TricTrac

Avis 
169774avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
18:46
Abyss

Abyss

Par Turalion , 3 mars 2015 à 18:46
(6,50/10)
Informations sur l'auteur:
2 (7,85/10) 5 0 0 5
Une perle graphique mal sertie

Quand on découvre le jeu pour la première fois, ce qui frappe en premier c'est la qualité des illustrations. Celles-ci sont très colorées, bien détaillées et collent parfaitement au thème. Le seul point négatif sur le matériel se sont les perles qui servent ici de monnaie. L'idée d'utiliser une monnaie originale collant au thème n'est pas mauvaise mais les perles ne sont pas pratiques à manipuler et les coquillages pour les stocker non plus.

 

Les mécaniques sont simples à appréhender et le jeu est fluide. Malheureusement simplicité ne se combine pas dans ce jeu avec stratégie et chaque joueur va orienter ces choix en fonction de ce qui lui rapporte le plus à son tour de jeu plutôt que de construire une stratégie ou d'anticiper ces actions sur plusieurs tours.

 

C'est un bon jeu pour des joueurs occasionnels ou qui aiment jouer au feeling et sans prise de tête.
 

18:02
7 Wonders

7 Wonders

Par Turalion , 3 mars 2015 à 18:02
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
2 (7,85/10) 5 0 0 5
La 8ème merveille ?

Ce jeu est excellent.

 

Les règles sont rapides à assimiler, les parties sont plutôt rapides et la rejouabilité est bonne.

Le matériel est de bonne qualité et les illustrations des plateaux sont magnifiques.

 

Le seul point négatif que je trouve à ce jeu est le caractère aléatoire de la distribution des cartes qui ruinera notre stratégie dans certains cas. Se problème est plus flagrant quand on joue à 7 qu'à 4.

17:50
Istanbul

Istanbul

Par warlath , 3 mars 2015 à 17:50
(9,10/10)
Informations sur l'auteur:
106 (6,94/10) 69 0 0 605
Rubis sur l'ongle

Configuration la plus pratiquée : 2 joueurs.

Istanbul est un jeu plaisant et d'un format plutôt rapide, notamment à deux joueurs. Sa mécanique est simple mais pas simpliste. Notre marchand est accompagné de ses assistants, qui permettent d'effectuer les actions du lieu dans lequel on s'arrête. Sans assistant, il est impossible d'effectuer une action. Il faudra donc bien optimiser ses déplacements en ville pour éviter de perdre du temps à la fontaine (seul endroit qui permette de récupérer tous ses assistants).

C'est un jeu élégant dans le sens où il n'y a pas de points de victoire. Tout dans ce jeu indique qu'il s'agit d'une course : 

- un joueur remporte la partie lorsqu'il a collecté son 5e rubis (6 à 2 joueurs).

- les prix croissants des tuiles bonus que l'on peut récupérer dans les mosquées.

- les prix croissants des rubis que l'on peut acquérir chez le marchand de gemmes ou au palais du sultan.

L'interaction est donc très présente, tout au long de la partie. Seul reproche : il est difficile d'empêcher un joueur de s'envoler vers la victoire.

La mise en place aléatoire des tuiles fait que les parties se renouvellent. Il faudra toujours trouver le meilleur chemin entre les lieux, c'est à dire celui qui fait perdre le moins de temps, et permet de rentabiliser les actions effectuées.

Le jeu tourne très bien à deux joueurs, même s'il faut bien faire attention à ne pas perdre de temps. Généralement, une erreur est difficilement rattrapable. Mieux vaut jouer dans cette configuration avec un adversaire de niveau sensiblement équivalent.

En résumé, Istanbul est un jeu agréable et élégant tant dans ses mécanismes que dans son matériel. La configuration deux joueurs est peut-être plus exigeante que la version à plus, mais elle reste accessible et équilibrée.

-publicité-
17:03
kumo-hogosha

kumo-hogosha

Par alloleo , 3 mars 2015 à 17:03
(8,20/10)
Informations sur l'auteur:
2 (7,00/10) 36 0 0 58
Ca tourne... ça tourne...

Testé lors du Off du Festival des jeux de Cannes, Kumo Hogosha est naturellement un opus très attendu pour cette fin d'année 2015. La réalisation est très soignée et la mécanique bien rodée. Le jeu "tourne" depuis bientôt deux ans sur les divers festivals et il semble maintenant arrivé à maturation.
 

Allez, tous en "Kumo" !


Au niveau du graphisme, le travail de clair-obscur ainsi que l'intensité des couleurs sont remarquablement bien réalisés, c'est vraiment agréable aux yeux. Les petits plateaux individuels sont pratiques - par exemple pour compter les actions (spécialement lors du jeu à 4 en équipes) - même si on peut regretter le nom des actions qui ne veulent pas dire grand-chose lors de la prise en main des jeux. A première vue c'est un peu abrupte, mais heureusement que l'iconographie est bien pensée.

Testé à Cannes à l'état de prototype, le plateau tournant devra encore être réalisé de manière définitive. Mention spéciale pour la pierre centrale, qui est juste "terrible" !

 
16:33
Istanbul

Istanbul

Par phil78 , 3 mars 2015 à 16:33
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
151 (6,64/10) 115 0 0 863
Perle ludique..

Ce jeu est d'un rare équilibre car il peut mettre autour d'une table et avec plaisir joueurs de tout niveau, petits et grands..

Les règles sont simples, un déplacement, une action..mais tout réside dans l'optimisation de son parcours afin d'obtenir plus vite que les autres les ressources et l'argent pour acquérir les rubis. Attention passer après les autres coute de plus en plus de ressources.

Le matériel est très beau, la plateau modulable à souhait, la rejouabilité excellente, le temps de jeu quasi parfait. Du classique certes mais presque un sans faute d'autant plus qu'il est aussi très plaisant à deux, c'est suffisamment rare pour le signaler ici.

 
16:09
Small World

Small World

Par eipi , 3 mars 2015 à 16:09
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
57 (8,04/10) 52 0 0 341
Ah, comme le monde est petit !

Non, je ne connais pas Vinci.

 

Smallworld, donc, est un excellent jeu de conquête, bien servi par une édition magnifique, en terme d'illustrations et de matériel. Un jeu aux règles somme toute très simples, mais dont la richesse réside dans la multitude de peuples et pouvoirs, et les combinaisons qui s'ensuivent.

 

Concernant les combinaisons en question, il y a vraiment de tout, et le plaisir est dans l'abondance. Certes, toutes n'ont pas la même puissance, et certaines seront indubitablement supérieures à d'autres. Que ce soit en fonction de la configuration de la partie, ou indépendamment de celle-ci, mais également en fonction des orientation du joueur. Mais le gros point fort de ce jeu est que quelle que soit la combinaison, on pourra toujours en tirer quelque chose d'efficace, que ce soit juste pour un tour ou sur du long (mais pas trop quand même) terme.

 

Bien sentir le moment où changer de peuple est, pour moi, aussi important que de bien choisir le suivant. Tout, ici, est question de timing.

 

Comme tout jeu de conquête, on y trouvera également en vrac discussions et négociations, injustices parfois, alliances et trahisons. Un plaisir également, pour qui aime ce genre de jeu à forte interaction.

-publicité-
15:57
iKnow

iKnow

Par phil78 , 3 mars 2015 à 15:57
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
151 (6,64/10) 115 0 0 863
Divine surprise..

Le trivial devient un ancêtre bien lourd face à ce petit bijoux. Elégant, subtil, dynamique, tout y est..

Un design minimaliste, épuré à l'extrême,  moderne, style "2.0".

Un jeu de questions qui réconcilie grands et moins grands, adepte des encyclopédies et champions du bluff et du calcul. Surtout chacun a sa chance, en fonction du placement on peut bénéficier de la réponse d'un autre joueur, et en plus gagner ou perdre des points en pariant sur la réussite ou l' échec des autres.

Un jeu familial par excellence.

 
15:52
Chosŏn

Chosŏn

Par charlo , 3 mars 2015 à 15:52
(7,90/10)
Informations sur l'auteur:
31 (6,39/10) 103 0 0 260
Un koryo plus interactif

Plus violent et interactif que son grand frère Koryo, et donc un peu plus bordélique aussi je trouve.

Bien sympa a ressortir de temps en temps.

Bonne idée aussi d'avoir créé une déclinaison plutot qu'une extension qui demanderait de posseder les deux boites.

 

 
15:32
Elysium

Elysium

Par jeykay , 3 mars 2015 à 15:32
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
154 (8,15/10) 116 0 2 938
Un néctar !

Ce jeu m'a séduit rien que par son allure ! Et encore plus à l'ouverture de la boite, une édition PARFAITE ! les autres éditeurs devraient s'en inspirer, un thermoformage ultra optimisé et super classe ! Rien que cela donne envie d'ouvrir la boite pour regarder. Des cartes toilées, solides, enfin un éditeur qui ne se fout pas du monde avec des cartes qui s'abiment dès les premières parties. Des illustrations magnifique et l'idée de faire travailler un illustrateur par Dieu est tout simplement géniale ! Même si j'avoue ne pas trop être fan du trait de Vincent dutrait ! ;)

Parlons du jeu en lui même, c'est vrai qu'il ne révolutionne rien, mais il développera une addiction certaine chez les joueurs tant que ça mécanique est fluide et bien pensée ! 

Alors un grand bravo aux space cowboy, car c'est le premier jeu que j'achète de cet éditeurs, les précédents jeux ne m'avaient pas du tout séduit !

 

Par contre il est vrai qu'on s'attendait une révolution ludique, au vu des grands qui composent les space cowboy, et malgré mon amour pour Elysium je dois avouer que je reste sur ma faim !

-publicité-
15:07
Les Contrées de l'Horreur

Les Contrées de l'Horreur

Par luc30 , 3 mars 2015 à 15:07
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
15 (7,52/10) 2 0 0 75
Sombre et prenant

Pour le matos c'est du FFG donc un standard de très bonne qualité sauf évidemment la boite toujours aussi peu pratique pour le rangement.

Pour l'extension. Elle vient à la fois combler le manque de carte rencontre et ajoute un élément très important, a savoir la notion de "perdu dans les portails et le temps". Si vous apprécié le jeu elle est incontournable

Pour le jeu. Si on analyse froidement les mécanismes en cherchant les stratégies possibles et l'intérêt tactique du jeu on n'a tout faux. Donc si vous n'aimez pas l'aventure, l'ambiance, Cthulhu (je ne serais j'amais l'écrire) et le Hasard avec un grand H passez votre chemin. 

Dans Les contrées de l'horreur vous incarné un genre de "David Vincent" dans "les envahisseurs". Personne ne vous croit, vous tenter désespérément de sauver le monde, seul, désocialisé et toujours perdant en fin de feuilleton. Et, pourtant à chaque épisode l'ambiance fonctionne et  l'on espère cette fois le voir  triompher 

Vous pesterez contre le mauvais sort, les mauvaises rencontres et les mauvais jets de dès, mais chaque partie est une Aventure à l'ambiance sombre ou chaque rencontre est une mini histoire qui peut vous sortir le tête de l'eau pour avancer péniblement vers une victoire hypothétique mais jouissive  ou vous enfoncer inlassablement dans la folie, la douleur, le désespoir et certainement la défaite. 

Je suis normalement plutôt un wargamer tacticien et pourtant j'aime ce jeu hasardeux au possible mais à l'ambiance forte si l'on possède encore un peu l'imagination suffisante pour plonger.

 

 
14:23
Lewis & Clark

Lewis & Clark

Par phil78 , 3 mars 2015 à 14:23
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
151 (6,64/10) 115 0 0 863
C'est l'Amérique !

Voilà un beau jeu dans tous les sens du terme. Un plateau agréable et fonctionnel, du matériel, des cubes en bois etc..

Sur le fond, c'est la subtile alliance entre le jeu de placement d'ouvriers, ici des indiens, et le jeu de deck building pour améliorer sa main donc la capacité à avancer de plus en plus vite.

Tout ceci dans un seul but la ruée vers l'ouest, c'est une course infernale et ludiquement plaisante. La gestion du nombre optimum des indiens est un plaisir et cela entraine des interactions  fortes entre les joueurs. Du coté des cartes l'apprentissage est plus pénible, il y en a beaucoup, mais cela renouvelle les stratégies, et certaines nécessitent d'avoir recours à l'aide de jeu. Le système de pose des cartes par paire est ingénieux, une de dos pour indiquer la force de l'action de la deuxième carte.

Bref plein de bonnes choses, des règles assez simple pour un "gros" jeu, seul bémol, une durée de partie parfois vraiment longue qui peut installer un sentiment de répétition. Un top jeu sans hésitation.

 

 
13:42
Horreur à Arkham

Horreur à Arkham

Par bunnypookah , 3 mars 2015 à 13:42
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
135 (7,19/10) 53 0 0 735
Un Grand Ancien qui a pris un petit coup de vieux avec la sortie des Contrées de l'Horreur

Horreur à Arkham est un jeu coopératif de longue haleine - les parties durent rarement moins de quatre heures, et souvent plus selon le Grand Ancien joué et le nombre de participants - et où l'ambiance est primordiale - la plupart des événements font d'ailleurs intervenir des parties narratives destinées à alimenter celle-ci. Pour ces raisons il me semble raisonnable de se limiter à quatre joueurs (au-delà les parties s'étirent dangereusement et l'attention des joueurs vagabonde). L'objectif des investigateurs est d'empêcher un groupe de cultistes de réveiller un Grand Ancien ou, dans la pire des hypothèses, de renvoyer ce dernier dans ces lieux hors du temps et de l'espace où il attend. A partir de là trois conditions de victoire :

- sceller six portails (pour cela il faut explorer avec succès la dimension sur laquelle ils s'ouvrent, réussir à les refermer et disposer des ressources nécessaires pour les sceller définitivement).

- refermer au moins autant de portails qu'il y a de joueurs et qu'il n'y ait plus aucun portail ouvert en jeu (condition difficile à réunir vu la vitesse à laquelle les portails s'ouvrent et le temps nécessaire à explorer ceux-ci).

- si le Grand Ancien se réveille, réussir à renvoyer celui-ci d'où il vient (à supposer que ce soit possible - cf. Azathoth qui détruit le monde aussitôt son réveil). Dès l'instant que le Grand Ancien entre en jeu les investigateurs défaits ne sont plus remplacés ; la partie est perdue avec la mort du dernier investigateur.

L'intérêt d'Horreur à Arkham vient d'une part de la sensation de lutter pied à pied dans les rues de la ville, avec la contrainte de se frayer un itinéraire au milieu des monstruosités qui s'échappent des portails ouverts et déambulent dans Arkham (soit en les affrontant soit en essayant de se faufiler discrètement). Et d'autre part de l'aspect montagnes russes émotionnelles du jeu, qui résulte du caractère aléatoire des événements - en particulier ceux particulièrement redoutables de la phase Mythe. Régulièrement la situation semble désespérée, puis les investigateurs se reprennent, élaborent une stratégie et surmontent plus ou moins difficilement la difficulté jusqu'à ce qu'une autre, qui semble pire encore, fasse son apparition. Et ainsi de suite jusqu'à la victoire ou le naufrage final.

Si le jeu est très réussi - et toujours aussi recommendable - il souffre néanmoins un peu de son âge et, à l'usage, quelques craquelures apparaissent, d'autant plus visibles depuis la sortie des Contrées de l'Horreur.

- la principale est que l'approche du jeu ne change pas d'une partie sur l'autre. En fait une martingale existe qui permet de gagner la plupart du temps avant le réveil de l'Ancien (sauf contre Hastur qui augmente les exigences pour sceller un portail) : acheter des objets uniques à la Boutique de souvenirs (au besoin après un emprunt à la banque toute proche) et se concentrer sur le scellement des portails. D'ailleurs l'auteur du jeu suggère de supprimer cette condition de victoire pour les joueurs aguerris - et là les choses deviennent nettement plus délicates, même si cela ne résout pas le problème du déroulement assez stéréotypé des parties.

- la seconde est le côté laborieux de certaines phases de jeu dont la gestion n'est pas de la plus grande élégance, en particulier les déplacements des monstres avec un système de symboles assez ésotérique. On peut également ajouter les attributs des investigateurs (qu'il s'agisse de la balance des caractéristiques ou des compétences piochées au hasard et rarement pertinentes) et l'exploration des portails dont l'inconvénient est de distraire de la partie le joueur concerné puisque pendant deux tours consécutifs son tour se résume à une rencontre.

-publicité-
12:22
carcassonne

carcassonne

Par FlashMcQueen , 3 mars 2015 à 12:22
(5,90/10)
Informations sur l'auteur:
148 (6,65/10) 78 0 0 936
Un classique contournable !

Elevé au rang de "Classique" du jeu de société moderne au même titre que "Les Aventuriers du Rails" ou "Catan", Carcassonne se veut le moins abouti ! (certes le matériel et le concept ne le fait pas jouer dans la même catégorie ...)

Mais avec cette refonte graphique qui lui redonne un bon coup de jeune, on est tenté de découvrir ou redécouvrir le mythe.

Je ne m'étendrez pas sur la mécanique (Dominos, Guerre des Moutons) qui fonctionne mais qui n'est pas des plus passionnante.

On prendra plaisir à étendre son beau royaume coloré devant soi, à agrandir ses villes et chemins, à barrer la route ou construire des murailles pour empêcher ses adversaires d'arriver à leur fin !

Mais là où le bât blesse c'est à la lecture des règles: infantilisant au possible ... "bonjour les ptis n'enfant, on va faire joujou et ça va être trop trop génial !! youpi !!" ... juste ridicule :(

J'aurais pensé qu'avec la nouvelle édition on aurait modifié quelques points ! mais finalement non ... le système de score est juste absurde et nécessite d'aller chercher des variantes ou de créer le sien. Beaucoup d'autres ajustements seraient nécessaire pour en faire un jeu équilibré et équitable.

Donc je ne crois pas que je deviendrai possesseur d'une des innombrables extensions. Pour moi un jeu qui n'est déjà pas cohérent dans ses règles et oblige les joueurs (presque unanimement) et ce depuis sa création il y a 15 ans à les modifier pour prendre du plaisir n'est pas un bon exemple de ce qu'est le jeu de société moderne !

Un jeu en l'état : "ok" pour la famille ou pour joueur peu exigeant !

 
11:14
Dead of Winter - A la croisée des chemins

Dead of Winter - A la croisée des chemins

Par thia74 , 3 mars 2015 à 11:14
(9,90/10)
Informations sur l'auteur:
28 (8,84/10) 180 0 0 334
L'apocalypse zombie c'est pas de tout repos !

 Etant fan de films, livres et serie Zombie je ne pouvais passer a coté de ce jeu. J'ai jouée à zombicide mais je l'ai trouvée sympa mais Trop "bourrin" et ne rendait pas ce coté peur et survie que je cherchais. C'est pour ça que j'aime "The walking dead" (serie & BD). Et la "dead of winter" fait tilt !!!!

 

Ici pas de "gros bills", flinguage et autre hectolitre de sang et zombie massacré. Le but premier de la colonie (les joueurs) est de survivre envers et contre tous. Certes il y a un but commun mais les défauts et l'egoisme humain est bien la (objectif perso). De plus il y a le "supplice de la goutte d'eau". Vous savez ce flot interminable de mauvaise nouvelles qui ne cesse d'arriver (les crises). Vous solutionnez (ou survivez) un problème qu'un autre arrive. Les cartes "croisée des chemins" sont redoutées comme la peste " Que va t il m'arriver de plus ?" Et même si c'est bénéfique il y aura un choix cornélien entre ecouter son coeur ou la raison. Et les rodeurs ? Eux sont "gérables" et prévisible (ils veulent vous bouffer). Soit on les combats, mais les risques sont grands, TRES grands qu'on y reste, sois on se barricadent (plus sur mais gourmand en temps et energie); Sans compter qu'avec tout ça il y a les besoins courants satisfaire (nourriture et hygiene). En plus il y a peu être une "pomme pourrie", un traitre prêt a tout faire foirer pour son plaisir personnel.

 

Bref Dead of winter est LE jeu de zombie qu'il vous faut. Mais sachez que gagnez (survivre) a ce jeu n'est pas simple mais quand vous y arriverez quelle satisfaction !

 
10:38
Cacao

Cacao

Par Findel , 3 mars 2015 à 10:38
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
40 (6,76/10) 74 0 0 285
Une belle surprise

Testé à Cannes 2015 par hasard, table dispo et jeu attirant. Et c'est une très belle surprise. Les règles sont rapidement expliquées et le jeu tourne très bien et rapidement. On prend du plaisir à jouer 45 min, règles comprises. Ca peut plaire à un public assez large, avec de la réflexion possible, mais accessible. C'est de la pose de tuile, avec plusieurs façons de marquer des points : soit peu mais tout de suite, soit récupérer des ressources à échanger plus tard contre des points, soit des points pour le décompte final

-publicité-
10:15
Brillance

Brillance

Par bunnypookah , 3 mars 2015 à 10:15
(3,00/10)
Informations sur l'auteur:
135 (7,19/10) 53 0 0 735
Mieux vaut jouer aux dames chinoises

Jusqu'à découvrir Brillance Oriflam évoquait pour moi :

1- un éditeur de jeux de rôle (Pendragon !)...

2- ... qui plus est décédé depuis belle lurette.

L'ouverture de la boîte et la découverte du matériel moisi laisse présager le pire. La première partie le confirme : Brillance est désespérément mauvais. L'idée de base est la suivante : les joueurs disposent de plusieurs chariots pour livrer des commandes dans la cité de Brillance, aux rues particulièrement étroites. Chaque joueur entre dans la ville par une porte qui lui est propre, le but du jeu étant de livrer ses marchandises à plusieurs échoppes au plus vite et, si possible, de s'en revenir au point de départ (le score final est calculé en fonction des échoppes dont la commande a été livrée en totalité et des chariots revenus à leur position initiale). Evidemment les ruelles ne permettent le passage que d'un seul chariot à la fois et des cartes événements autorisent toutes sortes de coups bas. Le problème c'est que le jeu ne fonctionne pas : il est laborieux à jouer (d'autant que chaque joueur joue tous ses chariots à la file) et s'enfonce généralement dans un bourbier inextricable, mal réglé (qu'il s'agisse des effets des cartes, de l'avantage de commencer à jouer et de profiter de rues encore désertes, ou des emplacements des portes d'accès à la cité qui ne sont pas parfaitement équivalents), et le principe même ne convainc pas, faute de provoquer la réflexion. Mieux vaut jouer aux dames chinoises qui offrent une approche tactique plus convaincante sur la meilleure manière de franchir l'encombrement du milieu de plateau. 

 
09:57
Elysium

Elysium

Par Chogoune , 3 mars 2015 à 09:57
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
23 (8,40/10) 30 0 0 145
Où habite Dieu ? Dieu habite où on le fait entrer

J'aime beaucoup ce jeu, les combos de cartes fonctionnent à merveille.

Les plus:

-Le système des colonnes à écarter au fur et à mesure des choix de carte qui oblige à prévoir ses coups et à observer ceux des autres joueurs.

-La rejouabilité de jeu puisqu'on ne choisit que 5 dieux par partie (des combinaisons de dieux sont en plus mentionnés sur la règles, si l'on veut jouer de façon agressive, pour scorer ou pour faire des combos)

-Le matériel et les illustrations (1 illustrateur par dieu), et les symboles sur les cartes qui sont très intelligemment trouvés et qui facilite grandement la compréhension du jeu.

 

Les moins:

-Le thème un peu plaqué au niveau de la phase d'écriture des légendes

-Jeu surement un peu opportuniste à 4 joueurs (mais vraiment très tendu à 2)

 

 
08:58
Minivilles

Minivilles

Par Belboudin , 3 mars 2015 à 08:58
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
273 (6,99/10) 215 7 215 2K
Mini format mais Maxi simplicité

Le premier contact avec le jeu est très bon et limpide. Le jeu s'offre facilement et il est véritablement difficile de buter sur les règles et les stratégies de jeu : on y joue avec plaisir et en famille avec des enfants cela marche très très bien ! Les enfants aiment car c'est coloré, simple, thématiquement facile à appréhender pour eux. A ce niveau le jeu est parfait et mérite largement les louanges qui sont faits à son propos, il rentre directement pour moi dans la petite liste des jeux à avoir pour initier les enfants et les non joueurs.

 

Mais allons plus loin et tout se gâte rapidement alors...

 

Assurément il y a du hasard omniprésent et cela peut gêner, pour ma part ce n'est pas le cas mais notons le, mais je trouve surtout qu'on tourne assez vite en rond niveau stratégique car il n'y a pas pléthore de choix pour scorer. De fait on installe un moteur d'argent (cela tombe bien il y en a 3/4) et on prie pour que les dés soient au rendez-vous. Sincèrement après 7/8 parties j'ai déjà l'impression d'avoir fait le tour du jeu et je pense qu'en dehors des initiations le jeu restera sur l'étagère ce qui est bien dommage.

 

Donc en notation un 10 enthousiaste pour des non joueurs, des animations pour enfants, mais un 5 pour les joueurs car le jeu tourne en rond.

-publicité-
06:00
Blake & Mortimer - Witness

Blake & Mortimer - Witness

Par Dinolive , 3 mars 2015 à 06:00
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
18 (8,33/10) 18 0 0 107
Enquête en 10 minutes

Très agréablement surpris par ce jeu où en 5/10 minutes, délai d'une enquête, on se retrouve à 4 dans une ambiance Sherlockholmessienne. Le jeu tourne bien, chaque joueur détient une info et les phases de transfert d'infos se succèdent pour résoudre une énigme in fine, qui est loin d'être un simple QCM. Bravo aux auteurs. Le jeu se joue uniquement à 4 (pas à 3 ni 2 ni 5) mais comme il est court, il se sort facilement avec beau papa/belle maman, un couple de potes, les animaux de compagnies si ils parlent, donc ce n'est pas trop un problème.

 
02:30
Les Bâtisseurs - Antiquité

Les Bâtisseurs - Antiquité

Par Foussa67 , 3 mars 2015 à 02:30
(9,90/10)
Informations sur l'auteur:
107 (8,00/10) 128 0 0 815
Et Il leur donna outils, esclaves, éducation et crédit.

Les Bâtisseurs - Antiquité nous propose d'aller plus loin que son premier opus. 

Toujours une pépite d'optimisation fine, le jeu élargit le champ des possibles en mettant à disposition des choses en + .

Outils pour booster à loisir nos ouvriers, esclaves chers mais potentiellement très rentable, université pour avoir un super-ouvrier et crédit qui décoince parfois. 

Ces idées simples, très facilement assimilables, permettent au joueur de gagner en souplesse afin de parfaire son optimisation et donc sa course aux points. 

Je trouve que le jeu n'a certes plus sa base totalement épurée du premier opus (qui est l'une de ses forces), mais que finalement ce nouveau panel de choix offre un cadre moins rigide au joueur, et fluidifie le jeu, le rendant à mon sens encore meilleur que son aîné

Alors attention, on est toujours pas dans de la grosse déconne ultra interactive. Le challenge reste le même : l'optimisation de ses actions ! 

Petit bémol sur la couverture du jeu, que je trouve moins réussi que la précédente. Pour le reste des illustrations, toujours pareil, c'est parfaitement dans le ton, les bâtiments sont particulièrement sympa. 

Notez que Bombyx nous a mis dans la boîte des pièces en plastique spéciales bâtisseurs ! Et ça c'est chouette !

Bref, Les Bâtisseurs - Antiquité est un jeu fédérateur, mais le joueur néophyte devra être motivé pour bien gérer les possibilités supplémentaires. Si il s'agit d'un joueur maîtrisant le premier Bâtisseur, aucun problème !

Le contenu ludique est impressionnant pour une boîte de cette taille et pour des règles de cette simplicité.  

 

 

 
01:37
Les Poilus

Les Poilus

Par Marcus , 3 mars 2015 à 01:37
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,00/10) 0 0 0 18
Un grand jeu dans une petite boîte !

Pour avoir fait "quelques parties" durant le festival de Cannes, Les poilus est juste un excellent jeu de coopération !

La guerre, c'est la misère! Sur 59 cartes "menaces", il n'y en a qu' 1 de "bonne"... toutes les 58 autres sont mauvaises, très mauvaises ou très très mauvaises ! Vous voilà donc avertis : vous allez en baver !

Les Poilus prend pour cadre la première guerre mondiale... mais nous sommes très loin d'un jeu de simulation à la "wargame" : pas de carte stratégique ni les centaines de pions en cartons représentant des compagnies ou des divisions... et les règles ne demandent pas la déforestation de la moitié de l'Amazonie pour être imprimées !

Le jeu se résume à quelques cartes et une poignée de marqueurs... la chose semble (et est) simple (à comprendre) mais elle est difficile (à réussir)... et pour ceux qui finiraient par trouver le jeu "trop facile" (les vantards ou les cocus) il y a l'option d'utiliser les pièges et/ou de modifier le nombre de cartes de départ sur la pile de la colombe de la paix. En un rien, vous pouvez moduler la difficulté du jeu en fonction de vos souhaits... c'est pas beau ça ?

Beaucoup de jeux de "pure coopération" peuvent vite devenir ennuyeux si l'un des joueurs prend l'ascendant sur les autres, devenant ainsi le seul joueur effectif alors que les autres ne sont, in fine, plus que des "pousseurs de pions". Et c'est un piège dans lequel Les poilus ne tombe pas ! On ressent parfaitement la sensation d'avoir à tenter de faire au mieux avec ce que l'on a au moment de... La communication entre les joueurs est permise, oui... mais elle doit être "codée" dirais-je... ce qui simule plutôt bien le "fog of war".

Toute l'équipe qui a travaillé sur ce grand jeu qui tient dans une petite boîte mérite, à mon humble avis, une belle "standing ovation" !

-publicité-
01:14
Ascension des Âmes Déchaînées

Ascension des Âmes Déchaînées

Par Stefou , 3 mars 2015 à 01:14
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
9 (8,94/10) 31 0 0 78
ça "combote" sec...

Je cherchais un deckbuilding avec des règles simples, des parties assez courtes et un univers qui me parle. Après avoir consulté pas mal d'avis je me suis laisser tenter par "Ascension". Et force m'est de constater que le contrat est parfaitement rempli!

Un système de jeu simple, des parties fluides et de la combo à foison, me voici comblé.

Je suis également totalement conquis par les illustrations d'Eric Sabee. Il y a une vraie audace dans ses dessins qui restituent parfaitement cet univers quasi-fantasmagorique.

A noter que le mode solo est très sympa pour se familiariser avec les différentes cartes et leurs effets.


 

 
00:46
Blueprints

Blueprints

Par Phillies , 3 mars 2015 à 00:46
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
5 (9,64/10) 0 0 0 32
Une autre façon d'utiliser les dés

Je cherchais un jeu de dés pour compléter ma ludothèque et on m'a proposé Blueprints...jamais entendu parlé!!!

Je n'ai pas été déçu, la boîte (bien que petite) est pleine à craquer!!! Le matériel est de très bonne qualité (le sac est un peu petit mais c'est pas vraiment grave).

Le jeu en lui même est très original et il faut avoir une bonne faculté d'adaptation pour composer avec le hasard des dés et le bâtiment à réaliser.

C'est un excellent jeu.

 
00:09
Fun Farm

Fun Farm

Par Erlin , 3 mars 2015 à 00:09
(6,40/10)
Informations sur l'auteur:
3 (7,73/10) 120 0 9 151
La ferme en folie

Fun Farm propose d'initier les plus jeunes aux jeux de discrimination visuelle, et ça marche.

Le matériel est de très bonne facture, à commencer par les 6 animaux mignons tout plein que l'on a plaisir à attraper et à malaxer. Les règles sont simples et les parties rapides, elles s'enchaînent avec plaisir.

Si vous avez pris le soin d'initier vos enfants de bonne heure aux plaisirs ludiques, vous pouvez foncer sur Fun Farm et le faire jouer dès 4 ans. Et proposez-le à toute la famille : une belle foire d'empoigne met toujours de bonne humeur.

 

J'aime :

- le matériel et la thématique qui correspondent à l'âge visé

- l'ambiance autour de la table

 

-publicité-
  lundi 2 mars 2015
 
23:38
Spyrium

Spyrium

Par lugdanum , 2 mars 2015 à 23:38
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,15/10) 0 0 0 10
Excellent

SPYRIUM est vraiment un de mes jeux favoris, je suis toujours partant pour faire une partie.

Testé à 2 et à 3 le jeu est vraiment différents (au niveau de la gestion de l'argent dans le retrait des ouvriers) mais tout aussi bon

 

Le plus :

 * Qualité du matériel

 * Graphiquement rien à redire, c'est excellent, aussi bien les dessins que l'iconographie

 * la règle est super simple et comprise en 2 tours de jeu

 * c'est tendu de chez tendu, il faut vraiment bien calculer ses coups, ne pas laisser passez certaines cartes, surtout ne pas en laisser à ses adversaires. A chaque actions ont est titillé, "dois-je passer en phase 2 et ainsi prendre la carte sous le nez de mon adversaire ou dois-je continuer de poser mes ouvriers ?"... "J'ai besoin d'argent mais si je prends pas la carte tout de suite je vais surement me la faire piquer...", "J'ai pas assez d'argent mais je peux écraser ce bâtiment pour le payer moins cher, oui mais je ne produirais plus de spyrium...", autant de questions qui viennent vous bousculer les neurones. J'adore.

 * des parties assez rapides une fois le jeu maîtrisé et si on ne tombe pas sur des gens comme moi qui mettent 10mn à calculer et à réfléchir sur la connerie qu''il vont de toute façon faire...

 

Les moins :

 * On s'aperçoit assez vite qu'il n'y a pas non plus dix mille stratégies pour gagner, ainsi j'ai pû m'apercevoir qu'à chaque fois que j'avais perdu c'est parce que j'avais 1 à 2 brevets, qui ne me donnez pas forcément énormément de points mais qui m'avait coûtés chers et pour le coup bloqués d'autres cartes bâtiments. Quand je ne prends pas de brevet ou 1 seul comme ne pas payer les autres j'ai tendance à gagner... Voir aussi garder tout son argent et se faire un max d'argent avec le retrait d'ouvriers et tout claquer à la dernière époque...(tiens je vais tester ça moi la prochaine fois...)

 * Au début et à l'inverse des autres commentaires je pensais que le nombre de cartes était plutôt justifié, on pouvait ainsi vraiment faire sa stratégie car on savait exactement quelles cartes allaient sortir (surtout époque C), mais après beaucoup de partie il faut tout de même admettre qu'un peu plus de cartes seraient les bienvenues. Après je ne sais pas trop car c'est ce qui fait son charme aussi, à voir peut être avec une extension.

 * La piste de score est vraiment trop petite, on a vite fais de dépasser 50 points lol

 

Pour conclure je dirais que Spyrium est un jeu à avoir dans sa ludothèque car il est très bon et largement accessible. Pour le coup cela m'a donné envie d'acheter Caylus que je n'ai toujours pas !

 

 
23:36
Augustus

Augustus

Par Erlin , 2 mars 2015 à 23:36
(9,10/10)
Informations sur l'auteur:
3 (7,73/10) 120 0 9 151
Tout le monde peut y jouer !

Augustus réussit le tour de force de proposer une mécanique très connue et de la remettre au goût du jour.

Chez moi, ce jeu a mis d'accord les gamers et les casuals. Les gamers apprécient les possibilités tactiques offertes par les capacités des cartes et la course au bonus (alors, j'ai déjà deux territoires rouges, il m'en faut un troisième), tandis que les casuals aiment pouvoir essayer de contrôler leur prise de risque (celui-là me paraît plus simple, mais il rapporte trop peu de points... je prends l'autre). Tous adhèrent à la simplicité des règles et à la rapidité des parties.

 

Ce petit jeu a très facilement su trouver sa place dans ma ludothèque, et lorsque je le sors, les parties s'enchaînent dans la bonne humeur. Seul bémol pour ma part : au bout de 4-5 parties, il y a tout de même un côté répétitif qui fait que l'on souhaite passer à autre chose. Mais l'envie d'y revenir une prochaine fois est là.

 

J'aime :

- la rapidité des parties

- les possibilités de combos et la course aux bonus

- sa capacité à fédérer un large public

 

Je n'aime pas :

- les quelques mauvais choix éditoriaux (boîte un peu grande, pions peu attrayants)

- le côté "obscur" (répétitif) du bingo qui finit par s'installer

 

 
23:09
Deus

Deus

Par lugdanum , 2 mars 2015 à 23:09
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,15/10) 0 0 0 10
Faites Tournay DEUS

Un jeu que je classe dans mon top 5 de l'année  2014 !

Les +

 * Jeu très fluide avec des règles supers simples expliquées et comprises en peu de temps

 * Une partie de jeu "maîtrisée" dans le sens où on peux faire traîner un peu en espérant obtenir un temple ou une carte qui va nous faire scorer encore un peu plus

 * Se joue parfaitement à 2 même s'il faut attendre que la pioche se reconstitue pour revoir sortir un temple qu'on voulait, niquel à 3 et pas testé à 4.

 * J'ai bien aimé les tuiles centrales du jeu, la plupart dans les commentaires ne les aiment pas, moi j'aime bien se côté arrondi qui change des hexagones et autre carrés...

 * Tellement bon que mes prochains achats seront de chez Pearl Games (Tournay en premier je pense), DEUS donne vraiment envie de voir ce que l'éditeur et auteur proposent d'autres

 * Idem j'aime bien la couverture de la boîte même s'il est vrai que graphiquement elle n'a rien avoir avec le contenu

 * Tout les petits sachet en plastique pour ranger ses pions...

 * Des parties tendues avec des scores souvent proches

 * Le décompte final des points, chacun de son côté à compter ses pv en espérant en avoir plus que les autres : "t'as combien toi ?", "non toi d'abord!"...

 

Les -

 * Forcément comme tout le monde, l'iconographie du bois (vert sur les cartes et marron en jeton)

 * Beaucoup de cartes mais beaucoup identiques

 * La qualité des tuiles centrales, j'ai déjà été obligé d'en recoller 3, idem pour les pièces et pv ! (perds tout de même 1 étoile pour ça)

 * Le prix, même s'il y a un peu de matos, pour ce prix j'aurais aimé avoir des vrais ressources représentées (comme celle de chez meeplesource) cad un épis de blé pour le blé, une buche pour le bois...

 

En conclusion

A acheter les yeux fermés ! J'espère et j'attends avec impatience des extensions !

Un bon jeu pour amener doucement des personnes récalcitrante au jeux !

 

-publicité-
23:01
Abyss

Abyss

Par Erlin , 2 mars 2015 à 23:01
(7,70/10)
Informations sur l'auteur:
3 (7,73/10) 120 0 9 151
Plus profond qu'il n'y paraît

Le gros reproche que je fais à Abyss, c'est de vouloir se montrer beaucoup plus accessible qu'il ne l'est réellement.
En effet, derrière une mécanique somme toute assez simple se cache en réalité un jeu velu (ou écailleux, pour rester dans le thème). On reconnaîtra là le résultat de la perversité commune à MM. Cathala et Chevallier .


Certes, le hasard de la pioche est présent, mais il est largement contrebalancé par le fait que les choix possibles sont tous mauvais : vaut-il mieux se contenter d'un petit 2 dont personne n'a voulu, ou continuer à piocher ? Le 2 n'est pas terrible, mais si je pioche, je risque de tomber sur une bonne carte qui me passera sous le nez... En plus, ce 2 pourra être pris gratuitement par un autre joueur... Dilemme, dilemme... Allez, je pioche. Oh, un monstre ? Je prends la récompense pas géniale, ou je le laisse filer et le prochain monstre apportera une plus belle récompense ?... Ah, dilemme, dilemme...


Les Seigneurs apportent le soutien nécessaire pour obtenir les cartes dont on a besoin, le rapport coût/efficacité/apport en points a été bien calculé. Sans parler de la disparition de certains pouvoirs lors de l'acquisition d'un lieu : dois-je prendre ce seigneur maintenant pour avoir un lieu ? Mais si je le fais, je perds ce pouvoir... Et sinon, un autre que moi risque de me le prendre... Dilemme, dilemme...

Le bon usage des perles est important aussi : la possibilité donnée de compléter l'achat d'un Seigneur par des perles, ou encore celle de pouvoir dévoiler un nouveau Seigneur histoire de s'ouvrir des possibles, doivent être utilisées au mieux.

Enfin, la gestion de la dernière main n'est pas anodine : réussir à ne conserver qu'une seule carte de la couleur sur laquelle on n'a pas encore obtenu un bon score demande une bonne préparation.

Toutes ces mécaniques font d'Abyss une pure merveille à deux joueurs. Il est excellent à 4, mais forcément plus opportuniste.

 

Je le fais jouer à des joueurs plus occasionnels qui, sans le même recul, commettent plus facilement des erreurs dont les joueurs chevronnés profitent allègrement. Le plaisir n'est pas le même.

Enfin, le nombre de Seigneurs relativement limité fait que la rejouabilité du titre est assez moyenne : on aura souvent des tirages proches, avec des possibilités de combos faible.

 

J'aime :

- les splendides illustrations et le travail éditorial

- la perversité de la mécanique

- l'aspect gestionnaire sous-jacent

 

Je n'aime pas :

- le faible nombre de Seigneurs

- le côté accessible qui n'est qu'un leurre

 
22:45
Deus

Deus

Par Stefou , 2 mars 2015 à 22:45
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
9 (8,94/10) 31 0 0 78
Une nouvelle perle!

Bon... c'est vrai que le thème est un poil léger. Je ne me suis pas senti un seul instant à la tête d'une civilisation antique (laquelle, où?) et pourtant, comme avec "Tournay", cela ne m'a absolument pas gêné.

Ce qui m'a frappé avec Deus, c'est ça fluidité. Même lors de la première partie les tours s'enchaînent rapidement et on est tout de suite pris dans le le jeu. A noter, qu'avoir mis les textes sur les cartes (ce qui n'était pas le cas du très bon "Tournay") facilite grandement la prise en main.

Comme beaucoup, les tuiles formant le plateau central me laissaient dubitatif... mais il faut bien reconnaître qu'à la pratique elles se révèlent ingénieuses et d'une ergonomie parfaite.

Les parties sont courtes, tendues et en même temps on réalise vite la grande richesse du jeu. Bref, un vraie réussite!

 

 


 

 
22:23
El Capitan

El Capitan

Par yin et yang , 2 mars 2015 à 22:23
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
1 (8,40/10) 135 0 0 138
mémoire de pirates

Un memory original, rapide, efficace, avec un joli matériel.

Essayé à Cannes à 2 joueurs et adopté pour jouer avec les enfants.

-publicité-
22:16
Kenjin

Kenjin

Par kogaratsu , 2 mars 2015 à 22:16
(9,70/10)
Informations sur l'auteur:
84 (8,22/10) 98 0 340 954
SATO RTURE !

soyons clair, je ne pouvais pas passer à coté d'un objet ludique sur le japon d'une part, sur le japon des samourais d'autre part.

 

j'ai donc visonné la vidéo avec avidité et comme souvent, je n'ai pas été convaincu de prime abord. Donc l'essayer sur Cannes s'avérait indispensable.

le jeu est petit pratique, pas cher et la boite magnifique. les illustrations sont à tomber et perso je préfère les tuiles aux personnages.

Coté jeu, l'explication est finalement assez rapide malgré tous les pouvoirs de cartes et de tuiles disponibles. un grand moment de solitude survient quand il faut poser sa première carte car les choix sont multiples. il y a donc un coté très vicieux, très bluff dès la première pose.

Deux cartes à poser sur 13, et ainsi de suite jusqu'à jouer la dernière.

Malgré quelques subtiles révélations grâce au mage et à l'observateur, on est un peu dans le flou jusqu'au bout mais les autres joueurs aussi donc ce n'est pas si grave.

Clairement j'ai joué les paysans pour meubler et dérouter les joueurs adverses sur mes vrais objectifs.  le samourai est puissant mais fragile à cause de l'archer. le boss est souvent ciblé donc il faut vraiment ruser.

les tuiles terrains sont à analyser finement pour bien optimiser son jeu.

A l'arrivée, un jeu qui sent de grosses séances de tests tant il est equilibré et une durée parfaite. une grosse envie d'y revenir.

bravo Sato san !

 

 
22:08
Dead of Winter - A la croisée des chemins

Dead of Winter - A la croisée des chemins

Par monsieur Max , 2 mars 2015 à 22:08
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
58 (8,43/10) 44 0 0 346
De la mort

Une ambiance de la mort, un matos de la mort, une rejouabilité de la mort, du roleplay de la mort. De-la-mort.