TricTrac

Avis 
169140avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
21:41
Hexemonia

Hexemonia

Par redskin , 1 févr. 2015 à 21:41
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
39 (7,91/10) 181 0 0 378
Poussage en force

De la gestion de ressource, de la pose de tuiles, de la conquête, et des cubes en bois à pousser comme on aime, avec des mécanismes vraiment originaux, et pourtant j'en ai vu d'autres!

Trois ressources seulement à gérer, des cubes jaune, pour de l'or, blanc pour des citoyens, et hopla rouges pour les hoplites, qui valent deux citoyens lors des combats.

Pour poser une tuile, il faut déjà disposer sur sa cité des ressources correspondant à son coût de construction, et on les place donc sur la nouvelle tuile. On commence son tour par cela. On peut poser autant de tuile que le veut, dans la limite des tuiles que l'on possède, et si l'on dispose des ressources pour les poser. Les ressources utilisées pour construire une tuile ne peuvent pas servir toutefois à construire une seconde tuile dans le même tour.

Ensuite on a le choix d'une action parmi 4: exploiter ses tuiles ressources (si elles sont actives, c'est à dire si elle possèdent toujours sur elles les cubes ayant été utilisés pour sa construction), activer ses tuiles d'actions, de la même manière, pour être actives elles doivent être en présence des cubes nécessaires, remanier tout ses cubes dans sa cité, ou faire la guerre, pour conquérir une tuile adverse en y déplaçant un nombre suffisant de citoyens et ou hoplites.

Il faut donc judicieusement gérer ses ressources avant de construire une nouvelle tuile ou de partir en guerre, au risque de voir les tuiles à partir desquelles on prend des ressources pour faire une action, devenir inactives.

Un juste équilibre à trouver, donc, beaucoup d'interaction, pour un jeu de kubembois vraiment frais et original. J'adore!

21:35
Rex : Final Days of an Empire

Rex : Final Days of an Empire

Par bunnypookah , 1 févr. 2015 à 21:35
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
74 (7,19/10) 51 0 0 421
Rex ? Comme le chien ?

Rex n'est ni plus ni moins qu'une ressortie de l'excellent Dune mais sans la licence. C'est d'ailleurs le principal défaut du jeu : personnellement Twilight Imperium ça ne me m'évoque rien et c'est bien dommage pour un jeu qui reposait beaucoup sur sa personnalité et ses nombreuses trouvailles pour adapter fidèlement l'univers. Pour ce qui est de Dune en lui-même je renvoie à ma critique. Rex l'améliore encore en modifiant les conditions de victoire des alliances (selon un système qu'en fait tout le monde utilisait déjà dans Dune), en réduisant le nombre de tours avant le déclenchement des conditions de victoire par défaut et en augmentant la récupération des troupes et surtout en introduisant des cartes traîtrises au sein des alliances (au sein d'une alliance victorieuse, si un joueur a rempli ses conditions de carte traîtrise il gagne seul), semant ainsi les graines de la discorde. La seule petite régression - à laquelle il est d'ailleurs facile de remédier - c'est que les ressources de chaque joueur sont devenues publiques et que les alliances ne peuvent s'isoler pour discuter. Objectivement Rex est meilleur que Dune. Mais la perte de la licence est cruelle. L'un dans l'autre ça justifie bien de lui donner la même note.

21:29
NanoBot Battle Arena

NanoBot Battle Arena

Par Atrus , 1 févr. 2015 à 21:29
(7,80/10)
Informations sur l'auteur:
14 (6,29/10) 56 0 0 138
Doctor, doctor, gimme gas...

Dans Nanobot, les joueurs sont des médecins qui cherchent chacun à obtenir la plus longue chaîne de nanobots.
Même si ce thème ressemble surtout à une excuse pour un concept de jeu assez abstrait, les illustrations, minimalistes, sont sympathiques et on se retrouve assez vite pris, à placer et déplacer les (très jolies) tuiles les unes à coté des autres.


Les règles sont très simples : placer tuile, jouer carte, piocher, recommencer et ont des variantes suivant le nombre de boîtes de jeu (et donc de tuiles et de cartes) que l'on possède, et permettent une compréhension rapide des différentes mécaniques de jeu. À chaque couleur de tuile (et donc type de nanobot) correspond un type de carte et d'action : Retourner, infecter, détruire, détacher et d'autres encore (huit en tout), actions que l'on infligera entre une et trois fois aux chaînes de nanobots présentes. Petit twist, jouer une carte est plus efficace si l'on est de la couleur de la carte et est moins efficace si l'adversaire l'est.

C'est là le principal défaut du jeu : bien que chaque joueur commence avec le même nombre de tuiles, les pouvoirs sont à mon sens déséquilibrés et certaines couleurs avantagées par rapport à d'autres.

 

Résumé

​Les +

  • Un système de jeu simple et rapide à prendre en main
  • Des parties ni trop longues ni trop courtes, ponctuées de retournements de situation
  • Une esthétique et une thématique discrètes mais agréables
  • Un matériel chatoyant, de bonne qualité

Les -

  • Des pouvoirs asymétriques

 

-publicité-
21:27
El Gaucho

El Gaucho

Par redskin , 1 févr. 2015 à 21:27
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
39 (7,91/10) 181 0 0 378
Senior Dédé!

J'aime bien les jeux de dés.

Mais seulement s'ils sont dépourvus de hasard: Troyes, Burgund, Bora Bora. (Yspahan, Kingsburg, Catane ou Stone Age, un peu moins, trop d'aléats liés au tirage)

Mais El Gaucho tourne plutôt dans la première catégorie. Point trop de hasard, toujours un truc (méchant) à faire avec ses dés, notamment grâce aux actions spéciales. Et le jeu n'en est que plus fun et dynamique. Quel joie de voler un boeuf à son voisin pour décupler ses propres gains alors que lui ne touche qu'une pauvre assurance pis!

Rapide et très joli, et plutôt accessible comparé à Hansa Teutonica ou Yunnan! Je recommande vivement, même si je suis droitier!

 
21:16
Sapiens

Sapiens

Par redskin , 1 févr. 2015 à 21:16
(2,60/10)
Informations sur l'auteur:
39 (7,91/10) 181 0 0 378
ça pionce, surtout

Avant tout un jeu de dominos. Alors effectivement, ce n'est pas du domino ultra classique et simpliste. La pose d'un domino pour chaque joueur se fait sur un plateau individuel, donne des points et déclenche un effet, il y a pleins d'effets possibles, donc différentes stratégies, de l'interaction aussi malgré les plateaux individuels, pour se piquer des tuiles ou envoyer des ours pour bloquer le plateau de l'adversaire.

Mais l'ensemble est très aléatoire, difficile de beaucoup anticiper et de s'en tenir à une stratégie. Trop de trucs à faire pour le rendre accessible aux enfants, et les plus gros joueurs s'ennuieront....parce qu'au final, c'est long.....et il ne se passe pas grand chose. Finalement, ce n'est qu'un jeu de dominos.

 
20:06
En Route vers les Indes

En Route vers les Indes

Par elyloo , 1 févr. 2015 à 20:06
(7,00/10)
Informations sur l'auteur:
22 (7,03/10) 74 0 0 182
Sympatique

J'ai trouvé ça sympa ! Une toute petite boite, un tout petit prix et un jeu qui ne l'est pas ! Les parties durent environ 45 minutes et sont assez tendus car les cubes dont on dispose servent à tout (marquer les points de score, marquer l'argent, naviguer en tant que bâteau, marqueur de ressources, de bâtiments...) donc il faut bien gérer.

Un moment bien sympa pour débuter ou finir une soirée. J'emets cependant un doute sur la rejouabilité !

( 2 parties a 4 joueurs )

-publicité-
15:24
Hermagor

Hermagor

Par le Zakhan noir , 1 févr. 2015 à 15:24
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
164 (7,71/10) 92 2 714 2K
Quand Elfenland et Himalaya rencontrent Caylus et Spyrium (par anticipation)

Hermagor est un produit étrange. Une esthétique un peu palôte, inachevée en regard des critères récents où la barre est haute. Un matos un poil cheap, toujours selon notre époque récente.

 

Une thématique med fan plaquée à l'extrême, avec trois quatre lignes de background maigrelettes dans les règles, bon, c'est peut-être assumé ainsi. Tout juste peut-on noter l'alliage hétéroclite des ressources. A côté des traditionnels mais, sel... on a des oeufs de dragon, des livres, des reliques... ça change du bois et de la pierre.

 

Bref, un portrait peu flatteur.

Et pourtant...

La mécanique est un petit bijou. Oui, on peut avoir l'impression que chacun marchande dans son coin, mais le tempo sur la pose des comptoirs st importante, la course pour finir des manufactures vers la fin quand les places sont rares aussi, et surtout, surtout, le marché est bien vu. Ca a peut-être inspiré Spyrium d'ailleurs...  Et c'est là qu'on peut dire "attention, machin va faire ça, il lui faut telles ressources, empêchons le de les avoir"

 

Les deux phases marché et voyage sont donc complémentaires, la lecture de la carte devient de plus en plus brouillonne avec l'amas de comptoirs mais de plus en plus importante (ça aurait mérité une meilleure ergonomie d'ailleurs) ILy a un petit goût d'Elfenland et d'Himalaya pour le parcours, et de jeux gestionnaires pour le marché.

 

La durée est raisonnable, 2h environ. Donc oui, très bon jeu mais desservi par une réalisation qui l'empêche d'atteindre les sommets

 

 
15:22
Amyitis

Amyitis

Par eipi , 1 févr. 2015 à 15:22
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
27 (7,94/10) 52 0 0 186
Babylon Ficus

"J'aurais bien voulu... Un jardin !"

 

Tel est le souhait de la reine Amyitis, que nous allons nous efforcer d'exaucer.

 

Les possibilités, ici, sont simples. Recruter des personnages pour profiter de leurs compétences, ou déplacer la caravane pour importer des plantes ou obtenir d'autres avantages. Les choix eux, le seront beaucoup moins, et c'est ce qui rend ce jeu aussi exceptionnel. Toutes les actions sont attirantes, chaque stratégie aura ses avantages et ses inconvénients, sans qu'aucune n'offre l'avantage systématiquement.

 

On peut agir sur tout ici, même sur la durée de la partie. Là encore, certaines stratégies incitent à faire durer la partie pour se révéler payante, quand d'autres appelleront à la conclure le plus rapidement possible.

 

Les mécaniques sont toutes excellentes, et s'imbriquent parfaitement, en plus d'être parfaitement logique. Ce jeu, au même titre que les jardins dont il est question, est une merveille.

 
14:59
Deus

Deus

Par bunnypookah , 1 févr. 2015 à 14:59
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
74 (7,19/10) 51 0 0 421
Du divin de pacotille, mais du divin quand même

Premier contact ennuyé : tiens la boîte a un format carré. Et puis les visuels ne sont pas super inspirés. Après déballage l'impression désagréable persiste ; le matériel n'est pas fameux (même si j'ai apprécié le clin d'œil à Catane) et le jeu semble avoir été élaboré à l'économie, presque dans la précipitation ; décevant pour du Pearl Games. Heureusement le jeu en lui-même est d'un tout autre calibre. En fait j'ai eu l'impression d'un Bruges un peu plus joueur. On retrouve un même fonctionnement de base : des cartes qui permettent au choix une action spécifique (en les construisant comme bâtiment) ou une action générique (en les utilisant pour alimenter l'offrande à un dieu), avec un léger aspect combo puisque tout bâtiment construit permet de réactiver les bâtiments du même type déjà bâtis. En sus le plateau de jeu apporte un support concret - et un petit aspect stratégique bienvenu - à la partie. Ce système de jeu donne une impression plaisante de liberté ; on ne se sent jamais bloqué ou esclave des opportunités que nous propose le jeu. Si le jeu me semble plus joueur que Bruges c'est d'une part parce que les filières pour marquer des points de victoire sont plus nombreuses et d'autre part parce que l'offrande à un dieu permet de recycler efficacement sa main (et même mieux que cela avec l'offrande à Minerve) et donc d'orienter décemment sa stratégie. Après il ne faut pas se leurrer non plus : la pioche des cartes apporte un aléa inévitable (en particulier la distribution des temples dont la construction participe de manière importante au score) même s'il est moins important que dans Bruges. Deus est vraiment un jeu très réussi grâce à un excellent rapport complexité / profondeur de jeu et à cette chouette impression qu'il laisse d'être largement maître de ses actions.

-publicité-
14:46
Colt Express

Colt Express

Par lynkowsky , 1 févr. 2015 à 14:46
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
318 (7,90/10) 288 0 0 2K
Des flingues et du fun

On se croirait au farwest. Ca canarde à tout va, on tente de tirer notre part du butin, les surprises pleuvent (allergiques au hasard et au chaos, fuyez), on tente de programmer mais les surprises sont nombreuses (de nombreux "ha, mais pourquoi as-tu fait ça ?") et on rigole beaucoup. En plus, cerise sur le gâteau, le matériel est de toute beauté, aidant encore plus à l'immersion.

Bref, c'est du tout bon, mon jeu préféré de 2014 !
 

 
14:11
Andor

Andor

Par lynkowsky , 1 févr. 2015 à 14:11
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
318 (7,90/10) 288 0 0 2K
De l'épique condensé en famille

Un thème simple mais efficace (nain, guerrier, mage, auprès de mes enfants ça marche terrible), un apprentissage progressif, des règles plutôt simples : ça donne un jeu familial qui fonctionne très bien. On a chacun son perso qu'on retrouve avec plaisir d'une partie sur l'autre (mon seul regret d'ailleurs, que nos persos ne gardent pas de l'expérience de la partie précédente), l'histoire est cohérente et on rentre aisément dedans. Au niveau de la difficulté, ça monte peu à peu en puissance, et pour certaines quêtes il faut quand même plusieurs essais et un minimum de réflexion pour y arriver. Enfin, certaines quêtes ont suffisamment d'évènements aléatoire pour permettre de les rejouer plusieurs fois (mais c'est quand même plus fun d'avancer et de découvrir la suite de l'histoire).

Bref, c'est du tout bon.

 
13:58
Croc!

Croc!

Par pebe , 1 févr. 2015 à 13:58
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
144 (7,38/10) 1 0 0 708
jaws

On maîtrise pas grand chose, mais on se marre: c'est déjà pas mal non?

En apéro, à consommer avec modération.

-publicité-
13:58
Sushi Draft

Sushi Draft

Par lynkowsky , 1 févr. 2015 à 13:58
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
318 (7,90/10) 288 0 0 2K
Simple, rapide, plaisant

Petit jeu extrêmement simple à expliquer, facile à jouer, mais non dénué d'une pointe de stratégie - que j'avoue ne guère maîtriser, je me fais systématiquement battre par un de mes enfants qui lui a manifestement bien saisi le truc. Nous y jouons régulièrement, quand nous voulons jouer mais n'avons pas trop de temps. Dans cette catégorie là, il fait partie des bons.

 

 
13:54
Shinobi Wat-AAH!

Shinobi Wat-AAH!

Par pebe , 1 févr. 2015 à 13:54
(4,80/10)
Informations sur l'auteur:
144 (7,38/10) 1 0 0 708
un gyaku qui fait pas rire!

Bon, j'avoue, j'ai pas eu le courage de tester les règles avancées, qui me semble t-il compliquent inutilement.

Avec les règles de bases, il n'y a certes aucune originalité, mais le thème et le matériel bien illustré laissent passer un bon moment.

 
13:47
Splendor

Splendor

Par pebe , 1 févr. 2015 à 13:47
(9,70/10)
Informations sur l'auteur:
144 (7,38/10) 1 0 0 708
Splendide

Des jetons agréables à manipuler, de belles illustrations (pour un jeu finalement assez abstrait), des règles simples et fluides, des parties équilibrées qui s'emballent à la fin: une grande réussite !
 

-publicité-
11:04
Nox

Nox

Par alakazam , 1 févr. 2015 à 11:04
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
8 (7,25/10) 0 0 0 42
Simple, rapide et intelligent !

Le jeu est constitué de cartes numérotées de 1 à 15 et de 3 couleurs différentes (on ne retrouve pas les mêmes nombres d'une couleur à l'autre).

La règle est extrêmement simple :

1) À son tour, un joueur peut poser une carte (parmi les 3 qu'il a en main) :

- devant lui ou devant un adversaire

- sur un tas de cartes (de la même couleur que la carte du joueur) déjà présent où à côté pour former un nouveau tas

2) Si deux tas ont la même carte du dessus, alors ils sont réunis pour n'en former qu'un seul.

3) La partie s'arrête dès qu'un joueur possède 6 tas devant lui.

4) Pour le décompte des points :

- Il faut au moins 3 tas de couleurs différentes pour effectuer le décompte de points chez un joueur (il y a 3 couleurs différentes en tout dans le jeu).

- Seule la carte du dessus d'un tas détermine le nombre de points du tas de cartes.

C'est tout !!!

 

À partir de là, les stratégies sont extrêmement nombreuses :

- je pose une carte de faible valeur sur une carte de forte valeur (chez un adversaire) afin d'affaiblir son tas

- je pose une carte sur un tas (d'un adversaire) de sorte que la valeur obtenue soit égale à celle d'un autre tas de l'adversaire : je divise par 2 les points et je l'empêche de mettre fin à la partie en réduisant le nombre de tas

- Si j'ai plein de points, je crée plein de tas chez moi ou chez un adversaire afin de mettre rapidement fin à la partie et donc de garder l'avantage.

- J'essaye de mettre rapidement fin à la partie en créant plein de tas chez moi, car l'adversaire n'a pas trois tas de couleurs différentes (et donc pas de points potentiels)

- etc.

 

Les parties sont rapides et s'enchaînent facilement. Un enfant de 6 ans comprend rapidement le principe (testé avec un enfant de cet âge).

 

Le seul bémol pour ce jeu : le thème réellement plaqué et sans intérêt.

 

 

 
10:22
Room 25 Seconde Edition

Room 25 Seconde Edition

Par Yomgi44 , 1 févr. 2015 à 10:22
(5,70/10)
Informations sur l'auteur:
166 (6,87/10) 60 2 100 1K
Une fois de temps en temps pourquoi pas...

J'ai trouvé ça marrant, sans plus mais pas déplaisant, moyen quoi. J'ai trouvé le jeu un peu répétitif, 4 actions possibles, mais on passe pas mal son temps à n'en jouer que 2 : regarder et se déplacer. Au début du jeu on regarde et on se déplace, au milieu du jeu on commence à déplacer les tuiles et se déplacer. C'est assez jubilatoire de parvenir à pousser un joueur dans une case en feu lorsqu'on est gardien, d'ailleurs c'est ce que j'ai trouvé le plus palpitant (mais bon, ça arrive pas non plus à toutes les parties). Si un joueur se fait tuer dès le début c'est un peu chiant pour lui, il poireaute toute la partie, et même si ce n'est pas très long, je ne suis pas fan des jeux où quelqu'un peut se retrouver spectateur et décrocher au bout de 2 tours (ce qui est arrivé lors de ma dernière partie, où j'ai tué un joueur dès le 2ème tour). 

A confirmer aussi, mais j'ai trouvé que c'était beaucoup plus facile de gagner lorsqu'on était gardien que lorsqu'on était neutre...

Voilà, pas mal, je n'en refuserai pas une partie, mais à jouer avec modération car c'est quand même très répétitif et sans doute vite lassant.

 
10:18
Seasons

Seasons

Par grhhyzz , 1 févr. 2015 à 10:18
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 11 0 0 16
jamais hors saison

Cela fait maintenant plus de deux ans que mon amie et moi avons acheté Seasons. Ce jeu est tout simplement celui auquel nous avons le plus joué.

Au commencement, l'installation est rapide, il est possible d'être créatif en choisissant un autre mode que le draft pour distribuer les cartes de départ (typiquement choisir parmi 12 cartes en aveugle).

Année 1: difficile de dire qui va gagner, la partie n'est pas jouée d'avance selon les cartes en main, les premiers tours sont rapides.

Année 2: la stratégie prend forme, on a peut-être eu l'occasion de piocher de nouvelles cartes et de faire certains choix tactiques. Une avance peut être prise par un joueur, mais attention au potentiel de points des cartes adverses.

Année 3: c'est le tout pour le tout, il faut optimiser jusqu'au moindre cristal (point de victoire), les parties peuvent être serrées et pas moyen de donner une chance à l'amateur d'en face :)

L'obtention des ressources se fait aux dés, mais contrairement aux "Colons de Catane" (2j) je n'ai jamais vraiment eu de problème concernant ce point.

Aller sortons un petit défaut qui n'en est pas vraiment un, il n'est pas possible de détruire de manière ciblée une carte. Je cris ici mon ressentiment envers les petites fées chapardeuses qui sont la seule carte à pouvoir complètement ruiner une stratégie. Mis à part cela, les autres cartes sont parfaitement équilibrées.

 

durée courte à 2 joueurs et longue à partir de 3 joueurs, presque prévoir un sablier :)

-publicité-
09:08
Les Contrées de l'Horreur

Les Contrées de l'Horreur

Par bunnypookah , 1 févr. 2015 à 09:08
(8,50/10)
Informations sur l'auteur:
74 (7,19/10) 51 0 0 421
Les contrées (ludiques) du rêve

Joueur régulier d'Horreur à Arkham j'attendais avec une certaine impatience cette nouvelle déclinaison, supposée gommer une partie des défauts (en tout cas selon moi) de son parent. Après une grosse dizaine de parties (dont les plus récentes jouées avec Forsaken Lore et Mountains of Madness) je dois dire que la mission est accomplie haut la main ! Pour resituer les choses, les jeux de la gamme s'adressent plutôt à un public rôliste : coopératif pur, tout y est très aléatoire (événements et résolution des actions), les parties sont de longue haleine et l'ambiance et la narration sont primordiaux. Toutes choses qui peuvent dérouter un public plus habitué au jeu à l'allemande et qui, bien souvent, s'y ennuie. Pour ces raisons il me semble que ces jeux fonctionnent mieux à 3-4 joueurs ; au-delà les parties durent trop longtemps, chaque joueur joue trop peu pour se sentir impliqué et l'ambiance se délite. 

La grande qualité des titres FFG c'est de réussir, à partir d'un système où l'aléa est présent à tous les étages, à générer une dramaturgie riche, pleine d'espérances déçues, de catastrophes inévitables et pourtant évitées de justesse et d'une victoire ou d'une défaite qui se décide dans les derniers instants. La mécanique s'enraye rarement, même s'il peut arriver qu'une partie tombe à plat. La volonté affichée avec les Contrées de l'Horreur était de 'lisser' Horreur à Arkham, d'en simplifier le système afin de le rendre plus fluide et de raccourcir le déroulement des parties, tout en conservant ses qualités. En particulier quelques étapes laborieuses comme la gestion des compétences, le déplacement des monstres ou l'acquisition des objets et services ont été tranchées dans le vif. D'autres choix peuvent sembler - en apparence au moins - plus contestables : la simplification de l'exploration des autres mondes, le changement d'échelle (les Contrées de l'Horreur se joue au niveau mondial) et le fait que les monstres ne 'retiennent' plus les investigateurs (avec son corollaire : la compétence discrétion et la nécessité de se frayer un itinéraire dans les rues d'Arkham). En contrepartie les Contrées de l'Horreur fait apparaître deux qualités inattendues et essentielles, qui le placent à mon goût un bon cran au-dessus de son aîné : sa variabilité (et l'incertitude qui en découle) et un souci maniaque de l'ambiance. Sans extension Horreur à Arkham est en fait assez facile et peut-être résolu avec la même martingale, quel que soit l'Ancien qui menace l'humanité ; la méthode qui consiste à se précipiter sur la boutique de souvenirs (et éventuellement à contracter un emprunt à la banque toute proche) pour s'équiper sérieusement puis sceller six portails permet de gagner la plupart du temps avant le réveil de l'Ancien (d'ailleurs un pan complet du jeu, la magie, n'est guère qu'une distraction). Les Contrées de l'Horreur propose un panel plus réduit d'Anciens et d'investigateurs mais chaque Ancien introduit une thématique propre qui change parfois radicalement l'approche de la partie (et avec lui son lot de cartes spécifiques, ce qui contribue fortement à l'ambiance) et chaque investigateur dispose de deux avantages uniques et très marqués, ce qui renforce leur personnalité et influe sur la manière d'aborder la partie pour tirer profits de ceux-ci (sans parler de la très bonne idée en terme d'ambiance de la rencontre avec un investigateur défait). Les parties des Contrées de l'Horreur ne se ressemblent pas et pour le moment aucune approche 'systématique' n'a été trouvée au cours de mes parties. Le jeu semble mieux équilibré et bien plus difficile. Seuls bémols : si le jeu est plus fluide il n'est pas beaucoup plus court à jouer que son prédécesseur et le contenu de la boîte de base est un peu chiche*. Personnellement je suis plus que séduit et je donne un bon 8.5 pour le jeu de base (qui passe à 9 avec le contenu de Forsaken Lore).

* en fait il n'est pas seulement un peu chiche ; il donne la désagréable impression que le contenu initial du jeu à été tronçonné pour vendre une première extension (Forsaken Lore) dans la foulée. Certes le prix de la boîte de base en est réduit d'autant mais je désapprouve cette pratique car Forsaken Lore comble tellement parfaitement les trous que son acquisition me semble incontournable.

 
02:47
Patchwork

Patchwork

Par potitpanda , 1 févr. 2015 à 02:47
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
16 (7,27/10) 177 0 0 265
Patchwork Good Work !

Eh bien je vais vous parler de patchwork en quelques lignes. 
Uwe rosenberg signe la un jeu original avec un theme bien présent et des mécaniques très sympathiques.
Des choix parfois cornéliens, faut il prendre des boutons, placer des bouts de tissus, contrer son adversaire ? 
Les regles sont simples, pas de surcharge,le jeu est tres plaisant, j'ai meme une personne qui l'a testée ce soir en soirée jeux et qui va se le procurer.
Voila en quelques lignes le petit review sur Patchwork.

Bon ... soyons fous... c'est vrai que j'ai vraiment envie de me procurer les petits boutons bleus pour remplacer les tuiles en carton.

Belle réussite. Merci le forum de Tric Trac pour la découverte.
 

 
00:24
Lords of Xidit

Lords of Xidit

Par Hornak , 1 févr. 2015 à 00:24
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
42 (7,02/10) 22 0 0 248
Je suis un barde venu chanter les louanges de Lords of Xidit !

C'est en regardant la Tric Trac TV que j'ai su que Lords of Xidit allait devenir mien. Le thème ne m'inspirait alors pas plus que ça mais j'ai regardé la vidéo parce que je m'ennuyais. L'énorme surprise fut la manière de remporter la partie: l'objectif n'est pas d'être le premier mais de ne pas être le dernier sous peine d'élimination. J'ai adoré l'idée !

La première chose qui saute aux yeux c'est le matériel. Je le dis sans exagération: il est magnifique ! un grand et beau plateau, des figurines, des jetons, des tablettes de programmation, des petits paravents, des dessins ultra-détaillés... C'est complet ! Je suis même étonné qu'il soit à ce prix là. Alléchant !

La suite, c'est le jeu. Pour celui qui doit lire les règles ça demande un petit peu de temps (les règles sont simples mais l'écriture est un peu laborieuse sur le renouvellement des tuiles). Par contre quand il s'agit de les expliquer aux autres joueurs ça se fait en cinq minutes montre en main ! C'est d'une extrême simplicité. Vous avez quatre actions possibles: vous déplacer, recruter, attaquer, ou ne rien faire. Une fois qu'on a dit ça vous pouvez pratiquement jouer au jeu dans la minute !

J'avoue avoir eu un peu peur de la lassitude qui pourrait alors s'installer au fur et à mesure de la partie. Il y a quand même six actions par tour de jeu (12 tours de jeu dans une partie) soient 72 actions à programmer ! Parce que oui, l'originalité de ce jeu c'est la programmation. Il faut calculer presque à la perfection vos actions pour éviter toute désillusion ! Et sachez-le, je n'ai jamais ressenti de lassitude. Tout s'enchaîne, on sait où on va, puis petit à petit on doute. Suis-je en retard ? Quelles récompenses choisir ? Où aller pour optimiser mes actions ? Bref, on est à fond dedans ! Et si jamais vous trouvez que les 12 tours sont trop longs, Libellud a préparé une variante en 9 années ! Ils pensent à tout je vous dis !

Dans Lords of Xidit il y a énormément de tension (surtout dans les 6 dernières années du jeu), il faut être très calculateur et essayer de se projeter dans la partie, il faut bluffer (avec l'action "ne rien faire" et l'excellente idée du recensement), mais il faut également un peu de chance ! Ne pensez-pas qu'il s'agisse d'un jeu avec beaucoup de chance mais parfois on peut être au bon moment au bon endroit ce qui nous permet de gagner énormément du temps. Cette chance peut s'atténuer si vous réussissez à garder en tête les tuiles qui sont déjà tombées. 

Mais le jeu ne s'arrête pas là ! Des petites détails rendent les parties encore plus intéressantes: le recensement (j'essaie de prendre les points de victoire ou est-ce que je bluff ?), le réveil des colosses qui peut changer votre manière de jouer, la petite boite au centre du plateau qui vous permet de jouer des points de barde cachés (elle apporte beaucoup de PV mais peut largement vous faire perdre si vous tombez dans la surenchère ! Attention !), le petit paravent qui vous permet de cacher tout votre matériel de manière à embrouiller votre adversaire...), les trois façons de scorer, le système de majorité... Bref, c'est plein de bonnes idées. Certaines ne sont pas nouvelles mais le tout forme un très grand jeu ! 

J'avoue que j'aurais pu passer à côté de ce jeu à cause du thème. Il y avait quelques publicités sur Tric Trac et chaque fois que je les voyais je pensais que c'était un jeu pour enfant... Après coup je pense que j'aurais adoré le jeu avec le thème  "Himalaya" mais après avoir joué à Seasons et avoir un peu voyage dans l'univers je peux vous dire qu'il ne me déplaît pas. Mieux, j'avoue l'apprécier. Si c'est vraiment ce qui vous bloque passez au-dessus, parce que vous risquez de passer à côté de ce super jeu ! Finalement je trouve que le thème et l'univers se prêtent parfaitement à la mécanique, tout est logique et beau (sûrement grâce aux figurines).

Il est écrit 90 minutes sur la boite. C'est vrai lors de la première partie mais le jeu va plus vite après. Comptez une heure si vous jouez régulièrement avec le même groupe. De même, le +14 ans est certainement là à cause du matériel mais vous pouvez très franchement jouer avec un enfant de 11-12 ans. N'ayez pas peur de la tonne de matériel, le jeu est très accessible !

Enfin, sachez également que quelques surprises vous attendent: une carte représentant le royaume de Xidit, des petites histoires qui racontent l'histoire du royaume, et surtout deux nouvelles cartes pour le jeu Seasons du même auteur/éditeur. Merci Libellud ! 

 

Quelques petits reproches cependant: 

-Il y a quand même beaucoup de manipulations, c'est un peu fatiguant à la fin de la partie. Mais n'est-ce pas là le prix à payer pour jouer avec ce matériel ?

-La petite règle au bord de plateau qui permet de compter les points peut parfois sembler très étroite... Surtout pour les jetons bardes qui demandent à ce que le compte se fasse région par région. L'idée est bonne mais je l'aurais préféré un peu plus grande.

-Le passage sur l'apparition des colosses dans les règles qui n'est pas très claire. Je reconnais que c'est difficile à l'expliquer à l'écrit mais c'est dommage. Heureusement que Yahndrev est là ! 

-La variante à trois joueurs que je n'ai pas essayé mais que j'estime moins intéressante que le jeu à quatre (en même temps on sent que le jeu a été conçu pour se jouer à quatre). Je vais quand même l'essayer et je corrigerais si c'est nécessaire. 

-Les Idrakys parfois difficiles à discerner sur le plateau (ils sont en revanche très jolies).

Mais il ne s'agit que de petits détails ! 

Bravo à Régis Bonnessée et à toute son équipe. Ce jeu exige que vous l'essayez au moins une fois pour son système de comptage des points juste incroyable ! 

Je me sens dans la peau d'un barde venu chanter les louanges de Lords of Xidit !

-publicité-
  samedi 31 janvier 2015
 
22:17
King & Assassins

King & Assassins

Par Harry Cover , 31 janv. 2015 à 22:17
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
189 (7,88/10) 171 0 0 2K
Le roi est mort, vive l'assassin !

Excellent "petit" jeu d'affrontement. Petit par la durée d'une partie 15/20 minutes mais c'est un grand et bon jeu par la qualité et l'atmosphère ludique qu'il réussit à créer avec simplicité.

Les règles s'expliquent en 3 minutes, le livret est très bien fait et les aides de jeu sont ergonomiques et très claires.

Le matos est parfait, les illustrations donnent bien le ton, les villageois bien illustrés tout en restant très différents afin de les rendre facile à retrouver, le plateau bien lisible s'offre le luxe d'être recto/verso apportant une variante au jue.

C'est un jeu qu'il faut absolument pratiqué au minimum en allé et retour, voire même enchainer 4 parties de suite afin d'ajouter la dimension psychologique donnant une profondeur et une subtilité incroyable.

Gros point fort, le gameplay des 2 camps est très différent et très agréable des 2 cotés. Pas de déséquilibre, jouer le roi est peut être un peu plus complexe pour un débutant qui risque de ne pas trop savoir comment progresser, ni se méfier des coups tordus d'un assassin perché sur un toit, mais un roi bien joué a toutes ses chances.

La tension est omniprésente et extrême, pas de temps mort, mais p'tain qu'elle est longue à traverser cette fichue cours !!!!

Franchement, c'est original, rapide et très prenant, quelle bonne idée de l'avoir édité en français.

 

 

 
22:10
Five Tribes

Five Tribes

Par Albatur , 31 janv. 2015 à 22:10
(9,10/10)
Informations sur l'auteur:
22 (7,80/10) 0 0 0 101
Djinns et Meeples sont sur un chameau...

Un jeu de tuiles où le but est de déplacer de façon intelligente -hum un jeu pas pour moi ? - des meeples colorés de façon à nettoyer les tuiles pour empocher des points de victoire. Bien sûr, selon la couleur, les meeples offrent des avantages : les rouges tuent un vizir ennemi (les jaunes), les jaunes donnent des points, les verts donnent des ressources, les bleus de l'argent et les blancs servent a invoquer des djinns.

A chaque tuile nettoyée, le joueur dépose un chameau ce qui scelle les points. Le jeu s'arrête si un des joueurs a placé tous ses chameaux ou si on ne peu plus bouger de meeples.

La rejouabilité du jeu réside dans la pose des meeples et des tuiles (qu'on place de façon aléatoire en tout début de partie)

 

Un très bon jeu

 
22:03
Small World Underground

Small World Underground

Par Albatur , 31 janv. 2015 à 22:03
(6,40/10)
Informations sur l'auteur:
22 (7,80/10) 0 0 0 101
Il m'a piqué ma relique !

Je n'avais joué qu'à la version de base et cette "extension-qui-est-aussi-un-jeu-a-lui-seul" contient les mêmes ingrédients :

Conquête de territoire et baston de pouvoirs. Le système de jeu est quasi identique si on excepte la rivière qu'on ne peut conquérir (on la franchit seulement) et les monstres qui une fois vaincus donnent un trésor (relique ou lieu sacré)

Les différents peuples sont intéressants même si comme dans tout jeu de ce genre, certains peuples sont plus forts que d'autres.

En bref : amusant même si le côté "nouveauté" n'est plus là. Un bon petit jeu pour se fritter entre amis.

 

Astuce : ne pas mettre la musique de Disney en fond : ça énerve vite ! :D

-publicité-
19:38
Pandemie : Contagion

Pandemie : Contagion

Par magicjl , 31 janv. 2015 à 19:38
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
234 (6,94/10) 308 0 0 2K
Un "petit" jeu, mais pas désagréable

Beaucoup lui reproche de n'être qu'un vulgaire jeu de majorité auquel on a ajouté une forte dose de hasard.

Même si ce n'est pas tout à fait faux, il faut quand même relativiser et lui reconnaître quelques atouts.

 

Déjà à propos du hasard, il est dû au tirage des cartes événements et des cartes contagions. Les cartes événements sont valables pour tous les joueurs donc ne pénalise pas seulement une seule personne. Et pour les cartes contagions, ce hasard peut être limité puisque deux cartes quelconques remplacent une carte de la couleur de son choix. Sans parler du fait qu'on peut choisir d'augmenter le nombre de cartes à tirer.

Tout ceci reste dans le thème de "Pandémie": les cartes contagions sont l'équivalent des cartes territoires (A pandemie aussi parfois on a pas de chance sur le tirage mais on ne peut pas compenser en transformant deux cartes en une jaune par exemple)

Et pour le vulgaire jeu de majorité, si effectivement le majoritaire prend le plus de points, les autres marquent des points aussi et c'est celui qui termine la carte qui a droit à son action spéciale, même s'il n'a posé qu'un cube. Il n'y a pas que les points à prendre en compte, parfois il y a possibilité de combiner avec ces actions.

 

les -:

Oui ce n'est pas un gros jeu de gestion mais un petit jeu de majorité

Oui il y a du hasard (comme dans beaucoup de jeux qui ne sont pas des gros jeux de gestion)

 

 

les  + :

La boite est petite, donc on peut l'emmener partout facilement.

La boite est remplie à ras bord de beau matériel: plateaux en carton épais, petites boites de pétri avec des cubes, des cartes...

Le prix est très attractif: 18 euros soit moitié moins que la version dés (dont je ne comprend pas le prix vu le matériel)

Les parties sont rapides

Les règles sont vites assimilées et facile à expliquer (et bien résumée sur le plateau)

 

Sans en faire un jeu culte, ce petit contagion me plait bien, et a deux il fonctionne très bien.

 

 

 
19:24
King of Tokyo

King of Tokyo

Par eipi , 31 janv. 2015 à 19:24
(6,00/10)
Informations sur l'auteur:
27 (7,94/10) 52 0 0 186
Dés monstres et dés coups

Pas du tout le jeu vers lequel j'irais spontanément. Le thème des monstres géants qui se battent dans une ville n'a rien fait pour me donner envie de m'y intéresser, c'est vrai, pas plus que la mécanique du ""on jette les dés et on verra bien ce qu'il est possible de faire avec". Et pourtant le plaisir de taper sur les autres, de les voir rater leurs jets de dés pendant que  l'on réussit les siens, ça marche toujours.

 

Le jeu est très bon dans son genre, c'est vrai. Genre qui, à la base, n'est pas du tout le mien. Alors bien sûr, je n'enchaînerais pas les parties, de peur de vite me lasser. Mais une fois de temps en temps, oui, c'est vraiment fun. Surtout à plusieurs en fait, je n'ai certes jamais essayé à deux ou trois, mais on doit quand même perdre en intérêt dans cette configuration.

 

En tout cas, l'interaction est là, directe, et la présence des cartes offre une variété bienvenue d'une partie à l'autre.

 
17:45
Perlinpinpin

Perlinpinpin

Par Lincal , 31 janv. 2015 à 17:45
(7,70/10)
Informations sur l'auteur:
136 (6,83/10) 300 0 10 993
Petite perle éducative !

Au regard des règles simples et sa mouture orientée jeune public, ce jeu est tout bonnement familial !

Il est à mon sens assez plaisant pour qu'il soit apprécié par les geeks poilus ! C'est reposant avec une bonne petite dose de bluff qui va bien. Une introduction aux maths et hand management. Un jeu qui fait finalement sourire comme un enfant lors de ses parties rapides. Un jeu que je sors souvent, les hurlements de plaisir de mes petits bouts ne lui donnant qu'encore plus de qualité.

C'est le genre de jeu rituel pour les enfants avant d'aller se coucher.

Un classique dans toute bonne ludothèque qui se respecte. 

 

SummarYse !

Les + :

- Pour les enfants et ceux qui veulent jouer avec et comme un enfant,

- Simple et efficace.

 

Les - :

- On peut en trouver mais cela ne sert vraiment à rien dans cette catégorie.

-publicité-
17:19
ChessQuito

ChessQuito

Par Lincal , 31 janv. 2015 à 17:19
(5,40/10)
Informations sur l'auteur:
136 (6,83/10) 300 0 10 993
Quito dit quito fait !

Bon, on ne va pas y aller par 4 chemins !

Ce jeu est très (trop ?) court en terme de durée de vie ...
En revanche, malgré les avis mitigés sur ce jeu (plutôt négatifs), le jeu présente une initiation à la réflexion globale. On additionne a cela les classiques des échecs avec les maintenir les tensions, le screw, le pin, le up-a-pawn (supériorité numérique) et la notion de valeur des pièces du jeu d'échec, présentent une éducation chessienne intelligente. 

Ce petit casse-tête pour jeune têtes blondes est finalement dans son ensemble, léger, mais cohérent. J'ai personnellement trouver des situations réellement retors ! Je reste cependant un poil déçu car je m'attendais à une forme de réinvention simplifiée du jeu d'échec. Cela reste effectivement, une simple introduction. Mais avec mon fils de 5 ans, geek en herbe, j'ai su et saurais apprécier quelques "parties" rapides avec lui.

J'aime personnellement son petit côté kitch et collector.

 

SummarYze ! (Phal inside !)

Les + :

- Introduction aux échecs,

- Introduction au "casse-têtes" et/ou la réflexion globale.

 

Les - :

- Durée de vie éphémère,

- Cela fait cher les petits bouts de bois (à prendre d'occas, en brocante, etc.).

 

 
15:16
King of Tokyo

King of Tokyo

Par NarcoticPumpkin , 31 janv. 2015 à 15:16
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,60/10) 16 0 0 0
Un jeu vidéo... en jeu de plateau !

Si vous aimez les jeux vidéo, vous allez aimer ce jeu ! On incarne un monstre qui a 10 points de vie, et si on tombe à zéro, ben Game over ! Comment gagner ? C'est simple : soit être le premier à atteindre 20 points de victoire ou alors être le dernier en vie. Ainsi, quand on n'a plus de vie, et bien, on ne joue plus, c'est peut-être le seul point noir de ce jeu selon moi. En effet, si on est éliminé assez vite, ça peut être un peu rageant.

C'est un jeu qui se joue avec des dés, des cartes... J'ai pu jouer avec différents types de personnes et j'ai remarqué que c'étaient plutôt les personnes habituées aux jeux de stratégie, aux jeux vidéo... qui utilisaient les cartes. Les autres utilisent plutôt les baffes sur les dés pour attaquer les adversaires ;). Je trouve cependant plus intéressant de jouer avec les cartes, car cela apporte plus de profondeur au jeu.

 

En bref, c'est un bon jeu pour régler ses comptes, mais pas pour se faire des amis ;)

 
14:50
Shadow Hunters

Shadow Hunters

Par NarcoticPumpkin , 31 janv. 2015 à 14:50
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,60/10) 16 0 0 0
Je vois...

Dans ce jeu, nous faisons équipe avec une ou plusieurs personnes, mais nos identités restent un moment secrète (jusqu'au moment de la révélation) : nous ne savons donc pas tout de suite qui est notre partenaire. Cependant, grâce à des cartes Vision, nous pouvons avoir des indices pour savoir qui est notre allié ou non ...

J'ai vraiment beaucoup aimé ce jeu, moi qui ne suis pas à l'aise avec le fait de bluffer, de parlementer pour prouver mon innocence (comme au Loup-garou par exemple), cela m'a bien arrangée de ne pas avoir à trop parler ;).

Les cartes vision sont une très bonne idée, même si une fois qu'on a à peu près deviné qui était qui, il devient assez lassant d'en piocher. Toutefois, lors de la partie, nous n'avons que très peu eu l'utilité des cartes équipement, à voir donc. Enfin, nous n'avons joué qu'à 5 donc nous avons assez vite trouvé qui était qui (surtout après avoir rapidement éliminé la neutre Allie !), je pense qu'à 9 ce jeu doit vraiment être sympa !!

 

En bref, une très bonne découverte et l'envie d'y rejouer avec plus de joueurs.

-publicité-
14:18
Glastonbury

Glastonbury

Par Lincal , 31 janv. 2015 à 14:18
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
136 (6,83/10) 300 0 10 993
Fourbury et fort bourré !

Whaouuuu !

Vous connaissez ce sentiment jouissif du bon achat ? Ce plaisir qui vous enivre d'avoir acheté un bon jeu ? Un bel objet ludique qui va rejoindre votre ludothèque devenue raciste et totalement hermétique aux jeux de merde ?

Et bien voilà, Glastonbury procure cette belle sensation. Aussi bien à l'achat qu'en y jouant (c'est mieux). 

Si vous cherchez un jeu simple, qui peu ressortir souvent, qui s'explique en 2 minutes, qui est à la fois tactique, fourbe et pour toute catégorie de joueur avec la bonne dose d'interaction qui va bien, ce jeu est alors fait pour vous !

Le matos est très correct et la qualité des illuZ absolument splendides !

A consommer sans modération, je recommande vivement !

 

SummarYze ! (A lire comme GénérYque xD) 

Les + :

- Très bon jeu simple et tactique,

- Beau.

 

Les - :

- Quelques cartes spéciales à enlever / ajustements maisons à envisager pour les plus "gamerZ".

 

 
14:03
Les Aventuriers du Rail : Inde & Suisse

Les Aventuriers du Rail : Inde & Suisse

Par Salmanazar , 31 janv. 2015 à 14:03
(8,20/10)
Informations sur l'auteur:
31 (7,90/10) 2 0 0 396
Inde : plaisir dans le prolongement du jeu de base USA / Europe. Suisse : contrat rempli pour un jeu à 2 ou 3.

L'inde :

A 4 joueurs, le plateau est tendu comme il faut avec un blocage des trajets bien dosés.

La règle supplémentaire de cette map (bonus pour des trajets en boucle) s'intègre parfaitement dans le prolongement du jeu de base. Pas de règle artificielle, pas de mécanique supplémentaire, juste une manière supplémentaire de scorer qui modifie le déroulement de votre jeu :

- les petits objectifs (en terme de points) deviennent plus intéressants car ils peuvent multiplier le score s'ils font justement l'objets de trajet en boucle

- développer des boucles peut rapporter autant voire plus que de nouveaux objectifs piochés.

- les boucles nécessitent de réorganiser sa manière de poser ses wagons sur la map.

Cette carte n'est toutefois pas à destination des joueurs novices (si on joue le jeu des boucles).

 

 

La suisse :

Contrat réussi dans le sens où c'est une map adaptée pour 2 ou 3 joueurs. L'interaction est bien présente : on ne reste pas pépère dans son coin. Les objectifs dont une extrémité est un pays sont une bonne idée.

 

Un reproche : une stratégie trop payante qui consiste à relier "assez facilement" les extrémités du plateau puis à piocher moult objectifs qui sont déjà quasi réalisés lorsqu'on les découvre. Goinfrerie assurée en terme de points de victoire.