TricTrac

Avis 
173281avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
03:19
Le Seigneur des Anneaux JCE

Le Seigneur des Anneaux JCE

Par Jakeblues66 , 30 août 2015 à 03:19
(5,30/10)
Informations sur l'auteur:
7 (6,84/10) 29 0 0 59
Pour y jouer, il faut avoir Olorin solide

Ce jeu de cartes m'a fait de l'oeil (de Sauron) dès sa sortie. Un jeu, basé sur le célèbre univers imaginé par Tolkien, permettant de jouer en coopératif des aventures se déroulant en marge de l'histoire de Bilbon, Frodon et compagnie ne pouvait que me plaire.

 

Dès l'ouverture de la boîte, on sourit. 226 cartes permettant de jouer tout de suite, 3 scénarios bien calqué sur l'ambiance des livres et des films, du matos assez sympa accompagnant les cartes :  des marqueurs de progression, des marqueurs de blessures, des pions de ressource et 2 compteurs représentant la menace/surveillance de Sauron, un mécanisme d'intelligence artificielle permettant au jeu de générer l'adversité à laquelle il faudra faire face...

Le principe est connu : chaque joueur peut choisir jusqu'à 3 héros pour représenter sa compagnie. Ces héros sont catégorisés par une sphère de ressource spécifique (commandement, tactique, sagesse et énergie) qui permettront de mieux s'équiper, d'agrandir la compagnie d'alliés précieux ou de générer des événements favorables. 

Un scénario se compose généralement de 2-3 phases, où la(les) compagnie(s) devra(ont) partir en quête et affronter les ennemis et aléas que Sauron mettra sur leur chemin, selon le degré de menace que chaque héros génère 

 

Bref, que du bonheur...mais alors, pourquoi une note aussi basse?

J'ai baissé la note pour deux raisons majeures : d'un côte, la boîte véhicule un message plutôt mensonger. 

Certes, il est possible de jouer seul, mais il apparaît que les mécanismes ne sont pas du tout adaptés pour le jeu solo et à l'inverse, en jouant à quatre, le jeu de base se révèle trop facile.

Ainsi, avec la seule boîte de base, il sera bien difficile pour un joueur solo de réussir le troisième scénario. Les règles de base ne prévoyant pas d'adaptation selon le nombre de joueurs. De même, certains mots clé des cartes (Sentinelle et à Distance) sont inexploitables en solo.

Il aura fallu attendre longtemps avant que ne sorte un mode facile pour rendre plus abordable le jeu solo.

Mais cela, j'aurais encore pu l'accepter. Non, le pire a suivi avec la politique mise en place par FFG/Edge.

 

En fait, très rapidement, 6 paquet de 60 cartes chacun sont sortis, racontant l'histoire de la capture de Gollum par Aragorn et Gandalf afin de l'interroger sur l'Anneau. Outre le fait d'ajouter 6 scénarios, ces extensions permettaient d'étoffer son jeu avec de nouveaux héros, objets, alliés et événements et offraient de nouveau ennemis à affronter.

Puis est arrivée une extension "de luxe" (comme ils disent), ajoutant 165 nouvelles cartes sur le thème de Kazhad-Dum. Difficile pour le fan de l'oeuvre de résister à la tentation de crapahuter dans la Moria, d'autant que la promesse de rencontrer le Balrog est au rendez-vous (et tant pis pour le respect du canon). Une fois, encore, de nouveaux scénarios, de nouveaux héros/objets/alliés/événements et plus d'ennemis encore et même quelques nouveaux mécanismes.

La suite est facile à deviner : cette extension "de luxe" fut suivie d'un nouveau "cycle" de 6 paquets de 60 cartes qui fut suivi d'une nouvelle extension de 165 cartes et d'un nouveau cycle de 6 paquets de 60 cartes suivi d'une nouvelle extension de 165 cartes et d'un nouveau cycle de 6 paquets de 60 cartes suivi d'une nouvelle extension de 60 cartes et d'un nouveau cycle de 6 paquets de 60 cartes et FFG est en train de développer le cycle suivant.

Et, entre ces extensions et cycles, FFG a obtenu le droit d'adapter les bouquins officiels dans le jeu à raison de 2 boîtes par livre (2 boîtes pour l'histoire du Hobbit et 6 en tout pour le Seigneur des Anneaux dont 3 sont sorties jusqu'à présent).

Cet axe mercantile me fait tout simplement vomir. Du coup, j'ai rapidement eu l'impression d'avoir acheté un jeu incomplet en achetant la boîte de base. Sans oublier que vu le nombre de cartes, il devient quasi inévitable de créer des cartes redondantes avec d'autres plus anciennes ou de créer des cartes rendant obsolètes d'anciennes cartes. Sans oublier que le nombre de cartes augmente le temps requis pour construire son deck...au final, le jeu finit par reposer sur une étagère en ayant à peine effleuré quelques scénarios.

 

Et à un moment, le ras-le-bol prend le dessus. On sort de sa maison en hurlant "Je ne suis pas une vache à lait, je suis un homme liiiiibre!" sous le regard médusé des voisins.

 

Et last but not least, le fan de base risque d'avoir une larme à l'oeil sur l'uchronie avec le canon. Telles que Frodon rencontrant Aragorn bien avant Bree, les héros des bouquins à peine plus combatifs qu'un orque (quand on pense que dans l'histoire officielle, Sam a mis une dérouillée à Shelob et que dans le jeu, Aragorn peine face à une cousine de la forêt noire), Gandalf qui doit être atteint d'Alzheimer puisqu'il ne se rappelle pas dans "La Communauté de l'Anneau" avoir déjà affronté le Balrog, etc...

 

En résumé, un jeu fait pour ceux dont le respect du canon ne prime pas, qui ont du temps à tuer...et du blé à claquer (760,00 € pour aller jusqu'au bout du cycle du Royaume d'Angmar et des 5 extensions de saga sorties relatives aux bouquins)      

01:53
Love Letter

Love Letter

Par limp , 30 août 2015 à 01:53
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
1K (7,06/10) 390 0 2K 11K
Tient dans la main, tient dans la main...

Ce qu'on retiendra de ce jeu, c'est son intérêt certain alors qu'il tient en quelques cartes seulement.
Du bluff, un peu de gestion, pas mal de hasard et tout ce qu'il faut de fun pour en faire un jeu agréable à pratiquer.
Les manches sont courtes et nerveuses, l'ambiance assurée et les subtilités existent. C'est déjà pas mal vu que tout ça ne tient presque sur rien. Idéal pour attendre les retardataires, quitte à jouer en moins de manches gagnantes, le jeu devrait trouver facilement son public.
Pour ma part, ce n'est pas un coup de coeur au point de le posséder mais j'y jouerais toujours avec plaisir. Et puis, il suffirait d'extensions, de personnages en remplaçant d'autres, pour en augmenter le plaisir ludique et ka variété des parties...

01:49
Cypher

Cypher

Par limp , 30 août 2015 à 01:49
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
1K (7,06/10) 390 0 2K 11K
Si : il faut faire la vf ...

Sorti fin 2014 chez AEG, tout comme Love Letter, qu'on ne présente plus, qu'on l'apprécie ou non, Cypher est passé bien inaperçu. Pour preuve : je poste ici mon avis sur le jeu un an après sa sortie, et suis le premier à le faire...

Pourquoi ? Le jeu est-il mauvais ?
Et bien non, loin de là...
J'avoue que même moi me le suis procuré un peu par hasard, suite à une offre intéressante de l'éditeur sur son stand à Essen. Je ne regrette pas.

Mais si je vous ai évoqué Love Letter dans un premier temps, c'est parce que Cypher possède d'autres points communs. Lui aussi est composé d'une poignée de cartes -avec du texte dessus- et est rangé dans un sac en tissu sur lequel son titre est brodé. De même, les parties de Cypher sont courtes, les règles proposant même de désigner un vainqueur en plusieurs parties de jouées.

Personnellement, je le préfère à Love Letter, que j'apprécie bien. Retirez le bluff de Love Letter et mettez-y à la place un peu plus de tactique : vous obtenez Cypher. Mais ce n'est pas pour ça que  je le préfère. Juste que je trouve ses parties plus variées, ses choix plus intéressants.

Vu qu'il n'est pas bien connu, un topo rapide des mécanismes, histoire de motiver certains d'entre vous :

A votre tour, vous aurez 3 cartes en main. Vous en jouez une et activez son pouvoir (certaines cartes n'ont pas un pouvoir qui se déclenche à leur arrivée mais qui dure tant qu'elles sont en jeu). Elle reste devant vous et la valeur qui est inscrite dessus (de 0 à 9) correspond aux points qu'elles vous procure.

Puis vous repiochez une carte pour en avoir de nouveau 3. Vous prenez soit la première carte de la pioche, soit celle qui est à côté, face révélée (si vous prenez celle-ci, vous en mettez une nouvelle à sa place depuis la pioche). Là, vous filez une carte à votre voisin de droite qui n'en avait plus qu'une, et une à votre voisin de gauche, qui n'en avait plus que 2. Magique : c'est son tour et il joue avec 3 cartes !

On ne peut avoir plus de 3 cartes posées devant nous. Toute nouvelle arrivante chasse une ancienne, qui va sous la pioche. Dès qu'une carte précise (présente en 2 exemplaires) est jouée ou que la pioche est vidée, on fait un dernier tour et celui qui a le plus de points devant lui remporte la partie.

Une carte existe en 3 exemplaires, 2 ou 3 autres en 2 et les autres sont uniques. On choisit les cartes qu'on garde pour son prochain tour ou on en bloque une dans sa main, on peut prendre la carte visible tout aussi bien parce qu'on la veut pour nous ou pour la refiler à l'adversaire pour lequel elle sera inintéressante...
Bref, c'est malin, rapide, interactif, et très plaisant à jouer.

Du coup, la question que je me pose est : "à quand une vf ?" ...

-publicité-
01:32
New York 1901

New York 1901

Par tapimoket , 30 août 2015 à 01:32
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
53 (9,32/10) 122 0 0 600
Beau, simple, stratégique et pour tous !

New York 1901 est, pour moi, l'héritier ultime à jouer après les aventuriers du rail. La difficulté de ses règles est un soupçon au dessus, mais sa profondeur stratégique est beaucoup plus étendue !

Le jeu se base sur la construction de buildings dans New York à l'aube du 20ième siècle

On retrouvera un système de choix d'emplacement de terrains à bâtir à partir de combinaison de cartes "quartiers" de couleurs (D'où la similitude avec les aventuriers du rail). Mais ces emplacements sont à choisir judicieusement, car il faudra croiser trois axes à la fois pour remporter plus de points.

En effet, dans un premier temps, il faudra s'agrandir correctement pour pouvoir placer des immeubles de plus en plus grands. La deuxième chose est de penser également à se placer auprès de certaines rues de New York afin d'y être majoritaire et gagner des points d'objectifs. Enfin, il y aura aussi un objectif (variable par partie) qui donnera lui aussi des points

 

Tout cela serait facile, si les autres joueurs vous laissent agir... En général, trop concentrés sur nos constructions, on se bouscule pas trop à la première partie... Mais aux suivantes, on commencera à gêner nos adversaires...

 

Il y a, bien sûr d'autres éléments que je vous laisserais découvrir, comme par exemple la construction de buildings légendaires, abattre certains immeubles pour en dresser de plus grands ..Etc...

 

Enfin, le tout est illustré par Vincent Dutrait, celui là même qui a illustré lewis & clark, Augustus, Rome et carthage .... et j'avoue que j'ai un faible pour son travail.

 

En bref, après y avoir joué plusieurs fois, et fait joué en association... New York 1901 est un très bon jeu destiné à tout public

 
01:24
Takenoko

Takenoko

Par Zigimel , 30 août 2015 à 01:24
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
39 (6,61/10) 114 0 0 431
Ursidé noir et blanc pour petits et grands !

Il est vraiment sympa ce jeu ! A jouer entre amis comme avec ses enfants, c'est un beau jeu où j'apprécie particulièrement l'équilibre entre prévision à plusieurs tours et opportunisme.

 
01:09
Bang!

Bang!

Par Zigimel , 30 août 2015 à 01:09
(8,30/10)
Informations sur l'auteur:
39 (6,61/10) 114 0 0 431
Bang : le jeu qui fait mouche !

Jeu simple, efficace, fun et rapide avec lequel on enchaîne les parties sans voir passer le temps. Fait un carton avec les enfants.

-publicité-
00:59
World In Flames Final Edition Deluxe

World In Flames Final Edition Deluxe

Par Zigimel , 30 août 2015 à 00:59
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
39 (6,61/10) 114 0 0 431
L'ultime grand stratégique 2e guerre mondiale !

Vous aimez les wargames grand stratégiques ? Vous aimez les jeux sur la 2e guerre mondiale ? Alors ne cherchez plus, ce jeu est fait pour vous et ça va être le pied ! Pour tous les autres ... bah tant pis ... vous ne pouvez pas comprendre !!!

 
  samedi 29 août 2015
 
21:17
L'Âge de Pierre

L'Âge de Pierre

Par Nissa la Bella , 29 août 2015 à 21:17
(9,90/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,86/10) 56 0 0 107
Très bon jeu de placement d'ouvriers

Jouable sans aucune difficulté à deux (autre configuration non essayée), le  jeu est très prenant, profond et intéressant. Les règles sont facilement assimilables. Le thème est original, ce qui change. A recommander sans hésitation. Jeu de durée moyenne (1 h 30 environ), ce qui est inhabituel pour un jeu à deux (un peu comme Cyclades en configuration 2 joueurs)

 
18:56
Tigre et Euphrate

Tigre et Euphrate

Par TROULULU , 29 août 2015 à 18:56
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
90 (8,74/10) 100 0 0 563
Un monument

Je n'avais jamais joué à ce jeu et c'est la TTTV sur la version précédente qui m'a convaincu de l'essayer.

Je ne m'exprimerai donc pas sur les différences avec les précédentes versions.

Le matériel et les illustrations sont irréprochables. La règle est concise et enrichie d'exemples pertinents.

Les deux types de conflits sont bien expliqués. On parle désormais de révoltes ou de guerre.

C'est un jeu aux règles très simples mais avec une très grande profondeur et beaucoup d'interaction.

-publicité-
17:26
Saint Malo

Saint Malo

Par limp , 29 août 2015 à 17:26
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
1K (7,06/10) 390 0 2K 11K
La cité corsaire.

Qu'ils sont nombreux les jeux reprenant le principe  du yams, à savoir lancer des dés, conserver ceux que l'on souhaite pour relancer les autres une seconde puis une troisième fois.
Alors, bien entendu, ceux de ces dernières années ne se limitent pas à faire des suites de valeurs, des brelans ou des full, mais le principe de base, immuable, est bien là. Un petit podium personnel au passage :

1) Roll Through the Ages
3) Dice Town (qui s'en éloigne davantage)
3) Ra : The Dice Game

Et bien, je mettrais Saint Malo juste derrière ces trois ténors. Son matériel est de bonne qualité et, légèrement inhabituel, lui permet de se démarquer. De plus, les choix sont présents, tout comme la pression, et le jeu devrai contenter les joueurs expérimentés comme les occasionnels, se trouvant à la frontière entre les deux mondes.
Simple de prise en main, plaisant et attrayant, facile  à sortir : le jeu a de jolies qualités.
Reste qu'il est moins profond stratégiquement que les trois précités, mais en plus léger, c'est à mes yeux un bon achat.

 
16:45
La Granja

La Granja

Par Rwain , 29 août 2015 à 16:45
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
95 (7,10/10) 97 0 0 590
Hi han hi han ! Groin Groin ! Et bien plus encore.

Contexte !

Dans les jeux de gestion de ressource/développement, je suis plus attiré par les jeux à interaction forte comme Keyflower ou Western Town qu'aux casse-têtes individuels type Five Tribes. A mon avis, La Granja se situe à mi chemin entre les deux, très bon dans son aspect gestion, notamment par sa flexibilité et ses multiples actions "gratuites", il lui manque un petit quelque chose sur l'interaction pour me satisfaire complètement.

 

De ce que j'adore dans La Granja.

Je ne reviendrais pas sur les mécanismes de la Granja dans le détail, mécanismes que je trouve d'ailleurs très fluides et rapides à assimiler. D'ailleurs, l'aide de jeu aide beaucoup pour cela, tant je la trouve simple et bien représentative des différentes actions.

Un autre aspect agréable est la diversité d'utilisation des cartes , pouvant devenir des champs (source de ressources), des charrettes (source de PVs et de marchandises commerciales), des assistants (porteurs de pouvoirs particuliers) ou des agrandissements (source de revenus, d'enclos à cochon, de cartes)...

Mais clairement, ce qui fait tout le charme de la Granja, à mes yeux, c'est la multitude d'actions "gratuites", jouable à tout moment, qui offrent une grande liberté aux joueurs. Besoin d'argent pour acheter un toit ? Vendez une ressource et achetez-le ! Un cochon manque pour la reproduction ? Achetez-en un et c'est bon. Il faut de la viande pour une livraison ? Transformez-donc votre cochon avant d'envoyer votre âne en ville. Certes, il faut avoir les réals dans la poche, argent nerf de la guerre comme souvent, mais pour les amateurs de gestion, souvent frustrés par le manque de possibilités offertes dans certains jeux, vous serez sans doute surpris de la liberté offerte par la Granja.

Et je ne parle même pas des assistants qui offrent parfois des actions supplémentaires, ou des marchandises commerciales, ouvrant encore de nouvelles possibilités à tout moment. Rien n'est jamais impossible, ou presque... parce que bon, si vous gérez mal votre ferme, inutile d'espérer multiplier les combos.

 

Au niveau de l'interaction

L'interaction indirecte est assez présente dans la Granja : course aux commerces, positionnement sur le marché, bataille pour l'ordre du tour, choix des dés. Tous ces facteurs font qu'il est nécessaire d'avoir un oeil sur les mouvements des adversaires. Par contre, aucune interaction directe, rien ne vous permettra d'influencer/gêner le développement adverse. En tout cas, rien d'immédiat.

Pour ma part, bien qu'amateur de jeux à interaction forte, cela ne m'a pas semblé un handicap gênant. Bien sûr, on peut tout à fait développer sa cuisine dans son coin sans prêter trop attention à ses voisins et s'en sortir très honorablement, mais il est souvent nécessaire de surveiller leurs capacités de livraison pour ne pas se faire doubler dans les différentes courses du jeu (commerces, charrettes,...)

 

Mon petit bémol

L'influence de la main de départ sur l'orientation de la partie. En général, ce sont vos quatre cartes initiales qui vont vous faire choisir une stratégie. Bon, il est parfois possible de changer en cours de partie, mais une bonne combo d'assistants sur la première main vous contraint quelque peu à la suivre pour maximiser les chances de gagner.

Cela n'enlève en rien toutes les qualités de ce jeu. Certains pourront lui reprocher l'aspect aléatoire de la phase "dés". Pour ma part, je trouve au contraire qu'elle ajoute un côté opportuniste appréciable. Bref, un des meilleurs jeux de gestion actuels selon moi.

 

 

 
15:29
Colonialism

Colonialism

Par Rwain , 29 août 2015 à 15:29
(4,00/10)
Informations sur l'auteur:
95 (7,10/10) 97 0 0 590
Qu'il est long d'exploiter les pauvres...

Bon, étant le premier à poster un avis sur ce jeu, je me dois de le détailler quelque peu...

 

Etape 1 : Qu'est-ce donc que ce jeu ?

Version courte : Colonialism est un jeu de majorité dans lequel le joueur incarne une puissance coloniale venue exploiter les pays moins développés.

 

Version un peu plus longue pour les lecteurs courageux : L'objectif de Colonialism est de collecter le maximum de chacune des ressources disponibles sur le plateau (à la fin, le joueur ayant le plus grand nombre de cubes de la ressource dont il dispose le moins sera le vainqueur). Pour ce faire, chaque joueur a à sa disposition un deck de cartes influençant les majorités et un éventail de 5 actions possibles que nous détaillerons plus loin. Le jeu se déroule en 3 manches, rigoureusement identique, constitué de 7 phases : actions/actions/colonisation/actions/actions/colonisations/fin de manche.

A chaque phase de colonisation, une distribution de ressources peut avoir lieu si les pions "indigènes" ont été éradiqués par les puissances coloniales (et oui, ici, on ne fait pas dans le politiquement correct !)

 

Etape 2 : Du détail des mécanismes.

1°) Chaque joueur a à sa disposition un deck de cartes, constitué de cartes Actions (avec effet immédiat) et de cartes Politiques (avec effet durant la phase de Colonisation). 6 cartes sont piochées avant chaque doublette de phase Actions. Chaque joueur commande une flottille de 3 navires, nécessaires pour pouvoir interagir sur le plateau. Il dispose également de jetons Influence, qu'il pourra placer sur les six régions différentes du plateau.

2°) Ces régions, justement, sont dotées de plusieurs caractéristiques : un pion Ordre qui indique dans quel ordre sont résolues les colonisations, des cubes de ressource (piochées au hasard dans un sac), des jetons Influence indigène (déterminés au dé, et qu'il faudra éradiquer totalement) et une limite de population (au delà de laquelle l'extermination peut commencer).

3°) Au cours des phases Actions, les puissances coloniales vont commencer à faire jouer leurs intérêts. Pour cela, elles disposent de 5 actions possibles :

a) Piocher une carte (histoire de perdre du temps, ou si vraiment la main est injouable)

b) Déplacer un navire (pour avoir accès à une région particulière)

c) Placer un pion influence sur une région bordée par un bateau non utilisé (c'est peu, mais c'est parfois nécessaire d'avoir au moins 1 influence pour pouvoir jouer une carte action sur une région)

d) Enlever 5 pions influence d'une région (quand on a trop misé sur une région et qu'on n'en a plus pour aller piller ailleurs)

e) La plus jouée d'entre toutes : jouer une carte de sa main. Soit c'est une Action, et elle a lieu immédiatement (comme détruire des indigènes, recruter des mercenaires, etc... etc... ), soit c'est une Politique, et elle est placée phase cachée sur la région visée.

4°) Chaque joueur jouera 3 actions à tour de rôle, puis on redresse les bateaux et on joue à nouveau 3 actions.

5°) Colonisation ! Cette phase a lieu dans chaque région au sein de laquelle une carte Politique au moins a été jouée ou dont la limite a été dépassée. Dans ce cas, on résout toutes les cartes jouées simultanément (ou presque), puis on procède aux éradications. Des jetons influences de chaque faction présente sont enlevés un à un, en commençant par la plus faible, jusqu'à atteindre la limite de la région.

6°) Collecte de ressources : si les indigènes ont été complètement éradiqués, youpi, c'est gagné ! Les factions présentes peuvent piller la région, celle la plus influente commençant à choisir quelle ressource il récupère, puis le suivant et on recommence jusqu'à pillage total de la région. Quel beau concept la colonisation !

7°) Le plateau est reconstitué et on recommence... et on recommence ... et on recommence ... et on recommence ... et on recommence.... et ... ah non Ouf ! C'est fini !!! Celui qui a le plus de cubes dans la ressource qu'il possède le moins gagne !

 

Etape 3 : De qu'est-ce que ça vaut pour moi à mes yeux personnellement ?

Alors, bah... c'est long... long long long...

Si le parti pris politiquement très incorrect me convient tout à fait (certaines illustrations sont justes incroyables de méchanceté), le jeu en lui-même est loin d'être prenant. La répétition incessante des mêmes phases et la mise en place lourdingue qui doit être refaite à chaque phase font de Colonialism un jeu trop lourd pour ce qu'il est. Une fois une manche effectuée, il n'y a plus aucune surprise, on refait juste deux fois la même chose. Bref, je ne crois pas y regoûter un jour...

 

 

 

 

-publicité-
15:16
Planet Steam

Planet Steam

Par xilon , 29 août 2015 à 15:16
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,83/10) 82 0 0 141
planet chouine

Pour ma première partie de planet steam !!
Mon premier ressenti : très bon un jeu  de gestion et d’enchère avec un petit peu de placement dedans .
L’ambiance était à la chouinade  rétro futuriste

On a fait une partie à 5 joueurs car nous sommes des assoiffés de jeux  ,
la pénurie de quartz a fait voler sa valeur ; l'abondance d'eau l'a fait dégringoler et pour le minerai et l'énergie la production des citernes les on fait grimper a chaque tour
En fin de partie les cours ont totalement changé ce qui a tout bouleversé pour les points en fin de partie !
brefs j'ai trouvé cette expérience plutôt agréable
je trouve une petite ressemblance avec mégawatt quoi je pourrai pas vous dire quoi mais j'aime bien
il existe quelques petites variantes que je n'ai pas ajoutées pour ma première explication
j'ai hâte d'en refaire une autre avec celles-ci .

 
13:20
Nations : the dice game

Nations : the dice game

Par PtitJu , 29 août 2015 à 13:20
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
2K (6,65/10) 513 1 7K 17K
Croisement de Nations et Ciùb

Les + :

Règles simples et vite expliquées

Reprend les types de cartes de Nations (colonie, culture, nourriture, leader, merveille, …) et celui d'enrichissement de sa collection de dés de Ciùb

Un seul lancer

Parties rapides (avec un seul lancer, il est possible de réfléchir pendant le tour des autres joueurs)

 

Les - :

Thème plaqué

Rien d'innovant

Pratiquement que du hasard

On tombe régulièrement sur les mêmes tuiles, la rejouabilité est moyenne

On ne sent pas égyptien ou romain

 

Donc :

Je me lasse des jeux de dés qui partent d'un jeu lourd pour en faire un jeu léger. Il manque un côté inédit que l'on ne retrouve pas dans Nations - The Dice Game Roll Through The Ages, Alhambra - Das Würfelspiel et bien d’autres. Dans les jeux légers, je préfère Dice Town, Vegas, Strike, Qwixx ou même Pickomino qui apportent leur ambiance et mécanique personnelles. Cela dit, Nations - The Dice Game tient la route même s'il manque d'originalité et de rejouabilité

 
12:24
Hook

Hook

Par PtitJu , 29 août 2015 à 12:24
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
2K (6,65/10) 513 1 7K 17K
Pour jeunes et vieux capitaines Crochet

Les + :

Règles simples

Le matériel

Les tuiles à trous bien trouvées

Parties rapides et enjouées

Jouable jusqu'à 6, en individuel ou en équipe


Les - :

Arrgh, j'ai sélectionné mon pirate !

Répétitif

Un peu simpliste

Lorsqu'un joueur d'une équipe est éliminé, cela difficile pour celui qui reste en jeu


Donc :

En famille ou pour se détendre

-publicité-
12:16
Reliques & Co.

Reliques & Co.

Par warlath , 29 août 2015 à 12:16
(4,00/10)
Informations sur l'auteur:
111 (6,92/10) 70 0 0 636
Pas de souffle épique

Reliques and co vous propose de contrôler une équipe d’aventuriers archéologues représentés par des dés. Vous devez mener des expéditions dans les forêts, les carrières, les déserts ou les montagnes, à la recherche de reliques que vous vendez ensuite aux musées et à des collectionneurs privés. Le thème est donc intéressant. Et pourtant, le jeu est loin de nous immerger dans une course épique aux reliques, face à des équipes concurrentes.

Les règles sont simples à expliquer et à maîtriser. Le jeu tourne autour des dés-aventuriers que nous devons placer sur différents emplacements figurant sur des cartes que les joueurs acquièrent à coups de dollars durement gagnés. Or il n'est pas possible de ne se contenter des trois dés de départ. Il faudra, dès le début de la partie, acheter des dés. C’est donc une stratégie contrainte. Elle n’est contrebalancée par aucune autre voie de développement. De plus, le tirage a une incidence sur les actions : plus les chiffres obtenus seront élevés, plus on a accès à d’actions. Je m'interroge donc sur sa rejouabilité puisqu'il n'y a pas vraiment de voies de développements alternatives.

L’action plongée n’est en effet pas intéressante au-delà d’un certain seuil : chaque plongée ne rapporte qu’un point (quel que soit le nombre de dés attribués à cette action) et un symbole (trois types existants) qui n’a d’intérêt que si on achète une onéreuse carte C. Or, on ne peut pas choisir le symbole que l’on obtient. Donc, l’intérêt d’acheter une carte C est plutôt limité. De plus, les plongées se réalisent par une combinaison de dés permettant d’atteindre le seuil d’acquisition (allant de 2+ à 19+). Or, que la carte s’obtienne sur du 2+, du 10+ ou du 19+, le nombre de points et de symboles obtenus reste le même. Jouer 3 dés pour obtenir une carte plongée, c’est renoncer à 3 actions, sans aucune contrepartie.  C’est regrettable car cette action aurait pu constituer une voie de développement alternative.

La mécanique de ce jeu fonctionne également sur de minces combos de cartes, qui nous ont paru difficiles à mettre en place en raison du système de pose sur 2 lignes uniquement et en raison de l’apparition aléatoire de cartes pouvant fonctionner ensemble. Certaines de ces cartes nous ont semblé très puissantes (celle qui permet de gagner plus d'argent ou de payer moins cher les cartes).

Le rythme du jeu ne m’a pas convaincu : poussif au début (on ne gagne qu’un point de réputation par tour, ou guère plus), il se termine brutalement. Les 10 derniers points (sur 20) ont été marqués en 2 tours alors qu’il en a fallu une dizaine pour marquer les 10 premiers. Difficile donc de rattraper celui qui est en tête. A ce sujet, l’interaction est plus que limitée : hormis dans les musées où il faudra vendre des reliques pour occuper des emplacements afin de détenir une majorité, il n’y en a pas vraiment.

En résumé, ce jeu n’a convaincu aucun des joueurs de la partie, malgré son thème attrayant. Nous l'avons trouvé poussif et peu diversifié dans ses voies de développement et sans vraiment d’interaction. Je trouve "un monde oublié" du même auteur bien plus réussi (en termes d'immersion, d'illustrations, d'interaction et d'actions).

 
11:48
Broom Service

Broom Service

Par PtitJu , 29 août 2015 à 11:48
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
2K (6,65/10) 513 1 7K 17K
Malédiction, je suis copié !

Les + :

Règles simples et variantes

Principe des 2 niveaux de rôles

Parties rapides et enjouées

Matériel de qualité

 

Les - :

Rien d'innovant puisque repris de Malédiction

Je n'aime pas la phrase « je suis un lâche… »

Répétitif, chaotique et hasardeux

 

Donc :

Il s'agit d'une reprise du jeu Malédiction sorti en 2008 avec quelques changements (un plateau, des nuages ...). Pourquoi pas mais je ne comprends pas pourquoi il a obtenu le Kennerspiel, ce n'est pas vraiment sa catégorie.

 
11:48
Discoveries : the Journals of Lewis & Clark

Discoveries : the Journals of Lewis & Clark

Par magicjl , 29 août 2015 à 11:48
(7,20/10)
Informations sur l'auteur:
247 (6,92/10) 350 0 0 2K
lewis & clarck et la course au point de victoire, avec des dés...

première impression : déçu car je m'attendais a du plus lourd (un peu comme troyes). Il s'agit ici en fait de valider ses cartes à l'aide de déplacements.

Malgré cela je trouve que discoveries reste un bon jeu.

 

L'utilisation des dés, point fort du jeu,  est originale et intéressante , que ce soit pour les actions ( dés que l'on garde ou que l'on met sur le plateau centrale) , le fait qu'il y ai des dés à sa couleur et des dés neutres, que l'on puisse récupérer soit les dés de sa couleur soit une rangée sur le plateau centrale (y compris donc les dés adverses) ...

 

L'essentiel du jeu est de valider les cartes "territoires". Sur celles-ci figure soit des points soit un icône animal. Des séries différentes d'animaux rapporte des points, sinon c'est les points marqués dessus.

A la place de ces cartes on peu prendre des "tribus" permettant d'avoir des actions bonus et autres privilèges.

Sur les cartes figure aussi des "tipis", des points de victoires sont aussi attribués (celui qui en a le plus à le plus de points, etc...

 

FINALEMENT: on pourrait croire qu'il y a trois manières de prendre des point de victoire mais ce n'est que deux (cartes territoires et tipis) et on ne prête guère attention aux tipis car les cartes territoires rapportent bien plus.

On se contente donc de faire le plus de cartes  territoires possibles et le jeu devient vite répétitif.

 

EN RESUME: une utilisation des dés originale mais pas assez de diversité dans les points de victoires et un jeu trop répétitif. Heureusement il n'est pas trop long. Un bon jeu mais il manque quelque chose.

 

 

 

 

 

-publicité-
11:40
Room 25 Saison 2

Room 25 Saison 2

Par Xavierécolo , 29 août 2015 à 11:40
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
130 (7,58/10) 127 0 12 778
Mode coop = un vrai défi mais bien équilibré

Extension du jeu de base, la saison 2 apporte différentes nouveautés.

 

La plus marquant est probablement le fait que, en mode coopératif, le plateau va lui aussi jouer.

 

Avec un système proche de ce qui se pratique dans le désert interdit, des cartes vont soit faire bouger les tuiles, soit priver certains joueurs d'un ordre jusqu'à la fin du jeu, soit provoquer des actions spéciales (peu sympathiques, vous l'imaginez bien).

 

Le jeu est bien équilibré et on va gagner ou perdre de justesse (voire croire que tout est perdu et finir par gagner en explorant bien mentalement toutes les possibilités, les plus saugrenues permettant parfois de s'en sortir).

 
11:30
The World of Smog : On Her Majesty's Service

The World of Smog : On Her Majesty's Service

Par T7Cray , 29 août 2015 à 11:30
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
3 (9,23/10) 32 0 0 46
Master Fox, Dr Jekyll et Sir John Brown vont au Marché des Ombres

Financé par une campagne KS, "the World of Smog : on Her Majesty's Service" est un jeu de plateau pour 2 à 4 joueurs. Le plateau représente le marché des ombres, où nos valeureux gentlemens vont tâcher d'acquérir des artifacts précieux que la Reine Victoria compte offrir au Monde des Fées pour sceller une paix. Dans une ambiance Steampunk, les joueurs vont se déplacer sur le plateau et déplacer des éléments du plateau, acheter des artifacts, des ethers, soudoyer le Maître des Ombres et rencontrer ses agents. On peut enfin mendier auprès de son Altesse Royale pour réussir sa mission.

 

Le plateau est constitué de 11  roues que les joueurs vont faire tourner au rythme de leurs achats/ventes ou du fait de deux des actions de jeu. La rotation des roues indique les coûts pour chaque joueur d'acquisition des éthers et des artifacts. Chaque joueur doit, en plus d'obtenir les quatre artifacts, se placer sur une sortie secrète et payer son passage en dehors du royaume des Ombres avec des ethers qu'il aura collecté.

 

Pendant leur phase de jeu, les joueurs peuvent soudoyer le seigneur des Ombres pour obtenir ses faveurs, par un système d'enchère entre les joueurs. Ils peuvent dès lors déplacer ses agents, jouer une action supplémentaire et commencer le tour de jeu. Cependant, il faut payer tout les tours le seigneur des Ombres, et au bout de 5 pièces versés à celui-ci, ses faveurs sont remises aux enchères. Les agents du seigneur des ombres peuvent au cours de la partie gêner les joueurs ou leur permettre de vendre plus cher leurs ethers ou de se téleporter sur le plateau. 

 

Les parties durent au maximum une heure, une fois la mécanique du jeu comprise. Assez rapidement, les joueurs obtiennent leurs artifacts et il s'agit de déterminer lesquels sont en position de sortir pour les bloquer. Il y a un peu de "guessing", du calcul (je mise sur le seigneur des Ombres ou pas, je fais tourner tel ou tel roue du plateua, etc..), de la tactique, etc... Les parties sont très ouvertes, un joueur bien placé pour la remporter peut se voir ravir la victoire au dernier tour par un autre joueur. Doté d'un très beau matériel, ce jeu montre une fois de plus que l' "améritrash" ne se limite pas à des jeux de démembrement de figurines. La campagne KS ouvrait deux gentlemens supplémentaires et la possibilité de les utiliser comme agents du Seigneur des Ombres. Quatre nouveaux agents apparaissaient également dans les stretch goals me faisant penser qu'il est envisageable de l'aborder jusqu'à 6 joueurs.

 

Petit bémol, le placement des joueurs autour du plateau influe sur le jeu, il faut donc privilégier une table carré, ou bien se rappeler où se trouve le point de départ.

 
10:31
Kabuki

Kabuki

Par magicjl , 29 août 2015 à 10:31
(2,20/10)
Informations sur l'auteur:
247 (6,92/10) 350 0 0 2K
memory avec un zest de jungle speed

Ayant apprécié aramini circus et welcome to the dungeon je me suis précipité sur kabuki sans regarder ce que c'était.

Et malheureusement ce n'est pas grand chose

 

On met des cartes sur des piles (il y en a 4), Il faut mémoriser ce qui est mis sur chaque pile et si on pense qu'un joueur à mis un masque qui s'y trouvait déjà on "stop" et on vérifie. Si c'est le cas le joueur vous donne 1 point sinon vous en perdez un.

Pour rendre tout ça plus difficile les masques de même couleur se ressemblent beaucoup. Un peu comme les cartes de jungle speed (on pense que c'est le même masque, mais non, il y a une petite subtilité).

 

Bref, pas grand chose à part de l'observation de la mémoire.

Un jeu ennuyant.

 

 

-publicité-
10:31
Labyrinthe - le jeu de cartes

Labyrinthe - le jeu de cartes

Par morlockbob , 29 août 2015 à 10:31
(7,60/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
mais pas jeu de tarte

Généralement tout le monde  aime bien labyrinthe, petits et grands. J’avoue que nous étions moins enclin à trouver formidable ce format cartes, moche, et présenté dans une boite quelconque (si ce n’est  le contenant reprenant les murets en pierre du jeu (détail charmant).

Poser des cartes pour essayer de rejoindre 2 objets identiques (il y en a 3 de chaque type) ahahaha quel challenge !

Une fois le chemin crée, vous prenez la (les) cartes avec les objets qui correspondent, sauf si, en ôtant une carte vous créér un îlot isolé ( !), ou 2 cartes qui se touchent par les coins.

Simple, oui

Simplet, non

 

On se prend à anticiper la pose de sa carte pour pouvoir prendre plus tard, bloquer son adversaire. Ce jeu de « gamin » prend une dimension que l’on ne soupçonnait pas.

Pas très amusant, mais plus tactique qu’on l’aurait imaginer

Alors là, je suis bluffé !

si vous le trouvez sur une brocante, n'hésitez pas 

 
10:23
Zigzag

Zigzag

Par magicjl , 29 août 2015 à 10:23
(5,00/10)
Informations sur l'auteur:
247 (6,92/10) 350 0 0 2K
KEMS +

Afin de ne pas ressembler au vulgaire kems qui pourrait se jouer avec un jeu de cartes classiques, des cartes actions ont été ajoutées.

 

Sinon c'est un kems avec en plus un système d'objectif et de caractéristiques communes sur les cartes.

 

Il n'y a pas grand chose d'autre à dire, si vous aimez le kems vous aimerez zigzag, sinon il y a peu de chance que les changement apportés par zigzag vous fasse changer d'avis.

 

 
08:56
Drakon (4. Edition)

Drakon (4. Edition)

Par morlockbob , 29 août 2015 à 08:56
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
enter the dragon

Pose de tuiles et construction de labyrinthe...tout cela sent l’exploration de Donjon (avec le dragon).

4 ème édition pour ce jeu avec cette fois, de la figurines 3 D. le but : ramener de l’or.

Les 3 /4 des tuiles ont un pouvoir ( téléporter/trésor/détruire une salle etc...) et l’activer modifie sans cesse le jeu.

Drakon n’est pas « Descent » ni D&D, (il n'y a d'ailleurs aucun combat - le dragon vole de l'or c'est tout )c’est un jeu d’ambiance, un peu bordélique où tout peut arriver.

La partie se finit d’un coup (« ca y est j’ai le pognon »), certaines configurations permettent de créer des boucles  (avancer /sous/reculer (on ne peut pas normalement)/ avancer à nouveau...) mais personne n’a dit que c’était hautement stratégique.

Pas indispensable mais plaisant pour les fans de dungeon crawler rapide.

en anglais (une trad est supposé arrivée en 2015)

 

-publicité-
08:52
Gheos

Gheos

Par morlockbob , 29 août 2015 à 08:52
(7,10/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
..et des bas...

A un moment au catalogue Iello, ce jeu de zman se retrouve destocké sans qu ‘on l ‘ai vraiment vu passé. Erreur réparée pour ce jeu de tuiles proche de Qin et d’Akrotiri.L’esprit de « Taluva » l’habite également.

En posant des tuiles, formant îles et continents, il faut que la couleur dont on possède le plus de cubes puissent scorer lors de décompte qui arrive au hasard.

Si une couleur (et jamais une couleur ne vous appartient) est trop puissante, on peut écraser une tuile et diviser son territoire ou lui faire la guerre (si son territoire n’est pas trop développé en logo « armes »)

Ce n est pas très clair ? pas étonnant, ce jeu nécessite une partie de chauffe.

Il est à la fois tordu dans son anticipation du placement, de la prise des cubes de couleurs, et à la fois hasardeux (tirer la bonne tuile au bon moment/tirer des décomptes « epoch » au bon (ou mauvais) moment/ Tirer 2 decomptes à la suite alors que vous n’êtes pas positionné...).

Vous pouvez aussi choisir vos propres décompte (3 chacun).

C’est cet entre deux qui n’en fait pas un jeu génial, mais un jeu surprenant, néanmoins tactique, mais empreint d'une variable "chance" qui dans ce type de jeu, n'a pas peut être pas sa place .

Il ne faut néanmoins pas s'en priver pour les 4 e demandés.

 

 

 
08:46
Les Aventuriers du Rail : Le Train d'Halloween

Les Aventuriers du Rail : Le Train d'Halloween

Par morlockbob , 29 août 2015 à 08:46
(0,90/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
Allo ween ?

Depuis Alvin et Dexter, Les A.R n’en sont plus à un écart près pour chatouiller votre porte monnaie. Ici, des wagons chargés de citrouilles pour décorer votre plateau. Inutile ou joli.... c 'est 11 e...

Que dire de plus.... bouuuuhhhhh j ai peur !

 
08:43
Les Aventuriers du Rail : Alvin & Dexter

Les Aventuriers du Rail : Alvin & Dexter

Par morlockbob , 29 août 2015 à 08:43
(4,80/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
laurel est hardi

Mini exten ne collant pas vraiment avec l’univers du jeu (un martien et un mini godzilla), Alvin et son pote sont clairement là pour pourrir la vie des conducteurs de train. L’importance de stocker des locos prend ici son ampleur afin de contre carrer les monstres.

Moins idiot que son design ne l’avait laissé pensé.

Cela reste un gadget un peu cher.

et hors de propos pour certains 

 

-publicité-
08:41
Les Aventuriers du Rail : Europe 1912

Les Aventuriers du Rail : Europe 1912

Par morlockbob , 29 août 2015 à 08:41
(6,50/10)
Informations sur l'auteur:
698 (6,16/10) 3 0 0 4K
Et 1911 ?

Un paquet de cartes (un demi paquet car la moitié des cartes ne sont pas si neuves) qui renouvelle le jeu (variante entrepôts)  et permet surtout  de noyer dans la masse les grands objectifs grâce à de nouveaux ajouts. 

à posséder

 

 
00:07
Das Zepter von Zavandor

Das Zepter von Zavandor

Par Alvaten , 29 août 2015 à 00:07
(5,60/10)
Informations sur l'auteur:
29 (7,23/10) 22 0 0 164
Un peu trop calculatoire

J'y ai joué par curiosité, faisant partie d'un classique du club que j'ai été voir. J'en avais beaucoup entendu parlé en positif comme en négatif.

 

Au final on est sur un jeu très, mais alors très calculatoire la moindre erreur vous sera fatale et vous passerez une bonne partie de la partie à compter votre argent et vos points de victoire. Si vous chercher du fun et de l'ambiance passé votre chemin, si vous aimez le jeu à l'allemande bien mathématique essayez le.

 

J'ai trouvé le jeu pas trop mal bien qu'un peu long (et apparament j'ai joué avec des gens rapide).

 
  vendredi 28 août 2015
 
22:57
Créatures & Cultistes

Créatures & Cultistes

Par turzin , 28 août 2015 à 22:57
(0,70/10)
Informations sur l'auteur:
3 (6,47/10) 22 0 0 37
À éviter

Jeux très mauvais.  Mécanique inexistante. Le seul intérêt est de lire les cartes.  J'ai vécu la même expérience que vlad a décrite.

-publicité-
22:40
Pandémie

Pandémie

Par chaps , 28 août 2015 à 22:40
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
3 (8,13/10) 27 0 0 48
Pandémie est jouissif

Un jeu coopératif et quel jeu ! Ambiance parfaitement rendu, quel ambiance ? Celle d'une série Américaine ou d'un blockbuster... Et c'est très bon. Les mécaniques sont excellentes, le fait de se retrouver avec certaines villes qui n'arrêtent pas de ressortir est réaliste (les maladies ressortent aux même endroits) mais aussi fait monter une pression jouissive, le jeu commence calmement et tout doucement... Puis s'emballe, la course poursuite devient vite de plus en plus intense, cette montée en pression est parfaite.

Et je ne peux que me réjouir du relooking parfaitement réussi.

 
16:11
SOS Titanic

SOS Titanic

Par chaps , 28 août 2015 à 16:11
(6,50/10)
Informations sur l'auteur:
3 (8,13/10) 27 0 0 48
Très bonne réussite

Préalable indispensable : vous aimez faire des réussites et aimeriez en faire une avec un peu d'ambiance et des ajouts tactiques. SOS Titanic y réponds parfaitement. C'est avant tout une réussite, donc si vous n'aimez pas ça passez votre chemin, sinon allez-y car l'ambiance du Titanic est très bien rendue, par le bateau qui coule si on accumule les échecs, par l'aspect des cartes "ticket pour monter à bord", leur qualité toilée. Enfin les petits bonus, les cartes "actions" qui amène du renouveau dans une simple réussite, les actions spéciales du membre d'équipage que l'on représente.

Un petit exemple, les As sur lesquelles on mets ensuite les cartes par ordres croissants dans une réussite sont présents mais ce sont des chaloupes où on embarque les passager.

Donc si vous n'aimez pas les réussites passez votre chemin, si vous aimez les réussites, leur simplicité... hum peut-être que les ajouts vous gêneront, sinon c'est parfait pour un petit moment solitaire et ludique après le café.