TricTrac

Avis 
164260avis
à

Secteurs

Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Joué
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
Medieval Academy

Medieval Academy

rammillica
22 juil. 2014 à 10:28
Informations sur l'auteur:
9 (7,09/10) 56 0 0 156
1241 caractères
(7,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Qui draft malin ménage sa monture

Medieval Academy est un bon jeu de draft très simple qui est somme toute très plaisant et bien adapté pour des joueurs novices ou occasionnels. Pas de révolution ludique mais un jeu rapide, efficace et vicelard.

 

Points forts :

 

- la mécanique de draft "classique" teintée d'opportunisme et de filouterie (c'est le dernier arrivé qui rafle la mise)

- la vivacité du jeu

- la facilité d'accès (bon jeu d'initiation au draft, très familial au demeurant)

- les graphismes (n'étant généralement pas un grand fan de Pierô, je suis pour une fois agréablement surpris) et le matériel sont de bonne facture, vendu à son juste prix.

Points faibles :

 

-Rejouabilité sans doute limité

-Les règles des variantes assez tarabiscotées qui ne m'ont pas apporté de plaisir supplémentaire

-Le nom du jeu : je ne me suis pas senti dans une académie médiévale (bien que l'univers soit cohérent en soit)

 

Un jeu qui vaut la peine d'être essayé.

Zik

Zik

rammillica
21 juil. 2014 à 23:23
Informations sur l'auteur:
9 (7,09/10) 56 0 0 156
1001 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Cratch tsoin cratch tsoin (5eme symphonie)

Un futur gros hit des jeux d'ambiance. Rapide à prendre en main et en bouche, le jeu consiste à reconstituer des airs et des chansons connus (d'une très grande variété, de Michel Berger à Led Zepp en passant par Aqua) avec des onomatopées qui ne s'enchaînent pas toujours comme on le veut. Le but étant de faire deviner/ou reconnaître ces airs à ces adversaires pour gagner des points.

 

Une minute a suffit pour déclencher un fou rire général autour de la table : quoi de plus efficace !! ??

 

En bref, à mettre dans toutes les mains et dans toutes les oreilles.

 

Testé au FLIP de Parthenay : je tiens à présenter mes excuses à l'auteur et au stand adjacent qui ont été déserté les 15 minutes qu'à durer la partie (avec notamment un vibrant hommage à Mike Brant :D)
 

Rampage

Rampage

rammillica
21 juil. 2014 à 23:09
Informations sur l'auteur:
9 (7,09/10) 56 0 0 156
1452 caractères
(3,80/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Ne casse pas des briques

Une seule partie à mon compteur mais je n'y reviendrais pas de sitôt.

 

Les points positifs :

 

- Le matos (boîte lourde et bien remplie)

- Thème sympathique et bien traité

 

Les points négatifs :

 

- Lourdeur des règles et de la partie qui viennent gâcher tout le fun (je suis sûr que l'alchimie avec les autres joueurs avec lesquels j'ai joué fonctionne donc celà vient du jeu).

- Rejouabilité faible

- Prix assez rédhibitoire pour un "party game" (50 euros pour un jeu fun, c'est sans doute une erreur)

- Thème assez exclusif (je m'entends, bouffer des meeples, ça peut faire rêver qu'un kubenbiste averti moins le joueur occasionnel lambda).

 

Vraiment à essayer avant d'acheter : il peut peut-être trouver un certain public. Je pense que l'idée de départ est assez bonne mais qu'en voulant faire un peu trop (osciller entre la stratégie aléatoire de ce jeu qu'il souhaite développer et le côté fun qu'il souhaite dégager), les éditeurs, à mon humble avis, ont commis une erreur pour un jeu qui reste un jeu de pichenette/chamboule-tout vaguement amélioré et thématisé.

 

 

 

 

Alhambra

Alhambra

redeagle
21 juil. 2014 à 22:34
Informations sur l'auteur:
442 (6,93/10) 423 0 0 4K
1203 caractères
(3,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Promenons-nous au hasard des quartiers

Alhambra est un jeu assez vieux, auquel je n'avais pas encore joué; hé bien voilà qui est fait !

Que peut-on en dire?

Il s'agit d'un jeu de majorité dans le quel les joueurs vont chercher à développer leurs quartiers en achetant des tuiles.

Les règles sont assez simples, quoique pas forcément bien écrites (chez Queen Games ça devient une habitude)

Le jeu tourne bien, même si le thème est un peu plaqué.

Cependant, le plus gros défaut de ce jeu c'est le hasard. Pas le hasard pour piocher les cartes et révéler les tuiles, mais le  hasard dans le système de score : il y a 3 scores différents (A, B, C), les 2 premiers étant révélés au hasard dans la pile de cartes. Au contraire d'un Airlines où l'on sait exactement combien de points on pourra gagner, à Alhambra, c'est un peu la loterie.

A la fin de la partie, celui qui a gagné c'est le joueur qui aura eu le plus de chance dans l'achat de ses quartiers.

Au final, le jeu est sympa sans être transcendant.

Praetor - Pour la gloire de Rome

Praetor - Pour la gloire de Rome

veco
21 juil. 2014 à 19:00
Informations sur l'auteur:
79 (8,13/10) 134 0 0 664
1218 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Du déjà vu...mais du trés bon !

Voilà un jeu au départ qui parait banal dans le domaine de la pose d'ouvriers, et de kubenbois. Bon, on en a vu, des trés bons (Caylus, Trajan, etc...), et d'autres. sauf que celui ci, les ouvriers sont des "DES", oui des dés ! Et là c'est une idée géniale; vous voilà transformer en DRH à ,l'époque d'Hadrien, empereur romain. Et à cette époque, fallait nles payer les retraités; donc toute l'habileté de ce jeu, c'est de bien géré son équipe : les apprentis, et les ouvreirs expérimentés pour qu'ils ne partent trop vite à la retraite, et vous vous retrouvez comme un....et allez ramé au Pole Emploi du coin pour chercher de la main d'oeuvre. A cette époque, pa s de Pole Emploie.

Bref : des régles simples, du trés bon matériel vite mis en place donc gain de temps, et toçut compte fait, pour qui pratique ce genre de jeu : trés facile dés la première partie.

Pour amateur de jeu de gestion à l'allemande (comme moi) c'est du tout bon.

 

Istanbul

Istanbul

francescoco
21 juil. 2014 à 17:42
Informations sur l'auteur:
13 (8,95/10) 41 0 0 147
868 caractères
(9,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Course aux gemmes

Istanbul est une véritable course pour obtenir les 5 gemmes synonymes de victoire.

Avec la mise en place conseillée des stratégies totalement opposées peuvent être gagnantes : à confirmer dans des configurations aléatoires.

Pour le gain de la partie, il faut faire preuve d'optimisation dans ses déplacements (et ses actions). Cependant, un bon lancé de dés ou une bonne carte bonus peuvent donner un avantage décisif ! Je trouve que ça donne un supplément d'âme à ce jeu qui aurait pu être un peu trop calculatoire sans ces variables.

Le tour de jeu est très clair et les effets de chacun des quartiers vite assimilés.

Bref Istanbul c'est du tout bon et je ne peux que le conseiller...mais avec 3 joueurs minimum
 

Equilibrion

Equilibrion

fanfanloup
21 juil. 2014 à 17:40
Informations sur l'auteur:
2 (8,20/10) 2 0 1 14
703 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Difficile au départ

Le problème pour moi a été de comprendre les règles, le premier jeu c'est ça !! comprendre comment il faut jouer !!

Ensuite avec l'aide de Mr PHAL, j'ai pu m'y mettre. Je ne sais pas encore si je fais bien mais au moins j'essaie et ça m'occupe. Le but c'est ça jouer en solitaire (ou à 2). Équilibrer de chaque coté d'une cité avec les sognas et les incubes, ça va en général mais dès que l'on tire une carte chaos, bah c'est le chaos !!

Bien comme jeu, faut le temps de le maitriser c'est tout. Dommage pour les règles pas assez explicites.

Complots

Complots

sylla
21 juil. 2014 à 17:34
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
490 caractères
(6,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Minimalisme fait le maximum

"Complots" est un jeu minimaliste, c'est-à-dire reposant sur des règles simples et un matériel réduit à sa plus petite expression.

Contrairement à "Love Letter" que j'ai trouvé chaotique et frustrant, "Complots" offre une meilleure sensation de jeu en permettant des coups fourbes et du vrai bluff.

Pas incroyable, mais agréable à sortir de temps en temps en bonne compagnie.
 

Augustus

Augustus

sylla
21 juil. 2014 à 17:31
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
1272 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Alea pipenda sunt

"Augustus" :
- Fait partie d'une agréable gamme de jeux "moyens", ni party games ni kubenbois, jouables par toute la famille.
- Son côté "loto amélioré" saura séduire les joueurs très occasionnels.
- Mais pour le coup certains éléments sont paradoxaux, et le jeu est coincé entre mécanismes pour gamers (types le scoring à la "Race for the galaxy" de cartes à points d'interrogation, qui marquent en fonction de la combinaison d'autres cartes) et des éléments trop simplistes, comme la possibilité de déplacer un pion d'une carte à l'autre : il aurait fallu contraindre cette possibilité (par exemple en obligeant le joueur à supprimer un pion ailleurs).
- Des objectifs déséquilibrés, et un jeu reposant à 75% sur le hasard du tirage (Loto oblige), ce qui peut générer une frustration au joueur passant complètement à côté de sa partie.
- Mais "Augustus" au final une bonne sensation ludique, y compris pour de gros joueurs (à condition qu'ils ne soient pas trop calculateurs).

Gambit 7

Gambit 7

sylla
21 juil. 2014 à 17:23
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
844 caractères
(7,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un jeu de connaissances inutiles pour les nuls

Comme "Timeline", "Gambit 7" est un jeu de connaissances basées sur des éléments chiffrés quantifiables, qui n'ont en soi que peu d'intérêt, mais permettent de jouer sans discrimination, même si on est nul en culture générale.

Par ailleurs "Gambit" apporte une dose de psychologie avec le principe du vote pour le joueur susceptible de connaître le mieux la réponse.

Pas un party game indispensable, mais une bonne alternative pour éviter les parties de "Trivial".

Note : le jeton "Gambit 7" qui donne son nom au jeu est franchement ridicule d'un point de vue mécanique, je conseille de le remplacer par un multiplicateur plus faible (points x-/2 par exemple), ou alors un bonus/malus.

Gobb'it

Gobb'it

sylla
21 juil. 2014 à 17:18
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
562 caractères
(5,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Buzz & cie

"Gobb'it" est :
- Un jeu qui surfe sur la vague des petits jeux à discrimination visuelle/rapidité de la famille Jungle Speed et Dobble.
- Il renouvelle le genre très légèrement (certainement plus que 90% des ersatz des jeux précités), mais ce n'est pas une révolution non plus.
- Un jeu qui a bénéficié d'un buzz un peu injustifié.
- Un jeu qui petit, pas cher, et facile à offrir.
- Un jeu à jouer avec la variante du verso des cartes.

Vitrail

Vitrail

sylla
21 juil. 2014 à 17:11
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
450 caractères
(6,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Original et répétitif

"Vitrail" fait partie de ces jeux qui repose sur un concept. Passé l'effet de surprise, que reste-t-il ? Pas grand-chose, mais celui-ci seul justifie l'existence de ce jeu casse-tête qui pourra convenir aussi bien aux plus petits et plus grands.

Pas entièrement un vrai jeu, donc, mais un bon défi individuel ou collectif dans la lignée d'Ubongo ou des défis de Smart Games.

 

WuXing

WuXing

fanfanloup
21 juil. 2014 à 17:10
Informations sur l'auteur:
2 (8,20/10) 2 1 1 14
303 caractères
(9,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

bonne soirée

J'ai invité des amis et nous avons joué à WU XING que je venais d'acquérir. Nous avons bien rigolé, sacré ambiance !! je ne suis pas rapide par rapport à certains mais qu'est ce que j'ai ri !! mes amis vont l'acheter aussi !

 

Sheepland

Sheepland

sylla
21 juil. 2014 à 17:03
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
399 caractères
(4,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Cheap land

Les plus
- Un joli matériel
- Un jeu simple à aborder, avec des parties rapides.
 

Les moins
- Un jeu qui n'apporte pas grand chose au monde ludique, sans aucune originalité.
- Répétitif et sans réelle profondeur.

Un jeu à réserver aux plus jeunes pour une initiation sur les petits jeux de placement/collections.

 

Desperados of Dice Town

Desperados of Dice Town

sylla
21 juil. 2014 à 16:57
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
1250 caractères
(6,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Dice Town le retour de la revanche

Les plus
- L'univers de Dice Town intact.
- Un jeu fun et retors, avec un bon arbitrage entre libération rapide de ses prisonniers ou gestion de sa main de cartes/pourrissage des adversaires.

Les moins
- L'univers de Dice Town intact. Ca sent le jeu qui exploite un filon (éditorial), quitte à faire un bon jeu de dés à hasard contrôlé, autant jouer à... Dice Town, qui est lui excellent. Pourquoi avoir utilisé ce thème ????
- Une frustration énorme liée au tirage des dés : il aurait fallu soit 1 dé de plus, soit optimiser les faces Eclat afin d'éviter une série de lancers dans le vide qui, dans le meilleur des cas, apporte 1 carte ajoutant un effet chaotique.
- Chaque famille aurait dû avoir un pouvoir lui permettant de gagner de l'argent, afin d'éviter des effets de win-win/lose-lose (et quoi de pire que de savoir qu'on a de toute façon perdu, et qu'il reste potentiellement encore 15 min à jouer ?).
- D'autres bugs liés aux familles et à l'utilisation de certaines cartes qui rendent le jeu un peu déséquilibré.
 

Fantasy

Fantasy

sylla
21 juil. 2014 à 16:49
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
428 caractères
(1,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Manque de fantasy

Un énorme succès ludique dont tout le monde a entendu parler, et qui se résume à un jeu de pose de cartes chaotique, au gameplay fastidieux (ah, le Farfadet ! autant changer de place plutôt que de changer de main), qui m'a laissé de marbre.

A offrir à de jeunes joueurs quand on est en manque d'idées, au moins les illustrations plairont à coup sûr.

String Railway

String Railway

sylla
21 juil. 2014 à 16:44
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
587 caractères
(3,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

No strings attached

Points forts
- Une idée et un matériel extrêmement originaux ;
- Un bon petit jeu à offrir, rapide et destiné à un large public.
 

Points faibles
- Passé l'effet de surprise, un gameplay moyen et répétitif.
- Une victoire remportée par pur hasard de la pioche.

 

Conclusion : SR fait partie de ces jeux OVNI desquels on est content d'avoir fait une partie pour ne pas mourir idiot et élargir sa connaissance ludique. C'est là son seul intérêt.


 

Rampage

Rampage

sylla
21 juil. 2014 à 16:38
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
712 caractères
(6,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Défouloir à meeples

Points forts
- Une sensation de jeu originale.
- Une excellente immersion dans l'ambiance d'un Godzilla-like.
- Un chouette matériel.
- Une durée de partie idéale pour le type de jeu, ni trop courte ni trop longue.
- Un jeu fun pour se défouler sans se prendre la tête.
 

Points faibles
- Peu ou pas de stratégie, un jeu très chaotique.
- Une fois passé le bon effet de surprise de la 1ere partie, un jeu plus répétitif.
- Une mise en place un peu longue (mais loin d'être aussi pénible que certains avis peuvent le laisser croire).
- A déconseiller aux joueurs nerveux ou maladroits !
 

Archon

Archon

Grovast
21 juil. 2014 à 16:35
Informations sur l'auteur:
355 (6,16/10) 158 0 542 3K
4259 caractères
(6,20/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un peu molasson

Archon bénéfice d'un visuel bien léché, même si le style choisi peut diviser. Il souffre par contre de quelques couacs éditoriaux.
Première incompréhension,  pourquoi un plateau si grand sachant qu'un bon tiers (là où se trouvent les différents bâtiments) surcharge inutilement l'ensemble ?
Seconde anicroche de taille, un choix de couleurs de ressources désastreux. Entre blanc, gris, et noir, le tout sur des fonds différents, c'est à s'en arracher les yeux sur les cartes de mise en place et d'action. Solution palliative : poser un cube sur les endroits litigieux (pour sa part, le matériel en bois se distingue bien, ouf).
Enfin, quelques points de règles pas suffisamment explicites dans la règle. Alors les cases actions supplémentaires avec une flèche, exécutable une seule fois ou à volonté ? Le courtier remplacé par le Magister acheté, forcément dans la main ou pas ? Mystère.

Sorti de ces premiers écueils, l'explication est somme toute assez simple et ne posera pas de problème à un habitué des jeux de gestion. C'est du très classique, mais le fait d'avoir couplé la pose de carte à un emplacement lui confère un gameplay bien à lui. J'aime beaucoup cette idée.
On est donc dans de la pose d'ouvriers où on voudrait tout avoir, et tout avant les autres : les ressources qui vont bien, un Magister pour faire bonne mesure, construire tel bâtiment, 3 sous dans la foulée, le tout aux emplacements les moins chers, bien sûr. Comme les adversaires bloquent des possibilités entre temps, dilemme.

Autre aspect original et réussi, l'obligation de scinder sa main de 10 cartes en 2 lots de 5, programant ainsi sur deux manches les cartes à disposition.

J'aime un peu moins le côté majorité (sur 3 types de cartes) décomptées toutes les 3 manches, vraiment éculé pour le coup. Collecter puis convertir des ressources en éléments de majorité, ça va une fois, mais trois fois dans la partie, on tourne un peu en rond.
Un peu de combo est heureusement possible sur les bâtiments, dont le principe de prix dégressif au fur et à mesure de la partie fonctionne bien.

La phase d'attaque, déclenchée toutes les 3 manches, est quand à elle assez bizarre dans la mesure où la pénalité est, le cas échéant, la même pour tous. L'intérêt de défendre la ville réside donc uniquement dans les points de majorité afférents (je passe sur le +1PV pour les deux premiers Garde Royaux qui est de l'ordre du pourboire). Pas compris.

Au niveau de la rejouabilité, le fait est que tous les types de Magister sont bien sympas, et qu'on peut donc rejouer en partant sur des types initiaux différents. On en fait cependant vite le tour, d'autant plus que le recrutement de Magister est vraiment essentiel, tant par les points donnés que part leur nécessité pour ne pas être bloqué dans son choix d'action (jouer deux fois de suite, jouer sur un emplacement déjà pris, jouer sur un emplacement double en 1 seule carte).
Idem sur les actions variables : ce sont des actions d'appoint qui peuvent être utiles, mais qui ne changent pas une partie du tout au tout
Reste quelques enchaînements de bâtiments à explorer.

Au final, Archon est un jeu agréable, à la fois tactique et stratégique, dont le principe de Magister constitue la partie vraiment intéressante. Il souffre malheureusement d'une certaine longueur (9 manches !) et manque de quelques subtilités supplémentaires dans les finalités de scoring.
Bien à découvrir, mais pas certain qu'il se renouvelle suffisamment pour justifier un approfondissement.

Love Letter

Love Letter

sylla
21 juil. 2014 à 16:32
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
569 caractères
(4,30/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

Ca ne casse pas trois pattes à une princesse

"Love letter" fait partie de ces jeux dont le buzz démesuré brouille les pistes. La mécanique n'est pas originale, et le gameplay frustrant et chaotique. S'il a fait parler de lui, c'est d'abord parce qu'il a initié, médiatiquement du moins, la vague du jeu minimaliste à la japonaise.

Il est rapide, facile à sortir en début de soirée avec toutes sortes de joueurs, mais il laisse un goût amer. On pourra lui préférer "Complots", par exemple.

Dixit 3

Dixit 3

Tomek
21 juil. 2014 à 16:25
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 28 0 0 10
248 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

La meilleure extention de Dixit

C'est la plus belle extention de Dixit jamais sortie. Autant la 4 ème est decevante, autant celle - là, la 3 ème c'est le summum de la perfection! Les couleurs, les idées d'images, tout est parfait!

 

The cards of Cthulhu

The cards of Cthulhu

Harry Cover
21 juil. 2014 à 14:49
Informations sur l'auteur:
172 (7,88/10) 164 0 0 2K
4144 caractères
(8,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Qui tente, accule ! (Proverbe Lovecraftien)

The cards of Cthulhu comme son nom l'indique est un jeu de ...dés avec des cartes dans lequel vous incarnez un investigateur qui va essayer de sauver le monde connu et inconnu.

Il y a 8 investigateurs différents avec un pouvoir particulier, on le choit ou on le pioche au hasard, on fait un gros tas des cartes (une centaine d'où le nom !!), le but du jeu étant de survivre jusqu'à avoir épuisé le gros paquet de cartes.

Il y a 4 plateaux de grands Anciens innommable, de vrais indicibles (!) qui vont représenter la menace de chaque culte. Pour faire simple si un plateau est rempli , c’est la fin du tour, le monde est submergé par les forces occultes, les grands Anciens se réveillent toussa toussa

Après chois notre personnage, on place dessus 4 pions expérience (en métal s !!), c’est un peu la monnaie du jeu. Au début du tour on pioche des cartes (4 normalement) en fonction des portails ouverts et des artéfacts que l’on possède.  Dans ces cartes,  on trouve des Minions (pas sympa), des Horreurs (pas belles), des portails (à fermer)  consacrées à l’un des 4 cultes, mais aussi des malédictions qui nous pourrissent la vie. Ça c’était pour les méchants car on peut piocher également des objets plus ou moins magiques, des compagnons plus ou moins utiles mais que l’on peut les sacrifier pour se protéger ……

Après la pioche, on peut acheter les objets et les compagnons que l’on a pioché en payant avec des pions d’expérience.

La phase suivante consiste à choisir un des 4 plateaux, pour élimer les cartes qui sont dessus, Pour ce faire, on va jeter  des dés de santé, spiritualité et de physique, éventuellement acheter des dés supplémentaires mais temporaires, subir des blessures (en perdant des dés) . On peut relancer une fois les dés (sauf les blessures) ensuite on attributs les dés pour éliminer les créatures ou portail. Il y a des ordres de priorité mais pour les créatures de bases il faut réunir autant de points sur les dés que leur forces, pour les horreurs ils faut faire des combinaisons plus ou moins complexe en fonction de leur force également.  Une fois éliminée, les créatures font gagner de l’expérience.

Bon il y a quelques subtilité en plus, mais le jeu est finalement assez simple, il faut à la fois gérer les urgences pour ne pas être submergés et perdre la partie, gérer les risques mais aussi ses points d’expérience, ne pas hésiter à sacrifier des compagnons ou objets, pour se donner un peu d’air.

Les parties durent une trentaine de minutes, le jeu est avant tout fait pour jouer en solo, mais il y a une règle pour y jouer jusqu’à 4 en coopératif ou compétitif. Le matériel est de bonne facture avec une mention  spéciale pour les pièces en métal à l’effigie de notre ami tentaculaire.

A noter, la présence de 2 nouvelles en fin livret de règles, règles qui ne sont pas très bien organisées mais qui sont parmi les plus claires que j’ai pu voir chez DVG.

Attention, ça reste avant tout un jeu des gestion du hasard et parfois la partie est perdue en quelques tours mais on a suffisamment de choix pour influer sur le déroulement du jeu pour qu’il en devienne très prenant surtout quand on arrive à se sortir de situations désespérées.

Bien plus simple que le signe des anciens, il ne démérite pas du tout et  je le préfère très nettement, surtout qu’il faut 30 secondes pour mettre en place le jeu.

 

 

Madame Ching

Madame Ching

Grovast
21 juil. 2014 à 14:35
Informations sur l'auteur:
355 (6,16/10) 158 0 542 3K
3443 caractères
(3,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Jonque à quai

Pas de doute, cette seconde collaboration entre Hurrican et Vincent Dutrait est un nouveau succès visuel.
Le plateau et le matériel sont superbement colorés et font plus qu'envie, même si (je dois avoir un problème) je reste moins fan des couvertures de boîtes de Vincent que du reste de ses illustrations.
Le thème plutôt dépaysant et bien choisi est donc ainsi à l'honneur, malgré l'abstraction globale du jeu.

Au niveau de la mécanique donc, l'idée de base très cathalienne des séries croissantes avec changement de couleurs (prolongement des séries de Knizia) est brillante et méritait indéniablement un jeu. Mais peut être pas exactement celui là.
Bien que prometteuse sur le papier, la partie se révèle en effet assez peu palpitante.

On se borne à trancher entre grosso modo deux possibilités :
- soit jouer sa plus petite carte parmi les plus grosses que la dernière jouée, pour espérer prolonger au maximum l'expédition en cours tout en se réservant le moins mauvais ordre de pioche possible
- soit laisser tomber pour mieux préparer l'expédition suivante, en espérant piocher premier
Certes, j'exagère un peu car ce n'est pas tout à fait si simple du fait des éventuels symboles présents sur les cartes, mais en tous cas cette réflexion un peu binaire m'a laissé sur ma faim en termes de maîtrise et de beau jeu.

Idem pour la pioche, on ramasse la moins pire carte en mode automatique ; sachant que le dernier n'a même pas de choix, c'est vite vu.
Tout bien considéré, on a que très peu la main sur sa construction de main. Dommage, alors que c'est le coeur du jeu.

Autre bonne idée un peu gâchée : si il est bien vu de récompenser aussi les expéditions mono-couleur (et que la difficulté pour parvenir sur ces cases est bien dosée), les cartes événements ainsi gagnées sont chaotiques au possible, déséquilibrées diront certains.
Le plus grossier exemple en en est la carte Pilote, présente à seulement 3 exemplaires, surpuissante déjà de base puisque offrant une diagonale gratuite, et qui en plus de cela est carrément nécessaire pour piller Hong-Kong et prendre les 10PV. Il aura fallu d'ailleurs s'arracher les cheveux pour déduire cette info, rien ne venant la donner dans la règle, ni préciser le nombre de couleurs, ni leur rareté. Autant dire qu'entre piocher cette carte et piocher un pauvre PV en fin de partie, c'est pas la même limonade.

Je rajoute également à cela la durée un peu longuette à quatre joueurs pour le genre : les 40min annoncées sont bien loin.

Au final, Madame Ching est un jeu joliment édité, avec sous le capot un mécanisme de base classieux, mais qui malheureusement ne génère pas, chez moi, le plaisir de jeu qui aurait du aller avec.
La faute à un manque de maitrise, doublé d'un saupoudrage d'effets directs abusivement disparates voire délirants.

Hanabi

Hanabi

Musimon
21 juil. 2014 à 14:08
Informations sur l'auteur:
16 (8,03/10) 1 0 0 86
376 caractères
(9,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Je conseille la version "Deluxe"

Ce jeu est un bijoux de coopération, très simple, il demandera une faculté d'entente entre les joueur importante. Ca rate tant pis, une autre partie est si vite lancée.

Par contre je n'aime pas les cartes carrées de la version de base, la version "Deluxe" est sous forme de Domino, bien plus pertinent à mon sens.

Splendor

Splendor

Musimon
21 juil. 2014 à 14:03
Informations sur l'auteur:
16 (8,03/10) 1 0 0 86
452 caractères
(9,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

le jeu qui s'emballe

Splendor est simple, mais sa stratégie ne se laisse pas facilement appréhender.

Quel plaisir de pouvoir expliquer un jeu aussi riche en quelques phrases et la partie devient rapidement intense. Mais comment atteindre les 15 points de victoires : récolter rapidement des cartes de faibles valeurs, accumuler des jetons, viser les cartes nobles? Un jeu qui donne sa chance à tous, mais est-ce vraiment de la chance?
 

Las Vegas Boulevard

Las Vegas Boulevard

Musimon
21 juil. 2014 à 13:53
Informations sur l'auteur:
16 (8,03/10) 1 0 0 86
765 caractères
(9,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Quitte ou double

Excellente extension qui rajoute :

-des cartes gains,

-des cartes actions pour influer sur la partie,

-des cartes objectifs pour multiplier les gains,

-des dés bonus (un dés double et un dés "botteur"),

-une machine à sous.

 

L'aspect tactique est largement multiplié, la tension règne jusqu'au dernier moment. Les nouvelles règles obligent de jouer un peu plus doucement, le temps de jeu est donc rallonger surtout si on ajoute les 2 joueurs supplémentaires. Seul point négatif, un flou sur les règles à propos de la machine à sous et des dés blancs (neutre).

Conseillé à ceux qui ont aimé le jeu de base.

Corto

Corto

Ryleh
21 juil. 2014 à 12:57
Informations sur l'auteur:
3 (7,93/10) 27 0 0 73
781 caractères
(9,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Une très belle adaptation de la BD

Etant un grand fan de l'univers de la BD de Pratt, j'avoue que j'attendais avec un mélange de crainte et d'envie ce jeu.

Je n'ai franchement pas été déçu par ce jeu de majorité malin et retord, un brin chaotique il est vrai, mais qui reflète les aléas des aventures du marin maltais.

L'avantage de ce type de jeu c'est que rien n'est gagné, acquis et que tout peux basculer après une série de cartes, ce qui garantit un certain suspens jusqu'à la fin.

Je reste dubitatif devant l'option proposée par M.Cathala. Je ne vois vraiment pas l'intérête de jouer en équipe, mais il faudrait que je l'essaie un jour. 

BANG The Dice Game

BANG The Dice Game

Grovast
21 juil. 2014 à 12:31
Informations sur l'auteur:
355 (6,16/10) 158 0 542 3K
2987 caractères
(6,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Dans ta face de dés

Les versions "dés" des titres à succès sont à la mode, encore faut-il qu'elles apportent quelque chose

Bang! le jeu de cartes d'origine est sympathique, mais le gros défaut à mes yeux, s'agissant d'un jeu à élimination sans grande prétention stratégique, est qu'il peut trainer en longueur. J'attendais donc de voir cet aspect gommé par la version dés simplifiée.

Eh c'est bien le cas. Voilà de l'expéditif, de l'utra-nerveux.
Ca shoote et ça flèche tous azimuts, puisque d'une part on est plus limité à un unique BANG à son tour, d'autre part il y a une chance sur 6 de se prendre une flèche à chaque dé lancer.

J'irais même jusqu'à dire que la frustration liée aux dés est moins importante que celle liée à la pioche de cartes, puisqu'au moins on peut en relancer certains. En pesant bien le pour et le contre du fait des flèches.
Bon, quand on tombe sur deux dynamites d'emblée (non relançables), on est un peu dégouté quand même, le tour s'annonce mal.
J'ai par ailleurs trouvé pertinente cette nouvelle notion d'attaque d'indiens, qui met la pression en retardant les blessures via les marqueurs Flèches, tout en laissant un espoir de sortir un Gatling salvateur. Ce dernier présente le léger inconvénient de blesser aussi ses partenaires, mais on est là pour trancher du pied-tendre.

Pour finir, la présence et l'intérêt d'un petit pouvoir personnel est conservée, et c'est tant mieux pour la variété des situations.

Reste au rayon des regrets l'inconstance de l'intérêt des parties, inhérente aux positions aléatoires des joueurs et à leurs premiers jets. Un shérif entouré de Hors-la-loi peut prendre très cher dès le premier tour et est alors sur la corde raide pour se requinquer. La possibilité d'offrir des bières au Sheriff est là pour ça, n'empêche que certaines parties sont finies avant même d'avoir été intéressantes.

En s'affranchissant de quelques aspects rébarbatifs de son grand frère, Bang The Dice Game est une franche amélioration qui pour moi fait désormais référence sur son créneau de jeu d'ambiance Far-West où on dézingue joyeusement.
Faut-il encore être client du genre, et accepter que les parties sont d'un intérêt variable. La durée inférieure au quart d'heure dans cette version permet toutefois d'en enchaîner facilement plusieurs.

 

Om Nom Nom

Om Nom Nom

sylla
21 juil. 2014 à 12:04
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
378 caractères
(7,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Prenez et mangez en tous

"Mange qui peut" est un excellent petit jeu malin, aux illustrations et matériel très plaisants, qui pourra convenir à toute la famille, gamers comme occasionnels. Pas vraiment de stratégie possible, mais des coups tactiques plutôt pervers. Ce n'est pas un jeu révolutionnaire, mais une bonne initiation au double guessing.

WuXing

WuXing

sylla
21 juil. 2014 à 11:56
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
786 caractères
(1,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Inutile

"Wu Xing" avait beaucoup d'éléments pour plaire à certains joueurs :

- sympathique équipe d'auteurs/éditeurs portant un projet financé sur Ulule, et qui donnaient envie d'être soutenus ;
- une petite boîte carré pour un petit jeu rapide avec un thème agréable.

Malheureusement, le jeu s'avère complètement inutile et dénué d'intérêt. Il n'est pas mauvais en soi, mais c'est un énième erzatz de jeu de rapidité/discrimination visuelle type Jungle Speed & Dobble, qui non seulement n'apporte rien au genre, mais est très nettement inférieur à beaucoup d'autres.

Dommage.

1, 2 Truie !

1, 2 Truie !

sylla
21 juil. 2014 à 11:46
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
648 caractères
(3,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Truisme

"Un, deux truie" est un petit jeu de défausse façon UNO aux illustrations sympathiques et au gameplay globalement fluide, mais la mécanique est ni originale, ni suffisamment prenante pour suffire aux joueurs adultes. A conseiller donc plutôt aux enfants, et c'est loin d'être le meilleur dans sa catégorie.

Note : les règles françaises contiennent une approximation concernant Hector le Porc, puisqu'il n'est pas indiqué que le joueur ne peut pas se contenter de ne pas jouer et piocher 1 carte. Un oubli inquiétant pour une règle aussi courte.

Corto

Corto

sylla
21 juil. 2014 à 11:33
Informations sur l'auteur:
269 (6,91/10) 165 0 22 2K
1206 caractères
(8,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

L'alchimie maltaise

Pas spécialement fan de la BD, je n'abordais pas Corto en terrain conquis, et pourtant le jeu s'est révélé être une excellente surprise ludique qui devrait plaire aussi bien aux gamers qu'aux occasionnels.

Points forts
- Une immersion totale dans l'univers de Corto Maltese ;
- Une combinaison réussie de plusieurs mécaniques ludiques (majorité, placement, combinaisons...), individuellement pas spécialement originales, mais dont l'alchimie 1) colle parfaitement au thème et 2) offre un gameplay fluide et agréable ;
- Une excellente durée de partie et une bonne rejouabilité ;

Points faibles
- Le risque de faire fuir ceux qui sont rebutés par (ou même indifférents à) l'univers de Corto Maltese, mais c'est le revers de la médaille de faire un jeu aussi visuellement immersif.
- Un certain chaos (atténuable à 4j par la variante suggérée), mais contrairement à certains avis je trouve qu'il n'empêche en rien un certain plaisir stratégique et du double guess plutôt jubilatoire.