TricTrac

Avis 
168157avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
21:31
Hansa Teutonica

Hansa Teutonica

Par studiordl , 22 déc. 2014 à 21:31
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
30 (8,78/10) 159 0 0 324
Hansa grand Art!

Du grand Art, avec un A majuscule! Ce jeu a attiré ma curiosité au vu des retours dithyrambiques, j'étais passé à coté d'un chef d'oeuvre?

Eh bien oui!, les règles ne sont pas très claires alors que le jeu est très limpide, fluide. Son plateau est assez austère, mais fini par avoir son charme. Il y'a beaucoup d'interactions et de nombreuses stratégies sont possibles.

Ce jeu se révèle, d'une grande profondeur et indémodable, donc indispensable!

La révélation pour moi d'un Auteur à suivre.

21:14
Russian Railroads

Russian Railroads

Par studiordl , 22 déc. 2014 à 21:14
(8,90/10)
Informations sur l'auteur:
30 (8,78/10) 159 0 0 324
Au Train où vont les choses...

Ce jeu est une machine à points très agréable à stratégies multiples.

De la couverture au plateau, les dessins sont très réussis et l'ensemble est lisible et fonctionnel.

Je reste impressionné par les auteurs qui ont inventé un jeu assez complexe dans sa réalisation mais avec un grand équilibre et une grande fluidité qui en fait finalement un jeu assez simple, mais malgré tout à réserver à des "joueurs" car les tenants et aboutissants ne sont pas si évident à appréhender. Il renouvèle avec élégance le style "pose d'ouvrier" sans pour autant rien révolutionner.

La montée en puissance de la machine à points que l'on met en place au fur et à mesure est assez jubilatoire.

 

Un jeu dont je ne me lasse pas!

20:05
Myrmes

Myrmes

Par Albatur , 22 déc. 2014 à 20:05
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,88/10) 0 0 0 30
FourmiZ !

Un jeu de ressource au thème original ! Ici point de guerrier musclé, pas de magie mais juste des fourmis !

On gère sa petite fourmilière, on se bastonne avec des araignées et on agrandit son territoire. C'est malin et je suis tombé sous le charme de ce petit jeu. Bien sur plus les tours passent et plus on se fritte avec les autres joueurs qui étendent eux aussi leurs terrains de chasse.

 

Allez j'y retourne !

-publicité-
20:01
The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring Deck-Building Game

The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring Deck-Building Game

Par Albatur , 22 déc. 2014 à 20:01
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,88/10) 0 0 0 30
Mon précieux !

Voilà un deckbuilding que j'aime bien (et mon fils aussi). Le but ? dégommer les méchants à la solde de Sauron.

Pour se faire il suffit de récolter des cartes alliés ou artefact qui vont booster l'attaque du héros (cela va d'Aragorn à Gimli en passant par Frodon...)

Bien sur à chaque carte achetée une autre arrive aléatoirement et on peux tomber sur des troupes d'orcs et autre Uruk Hai qui vont pourrir la vie de nos sympathiques héros. (Sans compter les cartes "Corruption" qui font perdre des points de victoires). Le nombre de cartes est suffisamment vaste pour ne pas s'ennuyer ou tomber sur les mêmes cartes.

 

Vraiment très bon. (pour l'ambiance : une musique du film et on s'y croirait !)

 
19:54
Tanto Cuore

Tanto Cuore

Par Albatur , 22 déc. 2014 à 19:54
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,88/10) 0 0 0 30
Des soubrettes et des services !

Voilà un petit deckbuilding qui me plait. C'est simple et prenant. On loue les services de charmantes demoiselles qui nous donnent accès a des bonus (points de victoires ou cartes plus puissantes encore).

De plus les "Privates" donne des bonus qui agissent à chaque tour et dont les pouvoirs peuvent être bloqués par des cartes néfastes. Dés que deux tas de cartes sont épuisées la partie s'achève et on compte les points.

Les graphismes des cartes peut déplaire, c'est un style "manga" qui ne plait pas à tous, mais là encore il faut aller plus loin que ça pour découvrir un jeu de deck vraiment trés sympa. (Ma femme adore ce jeu !)

 

 
19:48
Asante

Asante

Par Albatur , 22 déc. 2014 à 19:48
(4,70/10)
Informations sur l'auteur:
10 (8,88/10) 0 0 0 30
Mouais...

Pas convaincu par ce jeu, certes sympathique mais ou l'aléatoire prime trop sur une quelconque stratégie.

Commencer avec 15 pépites est un peu trop car on arrive assez vite (si on est un peu chanceux avec les cartes) a 60.

Les cartes "sanctuaires" ne sont pas assez puissantes pour être une gêne ou une option sur une victoire et ne servent qu'à faire joli sur la table.

 

Un petit jeu a faire juste pour s'échauffer avant quelques chose de plus sérieux.

-publicité-
19:10
Inca Empire

Inca Empire

Par Grogan23 , 22 déc. 2014 à 19:10
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
277 (6,54/10) 0 0 0 1K
Cuzc'on a fait pour mériter ça ?

Un bien beau jeu ma foi que ce Inca Empire !

C'est chouette : beau matos, mignon, charmant... Le plateau, long comme le Pérou, comporte de jolies nuances de couleurs, et s'étoffe au fil de la partir d'une quantité de pions. Vraiment un bel impact visuel, indiscutablement. Si si ! Ca joue !...

Iconographie claire après un ou deux tours de jeu, plateau lisible, même encombré par les pions des joueurs (et il y en a des pions : des routes en-veux-tu-en-voilà, des cités, des forteresses...).

Une appréciable originalité tout de même, même si ca ne révolutionne pas le monde du jeu. Ca ressemble à de la pose d'ouvriers, mais en fait il s'agit d'un jeu basé sur les principes de liaison et de territoire. En effet, s'il faut tout de même bien gérer le nombre de ses ouvriers (on récupère des ouvriers supplémentaires au début des deux premières manches ; après il faut se brosser sur les dernières et vivre sur ses acquis), le plateau est consacré exclusivement au développement de notre réseau routier pour aller choper des PV dans les villes et les forteresses adverses. On est donc à la croisée de plusieurs mondes ludiques qui s'encastrent très bien.

L'ensemble est assez tactique. Il faut construire son réseau de routes tout en bloquant les autres et en imaginant où l'on va bien pouvoir fonder ses cités et construire ses forteresses, ses temples... En même temps, on va jouer des cartes qui accorderont bonus ou malus à deux seulement des joueurs présents (soi y compris), sachant que l'effet de cette carte sera applicable toute la manche.

A ce moment là du jeu, il faut le savoir, il y a des cartes franchement handicapantes. Aussi, il serait préférable d'avertir les nouveaux joueurs afin qu'ils sachent à quoi s'en tenir, éventuellement s'en prémunir. C'est phase de jeu occasionne cris et vociférations. C'est tendu parce que ça peut effriter vos plans d'orfèvres. J'ai bien aimé, même si comme je le disait, ca peut avoir un côté frustrant. Et si vos adversaires s'acharnent, ça peut vite tourner au drame...

Intéressant à jouer, bien que peu thématisé (même si on a connu beaucoup plus pire en la matière), Inca Empire ne procure pas la sensation de lassitude habituellement provoquée par les jeux démesurément longs. Car oui, Inca Empire est un jeu au long cours. Trois heures ont été nécessaires pour notre première partie à quatre, qui plus est parce qu'on avait choisi l'option courte (deux manches en moins). En effet, ça reste relativement dynamique avec de l'interaction dedans ! Elle est d'ailleurs quasiment omni présente. C'est chouette parce que rare finalement pour des jeux de stratégie.

Je n'ai pas eu à lire la règle, mais quelques petits litiges sont venus émailler la partie. Le livret comporte apparemment deux ou trois approximations qui posent question, notamment au moment d'appliquer les effets de certaines cartes.

En définitive, on a un bon jeu, très très beau et agréable à jouer (ça c'est perso), calculatoire sans être mortifère pour le cortex, et auquel il faut reconnaître l'audace de sortir des sentiers battus, ce qui à n'en pas douter ne fera pas l'unanimité. Certains joueurs pourront tiquer sur certains aspects du jeu, qu'on sera en droit de trouver un peu trop pesant, ainsi que sur un temps de jeu conséquent. Pour ma part, je vais essayer de le dégoter à l'occasion !

 
19:08
Concordia

Concordia

Par jeffdts , 22 déc. 2014 à 19:08
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
4 (7,35/10) 36 0 0 56
Mon tric trac d'or 2014.

Tout d'abord, le matériel.  On est en face d'un très grand plateau réversible (selon le nombre de joueurs) très joli et hyper lisible.  Les ressources sont de très bonne qualité et ont la forme de ce qu'elles représentent (exemple : une amphore pour le vin), ce qui renforce l'immersion.  Les cartes sont de qualité moyenne et je vous conseille de les protéger.

Le jeu s'appuie sur des mécanismes hyper connus mais la manière de les agencer est excellente.  C'est un jeu de deckbuilding très bien équilibré.  Sur la carte, on peut embêter ses adversaires sans vraiment détruire leurs bâtiments.  On doit simplement payer plus cher lorsqu'un adversaire est déjà installé.  Le nombre de joueurs modifie le style du jeu.  A deux, c'est plutôt chacun dans son coin, on est dans l'optimisation pure.  A plus de joueurs, il faut pouvoir être opportuniste, mais bien calculer ses coups.  Le jeu est très simple à expliquer (4 pages de règles seulement), mais pas forcément simple à gagner.  Il est très fluide et les actions s'enchaînent rapidement.

Le scoring paraît compliqué lors de la première partie, mais on s'y habitue rapidement.

Si vous jouez beaucoup, certaines parties peuvent se ressembler.  C'est pour moi le seul mini défaut de ce jeu.  Dommage qu'il n'y avait pas assez d'avis pour que ce jeu figure dans la liste du TricTrac d'or.  Il avait toute sa place dans cette liste!

Si vous testez Concordia vous ne serez pas surpris, mais je suis sûr que vous allez y trouver un plaisir certain.

 
18:04
Dominion

Dominion

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 18:04
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
jeu culte

jeu culte

-publicité-
18:02
Carcassonne

Carcassonne

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 18:02
(5,70/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
classique

C est un incontournable , mais bon je le trouve sympa mais pas exceptionnel . Trop hazardeux

 
18:00
Archipelago

Archipelago

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 18:00
(4,30/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
usine a gaz

C est un jeu sympa mais j' ai du le laisse sur l'étagère je ne trouve plus personne qui a la patience d'y jouer.

 
17:57
Gueules noires

Gueules noires

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:57
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
tres bon jeu

fait l unanimité sans être révolutionnaire ca tourne très bien.

-publicité-
17:56
Seasons

Seasons

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:56
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
exelent jeu de carte

le seul moins : il manque un peu de bonnes cartes pour entraver les adversaires. La premiére extension est moyenne.

 
17:50
Abyss

Abyss

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:50
(0,90/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
bof

décu manque de fun, jeu a revendre

 
17:47
Myrmes

Myrmes

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:47
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
top

la classe

 

-publicité-
17:45
Myrmes

Myrmes

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:45
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
top du top

Essayez le c est trop court , c est la seule chose que je peux lui reprocher

 
17:43
Suburbia

Suburbia

Par kendron42 , 22 déc. 2014 à 17:43
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,72/10) 2 0 0 10
tres tres bon jeu sous estimé je trouve

Suburbia est un de mes jeux préférés , il est tres addictif.

Jeux très calculatoire, moi j'adore, des dilemmes tous les tours,

petit moins sur le design du jeu, mais bon du coup il est assez lisible donc bon.

 
17:21
La Isla

La Isla

Par Belboudin , 22 déc. 2014 à 17:21
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
265 (7,40/10) 207 2 129 2K
Très bon jeu familial

J'ai été surpris de ce jeu de Feld, dans la gamme moyenne d'Aléa, qui sous des abords simplistes offre un bon jeu de réflexion.

 

Niveau durée la première partie aura duré 1H20, les suivantes 45 minutes à 4 joueurs. La première lecture des règles n'était pas évidente mais une fois lancé c'est très fluide et il n'y a pas de retours à la règle. Toutefois les symboles des cartes ne sont pas instinctifs au début mais on s'y fait vite. Les aides de jeu par contre ne sont pas terribles tout comme le choix des couleurs en général (très sombre ce qui rends compliqué le jeu en faible éclairage), d'une manière général le matériel ne respire pas la qualité (comble à mes yeux pour un Aléa). Ce sont les seuls reproches notables que je ferais au jeu :)

 

Pour le reste c'est très simple mais bon. Il n'y a pas pléthore de choix vu que tout tourne autour de 3 cartes à chaque fois, et qu'il n'y a que 3 choix par cartes. C'est donc logiquement plus simple d'approche que Bruges (que j'adore) mais qui était un poil plus compliqué pour jouer avec des enfants. Ici c'est parfait pour jouer en famille avec les petits !

La modularité du plateau, le nombre plus que conséquent de cartes offrent un renouvellement des parties et je ne crains pas de voir ma fille se lasser de me battre à ce jeu ;)

 

Je ne pense pas y jouer trop souvent avec mes amis kubistes, bien que le format court en temps pourrait lui offrir quelques sorties en complément/attente des gros jeux. Mais pour la famille il rentre dans ma liste de jeux à conseiller les yeux fermés.

 

Compatible déutéranomalie


 

-publicité-
16:30
Le Hobbit

Le Hobbit

Par Sweet Didoo , 22 déc. 2014 à 16:30
(6,90/10)
Informations sur l'auteur:
322 (5,30/10) 339 0 0 2K
Prologue à la légende ...

Le Hobbit est un jeu semi-coopératif dans la droite lignée du "Seigneur des Anneaux", un jeu qui avait laissé le public assez partagé entre les partisans louant sa fidélité à l'oeuvre de Tolkien et sa mécanique tendue; et les grincheux lui reprochant un aspect trop linéaire et répétitif... Alors la mauvaise nouvelle c'est que les grincheux ne seront pas réconciliés avec cette saga ludique puisque Le Hobbit reprend de loin les mêmes mécanismes que son aîné... en encore plus simple ! Exit les cartes que l'on sacrifie tous ensemble, les multiples pistes de déplacement, les artefacts divers et variés et les cartes Gandalf au pouvoir redoutable... 

Le Hobbit ne propose qu'un seul plateau et une seule piste de déplacement; ici on ne défausse pas de cartes communes mais on tente de booster ses compétences individuelles (initiative, perspicacité, force) au gré de phases d'enchères (simplistes) pour réussir les aventures proposées au cours de la partie. On défausse également du lembas (vous savez, le pain elfique !) mais c'est bien tout ! Réussir des aventures procure des joyaux qui vous permettront de devenir Roi sous la Montagne à la barbe de vos amis Nains ! 

Le jeu n'est donc plus, comme son aîné, un coopératif mais bien un semi-coopératif puisque, s'il faut veiller à ce que Smaug ne détruise pas Lacville à cause de notre soif d'or, le but est bien d'être le plus riche de la compagnie ! Je trouve le concept assez sympathique et raccord avec le thème du roman de Tolkien au cours duquel les Nains, et en particulier Thorin, seront confronté à l'appât du gain et à ses conséquences... Être trop gourmand et tenter des aventures impossibles peut ici s'avérer fort rémunérateur mais également causer la perte de tous !

Le matériel est mignon (à noter que les figurines de Smaug et Bilbo sont pré-peintes ce qui est assez rare pour être souligné), adoptant un design "tolkienisé", les fans apprécieront. Ci et là les cartes de jeu présentent des extraits du roman, ce qui participe à l'immersion en Terre du Milieu.

Le tout est finalement assez divertissant et agréable à pratiquer même s'il est vrai qu'on est très loin de la profondeur de jeu et de la quantité de matériel contenue dans "Le Seigneur des Anneaux" (mais je pense que c'est voulu pour rester dans l'esprit plus enjoué et épuré du conte pour enfant). Alors, pourquoi pas y jouer en guise de prologue avant d'attaquer son grand frère, le gros "Seigneur des Anneaux" ?!

 
15:55
La route du verre

La route du verre

Par jeffdts , 22 déc. 2014 à 15:55
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
4 (7,35/10) 36 0 0 56
Un jeu passé un peu inaperçu mais qui gagne à être connu.

Lorsqu'on voit sur une boîte de jeu le nom d'Uwe Rosenberg, on a ce petit frissonnement de plaisir qui nous parcourt l'échine ; on est impatient de savoir ce que nous a réservé cet auteur prolifique...

Ce jeu reprend beaucoup de mécanismes bien connus des pousseurs de cubes : produire certaines ressources pour en obtenir d'autres qui permettront d'acheter des bâtiments qui donneront encore d'autres ressources...  Mais, la route du verre fait mieux en proposant un jeu plus court que les précédents opus de l'auteur.  Il est possible d'enchaîner les parties sans voir passer le temps.

Ce jeu comporte 2 mécanismes très sympathiques qui font de lui un succès :

a) Le système de roue pour les ressources (déjà présent, mais en différent dans d'autres jeux) qui accélère le jeu.  On voit tout de suite ce dont on dispose et ce dont les autres disposent.  La fabrication du verre et de la brique automatisée est déroutante au départ, mais elle s'avère vraiment originale et amusante avec un peu d'entraînement.

b) Le principe des cartes.  En mode classique (3 et 4 joueurs), on sélectionne 5 cartes pour une manche.  On en jouera 3 par manche et les autres resteront dans notre main.  Sur chaque carte, il y en gros 2 actions.  Lorsqu'on joue notre carte et que personne d'autre ne la possède, on joue les 2 actions.  Si un autre joueur a la même carte en main, il la dévoile et pourra jouer une des 2 actions de la carte, il gagne donc une action en dehors de son tour.  Le joueur (dont c'était le tour) ne jouera donc qu'une des 2 actions de la carte qu'il a choisie.  Cette règle amène une interaction très agréable et rafraîchissante.  C'est du jamais vu dans les jeux de cet auteur et ça amène une petite frustration qui fait tout le sel de ce jeu.

Au niveau du matériel, le jeu est impeccable.  De belles tuiles en carton épais, des cartes toilées...

Si vous aimez Uwe Rosenberg et que vous voulez tenter une nouvelle expérience ludique, n'hésitez pas, ce jeu est fait pour vous.

 
15:33
Race for the Galaxy

Race for the Galaxy

Par jeffdts , 22 déc. 2014 à 15:33
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
4 (7,35/10) 36 0 0 56
Le gagnant de la course aux meilleurs jeux de cartes.

RFTG est un jeu exceptionnel.  Sa richesse me surprend à chaque partie!

IL faut reconnaître qu'il est assez difficile à appréhender.  En effet, il y a une foule d'icônes à comprendre.  Vos premières parties seront sûrement laborieuses  et vous ne saurez probablement pas très bien où vous allez.  Mais passé ce cap difficile, le jeu est un régal.  Il y a un grand nombre de stratégies différentes toutes très efficaces.  Les parties sont rapides, tendues et fortement addictives.  Cependant, je vous conseille d'acquérir la première extension qui rééquilibre certaines stratégies.

Un seul petit bémol : RFTG reste un jeu de cartes qui contient une dose d'aléatoire donc quand le sort s'acharne contre vous, il sera parfois impossible de s'en sortir.  Avec le temps, vous apprendrez à maîtriser une part de ce hasard.  Et puis, après tout, si la partie que vous venez de faire ne vous a pas plu, vous avez sûrement le temps d'en faire une deuxième...

-publicité-
14:36
Souk

Souk

Par Belboudin , 22 déc. 2014 à 14:36
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
265 (7,40/10) 207 5 129 2K
Léger mais sournois

Jeu familial très simple à jouer : règle bien illustré et qui n'impose pas de retour une fois lue.

Le jeu en lui même est très court, c'est assez déroutant aux premières parties mais on s'y fait très vite et à chaque fois on aura envie d'en refaire une autre ce qui est pratique.

Jeu d'enchères assez simple il n'y a pas cinquante choix à faire mais suffisamment pour qu'il ne se résume pas à un jeu de hasard. Alors oui il faudra de la chance pour gagner ou plutôt la chance pourra facilement influencer le résultat final ! Mais c'est agréable à jouer donc ne boudons pas notre plaisir pour ce prix c'est très fréquentable.

 

Compatible deutéranomalie

 
12:13
Dead'n Slaaash

Dead'n Slaaash

Par Sweet Didoo , 22 déc. 2014 à 12:13
(5,70/10)
Informations sur l'auteur:
322 (5,30/10) 339 0 0 2K
Cache-cache avec les zombies ...

Dead'n Slaaash est un jeu assez confidentiel, édité dans un premier temps à 500 exemplaires, auquel j'ai cependant eu l'honneur et la joie de jouer. Le thème zombiesque étant une valeur sûre de l'univers ludique (et geek en général), il attise forcément la curiosité du joueur en quête d'illustrations gores (cf la boîte de jeu). Ces dernières assument d'ailleurs l'esprit second degré du titre.

Le jeu est simplissime et repose sur des systèmes de défausse de main et de guessing (comprenez : "mais où les autres vont-ils donc jouer telle ou telle carte ?"). En gros il faut poser ses cartes dans différentes défausses situées devant chaque joueur en prenant garde à glisser son survivant là où il sera certain de mener un combat contre des cartes zombies et surtout de les vaincre (les zombies disposant de points de combats tout comme le survivant et les cartes armes, elles aussi défaussées). Les résolutions des défausses s'effectuent lorsque toutes les cartes sont posées. Vaincre dans un combat permet de récupérer des rescapés dans son équipe (points de victoire), perdre un combat élimine un rescapé, ne pas combattre donne un tour pour rien. Tout cela se passe soit en défausse cachée (une seule carte) soit en visible (deux cartes); le tour s'arrête lorsque deux joueurs déclarent sa clôture, ce qui oblige tous les joueurs à poser l'ensemble de leur main devant leur défausse attitrée...

Mécanisme redoutable et empreint de tension donc, mais qui pêche un peu dans la phase de récupération des rescapés (si on gagne un combat) : en effet, on est jamais certains de récupérer réellement un survivant puisqu'il faut d'abord parier sur la nature de celui que l'on va piocher ! Une chance sur deux de se faire enfler c'est quand même loin d'être agréable ! Qui plus est, les rescapés apportent ou retirent des points de combat au petit bonheur la chance !!! A noter que le jeu, dans sa version de familiarisation est tout simplement trop hasardeux pour être appréciable à cause, justement, de ce trop plein de hasard qui pourrit littéralement le principe même du jeu : parfois il vaut mieux tenter de se retirer de tout combat que chercher à récupérer des survivants (et donc des points de victoire), car le risque est trop élevé.

Dans la version complète, on applique les pouvoirs des différents rescapés ce qui rééquilibre le jeu : posséder un survivant fort est contrebalancé par un pouvoir handicapant, ouf !!! De même, les bâtiments (défausses) offrent la possibilité de déclencher un pouvoir supplémentaire assez puissant pour chaque joueur, ce qui ajoute à la dimension tactique. Par contre on doit toujours deviner qui on va tirer avant de le piocher; à mon avis c'est LA règle à supprimer pour profiter pleinement du jeu !

Dead'n Slaaash est donc un jeu sans prise de tête et léger qui gagne à être pratiqué dans sa version complète et sans la règle de la "devinette de la pioche de rescapés" ... S'il ne comblera pas l'appétit des hardcore gamers, il sera par contre apprécié lors d'un apéro relax entre copains car il assure une ambiance conviviale ! A noter que, non content d'être en édition limitée numérotée, la boîte est accompagnée d'une carte unique dédicacée par l'auteur, ce qui en fait un véritable objet collector et plaira donc aux fétichistes de tous poils !

 
12:00
Orléans

Orléans

Par redeagle , 22 déc. 2014 à 12:00
(5,80/10)
Informations sur l'auteur:
466 (6,94/10) 452 0 0 3K
Token building

Orléans est un jeu de stratégie /gestion à base de bag-building?

Bag building? Quoi qu'est-ce? Il s'agit de de se constituer un pool de  jetons dans un sac et d'en piocher un certain nombre à chaque tour, pour ensuite réaliser des actions avec (ou pas). En somme, c'est l'application du deck-building aux jetons. On aurait pu appeler ça "token building". Ceci étant dit, le concept est assez novateur et a de beaux jours devant lui (enfin j'espère).

Mais qu'en est-il du jeu?

Avec vos pions vous pouvez faire différentes actions pour avoir un pion en plus :

Aller sur les pistes du plateau de jeu

  • Récolter de la nourriture (+1 blanc). Mais attention à ne pas être le dernier en fin de tour sinon faut payer 1 pièce. Et si vous n'avez pas d'argent vous perdez 1 comptoir (ça fait mal)
  • Récolter du bois (+1 marron) et gagner 1 pion roue qui dispense de placer des jetons
  • Gagner des sous (+1 bleu)
  • Construire des bâtiments (+1 noir) : les bâtiments vous apportent un bonus substantiels et certains sont très puissants.
  • Recruter des militaires au château (+1 rouge) : vous piochez plus de pions à chaque tour
  • Aller à l'université (+1 gris) : vous avancez en savoir (très important pour la fin de partie)

Le monastère permet de gagner des moines (jaunes) qui sont des jokers

D'autres actions ne font pas gagner de pions :

Avancer sur le plateau de jeu à pied ou en bateau et ramasser de la bouffe (compte pour des PV en fin de partie)

Construire 1 comptoir (compte aussi pour la fin de la partie)

Aller au scriptorium et gagner +1 savoir

Aller à l'hôtel de ville et défausser des personnages (1 à chaque tour). Oui, comme dans le deck building , vous pouvez défausser des jetons qui vous polluent votre sac. Vous les placez sur une piste du plateau annexe et remportez un petit bonus. Si vous complétez la piste , vous gagnez un petit pion personnage jaune (que l'on trouve aussi sur certains emplacements des pistes précédentes) et qui compte aussi en fin de partie.

Evidemment, il faut tenir compte de l'évènement du tour en cours, qui peut être positif ou négatif.

Le décompte se fait selon le mode de calcul suivant : X (nombre de comptoirs)+ Y (nombre de petits personnages jaunes) x Z (valeur de l'étoile atteinte sur la piste de savoir) + nombres de PV additionnels pour les sous et les denrées.

A la lecture de ce mode de calcul, on voit tout de suite l'importance de l'action université. Mais ce n'est pas tout. Si je vous dis qu'une action sur les pistes est inaccessible dès qu'il n'y a plus de jetons, vous comprendrez qu'il faut éviter  de laisser un joueur la monopoliser. D'où l'intérêt tactique de ce jeu.

Cependant, il n'est pas exempt de défauts :

Le thème est plaqué (ça aurait pu se situer dans la vallée du Danube et le jeu de s'appeler Passau, ça n'aurait rien changé au jeu). De plus, les illustrations ne sont pas des plus attrayantes.

Les évènements sont tous les mêmes et présents en 3 exemplaires, ce qui permet au joueur comptable d'optimiser ses actions. Un peu plus de variété eut été la bienvenue pour augmenter la rejouabilité du jeu; qui est juste correcte en l'état (la disposition aléatoire des denrées sur le plateau de jeu n'est pas suffisante).

Les bâtiments sont un peu déséquilibrés je trouve : il y a  4 ou 5 bâtiments très intéressants et puis il y a les autres. Si vous laissez un joueur prendre ces bâtiments, la partie est pliée. De plus, il n'y a pas assez de bâtiments permettant de défausser des pions (il n'en existe qu'1 seul je crois).

Le fait de piocher dans un sac fait qu'on a pas toujours ce que l'on veut, et l'on peut être amené à ne faire qu'une action alors les autres en font plusieurs. Sur un seul tour ce n'est pas gênant, mais une série de mauvaises pioches  et vous vous faites distancer. Etant donné qu'il n'y a que 18 tours  et qu'un tour est assez rapide, ça risque d'être difficile à rattraper.

 

Au final, Orléans est un jeu intéressant, basé sur un concept novateur; mais qui n'a pas encore bien maîtrisé le hasard lié à la pioche de jetons ; et qui manque aussi de rejouabilité. Peut-être qu'une extension contenant des évènements et des bâtiments additionnels viendra corriger cela.

 

 

 

 

 

 

 

-publicité-
10:34
Chronicards : L'Histoire du Monde

Chronicards : L'Histoire du Monde

Par morlockbob , 22 déc. 2014 à 10:34
(7,90/10)
Informations sur l'auteur:
490 (6,03/10) 0 0 0 3K
le choix dans la date

Cette magnifique couverture digne des années 70 aurait la place dans n importe quel CDN... sauf que ...

sauf que Chronicards n'est pas aussi vieux...

Chronicards reprend là où "Timeline" s'est arrêté et où "Cardline" esquisse un certain début de pédagogie. 

Les cartes sont moins jolies, plus grandes, mais SURTOUT plus explicatives (ce qui sert d'indice pour trouver).

le principe reste le même: trouver la bonne date....

Chronicards fonctionne, il semble avant tout être un outil pédagogique sous forme de jeu, qu'un jeu pédagogique....(un peu comme "les incollables")

On le trouve également en librairie... 

et aide à être moins ignare en fin de soirée ...

 

 
03:33
cuatro

cuatro

Par bela64 , 22 déc. 2014 à 03:33
(4,80/10)
Informations sur l'auteur:
7 (4,73/10) 0 0 0 36
CUATRO, ma déception

Je n'attendais pas le jeu du siècle mais malgré tout, l'idée des toits me paraissait intéressante.  La boîte jolie.  Mais lorsqu'on joue à Cuatro, on réalise que les parties sont un peu trop courte ...et surtout un peu trop banale.  J'aurais voulu aimer pourtant.  Si vous cherchez une variante excitante de YUM,  essayez SPEXXX, plutôt.

 
00:58
Le Havre

Le Havre

Par redeagle , 22 déc. 2014 à 00:58
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
466 (6,94/10) 452 0 0 3K
Le Havre, un port somptueux

Le Havre est un jeu de gestion élaboré par Uwe Rosenberg, un des grands maîtres du jeu allemand pour joueurs avec des poils sous le menton.

Et des poils, il vaut mieux en avoir car on se les tire beaucoup à force de réfléchir !

En effet , la mécanique du jeu est simple : durant un manche un joueur  possède 1 à 2 (3  à 3 joueurs - 4 à 2 joueurs). Pour chaque action il a le choix entre prendre des ressources ou construire ou utiliser un bâtiment. Il n'y a qu'un jeton à placer, alors autant le faire judicieusement ! Et c'est sans compter avec la bouffe à dépenser en fin de tour et les intérêts à payer si on a emprunté (c'est qu'on peut aussi acheter des bâtiments avec notre argent)

Bref,il faut de la rigueur et une certaine cohérence dans sa stratégie, pour réussir à faire les combinaisons les plus intéressantes entre ses bâtiments (ou ceux des autres, c'est là que réside l'interaction du jeu).

On reconnaît bien la patte de l'auteur d'Agricola, avec notamment cette contrainte de la nourriture à la fin de chaque tour, mais aussi les multiples ressources qui peuvent être transformées ! On peut également jouer tout seul (le mode solo tient bien la route)

Qu'en est-il à l'usage?

Le jeu est facile à expliquer, fluide, tendu et assez long (3 h à 3 joueurs en version complète), mais on ne voit pas le temps passer.

Le thème n'est pas vraiment sexy, il faut bien l'avouer (l'agriculture d'Agricola parle plus) et le jeu a un petit côté calculatoire, surtout en fin de partie (mais moins comptable qu'Ora et Labora)

L'interactivité est certes plus limitée qu'Agricola, mais elle reste suffisante pour l'efficacité du jeu (on ne peut pas réutiliser un bâtiment sur le quel un pion est placé, ce qui fait que l'on peut obliger les autres à venir chez soi)

Le côté combos est moins présent que dans Loyang, où la différence se fait surtout sur une bonne utilisation de ses Assistants.

Le hasard est plus contrôlé (on voit les bâtiments standard dans les piles) que dans d'autres opus de l'auteur (en particulier Agricola, que je n'apprécie pas trop à cause de ce point)

La rejouabilité est excellente grâce aux bâtiments spéciaux qui changent à chaque partie.

Vous l'aurez compris, le Havre , par son style épuré et ses règles simples pour sa catégorie m'a séduit. C'est d'ailleurs le meilleur Rosenberg auquel j'ai joué jusqu'à présent. Il ne tardera pas à rejoindre ma ludothèque.

 

P.S : ne jouez pas à ce jeu à 5 joueurs, ce serait vraiment trop long. Ne négligez pas les bateaux, ils sont indispensables pour  vous aider à payer la nourriture et vous concentrer sur autre chose. Enfin, n'hésitez pas à emprunter pour acheter un bâtiment qui pourra vous servir plus tard.

 

 

 

-publicité-
00:39
The Adventurers : La Pyramide d'Horus

The Adventurers : La Pyramide d'Horus

Par morlockbob , 22 déc. 2014 à 00:39
(7,70/10)
Informations sur l'auteur:
490 (6,03/10) 0 0 0 3K
Momie Dear

Malgré un prix important,  Chac (adventurers 1) aura eu une suite...Envolons nous vers l Egypte, les pyramides (encore piégées), les momies , les serpents....

Je préfère cet épisode...Le matériel est une fois de plus superbe...Le mécanisme de « stop ou encore « fonctionne à merveille avec les pierres qui tombent et menace la sortie. Les prises de risque peuvent se payer cher...

Moins linéaire que son prédecesseur, Horus permet donc une immersion plus importante...

Reste que son prix n est pas donné....Vous pouvez pour bcp moins cher vous adonner à une série B avec les mêmes principes : prendre des trésors et vous echapper de la caverne avant que l ‘entrée ne se bloque avec le « 1000 trésors » chez HABA....

c est plus carton, moins hollywoodien...

Ah ben oui...faut pas être pauv’ si on veux des effets spéciaux...

 
00:31
The Adventurers : le Temple de Chac

The Adventurers : le Temple de Chac

Par morlockbob , 22 déc. 2014 à 00:31
(5,80/10)
Informations sur l'auteur:
490 (6,03/10) 0 0 0 3K
CHac boum Hue !

La couv de la boite est carrément « pulp » et on ne peut s’empêcher de penser a Indiana Jones. Superbe décor de temple piégé, avec cette grosse boule qui vous poursuit...

Alors, on se charge de trésors au risque de courir moins vite, on reste léger en espérant que les collègues feront un faux pas ???? le temple sous pression, les aventuriers aussi.

Jeu hasardeux, je lui reprocherais, non pas sa part d’aléatoire, mais une certaine linéarité dans le parcours...

A l époque (il y a 4 ans) le jeu coûtait 50 e et c’était presque hors de prix....aujourd hui il en vaudrait 70 sous pretexte qu’il y a quelques figurines...

Pfffff

(un pack de fig peintes existent...hors de prix même en 2014)..

 
00:05
Pandemie The Cure

Pandemie The Cure

Par Cobalt , 22 déc. 2014 à 00:05
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
13 (7,29/10) 28 0 0 96
Un autre jeu pour les mêmes sensations !

Dès l'ouverture de la boîte, on est tout de suite attiré par la beauté du matériel (même si la boîte aurait bien être 2 fois plus petite, histoire d'économiser la place de nos placards). 

L'explication des règles est très claire et la difficulté qui nous attend est déjà palpable. Et alors que les mécanismes du jeu sont totalement différents et vraiment très bien pensés (le centre de traitement ainsi que le CDC et la prise d'échantillons pour tenter de trouver le remède), les notions d'épidémie, propagation, éclosion et traitement des maladies sont de retour pour notre plus grand bonheur et le design du jeu est calqué que le grand-frère, le Pandémie classique. Autre point commun, et pas des moindres : le jeu est très prenant et la tension monte tout doucement, et l'urgence se fait ressentir différemment selon les régions et les résultats des dés.

Le fait d'avoir un set de dés différent selon les personnages en ravira aussi plus d'un ! Les parties sont rapides, sans temps mort et on se surprend à avoir envie de tout de suite recommencer une fois qu'on a perdu (car oui, on a perdu plusieurs mois, malgré le démarrage en mode facile).

Alors il est vrai que le côté "dés" peut faire peur au premier abord, et je suis moi-même assez rebuté par les jeux où le hasard est trop prédominant, mais en l'occurrence, il s'agit d'un jeu de prise de risque (on relance ou pas?) et le côté aléatoire est tellement bien dosé qu'on a le droit de voir venir le danger et tenter de s'adapter.

Un must-have de plus à rajouter à sa collection !

-publicité-
  dimanche 21 décembre 2014
 
23:41
Pandemie : Contagion

Pandemie : Contagion

Par Cobalt , 21 déc. 2014 à 23:41
(2,40/10)
Informations sur l'auteur:
13 (7,29/10) 28 0 0 96
Ah, c'est un jeu de contagion ?

Grands fans de Pandémie, mon groupe d'amis et moi-même étions forcément enthousiastes à l'idée de changer de côté et de jouer les maladies.

Et bien, autant dire que la déception a été aussi forte que l'attente. Au final, on n'a jamais l'impression de jouer des maladies, il n'y a absolument aucune immersion et on ne ressent pas du tout la même tension que dans Pandémie ou Le Remède. Cela aurait très bien pu être un jeu de promoteurs immobiliers et ça nous donne juste la sensation d'avoir été arnaqués par la licence très attractive de Pandémie.

De plus, les tours se passent beaucoup trop vite et selon l'ordre d'arrivée des événements, il se peut qu'en un tour, ce soit le fruit de 2-3 tours précédents qui soit annulés. Beaucoup trop chaotique à notre goût donc !
En revoyant peut-être les effets de certaines cartes, de démarrer à 2 niveaux de mutation au lieu de 1 ou en trouvant un moyen de rendre le jeu plus dynamique, on y verra de l'intérêt mais là, difficile de ressortir le jeu du placard.

Et chose toute bête, mais qui a quand même son importance : pourquoi avoir changé le design et les couleurs des villes et des régions du monde par rapport au Pandémie initial ?

A éviter donc !

 
22:38
The Adventurers : le Temple de Chac

The Adventurers : le Temple de Chac

Par Paul_Dhl , 21 déc. 2014 à 22:38
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
4 (9,00/10) 0 0 0 2
"Indi', derrière toi, une grosse boule de pierre !"

The Adventurers, le jeu d'aventuriers entre amis d'excellence afin de passer une soirée super, avec des règles pas casse tête ! Partez à l'aventure à travers ce matériel de qualité signé EDGE, échappez aux divers pièges qui tomberont sur votre chemin afin de vous ejecter du monde des vivants et de vous faire perdre votre butin ! Le temps des parties varie selon le nombre de joueurs ; on rigole, on avance, on hésite et on se fait écraser. Votre pire ennemi ? Le temps ! Car plus vous traînez à vous remplir les poches, plus vous avez moins de chance de sortir ! Après plusieurs parties, vous risquez néanmoins de vite vous rappeler de certains pièges et symboles...

Faîtes attention à votre soif de l'or, tous pour un et chacun pour soi !