TricTrac

Avis 
171146avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
15:59
Les Aventuriers du Rail

Les Aventuriers du Rail

Par benibi , 4 mai 2015 à 15:59
(6,50/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,90/10) 3 0 0 29
Un classique plaisant

Il plait généralement à tout le monde, du joueur occasionnel de 1000bornes-monopoly-pictionnary, au jour régulier. La raison principale étant que les règles s'apprennent très vite et que le jeu est simple.

Le rôle de la chance est bien dosé et les joueurs avertis gagnent assez systématiquement (parce qu'ils connaissent par coeur les contrats).

Un peu cher pour le matos.

15:51
Elysium

Elysium

Par benibi , 4 mai 2015 à 15:51
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,90/10) 3 0 0 29
Un jeu "complexe" est-il pour autant plus stratégique ?

Sans aller trop loin dans une analyse bancale, je me suis posé la question de l'intérêt de tous ces détails.

Le jeu n'est pas difficile à jouer mais il y a une foule de détails avec, en premier lieu, les 160+ cartes qui ont presque chacune d'entre elles des capacités spécifiques.

Une partie prend pas mal de temps (je passe sur la durée - 2h30 - de notre première partie) sans beaucoup d'interactivité. On passe son temps à regarder les cartes, les symboles, son deck, celui des autres. A tel point qu'on ne prend jamais le recul suffisant pour comprendre l'histoire du jeu, le pourquoi de chaque carte. On joue méthodiquement mais sans vraiment apprécier la forme.

En fait, le jeu est bon mais n'y a t-il pas une surenchère de la complexité au détriment du plaisir de jeu (de société, rappelons-le) ?

15:39
7 Wonders

7 Wonders

Par benibi , 4 mai 2015 à 15:39
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,90/10) 3 0 0 29
Très plaisant pour tout le monde

Ne reposant pas sur un plateau centrale, il y a peu d'entraves et celles-ci sont cachées. Et cela plait à ceux qui n'aiment pas les jeux d'affrontements.

Point très positif du jeu : même ceux qui perdent prennent du plaisir à jouer car, à moins qu'un gros écart du niveau, il n'est pas évident de connaitre le vainqueur avant le décompte.

Très bien équilibré (bon, la science est peut-être un peu plus payante, mais c'est aussi s'exposer à la guilde correspondante), une partie entre joueurs habitués prend vraiment 30 minutes et on prend plaisir à y rejouer.

-publicité-
15:31
King of New York

King of New York

Par fredoc , 4 mai 2015 à 15:31
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
19 (8,29/10) 39 0 0 132
King Kong et ses rivaux
On a beau dire... on est carrément dans l'ambiance ! C'est simple , on incarne une créature gigantesque, hybride de King-Kong ou de Godzila et j'en passe des meilleurs . On se balade dans New York en détruisant des bâtiments sur notre passage. Les troupes militaires font barrages et défendent farouchement leur ville. On gagne des points de mérite et on se fait blesser. Mais c'est sans compter sur ses rivaux ! La concurrence est dur, et les autres monstres impitoyables. .. Vous donnez des tartes et vous vous ramassez des baignés à la pèle . Tout ça pour savoir qui des monstres sera Le King of New-York !
 
15:28
Takenoko

Takenoko

Par benibi , 4 mai 2015 à 15:28
(4,80/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,90/10) 3 0 0 29
C'est joli mais je m'ennuie

Si le graphisme m'a plu et a même été un des critères de choix pour ce jeu, nous y jouons rarement car seule ma femme l'aime. Mon fils et moi le trouvons un peu monotone.

En général, tout le monde se rue sur la pousse de bambous, ce qui est assez payant, alors que les dispositions de tuiles sont beaucoup plus hasardeuses, donc évitées, surtout si l'on suit la règle pour les joueurs avancés qui indique que les combinaisons déjà en place ne peuvent rapporter de points.

Pas très fun, pas vraiment d'interactions. Tout juste moyen.

 
15:20
7 Wonders : Cities

7 Wonders : Cities

Par benibi , 4 mai 2015 à 15:20
(5,40/10)
Informations sur l'auteur:
6 (6,90/10) 3 0 0 29
Quasi inutile à 3

Nous jouons le plus souvent à 3 (parce que nous sommes 3 joueurs à la maison). Cela ne nous a pas apporter grand chose puisque les cartes Leaders sont inutiles et qu'il n'y a que 3 cartes (nbr de joueurs) à ajouter par age (et donc la diplomatie est très rare).

20€, c'est trop chère, notamment quand on se retrouve avec des découpes de cartes ratées (pas d'angles arrondies pour certaines d'entre elles) et une teinte différente pour les villes, ce qui oblige à faire choisir à l'aveugle, sans quoi on peut prendre aisément l'une des deux nouvelles.

-publicité-
14:13
Mystères

Mystères

Par Yarrick , 4 mai 2015 à 14:13
(1,50/10)
Informations sur l'auteur:
18 (6,44/10) 26 0 1 139
Des mystères pas très trépidants..

Le jeu présente bien, on pense passer un bon moment dans un party game.. Mais au final on se retrouve entre un hybride de tabou et time's up peu réussi.

L'idée de départ était pas mal. Par contre, le jeu est probablement trop encadré. Entre la rubrique chanson, où il faut avoir une excellente connaissance pour rebondir, la rubrique chiffre qui n'apporte que des complications, les catégories qui sont extrêmement fermées (chanson : pas de musicien / star; film pas d'acteur; forme pas de complexité genre humanoide) et les références qui datent des années 50.. Les catégories sont très mal définies, une "cabane" peut être considéré comme un lieu ou une "montagne". Le mélange de généralité, et à coté de réponse extrêmement précise dénature le concept. Cela laisse rêveur.

On pense le jeu rapide.. Que nenni, chaque énigme est une souffrance pour le pauvre conteur qui a tiré sa carte, et entendre soupirer ou souffler dans ce jeu arrivera beaucoup plus que des tranches de rigolade.

A moins que vous soyez fan de la chanson française, de vous prendre pour un sphinx et avoir des copains ultra branchés sur la culture générale des années 50, mieux vaut repasser et aller tranquillement sur un vrai time's up ou un dixit.

 

 
14:00
Shitenno

Shitenno

Par harveyfox , 4 mai 2015 à 14:00
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
44 (7,62/10) 70 0 0 291
shogun tu seras

shitenno est un très bon jeu qui se joue en 2 phases.

une 1ère ou des lots de cartes/d'armées et de position de jeu vont être proposé et une 2e phase ou l'on va tenter de dominer des provinces japonaises par la voie diplomatique (koku) ou militaire avec les cartes que l'on aura gagné pendant la 1ere période.(tout en récupérant des bonus dans les provinces dominées)

l'originalité vient donc de cette 1ere phase ou l'on devra proposé des lots intéressants des le depart (mais pas trop) car si personne ne le veut on sera obliger de le prendre.

Le jeu est simple, rapide, nerveux dans son ensemble mais apporte son lot d'originalité et de profondeur, en outre les graphisme sont de toutes beautées.

Un grand jeu réellement emballant que l'on se doit de découvrir.

 
13:38
Le Trésor des Mayas

Le Trésor des Mayas

Par Harumi , 4 mai 2015 à 13:38
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
7 (9,60/10) 112 0 0 145
Les enfants adorent et j'ai adopté une variante

Je joue souvent à ce jeu à la garderie, mais n'ayant pas la règle du jeu et des pièce en bois disparu,j'ai du inventer comment y jouer.
Avec des enfants de 2,5 à 12 ans . Je ne joue pas non plus avec le sablier.

A son tour, l'enfant va piocher un pierre.
Si c'est jaune l'enfant garde la pierre,(il gagne un point)

Si c'est vert, il pioche une carte et tente de réaliser l'épreuve. S'il réussit il garde la pierre, sinon c'est au joueur suivant de tenter l'épreuve pour emporter la pierre. Si personne ne réussit l'épreuve ,  on tire une nouvelle carte jusqu'à ce qu'un enfant gagne la pierre.

Si c'est rouge, il pioche une première carte (même déroulement que pour une pierre verte) , le gagnant remporte la carte. Pour gagner la pierre rouge il faut gagner deux cartes. Donc un enfant peut réussir une épreuve, raté la suivante mais gagner la troisième et ainsi remporter la pierre.

Le jeu se termine quand toute les pierre ont été gagner.
-----

Maintenant je viens de regarder la vidéo , ce qui m'a bien faire rire étant donné que ce n'est pas du tout la même façon d'y jouer.


 

-publicité-
13:14
Palets Bretons

Palets Bretons

Par Rwain , 4 mai 2015 à 13:14
(0,70/10)
Informations sur l'auteur:
89 (7,09/10) 91 0 0 548
Inaccessible...

Je ne suis pas réfractaire aux jeux d'adresse (billard, pétanque, fléchettes, Mölkky, ...) mais là... ce n'est juste pas possible.

Tradition familiale oblige, je suis souvent contraint et forcé de rejoindre une partie de palets bretons... qui se résume à une longue et atroce souffrance...

Le contexte ? Une planche en bois, des palets en fer. Chaque joueur dispose de quatre palets qui se jouent 2 par 2. L'entame est le lancer d'un "petit", qui comme son nom l'indique, est de diamètre inférieur aux palets des joueurs. L'objectif étant de se trouver le plus proche possible de ce fameux "petit'... mais pour cela, encore faut-il réussir à ce que ce maudit palet retombe sur la planche... et y reste !

Première difficulté : réussir à jauger la distance pour que le palet retombe au niveau de la planche.

Deuxième difficulté : réussir à effectuer un lancer "plat" pour que le palet ne retombe pas de biais, sans quoi il roulera en dehors ou rebondira hors des limites.

Troisième difficulté : envoyer suffisamment en cloche, ou faire taper l'avant... ou trouver une technique valable pour que ce maudit palet reste bien sur la planche.

Quatrième difficulté : éviter de rebondir sur un palet déjà présent pour ne pas sortir de la planche

Cinquième difficulté : tomber proche du petit, mais ne pas le faire sortir de la planche sans quoi la partie reprend au début... Et quand on sait que parfois, il faut aux débutants une dizaine de lancers pour réussir à mettre le petit sur la planche, tout reprendre au début n'est vraiment pas une bonne idée !

Un jeu très difficile à prendre en main

Rarement j'ai pu voir des débutants parvenir à véritablement jouer à ce jeu. En général, sur les premières parties, mettre le petit sur la planche est une gageure (on finit par l'y déposer à la main) et le gagnant sera le chanceux qui aura réussi l'exploit de tomber sur la planche sans en ressortir. Les parties du coup s'éternisent (parfois, à la fin de tous les lancers, la planche est vierge de tous palets), et tout le monde se navre de ne pas y arriver...

Certains disent qu'avec le temps, cela vient. Et c'est vrai, certains finissent par bien maîtriser le geste et peuvent enfin jouer et viser... chez moi, ça ne veut pas. Malgré des dizaines et des dizaines de partie, je reste durablement incapable de lancer correctement un palet... et jouer à ce jeu reste une éternelle corvée....

Un jour, il faudra que j'apprenne à dire "NON, plus jamais".... et ce même si ma famille en sera à jamais marquée... :)

 
12:36
Skirmish! The Scrambles : #2 Breakthrough

Skirmish! The Scrambles : #2 Breakthrough

Par morlockbob , 4 mai 2015 à 12:36
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
628 (6,12/10) 3 0 0 4K
...to the other side ...

4 cartes (2 bleues 2 rouges). « le retour » : le monstre le plus puissant de votre armée vous revient en main

« la peur » les monstres adverses de puissance 1 –4 retournent dans la main de l’adversaire

 beau et efficace...., introuvable à moins d’éplucher la toile. Ou à bricoler soi même en partant des images dispo sur le net

 

 

 
12:34
Skirmish! The Scrambles : #1 Antimagie

Skirmish! The Scrambles : #1 Antimagie

Par morlockbob , 4 mai 2015 à 12:34
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
628 (6,12/10) 3 0 0 4K
Ca va Gazer !

4 cartes (2 bleues 2 rouges) « l’observateur » (gazer) annule les effets des sorts et la « gargouille » (gargoyle) qui voit sa puissance augmenter en présence de sort. Et annule l’effet de l’observateur

toujours aussi bien illustré, difficile à trouver à part en les refaisant soi même.

-publicité-
12:32
Skirmish! The Scrambles

Skirmish! The Scrambles

Par morlockbob , 4 mai 2015 à 12:32
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
628 (6,12/10) 3 0 0 4K
Skirmish le crumble

La cerise sur le gâteau du festival d’Epinal 2015 était bien celle ci: la présence d un petit stand Japan Brand avec  ses boîtes de jeu en petite quantité sous un packaging plus ou moins artisanal. Takehiro l’auteur du jeu était là,  et ce ne fut pas évident de se faire expliquer les règles....

Mais entre joueurs, on finit par se comprendre...

Etonnant que ce petit jeu n'ait pas été traduit au vu de la mode asiatique qui émerge depuis 2 ans. Peut être est il sorti un peu tôt...

En tout cas, il est rapide, il y a du guessing (évidemment), de la prise de risque et un choix certains à sacrifier ou non ses cartes....

chaque camp (c’est un jeu a 2) pose une carte face visible puis 2 cartes faces cachées et on résout. Le plus fort gagne...Bien sûr certaines cartes ont des pouvoirs....

jolies illustrations, jeu rapide et agréable, il possède 2 extensions (2X4 cartes)

 

(pour en voir un peu plus...il existe un article dans l'espace bloogeur sur ce jeu)

 

 
11:29
The X-Files

The X-Files

Par Wilhelm , 4 mai 2015 à 11:29
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (7,15/10) 126 0 0 187
Aux Frontières du Réel...

Fan de The X-Files : Aux Frontières du Réel depuis sa première diffusion française, je ne pouvais que m’intéresser à ce projet qui au départ pouvez paraitre un peu farfelue.

Le jeu est arrivée un peu comme un cheveu dans la soupe... on ne l’attendait pas vraiment, on n'y pensait même pas... 

Etant fan de Horreur à Arkham, le fait que ce soit M. Kevin Wilson qui soit derrière le système de jeu, commença à aiguiser ma curiosité.

Enfin, le jeu se borne aux trois premières (excellentes) saisons de la série qui en comptent neuf.

Il n’en fallait pas plus pour me décider à acheter (enfin ma femme m’a fait un cadeau ) ce jeu en VO.

Le matériel est bien sans être magnifique, seul petit bémol, l’écran du Syndicat qui est vraiment encombrant et pas vraiment utile. Le plateau est grand (même format que Horreur à Arkham), les cartes sont bien illustrées (après on aime ou on n’aime pas… mais bon perso j’aime bien), clic d’œil avec le poster de l’agent Mulder. Les Fans de la série s’y retrouveront.

La règle du jeu n’est pas complexe (j’ai posté une traduction dans l’onglet ressource de cette fiche). Le jeu est semi-coopératif : quatre joueurs jouent des agents du FBI (Mulder, Scully, Skinner ou Krycek) et un joueur joue l’Homme à la Cigarette. Les Agents enquêtent sur des affaires non classées dans les 4 régions des Etats Unis (ils se déplacent ou échangent des cartes Agents, ils résolvent des X-Files ou récupèrent des jetons Influence leur permettant de jouer leurs cartes Agents…). Leur but est de réunir les 9 pièces du poster de Mulder grâce aux preuves qu’ils récupèrent lors de la résolution d’une enquête. L’Homme à la Cigarette, lui, aura pour but de mettre des bâtons dans les roues des Agents. Il pourra attacher des cartes Syndicat aux X-Files pour ainsi ralentir, blesser, pourrir quoi les enquêtes des Agents. Son but sera de réunir 25 points de preuves, car chaque tour il va corrompre la réserve de preuves en prélevant des jetons preuve et en y ajoutant des jetons Cigarettes pour interférer dans les enquêtes de Agents.

Le jeu s’adresse clairement aux fans (nostalgiques) de la série. J’ai testé le jeu avec des amis qui avaient suivi la série et donc l’apparition de nouveaux X-Files sur le plateau nous replongeaient dans nos souvenirs de la série.

Au final, l’Homme à la Cigarette a gagné mais les Agents n’étaient pas loin de remplir leur but du jeu. Cette partie annonce donc une revanche, car si le jeu ne révolutionne pas le genre, il reste néanmoins plaisant à jouer.

 
11:07
Metropolys

Metropolys

Par harveyfox , 4 mai 2015 à 11:07
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
44 (7,62/10) 70 0 0 291
de la réflexion à Metropolys

Metropolys est un jeu de placement, de bluff et d'enchères très facile à appréhender.

les parties sont rapides et très immersives.

La qualité du matériel est la, quant au graphisme de la carte je les trouve lisible mais pas forcément beau (ni moche d'ailleurs).

les plus de se jeu se trouve dans sa mécanique simple mais très bien faite.

Le petit moins pour se jeu se situe plus au niveau des objectifs secrets (trop peu nombreux dans la boite) ce qui fait que l'on a rapidement tendance à trouver celui des adversaires rapidement.

Bref un bon jeu rapide et de qualité qui aurait méritait peut être plus de profondeur.

 

-publicité-
10:36
Dead panic

Dead panic

Par morlockbob , 4 mai 2015 à 10:36
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
628 (6,12/10) 3 0 0 4K
Pa...nique ton mort !

A l’heure ou sort l’extension pour « castle panic » (un tower defense), voilà que je tombe sur sa version Zombie....On prend les mêmes et recommence (avec quelques changements). Et un majeur : c’est du coop.

Même config : un plateau en cercle avec au centre une cabane et des survivants. A chaque tour les zombies se multiplient, défoncent les murs (3D)  de la maison, et si possible, les personnages.

Ces derniers se seront armés et utiliseront leur compétences pour riposter ou se positionner au mieux. Leur but : récupérer une radio (allo...je crois qu le ligne est morte !?) pour faire venir un taxi qui les emmènera loin de cet endroit mauuuuuudit.

Voilà un jeu sympathique, un peu répétitif, mais dont la tension monte peu à peu si on le joue en mode avancé (ce qui est un bien grand mot...disons pas « simple »).

L’aléatoire tirage des zones de largage des zombies fait la différence, le lancement des dés aussi, mais ça ne fait pas tout. Il faut quand même se partager le job, les compétences aident à un certain « équilibre ».

Mention spéciale pour ce costume en peau de zombie qui vous rend invisible aux yeux (crevés) des morts vivants...

Un bon petit coop qui le fait...

En Anglais...mais d’un niveau facile pour peu qu’on comprenne les paroles de Rihanna ou de Britney.

 
10:32
The Lord of the Ice Garden

The Lord of the Ice Garden

Par Stouf , 4 mai 2015 à 10:32
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
209 (6,50/10) 38 0 0 1K
Le grand frère de Chaos dans le vieux monde

Quand on m'a proposé ce jeu, la première chose que l'on m'a dite fut 

"C'est comme Chaos dans le vieux monde en mieux" 

 

Sachant que j'aime énormément le jeu en question l'argument fut suffisant pour m'attirer à la table laugh

 

35 minutes d'explication de règles plus tard et 2h30 de jeu après, je confirme qu'on ne m'avait pas menti !!!

 

La première chose qui marque quand on s'installe devant le jeu est la qualité du matériel (en tout cas si vous disposez du Kick starter avec toutes les figurines) J'ai rarement vu un plateau faire autant envie et si je compare à Chaos, la victoire est incontestable. 

Autre point intéressant par rapport à Chaos, même si la carte n'a rien de géniale, les valeurs de production de chaque région sont tirées au hasard à chaque partie après le positionnement des joueurs, cela offre un petit renouvellement qui là encore a l'avantage, par rapport à son grand frère, dont le plateau est très figé. 

 

Après on a quoi :

 

4 factions assymétriques ayant des façons différentes de jouer, chacune disposant  d'une condition de victoire particulière très difficile à remplir. Autour du plateau il y a un certain nombre d'emplacements sur lesquels on positionne des pions d'action et dont on résout les actions dans un ordre d'initiative très tactique. On peut faire de la magie, poser de l'influence, lever quelques troupes qui n'ont d'ailleurs pas toujours vocation à combattre, on peut customiser ses troupes etc etc...

 

Sans pouvoir décrire tous les éléments en détails je dirai effectivement que si vous aimez Chaos, vous aimerez Ice. A noter que le jeu rajoute quelques éléments qui rendent le jeu passionnant.

 

Un grand méchant (qui est en fait le gentil) se balade sur le plateau et va cogner les joueurs les plus corrompus. La mécanique de gestion de cette figurine est tout simplement géniale tellement elle empêche les joueurs d'abuser sur les piles et les oblige à réfléchir à la meilleure façon de se corrompre sans trop en prendre dans la gueule.  

 

Le seul point qui m'a semblé plus délicat est l'objectif de victoire particulier de chaque camp qui semble très difficile à remplir. Du coup même si cela semble un thème intéressant, toutes les parties qui ont été jouées durant notre week-end se sont finis au point. 

 

Nous étions 12 joueurs durant ce week-end, le jeu a été joué 4 fois et il a fait l'unanimité :)

 

A++

 
10:15
Terra Mystica

Terra Mystica

Par Stouf , 4 mai 2015 à 10:15
(5,20/10)
Informations sur l'auteur:
209 (6,50/10) 38 0 0 1K
Pourquoi de la magie et pas de l'agriculture ou de l'industrie...

Cela faisait des années qu'on ne cessait de me vanter ce jeu qui pour une raison inconnue avait tendance à me rebuter. Du coup, après moulte pressions j'ai fini par me laisser tenter...

 

En route pour l'aventure Terra Mystica.

 

Concrètement je pourrais reprendre presque mot pour mot l'avis de Dncan, car j'ai eu exactement le même ressenti. 

 

Terra Mystica est un bon jeu de majorité et de positionnement sur pleins de pistes différentes qui me rappelle gravement 300 autres jeux de majorités et de pistes que j'ai déjà joué. Alors cela fonctionne bien et si on aime les mécanismes avant tout, nul doute que l'expérience vaut le détour, mais bon sang que ce jeu manque d'âme. 

Franchement les peuples ne veulent plus rien dire après 3 minutes, construire sa forteresse ou son temple de magie se résume à poser grosse brique en bois qui permet de piocher une tuile et puis c'est tout... Terraformer une région se résume à en changer la couleur etc...

Bref une fois de plus on essaye de coller un thème qui a le vent en poupe à un jeu très mécanique et froid pour toucher un public plus large... Alors entendons nous bien, c'est louable d'essayer de faire un bon packaging mais clairement si vous pensez que vous allez jouer des magiciens dirgeants des peuples et tentant de façonner le monde passez votre chemin.

 

Vous allez jouer un type qui pose des pions de bois pour être le premier sur 4 pistes qu'on a gentillement appeler Air / Terre / Eau / Feu, et vous allez poser des barraques en bois  qui valent 1, 2, 3... points pour le comptage final. Par contre c'est sur pour bien poser ses maisons vous allez devoir réfléchir car les mécanismes sont intéressants. 

 

Pour conclure, les 14 factions semblent une bonne idée pour renouveler le plaisir mais à chaque peuple une façon optimisée de jouer, donc après à vous trouver votre préféré sachant que c'est super structurant sur votre façon de bouger vos petits pions de bois.

-publicité-
05:13
Cacao

Cacao

Par TROULULU , 4 mai 2015 à 05:13
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
73 (8,64/10) 83 0 0 455
simple et efficace

Un jeu élégant avec un matériel irréprochable.

Les règles sont simples sans être simplistes.

Après une première partie, l'envie de recommencer est bien présente.

C'est une réussite.

 

 
05:06
Mito !

Mito !

Par Vinzinho , 4 mai 2015 à 05:06
(7,10/10)
Informations sur l'auteur:
5 (7,22/10) 4 0 0 24
Tricheur et mitoman...

Mito

But :

Être le premier joueur à se débarrasser de ses 8 cartes.

Il y a deux possibilités pour y parvenir:

1) jouer à son tour la carte demandée (chance) et être réactif quand il faut taper sur les moustiques (réflexes)

2) faire disparaître ses cartes, une par une dans sa manche, sous la table, sous un téléphone etc (ruse), sans se faire attraper par la gardienne punaise jouée par l'un des joueurs. Si le tricheur se fait prendre en flagrant délit, il doit reprendre sa carte en main, la punaise lui en donne une de pénalité et enfin...il devient à son tour la punaise! 

Joueurs :

De 4 à 6 joueurs (selon moi) qui recherchent un jeu :

* rapide 

* drôle 

* pas cher

* original 

* convivial

* avec une prise en main rapide (il faut environ 40 secondes pour comprendre les règles)

 

Qualités et défauts :

+ le joueur "gardienne punaise" tourne rapidement

+ les règles stipulent qu'il est interdit de dénoncer nos petits camarades, dès lors, tricher en accrochant le regard de l'un d'eux est jouissif!

+ les dessins des cartes sont sympathiques

- les règles sont assez floues, il est donc nécessaire de bien se mettre d'accord au début de la partie sur les limites de la triche

- les cartes sont amenées à être jetées sur le sol, pliées dans une manche...elles s'abîment donc très vite

 

Conseils :

* Rappelez bien les règles qui encadrent la triche avant chaque partie : 

1) on ne peut se défausser que d'une carte à la fois

2) lors d'une "vérification" de la punaise, interdiction de profiter de cette occasion pour se défausser

3) sa dernière carte doit être posée sur le tas

* et je vous conseille de rajouter :

4) lorsqu'on vient de faire disparaître une carte, on attend au moins 15 secondes pour pouvoir tricher à nouveau sinon, certaines parties ne feront même pas un tour...

 
00:56
Elysium

Elysium

Par zenaïde , 4 mai 2015 à 00:56
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 0 0 0 5
le coup de foudre

ce qui me plaît:

- la manière dont le thème (la mythologie grecque, la Grèce antique) est exploité, à travers un champ lexical bien déployé: l'agora, les colonnes, les dieux, les citoyens (euphémisme pour esclaves, mot proscrit? Référence à Puerto Rico et aux "colons" couleur d'esclaves?), le temple, l'oracle, l'élysée...

- les illustrations: elles proposent un renouvellement de la représentation de ce grand thème culturel occidental et fondateur; les cartes sont un plaisir à manipuler, à regarder.

- la cohérence de l'ensemble: tout se tient; le passage des cartes de l'agora vers le domaine, puis du domaine vers l'élysée est très porteur de sens. La zone de l'oracle, induite par la présence d'Apollon, apporte également une grande profondeur: cette zone nous permet de voir l'avenir, c'est à dire les cartes qui seront dans l'agora au tour suivant...

- le plaisir de choisir 5 familles de dieux parmi les huit existantes. Référence à Dominion, où différentes associations de cartes sont proposées en fonction de l'effet recherché. A la fin du jeu, le plaisir de remettre ces cartes par familles afin de pouvoir les associer différemment à la prochaine partie... Et par là l'occasion de les regarder une dernière fois avant de ranger le jeu dans sa boîte si bien faite. Référence aussi à "smash up" pour ces 8 familles de cartes que l'on combine entre elles pour le jeu, puis qu'on resépare pour les ranger dans la boîte; mais les 8 familles de "smash up", dessinées par 8 artistes différents, détonnent au premier abord par  le côté hétéroclite de l'ensemble: pas d'unité; ce qui n'est pas le cas à Elysium, où l'ensemble est homogène: je n'aurais pas deviné qu'il y avait plusieurs dessinateurs. Et, au-dela, référence à Magic, pour l'effet déclenché...

- à partir du second tour surtout, le suspense du dévoilement des nouvelles cartes de l'agora: à chaque nouvelle carte qui apparaît, on calcule rapidement si elle a un intérêt pour nous et pour nos adversaires... Jubilation quand un grand nombre de cartes s'avère intéressant pour nous; peur de se les faire piquer par les adversaires; déception quand elles ne sont pas intéressantes pour nous, mais qui est compensée par la perspective d'en priver nos adversaires...

- la jubilation de pouvoir s'emparer en premier de la quête 1er joueur... Même s'il faut sacrifier une carte pour cela.

- la manipulation de nos quatre piliers, afin de bien les mobiliser de façon à optimiser notre tour de jeu: garder tous les piliers nécessaires à l'achat des cartes convoitées, veiller à conserver le pilier nécessaire à l'achat d'une des quêtes, ou même prévoir l'achat d'un citoyen en s'arrangeant pour ne plus avoir les piliers requis pour l'achat de cartes...

- la multiplicité des intérêts des cartes: telle carte ne nous permettant pas de constituer une légende, s'avèrera intéressante pour son pouvoir, ou pour déclencher le pouvoir d'une autre carte, ou pour nous rapporter des points à un moment ou à un autre...

- le nombre et la diversité des pouvoirs des cartes; la clarté avec laquelle ces pouvoirs sont résumés et symbolisés sur les cartes; la variété des manières et des moments où ces pouvoirs vont s'appliquer.

- les 2 types de "suites" (appelées "légendes" pour la cohérence de l'ensemble) que l'on constitue dans l'elysium: par niveau ou par famille, ainsi que les bonus associés: bonus fixes et bonus mobiles, références à Splendor (bonus fixes) ou à Metropolys (bonus mobiles). Le côté enfantin de ces suites (1-2-3 ou 1-1-1-1-1 ou 2-2-2-2-2 ou 3-3-3-3-3) ne me déplaît pas, au contraire, il contraste avec le sérieux et le grandiose du thème et du jeu. Comme si les auteurs convoquaient dans ce jeu toutes leurs influences, y compris les plus lointaines et fondatrices...

- le rapide "nettoyage" du jeu à la fin de chaque tour. Le jeu ne comprend que 5 tours. A chaque tour on se dit: plus que 3... plus que 2... Dernier tour... Ca passe trop vite... Référence à "Bruxelles" pour ce nombre de tours limité qui donne ce paradoxe d'un jeu à la fois complexe et très rapide. 50 mn à 2 joueurs comptage final compris.

- le comptage final (pour lequel il manque peut-être un petit bloc notes genre celui de Fives Tribes), où l'on est parfois surpris du résultat, car les paramètres étaient nombreux: PP, PV, chronos, légendes, bonus. Pour la référence à Fives Tribes: si, dans FT, on passe parfois beaucoup de temps à calculer ce qui nous rapportera le plus entre les différentes stratégies, ce n'est pas le cas à Elysium, où certes il y a des choix cornéliens à faire, mais le pour et le contre est vite pesé; pas de parties de 2h à 2 joueurs à Elysium (mais à FT, si).

pour résumer: un jeu où tout semble évident; la beauté des cartes; la cohérence thématique; la profondeur culturelle; la rapidité du jeu; la tension omniprésente; la grande qualité des règles, à la présentation attrayante; la grande unité de l'ensemble malgré la multiplicité des apports créatifs (le côté projet de grande envergure); l'impression d'avoir enfin trouvé l'objet de notre Quête... Le Graal, en quelque sorte... (Mais ça c'est une autre histoire...)

 

 

 

 

-publicité-
  dimanche 3 mai 2015
 
23:38
1989: Dawn of Freedom

1989: Dawn of Freedom

Par jimmy75003 , 3 mai 2015 à 23:38
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 0 0 0 0
Enthousiasmant

Quatre parties plus tard (avec les 2 mêmes joueurs)...les parties ne sont pas franchement courtes, nous avons fait quelques heures au début mais la courbe de progression est très intéressante. Nous commençons à découvrir toutes les subtilités et le potentiel. Le souffle historique, les changements de rythme dans le jeu avec les évènements, les décomptes...tout cela fait que nous aimons vraiment ce jeu. Il me tarde d'essayer TS qui attend sagement sur une étagère !

 
23:02
X-Wing - Miniatures Game

X-Wing - Miniatures Game

Par Metatron , 3 mai 2015 à 23:02
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
3 (10,00/10) 0 0 0 17
Leader Rouge au rapport!

Star Wars X-Wing est certainement un des meilleurs wargames du moment!

Car il s'agit bien de wargame dans la condition où le jeu se déroule sur un surface de jeu qui ne figure pas dans la boîte (dommage de ne pas avoir prévu un tapis comme dans Wing of War) et qu'il comporte deux factions opposés l'une à l'autre.

 

On est loin du jeu d'escarmouche traditionnel ou il faut sois-même peindre ses figurines, ici, tout est pré-peint. Sacré avantage pour les wargamers qui fait du jeu un prêt-à-consommer. Côté règles le tout tient dans un livret de quelques pages!

 

Pour moi la grande originalité du jeu c'est le mode de déplacement, mais aussi la programmation des actions des vaisseaux. L'ordre d'initiative des joueurs peut aussi grandement influencer le jeu.

 

Mais la plus grande trouvaille c'est le format de jeu : 100pts, ce qui donne à peu près 3 vaisseaux soit un budget tout à fait abordable. 

 

Star Wars X-Wing reste un jeu à collectionner avec tout ce que ça implique, les extensions sont présentes sous la forme de nouveaux vaisseaux, mais aussi de nombreuses cartes d'améliorations présentes dans telle ou telle boîte.

 

Avec ces ajouts il y a de quoi se constituer des flottes vraiment personnalisées et différentes des autres!

 

Le jeu est rapide (1 heure ou moins) et reste très fluide.

 

L'essayer, c'est l'adopter!

 
22:00
Heroquest

Heroquest

Par Pifec , 3 mai 2015 à 22:00
(7,20/10)
Informations sur l'auteur:
489 (7,62/10) 137 2 1K 4K
Donjons et Dragons sur un plateau

Hero quest c'est du jeu de rôle sur un plateau. Pas mal pour initier les joueurs au jeux de rôle à moins que ce ne soit l'inverse. 

La mécanique est très simple et vite comprise. le matériel de très bonne qualité. Après le jeu en lui même est plutôt porte/monstre/trésor, mais ca reste sympa.

Un des gros avantage du jeu est le nombre de scénarios et d'extension ce qui lui confère une grande durée de vie.

-publicité-
18:08
Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

Par paul moud ubid , 3 mai 2015 à 18:08
(4,30/10)
Informations sur l'auteur:
119 (7,46/10) 204 0 327 1K
Un peu TROP compliqué

on a l'impression que l'auteur a voulu mettre TOUS les mécanismes de ces dix dernières années : la roue d'Antike, les Ouvriers de Caylus, etc. 

 

Au final, on est face à une règle absconse et interminable alors que le jeu est plutôt fluide une fois que l'on a commencé. mais les mécanismes de comptages des points sont tellement nombreux qu'on a  pas de visibilité sur qui peut gagner... Un peu trop compliqué et "méta" à mon goût... 

 

 

 
17:46
Fléchettes

Fléchettes

Par Molmo , 3 mai 2015 à 17:46
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,92/10) 154 0 4K 4K
Le Cricket, what else ?

Oui il existe de nombreuses règles pour le jeu de fléchettes. Mais si votre âme de joueur ne doit en essayer qu'une c'est le cricket. Vraiment excellentissime, il a d'ailleurs (il me semble) inspiré très largement à la conception de Desperados of Dice Town.

Le but est de réussir à faire trois 15, trois 16, trois 17, trois 18, trois 19, trois 20 et trois bulls. On note au fur et à mesure sur une feuille de papier. Bien sûr, un double comptera pour 2 et un triple comptera pour trois. Le vainqueur est celui qui a « fermé » en premier toutes ses valeurs. Il existe une variante avec points : lorsqu'une personne a fermé une valeur et que son adversaire ne l'a pas fermé ; et qu'elle met une fléchette dans cette même valeur, elle engrange autant de points. Le vainqueur est le premier joueur qui ferme tout et qui a le plus gros score (ou égal au score d'un adversaire).

Très convivial à maxi 4 joueurs selon moi.

 
17:41
Funkenschlag Deluxe

Funkenschlag Deluxe

Par PtitJu , 3 mai 2015 à 17:41
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
2K (6,67/10) 498 1 7K 16K
Deluxe que de nom

Les + (par rapport à Funkenschlag) :

Quelques adaptations de règles (même si la mécanique est la même)

Les ressources plus visuelles et donc, plus facilement reconnaissables

2 nouvelles cartes

7 régions au lieu de 6

Matériel supplémentaire (et parfois gadget) : un marteau pour l'enchère en cours, 2 bâtonnets pour visualiser les paliers pour passer en phase 2 et de fin de partie

 

Les - (par rapport à Funkenschlag) :

Côté matériel :

- matériel globalement pas si luxueux que cela

- l'argent en jeton vraiment bof. De plus, c'est plus difficile de cacher son argent. Tout compte fait, je préfère les billets (même si à force, ils vieillissent mal)

- la taille trop grande (mais avec la place pour les centrales en vente) et les couleurs trop pastel du plateau

- ce ne sont plus les mêmes ressources (chardon, pétrole, déchets et uranium en version standard; charbon, gaz, pétrole et uranium en version de luxe). Du coup, les jeux ne sont pas compatibles.

- les maisons sont remplacées par ….. euh, je ne sais pas trop en quoi …. une turbine peut-être

- les illustrations des cartes plus colorées et plus gaies sont toutes les mêmes pour la même énergie. Fini la taille de l'usine qui change avec sa valeur

- la répartition des cartes est différente. La carte 50 n'est plus une usine sans énergie mais une usine nucléaire qui nécessite 2 uraniums

 

Donc :

Il s'agit plus d'une nouvelle édition plutôt qu'une version de luxe. Cette version pourrait convenir pour de nouveaux joueurs. Pour moi, ce ne sera pas un achat. J'ai l'ancienne version qui me convient très bien et qui est compatible avec tous mes autres plateaux.

-publicité-
16:50
Lancaster : Heinrich V

Lancaster : Heinrich V

Par meliadus94 , 3 mai 2015 à 16:50
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
266 (6,26/10) 0 0 0 1K
Va à la guerre ou mord t'en les doigts

Modifie grandement le jeu surtout sur les façons de marquer des points et sur la guerre contre les Français. Les habitués du jeu de base devront revoir entièrement leurs stratégies pour faire face à ces nouveautés qui complexifient quelque peu le jeu.

 
16:39
Star Wars Armada

Star Wars Armada

Par BlackMane design , 3 mai 2015 à 16:39
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
10 (9,16/10) 54 0 0 114
Une boite interstellaire, pour des batailles épiques...

Il faut annoncer la couleur tout de suite, à l'instar du jeu X-wing, Armada est un investissement. Car oui, c'est un jeu de figurine.

La boite de base est suffisemment intéressante et complète pour pouvoir jouer quelques temps. Plus que la boite de base d'X-wing.

Cependant il vous faudra acheter de nouvelles figurines si vous voulez exploiter au mieux l'essence de ce jeu. De nombreux vaisseaux sont annoncés, ainsi que de nouveaux escadrons.

 

Déjà le matos:

  • Les figurines sont extraordinaires. Très très belles, bien détaillés, surtout pour du prépeint. Le prix de la boite de base est complètement justifié.
  • Les cartes, classique FFG, très bonne facture. A mettre sous protège si vous allez bien poncer le jeu...
  • La règlette de mouvement pour les vaisseaux est vraiment bien pensé. Peut être un peu fragile, donc faire attention.
  • Les socles de mouvements sont bien fichu, très solide.
  • Les pions, classique, bien épais pas de soucis.
  • Les cadrans en plastoques sont un peu moche et bidons.

Que du très bon donc.

 

Pour le jeu:

Je vais souvent le comparer avec X-Wing mais attention, en jeu les sensations sont complètement différentes de ce que j'ai pu resentir en jouant à X-Wing. Armada n'est pas une version 'epic' d'X-wing, c'est véritablement un nouveau jeu très différent.

Le jeu vous propose donc de jouer soit les Rebelles soit l'Empire. Chaque flotte devant être constituée dans une limite de points sur laquelle les joueurs se seront au préalable mis d'accord. FFG annonce concernant les parties standart une moyenne de 180 points, puis lorsque la première vague de figurines sortira 300 points, puis enfin 400 points. A titre informatif, la boite de base permet de jouer 180 points. Les parties se jouent en 6 tours exactement.

Il est possible, comme à X-wing, de pouvoir équiper ses vaisseaux en fonction des cartes que l'on dispose. Missile à concussion, avoir un amiral, pilote d'escadrons (Howlrunner chez l'Empire et Luke Skywalker chez les rebelles dans la boite de base) etc.

 

Chaque vaisseaux dispose de nombreuses caractéristiques comme les points de coques, les boucliers (variant si selon c'est la proue, babord, etc), le nombre et le type de dés d'attaque (là encore définie par la proue etc)  des points de commandement, d'escadrons et de mécanique

Ces 3 dernières caractéristiques influent sur les manoeuvres/ordres que l'on attribue à notre flotte (grâce à des cadrans caché). Plus les vaisseaux ont de commandemants, plus il faut assigner d'ordre à un vaisseau. Un ordre, un tour. Donc plus on a de commandement, plus on doit prévoir les tours futurs à l'avance. Bien entendu il vous sera toujours possible de corriger le tir, mais cette notions de prédiction des tours est très très intéressante et rend Armada, d'un point de vue personnel, bien meilleur qu'X-wing.

Par exemple, le Star Destroyer de l'Empire doit donner 3 ordres qui lui serviront pour les 3 premiers tours. Ce qui fait que dès le début de la partie, le joueur impérial doit déjà planifier la moitié de la partie (une partie = 6 tours). A l'inverse ou la Corvette rebelle peut s'adapter au jeu de l'adversaire en ne donnant qu'un ordre à la fois. Dès lors on sent la souplesse des vaisseaux rebelles par rapport à l'inertie du gros vaisseau impérial. Tout ceci sera ammené à changer avec les futures figurines dans chaque camp.

Chaque ordre vous permet d'obtenir un bonus significatif durant votre tour. Comme par exemple pouvoir augmenter ou réduire sa vitesse, réparer des points de coques, faire agir plus d'escadrons que possible, etc.

Si jamais l'ordre donné ne correspond pas à ce que vous vouliez durant le tour (à cause des mouvements/actions adverse), vous pouvez conserver cet ordre pour plus tard, mais vous donnera des bonus amoindri.

Les joueurs donc joueront à tour de role leur vaisseaux en commençant par attaquer puis par se déplacer. Ensuite il feront de même avec leurs escadrons à ceci pret qu'ils ne pourront que se déplacer ou attaquer.

 

Les escadrons sont intéressants car si ils ne peuvent infliger que peu de dégâts aux gros vaisseaux, ces derniers ont également du mal à blesser les chasseurs. Tout ceci reste variable en fonction des bonus que l'on donne aux escadrons et les armements mis à disposition sur les gros croiseurs.

 

Surface de jeu:

Nous avons joué sur une table de 90x90 cm conformément au scénario d'initiation. Mais il vous faudra jouer sur 180x90 cm par la suite.

 

Au final:

Ce qu'il faut retenir d'Armada c'est qu'il s'agit d'un jeu aux possibilité tactiques, stratégiques, et avec une rejouabilité infinie.

Les règles sont simples à expliquer au final même si je regrette les 2 types de livrets de règles qui rend le tout peut être un peu confus pour certains.

Le jeu est différent de son ainé X-Wing sur bien des niveaux. 

Le matos est de bonne qualité.

Il faut prévoir un investissement pour profiter pleinement du jeu. Comptez 100€ pour la boite de base, puis une autre centaine pour compléter avec de nouveaux types d'escadrons et une poignée de nouveaux vaisseaux. Plus si vous compter faire du tournoi compétitif. Je rebondirais juste en passant que c'est l'investissement classique de tout jeu de figurine. Car oui, ce n'est pas du jeu de plateau à proprement parler.

 

/

 
15:42
Minivilles

Minivilles

Par Curieuse , 3 mai 2015 à 15:42
(8,90/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,40/10) 1 0 0 6
Un petit jeu bien sympatique

Accessible pour tous ! Il est dommage de ne pas pouvoir jouer à plus de 4 !

Tous ceux avec qui nous avons joué ont adoré ce jeu, facile à comprendre et divertissant, avec une grosse part de chance pour le gagnant vu que tout ce joue aux dés ! Mais nous nous sommes toujours amusé et l'âge des joueurs allait de 19 à 60 ans.

 

-publicité-
12:07
bohn to be wild

bohn to be wild

Par deedee , 3 mai 2015 à 12:07
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
11 (7,65/10) 14 0 0 71
C'est pas la fin des haricots

Avis aux fans de Bohnanza, ceci n'est pas une extension mais bien un jeu à part entière.
Le principe de base reste le même: on pose ses haricots, on négocie, on récolte.
Les différences: - chaque joueur commence avec 4 champs

- pendant la phase de négociation, vous piochez 3 cartes et si aucun adversaire n'est intéressé, vous devez les planter illico dans vos champs (d'où l'intérêt d'en avoir quatre, mais ça complique quand même pas mal les choses)

- les cartes spéciales: certaines cartes vous apportent des bonus/malus une fois que vous les avez posées dans votre champ (possibilité de combiner deux sortes de haricots différents sur un même champ, choisir si la carte piochée va à l'avant ou à l'arrière de votre main, passer la phase de pose au début du jeu...)
Ces cartes spéciales apportent un vrai plus au jeu et le rend encore plus stratégique. En bref, un très bon jeu.

Le jeu propose également une variante solo, mais Bohnanza sans la négociation, ça n'a pas vraiment d'intérêt..

 

 
12:06
Le Havre

Le Havre

Par FlaSh , 3 mai 2015 à 12:06
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
11 (9,48/10) 51 0 0 109
"La puissance du port du Havre" (Alphonse B.)

Il faut dire qu'on parle souvent de ce jeu comme une des références du monde ludique, alors pourquoi ne pas l'essayer ?

 

J'avais une certaine appréhension avec ce "gros" jeu pour plusieurs raisons, d'abord je suis novice en la matière, ensuite c'est mon premier "Uwe Rosenberg" qui est réputé pour faire d'excellents jeux mais pas des plus simples et enfin, le temps moyen d'une partie avec notamment la petite phrase qui déconseille de faire une première partie avec 5 joueurs qui découvrent le jeu. (d'ailleurs je trouve que c'est une excellente idée, et je suis content d'avoir suivi ce conseil, ça évite une mauvaise première impression).

 

Passé cette petite appréhension, j'ai trouvé un ami qui a bien voulu se lancer dans l'aventure avec moi, et là, très bonne surprise... Les règles sont simples, aucun mal à expliquer le jeu et le jeu est tellement prenant, offre tellement de possibilités qu'on en vient à être frustrer (pour ma part) déjà en milieu de partie parce qu'on comprend qu'on arrivera pas à tout faire !

 

Cette première partie était en mode "raccourcie" et déjà j'envisage de remettre ça en version compète pour découvrir davantage ce jeu bourré de richesse ! Il faut déjà un sacré paquet de parties pour pouvoir dire que tout a été essayé à mon avis...

Seul petit bémol, je trouve dommage que le plateau soit en 3 parties libres, j'ai donc rapidement cherché un système simple pour les rendre solidaire puisqu'on manipule tout le temps des éléments du jeu... Après quoi, c'est parfait :-)

 

Donc pour conclure, une vraie bonne première expérience d'un "U.Rosenberg", j'ai "Agricola" en attente dans la ludothèque, ça devrait être une bonne découverte aussi ;-)