessible pour des joueurs assez nénophytes.

Les points négatifs : pas plus de 2 parties de suite sous peine de lassitude et le bloc de score avec les monuments constructibles qui amène à faire des photocopies à terme. Ne pouvait-on pas envisager un plateau avec des pitons sur le modèle du tableau des ressources ?

 

 
10:43
Roll through the Ages

Roll through the Ages

Par bunnypookah , 5 mars 2015 à 10:43
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
140 (7,20/10) 53 0 0 755
Du haut de cette pyramide de dés cinq décennies d'histoire ludique nous contemplent

On imagine l'idée lancée un soir de cuite : même pas cap' de faire un jeu de civilisation basé sur le Yahtzee ! Et bien le pari est relevé haut la main, à condition de savoir de quoi on parle : Roll Through the Ages étant dérivé du fameux jeu de dés (deux relances autorisées mais on peut relancer les dés mis de côté, à l'exception de ceux qui ont obtenu un crâne) il est fondamentalement hasardeux, et ce n'est pas vraiment un jeu de civilisation, même s'il en reprend habilement certains éléments. Chaque résultat du dé est associé à une idée intéressante :

- le résultat ouvrier permet soit d'édifier une Merveille (qui rapporte des points de victoire une fois achevée, avec une prime pour le premier joueur à la compléter - la partie s'arrête si chacune des sept Merveilles a été construite au moins une fois) soit de bâtir une cité - qui permet de lancer un dé supplémentaire mais devra être nourrie en fin de tour.

- le résultat blé permet de nourrir ses cités, chaque cité non nourrie faisant perdre un point de victoire. Il est possible d'accumuler l'excédant.

- le résultat marchandise permet d'engranger des marchandises (selon un système plutôt ingénieux) qui serviront à acquérir des développements. Un unique développement peut être acquis en fin de tour et la partie s'arrête si un joueur en a acheté cinq.

- le résultat calamité - sous forme de crâne - ne peut être relancé. A partir de deux crânes le joueur concerné subit des pénalités croissantes, exception faite du résultat peste (obtenu avec trois crânes) qui fait perdre trois points de victoire aux autres joueurs. En contrepartie chaque crâne obtenu compte comme deux résultats marchandise.

- le résultat pièce permet d'obtenir 7 points d'achat de développement mais qui doivent être utilisés dans le tour.

Last but not least la pierre angulaire de l'édifice est à chercher dans la liste des développements dont les effets agissent de manière transversale sur tous les compartiments du jeu, en particulier en infléchissant certaines règles ou en procurant des avantages accrus à certains résultats des dés. Ce qui autorise plusieurs filières pour marquer des points de victoire même si, s'agissant d'un jeu de dés, le hasard restera prépondérant dans l'attribution de la victoire finale.

 

-publicité-
10:01
Sekigahara: Unification of Japan

Sekigahara: Unification of Japan

Par bunnypookah , 5 mars 2015 à 10:01
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
140 (7,20/10) 53 0 0 755
Original, beau et épuré Sekigahara met le Japon en boîte

Sekigahara est un jeu d'une élégance insolente avec son design épuré et ses jolis blocs en bois noirs et or. Le matériel tranche avec ce que propose d'ordinaire GMT et immerge aussitôt dans l'ambiance du Japon médiéval. Wargame simplifié pour deux joueurs le jeu fait la part belle à la fourberie, et transforme une mécanique a priori dangereusement aléatoire - mais très originale - en qualité exquise. Dans Sekigahara les blocs représentent des unités relevant de divers clans, visibles du seul joueur qui les contrôle tant qu'elles ne sont pas engagées dans une bataille (ce qui traduit le brouillard de guerre). Mais disposer d'unités en nombre ne suffit pas : celles-ci doivent être activées pour participer au combat. Cette activation est réalisée au moyen de cartes qui déterminent quels clans peuvent être déployés, quelles capacités spéciales utilisées et peuvent également provoquer un test de loyauté d'une unité ennemie. La main d'un joueur est donc déterminante et le hasard de la pioche a moins d'importance que l'usage qui en sera fait. Il est indispensable d'appuyer sa stratégie sur les cartes disponibles en main - en particulier la composition et l'emplacement de ses armées - et d'utiliser les options tactiques qu'elles autorisent avec discernement (notamment parce qu'il est possible de sacrifier des cartes pour obtenir des mouvements supplémentaires). Jouer en escomptant une pioche opportune conduit presque invariablement à l'échec. Je suis volontairement passé sur les nombreuses subtilités du système qui, pour simplifié qu'il soit, ne fait l'impasse sur aucun élément essentiel à un bon wargame. Sekigahara est tout simplement un jeu brillant.

 
09:53
kumo-hogosha

kumo-hogosha

Par Xlatoc , 5 mars 2015 à 09:53
(8,30/10)
Informations sur l'auteur:
1 (8,30/10) 0 0 0 0
ôte-toi de là que je m'y mette

Des règles simples, des parties dynamiques et une richesse tactique impressionnante.

Que du bon.

 
09:13
Time's Up ! Party

Time's Up ! Party

Par papafrancisco , 5 mars 2015 à 09:13
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Le top pour des soirées entre amis

Rien à rajouter : ambiance et fous rires garantis.

-publicité-
09:10
Gambit 7

Gambit 7

Par papafrancisco , 5 mars 2015 à 09:10
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Un de nos must

Un jeu d'ambiance vraiment sympa, où tout le monde a ses chances de gagner. C'est pourquoi on se permet de modifier quelques peu les règles, rajouter des bonus. Ce qui est chouette, c'est que les plus cultivés ne sont pas forcément les gagnants, car le côté paris peut redistribuer toutes les cartes. Les enfants adorent, ce qui en fait un jeu hyper familial. A conseiller sans hésiter. Et en plus, on en apprend beaucoup !

 
09:05
Monopoly - Cannes

Monopoly - Cannes

Par papafrancisco , 5 mars 2015 à 09:05
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Bien pour les amoureux de Cannes

Un réel plaisir de jouer avec les rues de Cannes que l'on cotoie depuis son enfance. Ca reste un monopoly classique sinon.

 
00:21
La cigale et la fourmi

La cigale et la fourmi

Par morlockbob , 5 mars 2015 à 00:21
(6,10/10)
Informations sur l'auteur:
538 (6,05/10) 3 0 0 3K
Pour gens à fables...

Ah qu ‘on l’aime cette collection

Du lièvre au 3 petits cochons

 

Nouvelle fable, au top ou juste un peu ?

La boite, le matériel et les illustrations

Sont une fois de plus en adéquation

Avec nos attentes. Mais que dire de la règle du jeu

Pas vraiment claire, et pour y arriver

il a fallut dans tous les sens la retourner

 

3 façons de jouer

En automne pour vous initier

En hiver et avec des cartes spéciales ajoutées

A 2 joueurs ou avec des invités

 

Vous serez cigale, vous serez fourmis

Vous serez surtout fort en devinette

Pour savoir quel chemin la fourmi a choisi

Et lesquels sont alors obsolètes

 

Si vous gagnez, prenez le terrain

Vous verrez, au bout de quelques uns

Vous pourrez les échanger

Contre une tuile qui vous fera scorer

 

La Cigale est un jeu de guessing

Au joli décor, agréable à manipuler

Il faudra faire un peu le forcing

Pour être super emballé

 

Les enfants y joueront sûrement volontiers

Les adultes en se faisant un peu prier

Pas mal, honnête, mais bon...

Pas le meilleur titre de cette collection

 

GF :-)

-publicité-
  mercredi 4 mars 2015
 
23:44
Risk Seigneur des Anneaux : Extension

Risk Seigneur des Anneaux : Extension

Par papafrancisco , 4 mars 2015 à 23:44
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Indispensable...

indispensable pour faire durer le plaisir d'une partie dantesque !

 
23:42
Risk Seigneur des Anneaux

Risk Seigneur des Anneaux

Par papafrancisco , 4 mars 2015 à 23:42
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Fan fan fan !!!

Super fan du film, super fan du jeu, qui allie stratégie, batailles terribles, et surtout super plaisir à évoluer dans la Terre du Milieu. Seul hic, trouver le temps de faire des parties non baclées quand on a beaucoup d'enfants... mais quel bonheur !!

 
23:37
Les Aventuriers du Rail

Les Aventuriers du Rail

Par papafrancisco , 4 mars 2015 à 23:37
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
7 (8,71/10) 10 0 0 47
Notre jeu fétiche

Offert à mon épouse pour son anniversaire en 2009 après 2 années à nous saouler avec, elle m'a tout de suite contaminé. La contamination a atteint nos familles proches ou lointaines, puis nos amis, puis les amis de nos amis, puis... notre jeu fétiche, pour longtemps ! Des parties endiablées, à 2, 3, 4 ou même 5. Bon, madame a fait 9e des championnats de France en 2014, ça calme !
 

-publicité-
23:28
Fresh Fish

Fresh Fish

Par Frenchcrusader , 4 mars 2015 à 23:28
(5,80/10)
Informations sur l'auteur:
301 (6,42/10) 20 0 0 2K
Mouais

Jeu de placement, un peu tactique. Vite joué.

ca ne casse pas des briques pour autant car c'est très abstrait

 
23:24
Gaïa

Gaïa

Par Frenchcrusader , 4 mars 2015 à 23:24
(6,90/10)
Informations sur l'auteur:
301 (6,42/10) 20 0 0 2K
Ca m'évoque Populous dans l'ancien temps

On crée sa terre, on terraforme, on remplit des objectifs, on embète ses voisins....

La situation peut très vite changer.

c'est joli ca manque jsuet un peu de profondeur pour moi

 
23:16
Sultaniya

Sultaniya

Par Erlin , 4 mars 2015 à 23:16
(8,90/10)
Informations sur l'auteur:
5 (7,44/10) 120 0 9 161
Jeu à niveaux

Ce que j'apprécie vraiment avec Sultaniya, c'est de pouvoir y jouer pratiquement avec n'importe quel type de joueur.

Une mécanique simple et un objectif compréhensible par tout le monde (finir son palais avant les autres en scorant au maximum selon son personnage), ajouté à un matériel d'excellente qualité, en font un parfait jeu d'introduction dans l'univers ludique et plaît aux joueurs occasionnels. On peut facilement y jouer et y prendre du plaisir sans trop se casser la tête.

Dans le même temps, les règles recèlent quelques petites subtilités qui apportent une certaine profondeur permettant d'y jouer entre gamers, notamment le fait de pouvoir ne révéler qu'une seule tuile afin de ne pas donner trop de choix aux adversaires, ou de pouvoir prendre une tuile sur une pile différente de celle dont on a révélé des tuiles (principes de base du jeu solo, d'ailleurs). La variante expert va dans ce sens : plus aucune information cachée, donc davantage de lisibilité des jeux adverses.

 

Les djinns, en plus de permettre de se sortir de situations parfois compliquées, autorisent aussi pas mal de coups tordus, c'est pourquoi il faut parfois savoir passer son tour pour gagner 2 saphirs :

- jouer le djinn bleu (1 saphir) pour empêcher un joueur de prendre la tuile qui l'intéresse, puis en prendre une qui nous fait scorer (sur une autre pile, tant qu'à faire)

- jouer le djinn rouge (2 saphirs) pour récupérer une tuile qu'un adversaire aura laissé passer, pensant que l'on ne pouvait plus la placer dans notre propre palais par manque de place

- jouer le djinn vert (2 saphirs) pour récupérer une tuile avant les autres

Charles Chevallier ne s'y est d'ailleurs pas trompé en interdisant de récupérer les saphirs présents sur la tuile que l'on construit après l'utilisation d'un djinn.

 

Le seul point noir vient de la rédaction des règles, en particulier celles des djinns : leurs capacités sont décrites de manière trop succincte et il y manque des exemples (bon, sauf pour le bleu, dont le pouvoir est quand même très simple). Cette partie des règles, qui a nécessité plusieurs parties avant d'être bien comprises et assimilées autour de ma table, aurait vraiment mérité d'être développée, car c'est pour moi un élément essentiel du jeu. La preuve en est, je pense, le nombre de personnes qui se plaignent de se retrouver bloquer : il m'a fallu une bonne demi-douzaine de parties avant de voir que le djinn rouge permet de se débarrasser d'une tuile de son palais.

Enfin, je trouve le jeu à 2 assez limité (peu de tuiles en jeu, pas de réelle concurrence sur les décors qui font scorer) ; à mon sens, Sultaniya ne prend toute son ampleur qu'à 4.

 

J'aime :

- le sentiment de réellement construire un palais

- la subtilité des règles, en particulier dans les usages possibles des djinns

- la qualité du matériel et des illustrations

 

Je n'aime pas :

- l'appauvrissement du jeu à moins de 4 joueurs

- le traitement trop rapide des djinns dans les règles

-publicité-
22:29
Les Bâtisseurs - Moyen-Âge

Les Bâtisseurs - Moyen-Âge

Par Emsa40 , 4 mars 2015 à 22:29
(0,60/10)
Informations sur l'auteur:
1 (0,60/10) 0 0 0 0
Dommage....

Très contente de l'avoir eu en cadeau, vu que j'envisageais de l'acheter ! Quelle déception lors de la 1ère partie : chacun joue de son côté sans aucune interactivité, à chacun de choisir son bâtiment à construire en fonction de ses ouvriers et voir quel bâtiment sera plus rentable et construit avec le moins d'action.... Une fois que l'on a compris la mécanique ça devient franchement long d'attendre la fin de la partie.

Ensuite nous avons tenté une partie avec les enfants en nous disant que ça leur plairait certainement de jouer avec leurs pièces pour fa ré bosser des ouvriers... Que nenni : au final après a peine 10mn avec des enfants de 8 à 13 ans, même eux s'ennuyaient sec et réclamait de jouer à Citadelle ! 

En conclusion : grosse déception après avoir lu des commentaires élogieux, je pense qu'on ne le sortira probablement pas... Sauf pour récupérer des pièces pour jouer à Citadelle à 9 !

 

 

 

 
19:12
De Vulgari Eloquentia

De Vulgari Eloquentia

Par bunnypookah , 4 mars 2015 à 19:12
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
140 (7,20/10) 53 0 0 755
L'éloquence est peut être vulgaire mais pas le jeu

De Vulgari Eloquentia, qui tire son titre d'un texte de Dante Alighieri, est un jeu atypique. Si sa filiation avec le jeu de gestion à l'Allemande ne fait aucun doute il s'en distingue par une personnalité hors du commun et une générosité ludique un peu brouillonne mais indéniablement passionnée et qui ne laissera pas indifférent. Son originalité s'exprime dès son thème - l'utilisation à l'écrit de la langue vulgaire à la place du latin dans l'Italie médiévale - et l'envie évidente de lui laisser présider à tous les aspects du jeu, en particulier l'identité graphique et la mécanique ludique. Il en résulte un foisonnement de détails qui rend le jeu difficile d'approche, à la fois par manque de lisibilité immédiate (l'iconographie et la nature des actions proposées n'ont rien d'évident à mémoriser) et sur la durée d'une partie (plusieurs filières de jeu sont possibles et il est difficile d'appréhender a priori leur validité). Mais c'est cette richesse - à peine entachée de petites imperfections qui contribuent paradoxalement au charme du jeu - qui fait tout l'intérêt de De Vulgari Eloquentia, au prix d'une courbe d'apprentissage plus longue qu'à l'ordinaire. En particulier trois idées très séduisantes se trouvent au cœur du système :

- chaque joueur dispose à son tour de cinq jetons pour jouer ses actions. Mais contrairement à un jeu de pose d'ouvriers standard seules les ressources sont limitées puisque le joueur suivant reprend du plateau les cinq jetons pour les utiliser lui-même à son tour. Les emplacements disponibles permettent en fait de limiter le nombre d'actions d'un même type qu'un joueur peut réaliser dans son tour (et de prendre en considération une éventuelle majoration du coût).

- chaque joueur incarne un personnage qui se déplace en Italie. Certaines des actions du jeu sont ouvertes ou fermées selon la région dans laquelle on se trouve. Et certains événements particuliers - connus par avance - prendront place à un tour précis dans une région spécifique. Comme se déplacer consomme des jetons d'action il est donc nécessaire d'anticiper au mieux son itinéraire tout au long du jeu.

- les joueurs commencent comme simples marchands mais peuvent choisir en cours de jeu d'entrer dans les Ordres, d'abord comme Frère puis comme Cardinal, le choix étant irrévocable. Chaque rôle dispose d'avantages spécifiques (et parfois interdépendants, en particulier en ce qui concerne la richesse) et d'une condition particulière - plus ou moins difficile à satisfaire - pour marquer des points de victoire en fin de partie. A cela il faut ajouter qu'il existe de nombreux moyens de marquer des points de victoire en cours de jeu et que le jeu propose un équilibrage complexe entre ces différentes filières et les ressources et moyens dont disposent les joueurs en fonction des rôles qu'ils occupent.

Ce dernier aspect contribue à mon sens à faire de De Vulgari Eloquentia un jeu passionnant et à part, qui mérite que l'on s'investisse dans des règles touffues et pas nécessairement présentées de la manière la plus judicieuse qui soit et que l'on fasse abstraction du matériel peu lisible.

 
19:01
Pecking Order - Le Roi du Perchoir

Pecking Order - Le Roi du Perchoir

Par EngagelejeuQuejelegagnE , 4 mars 2015 à 19:01
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
3 (9,20/10) 34 0 0 42
Poids plume.

Acheté genre trois euros dans un magasin de déstockage.

Une boite quasiment vide: quelques cartes à jouer très petit format et un grand plateau en carton.

Des illustrations agréables.

Une règle simplissime, aucune préparation.

Après plus d'une quinzaine de parties, je trouve que ce jeu fonctionne formidablement.

Il est à la fois tendu et reposant. Je pioche une carte et décide quel perchoir investir (ou tenter de conquérir), pas de risque, donc, de se faire des noeuds au cerveau, mais une grande composante de bluff et un bon petit suspense à l'idée que son épervier puisse se faire becqueter par un jaguar à l'affut ou voler dans les plumes par le phoenix des hôtes de ce bois.

 

Bref un jeu extremement accessible et rapide.

Un regret : un plateau souple et une boite 5 fois plus petite auraient permis de l'emporter partout...

 

 

 

 

-publicité-
18:55
Maître Renard

Maître Renard

Par Yzarc , 4 mars 2015 à 18:55
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
287 (7,75/10) 150 0 0 2K
Que ce jeu est joli ! Que ce jeu me semble beau !

Les + :

  • Règles et parties rapides,
  • Pour les plus petits comme pour les plus grands,
  • Des animaux/objets bien distincts et pourtant pas si facile que cela à trouver,
  • Aussi bien de 2 qu'à 4 joueurs.
 
18:27
Myth

Myth

Par Dec , 4 mars 2015 à 18:27
(8,20/10)
Informations sur l'auteur:
1 (8,20/10) 6 0 0 9
jeu tres plaisant (je ne le lache plus)

Arioch a bien résumé la situation au niveau du fonctionnement du jeu.

Il y a (eut) des soucis de livraison (n'ayant pas encore tout reçu moi-même à ce jour).

 

Pour les regles, les traducteurs du forum ont fait un merveilleux travail sur le V1 et une V2 des regles viens d'etre mise en ligne par megacon.

 

Pour l'instant je dois me contenter de jouer avec presque que la boite de base mais depuis que je l'ai je n'ai pratiquement sorti que ce jeu.

 

Après une douzaine de soirée, le plaisir ne faiblit pas.

 

La durée étant un problème pour nous (nous jouons principalement a 2) car nous jouons en semaine, nous avons trouvé la solution en mode histoire de découper chaque acte en 2 ou 3 en fonction de l'heure de fin prévue de la soirée: nous finissons une tuile et nous notons l'état d'avancement pour pouvoir reprendre ou nous en étions. Ca marche parfaitement

 

Je suis tres content de ce jeu,et je ne regrette a aucun moment mon achat et je suis pret a rempiler avec la sortie des extension :)

 
18:03
Elysium

Elysium

Par olwyn , 4 mars 2015 à 18:03
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
5 (7,24/10) 68 0 0 95
un vrai coup de coeur

un vrai coup de cœur pour ce jeu. Du matériel excellent et bien travaillé, une boite pour tout rangé comme il faut même avec les protèges cartes et surtout une mécanique superbe. On sent le soucis du détail apporté par les Space Cowboys et je dis chapeau messieurs.

 

Le principe est d’acquérir des cartes de différents dieux afin de profiter de leur pouvoir et ensuite de les transférer dans notre elysium afin qu’elles rapportent des points en fin de partie. Oui mais voilà, les pouvoirs peuvent se combiner entres eux et entres les autres cartes du même dieux mais on ne peut pas toujours prendre les cartes que l’on veut. De plus, il faut savoir à quelle moment on perd le pouvoir pour faire scorrer la carte. Sachant qu’il faut faire certaines combinaisons pour rapporter plus de point et qu’il faut le faire avant les autres pour avoir un bonus. Sachant aussi qu’à chaque tour, il faut acquérir 1 quête sur les 4 actions qui sont à notre disposition et que si on ne le fait pas car nos petits copains nous en ont empêchés ou ont pris la quêtes que l’on convoité, bien on subit un malus. De bon choix cornélien à faire tout au long de la partie.

 

Un jeu d’une heure avec une excellente rejouabilité puisque l’on joue avec 5 des 8 familles disponibles e qi laissent une combinatoires entres les cartes de folie.

 

Bref un must have en ce qui me concerne. 

-publicité-
17:49
Les Poilus

Les Poilus

Par olwyn , 4 mars 2015 à 17:49
(5,60/10)
Informations sur l'auteur:
5 (7,24/10) 68 0 0 95
Sympathique mais sans plus

Un petit jeu sympathique sur le thème de la guerre. Une petite ambiance de coopération mélée avec du stop ou encore. Je me défausse d'une carte de plus ou je me retire. Certaines cartes sont quand même catastrophique et il faut à tout pris permettre à son propriétaire de s'en défausser. Les illustrations ont leur style et il faut aimer mais le jeu est assez tendu pour les 2 parties que j'ai pu faire.

Par contre il y a des erreurs d'impression sur le tirage. les soutiens à gauche sont beaucoup plus nombreux que ceux à droite (3 contre 7 de mémoire au lieu de 5/5 prévu par l'éditeur). Les règles sont aussi mal expliqué et heureusement que lors du festival, nous avons eu droit à l'éditeur qui est venu à notre secours.

 
17:39
Limes

Limes

Par Lapinesco , 4 mars 2015 à 17:39
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
123 (7,03/10) 423 0 0 1K
En solo ou pas, un petit jeu très sympa

Premier constat : pas d'inspiration pour une vanne en titre d'avis.

 

Mauvais signe ? bon signe ?

Dans la boite (trop grande pour ce qu'elle contient) on trouve des cartes, 2 série de 24 et des meeples (de 2 couleurs).

Le but du jeu avoir le plus de point, encore ?, yep mais c'est dans le comment que vient le sel.

 

Le sel donc, le joueur (et le second, s'il existe, qui jouera en miroir du premier) pioche la première carte de son paquet (chaque carte a un numéro, donc le second joueur, s'il existe et est toujours là depuis tout à l'heure, fouille son paquet pour choper la même) et la pose sur son terrain de jeu (qui in fine fera 4 cartes sur 4 cartes), il peut ensuite poser un meeple sur un des 4 quadrants de la tuile (il y a 4 terrains possible : pré, tour, lac, foret, mais une tuile peut avoir 2 "quarts" de lacs par exemple). Par la suite chaque carte piochée viendra s'adosser à l'existant (pas de diag et limite du carré de 4 par 4), et il pourra toujours poser un meeple sur un des terrains de la nouvelle carte (s'il lui en reste), il pourra aussi déplacer d'un terrain un meeple existant.

Une fois le carré formé, c'est la fin et on compte les points, celui qui a le plus de meeple gagne.

Nan je déconne c'était pour voir ceux qui suivaient.

Donc à la fin on procède au scoring, pour chaque meeple placé (en principe les 7 sinon vous avez merdé) on regarde sur quel terrain il est positionné et on score en fonction (un peu comme les dés de couleur pour Blueprints).

Donc sur un champ, c'est la taille de mon champ qui donne le nombre de PV, chaque case champ au contact orthogonalement incrémente mon score, donc un gros champ donne plein de point

Sur un lac, on compte le nombre de cabanes en bordure de mon lac, donc un grand lac c'est bien mais, mais un grand lac avec plein de cabanes c'est mieux.

Sur les forets, c'est plus subtil, on compte le nombre de territoire différents qui bordent mon territoire foret, donc une grosse foret par plein de territoire c'est bien, surtout si ces derniers ne forment pas de grands territoires.

Enfin les tours/montagne, qui au passage compte toujours pour un territoire (par quart de tuile), c'est encore différent (je vous laisse la surprise).

 

Au final le ou les joueurs on construit ce grand paysage de 16 tuiles, les mêmes mais bien entendues pas placées au même endroit, et pas peuplées identiquement des meeples.

Très agréable, entre le casse-tête et le petit jeu de plateau, j'aime beaucoup !!