TricTrac

Avis 
169750avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
23:38
Spyrium

Spyrium

Par lugdanum , 2 mars 2015 à 23:38
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,15/10) 0 0 0 0
Excellent

SPYRIUM est vraiment un de mes jeux favoris, je suis toujours partant pour faire une partie.

Testé à 2 et à 3 le jeu est vraiment différents (au niveau de la gestion de l'argent dans le retrait des ouvriers) mais tout aussi bon

 

Le plus :

 * Qualité du matériel

 * Graphiquement rien à redire, c'est excellent, aussi bien les dessins que l'iconographie

 * la règle est super simple et comprise en 2 tours de jeu

 * c'est tendu de chez tendu, il faut vraiment bien calculer ses coups, ne pas laisser passez certaines cartes, surtout ne pas en laisser à ses adversaires. A chaque actions ont est titillé, "dois-je passer en phase 2 et ainsi prendre la carte sous le nez de mon adversaire ou dois-je continuer de poser mes ouvriers ?"... "J'ai besoin d'argent mais si je prends pas la carte tout de suite je vais surement me la faire piquer...", "J'ai pas assez d'argent mais je peux écraser ce bâtiment pour le payer moins cher, oui mais je ne produirais plus de spyrium...", autant de questions qui viennent vous bousculer les neurones. J'adore.

 * des parties assez rapides une fois le jeu maîtrisé et si on ne tombe pas sur des gens comme moi qui mettent 10mn à calculer et à réfléchir sur la connerie qu''il vont de toute façon faire...

 

Les moins :

 * On s'aperçoit assez vite qu'il n'y a pas non plus dix mille stratégies pour gagner, ainsi j'ai pû m'apercevoir qu'à chaque fois que j'avais perdu c'est parce que j'avais 1 à 2 brevets, qui ne me donnez pas forcément énormément de points mais qui m'avait coûtés chers et pour le coup bloqués d'autres cartes bâtiments. Quand je ne prends pas de brevet ou 1 seul comme ne pas payer les autres j'ai tendance à gagner... Voir aussi garder tout son argent et se faire un max d'argent avec le retrait d'ouvriers et tout claquer à la dernière époque...(tiens je vais tester ça moi la prochaine fois...)

 * Au début et à l'inverse des autres commentaires je pensais que le nombre de cartes était plutôt justifié, on pouvait ainsi vraiment faire sa stratégie car on savait exactement quelles cartes allaient sortir (surtout époque C), mais après beaucoup de partie il faut tout de même admettre qu'un peu plus de cartes seraient les bienvenues. Après je ne sais pas trop car c'est ce qui fait son charme aussi, à voir peut être avec une extension.

 * La piste de score est vraiment trop petite, on a vite fais de dépasser 50 points lol

 

Pour conclure je dirais que Spyrium est un jeu à avoir dans sa ludothèque car il est très bon et largement accessible. Pour le coup cela m'a donné envie d'acheter Caylus que je n'ai toujours pas !

 

23:36
Augustus

Augustus

Par Erlin , 2 mars 2015 à 23:36
(9,10/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,40/10) 120 0 9 136
Tout le monde peut y jouer !

Augustus réussit le tour de force de proposer une mécanique très connue et de la remettre au goût du jour.

Chez moi, ce jeu a mis d'accord les gamers et les casuals. Les gamers apprécient les possibilités tactiques offertes par les capacités des cartes et la course au bonus (alors, j'ai déjà deux territoires rouges, il m'en faut un troisième), tandis que les casuals aiment pouvoir essayer de contrôler leur prise de risque (celui-là me paraît plus simple, mais il rapporte trop peu de points... je prends l'autre). Tous adhèrent à la simplicité des règles et à la rapidité des parties.

 

Ce petit jeu a très facilement su trouver sa place dans ma ludothèque, et lorsque je le sors, les parties s'enchaînent dans la bonne humeur. Seul bémol pour ma part : au bout de 4-5 parties, il y a tout de même un côté répétitif qui fait que l'on souhaite passer à autre chose. Mais l'envie d'y revenir une prochaine fois est là.

 

J'aime :

- la rapidité des parties

- les possibilités de combos et la course aux bonus

- sa capacité à fédérer un large public

 

Je n'aime pas :

- les quelques mauvais choix éditoriaux (boîte un peu grande, pions peu attrayants)

- le côté "obscur" (répétitif) du bingo qui finit par s'installer

 

23:09
Deus

Deus

Par lugdanum , 2 mars 2015 à 23:09
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,15/10) 0 0 0 0
Faites Tournay DEUS

Un jeu que je classe dans mon top 5 de l'année  2014 !

Les +

 * Jeu très fluide avec des règles supers simples expliquées et comprises en peu de temps

 * Une partie de jeu "maîtrisée" dans le sens où on peux faire traîner un peu en espérant obtenir un temple ou une carte qui va nous faire scorer encore un peu plus

 * Se joue parfaitement à 2 même s'il faut attendre que la pioche se reconstitue pour revoir sortir un temple qu'on voulait, niquel à 3 et pas testé à 4.

 * J'ai bien aimé les tuiles centrales du jeu, la plupart dans les commentaires ne les aiment pas, moi j'aime bien se côté arrondi qui change des hexagones et autre carrés...

 * Tellement bon que mes prochains achats seront de chez Pearl Games (Tournay en premier je pense), DEUS donne vraiment envie de voir ce que l'éditeur et auteur proposent d'autres

 * Idem j'aime bien la couverture de la boîte même s'il est vrai que graphiquement elle n'a rien avoir avec le contenu

 * Tout les petits sachet en plastique pour ranger ses pions...

 * Des parties tendues avec des scores souvent proches

 * Le décompte final des points, chacun de son côté à compter ses pv en espérant en avoir plus que les autres : "t'as combien toi ?", "non toi d'abord!"...

 

Les -

 * Forcément comme tout le monde, l'iconographie du bois (vert sur les cartes et marron en jeton)

 * Beaucoup de cartes mais beaucoup identiques

 * La qualité des tuiles centrales, j'ai déjà été obligé d'en recoller 3, idem pour les pièces et pv ! (perds tout de même 1 étoile pour ça)

 * Le prix, même s'il y a un peu de matos, pour ce prix j'aurais aimé avoir des vrais ressources représentées (comme celle de chez meeplesource) cad un épis de blé pour le blé, une buche pour le bois...

 

En conclusion

A acheter les yeux fermés ! J'espère et j'attends avec impatience des extensions !

Un bon jeu pour amener doucement des personnes récalcitrante au jeux !

 

-publicité-
23:01
Abyss

Abyss

Par Erlin , 2 mars 2015 à 23:01
(7,70/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,40/10) 120 0 9 136
Plus profond qu'il n'y paraît

Le gros reproche que je fais à Abyss, c'est de vouloir se montrer beaucoup plus accessible qu'il ne l'est réellement.
En effet, derrière une mécanique somme toute assez simple se cache en réalité un jeu velu (ou écailleux, pour rester dans le thème). On reconnaîtra là le résultat de la perversité commune à MM. Cathala et Chevallier .


Certes, le hasard de la pioche est présent, mais il est largement contrebalancé par le fait qu'il n'y a que les choix possibles sont tous mauvais : vaut-il mieux se contenter d'un petit 2 dont personne n'a voulu, ou continuer à piocher ? Le 2 n'est pas terrible, mais si je pioche, je risque de tomber sur une bonne carte qui me passera sous le nez... En plus, ce 2 pourra être pris gratuitement par un autre joueur... Dilemme, dilemme... Allez, je pioche. Oh, un monstre ? Je prends la récompense pas géniale, ou je le laisse filer et le prochain monstre apportera une plus belle récompense ?... Ah, dilemme, dilemme...


Les Seigneurs apportent le soutien nécessaire pour obtenir les cartes dont on a besoin, le rapport coût/efficacité/apport en points a été bien calculé. Sans parler de la disparition de certains pouvoirs lors de l'acquisition d'un lieu : dois-je prendre ce seigneur maintenant pour avoir un lieu ? Mais si je le fais, je perds ce pouvoir... Et sinon, un autre que moi risque de me le prendre... Dilemme, dilemme...

Le bon usage des perles est important aussi : la possibilité donnée de compléter l'achat d'un Seigneur par des perles, ou encore celle de pouvoir dévoiler un nouveau Seigneur histoire de s'ouvrir des possibles, doivent être utilisées au mieux.

Enfin, la gestion de la dernière main n'est pas anodine : réussir à ne conserver qu'une seule carte de la couleur sur laquelle on n'a pas encore obtenu un bon score demande une bonne préparation.

Toutes ces mécaniques font d'Abyss une pure merveille à deux joueurs. Il est excellent à 4, mais forcément plus opportuniste.

 

Je le fais jouer à des joueurs plus occasionnels qui, sans le même recul, commettent plus facilement des erreurs dont les joueurs chevronnés profitent allègrement. Le plaisir n'est pas le même.

Enfin, le nombre de Seigneurs relativement limité fait que la rejouabilité du titre est assez moyenne : on aura souvent des tirages proches, avec des possibilités de combos faible.

 

J'aime :

- les splendides illustrations et le travail éditorial

- la perversité de la mécanique

- l'aspect gestionnaire sous-jacent

 

Je n'aime pas :

- le faible nombre de Seigneurs

- le côté accessible qui n'est qu'un leurre

 
22:45
Deus

Deus

Par Stefou , 2 mars 2015 à 22:45
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
8 (8,94/10) 31 0 0 73
Une nouvelle perle!

Bon... c'est vrai que le thème est un poil léger. Je ne me suis pas senti un seul instant à la tête d'une civilisation antique (laquelle, où?) et pourtant, comme avec "Tournay", cela ne m'a absolument pas gêné.

Ce qui m'a frappé avec Deus, c'est ça fluidité. Même lors de la première partie les tours s'enchaînent rapidement et on est tout de suite pris dans le le jeu. A noter, qu'avoir mis les textes sur les cartes (ce qui n'était pas le cas du très bon "Tournay") facilite grandement la prise en main.

Comme beaucoup, les tuiles formant le plateau central me laissaient dubitatif... mais il faut bien reconnaître qu'à la pratique elles se révèlent ingénieuses et d'une ergonomie parfaite.

Les parties sont courtes, tendues et en même temps on réalise vite la grande richesse du jeu. Bref, un vraie réussite!

 

 


 

 
22:23
El Capitan

El Capitan

Par yin et yang , 2 mars 2015 à 22:23
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
1 (8,40/10) 135 0 0 138
mémoire de pirates

Un memory original, rapide, efficace, avec un joli matériel.

Essayé à Cannes à 2 joueurs et adopté pour jouer avec les enfants.

-publicité-
22:16
Kenjin

Kenjin

Par kogaratsu , 2 mars 2015 à 22:16
(9,70/10)
Informations sur l'auteur:
84 (8,22/10) 98 0 340 954
SATO RTURE !

soyons clair, je ne pouvais pas passer à coté d'un objet ludique sur le japon d'une part, sur le japon des samourais d'autre part.

 

j'ai donc visonné la vidéo avec avidité et comme souvent, je n'ai pas été convaincu de prime abord. Donc l'essayer sur Cannes s'avérait indispensable.

le jeu est petit pratique, pas cher et la boite magnifique. les illustrations sont à tomber et perso je préfère les tuiles aux personnages.

Coté jeu, l'explication est finalement assez rapide malgré tous les pouvoirs de cartes et de tuiles disponibles. un grand moment de solitude survient quand il faut poser sa première carte car les choix sont multiples. il y a donc un coté très vicieux, très bluff dès la première pose.

Deux cartes à poser sur 13, et ainsi de suite jusqu'à jouer la dernière.

Malgré quelques subtiles révélations grâce au mage et à l'observateur, on est un peu dans le flou jusqu'au bout mais les autres joueurs aussi donc ce n'est pas si grave.

Clairement j'ai joué les paysans pour meubler et dérouter les joueurs adverses sur mes vrais objectifs.  le samourai est puissant mais fragile à cause de l'archer. le boss est souvent ciblé donc il faut vraiment ruser.

les tuiles terrains sont à analyser finement pour bien optimiser son jeu.

A l'arrivée, un jeu qui sent de grosses séances de tests tant il est equilibré et une durée parfaite. une grosse envie d'y revenir.

bravo Sato san !

 

 
22:08
Dead of Winter - A la croisée des chemins

Dead of Winter - A la croisée des chemins

Par monsieur Max , 2 mars 2015 à 22:08
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
58 (8,43/10) 44 0 0 346
De la mort

Une ambiance de la mort, un matos de la mort, une rejouabilité de la mort, du roleplay de la mort. De-la-mort.

 
22:04
Sapiens

Sapiens

Par Robin , 2 mars 2015 à 22:04
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
1 (9,60/10) 1 0 0 17
Coup de génie néolithique !!

Sapiens est une très belle découverte, un subtil mélange de jeu de dominos ou chaque pose de tuiles est importante. Le jeu est très beau et bien réalisé au niveau de l'ergonomie c'est cliar et précis et la règle est très agréable une très belle découverte !!!! Chapeau bas pour un premier jeu !

-publicité-
20:53
It Happens

It Happens

Par limp , 2 mars 2015 à 20:53
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
1K (7,05/10) 378 0 2K 11K
Jouez aux dés sans casino !

It Happens est un des nombreux jeux de chez Queen Games que j'ai énormément apprécié et qui est pourtant passé inaperçu.

Je croyais avoir joué à tous les jeux de Mr Feld sauf Bora Bora et voilà qu'on me met ce petit jeu malin sous le nez. Trois parties après, me voilà comblé (et déçu de ne savoir comment mettre la main dessus). Car en effet, vous avez là un jeu se rapprochant de "Las Vegas" mais avec une thématique bien plus sympathique, plus familiale.

 

It happens est même meilleur que ce dernier. Las Vegas devient supérieur seulement avec son extension (et donc à un prix totalement supérieur lui aussi) et seulement pour les parties à plus de deux joueurs (où notre petit Queen Games excelle).

 

Ne me reste plus qu'à mettre la main dessus et le mettre à côté des jeux de l'éditeur que j'apprécie, dont deux mal aimés (Montego Bay et Sultan, que je vous conseille), et espère avoir l'occas de jouer à certains qui n'ont pas fait parler d'eux en France et/ou n'ont pas eu de VF : Lost Legend (mais que vaut-il vraiment ?) et Greed, de l'auteur de Dominion, qu'on ne trouve bizarrement pas en France...

 
20:33
Les Châteaux de Bourgogne

Les Châteaux de Bourgogne

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 20:33
(9,90/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Depuis le temps que je voulais le tester !

Les + :

Stratégique

Hasard contrôlé

Règles accessibles

Mécanique intéressante

Rejouabilité

Très équilibré

 

Les - :

Visuels dépassés parfois peu clair. Une réédition ne serait pas du luxe.

Plateau individuels un peu cheap

Thématique erronée et un peu plaquée

 

Bilan :

Malgré ces petits défauts c'est un des jeux qui m'a la plus emballé à ce jour. J'ai toujours du plaisir à y jouer et il n'est pas prêt de quitter ma ludothèque !

 
20:29
Minivilles Marina

Minivilles Marina

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 20:29
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Un extension qu'elle est bien !

Les + :

Prix

Boite initialement prévue pour recevoir l'extension

Ne complexifie pas le jeu

Règle simple

Beaucoup plus stratégique

Nouvelle règle bien plus appérciable

Parties plus longue ce qui est loin de me déplaire

 

Les - :

Cela ne change pas grand chose au jeu, mais permet de garder la saveur initiale en la rafraichissant.

Parties plus longues ce qui peut gêner certains

 

Bilan :

Une bonne extension, si bien que je ne peux plus jouer sans.

-publicité-
19:11
Elysium

Elysium

Par Foussa67 , 2 mars 2015 à 19:11
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
106 (7,98/10) 125 0 0 801
Les Dieux infléchissent vos choix!

Elysium ! Le voici le jeu "core" tant attendu, proposé par les Space Cowboys ! 

Bon "core"... disons qu'il faut être joueur confirmé, mais ce n'est pas uniquement destiné aux "gros" joueurs. Et ça me va très bien ! 

Par contre, ce joueur confirmé devra apprécier l'opportunisme très très présent. En effet, la mécanique du jeu fait la part belle à cette caractéristique. 

Les cartes ont des pouvoirs variés, et utiles ou pas selon les circonstances. Pas de carte "ultime", ou de combo imparable. On ne construit pas son jeu depuis le début pour établir la stratégie "bleue". On va plutôt devoir s'adapter à chaque tour, selon les cartes du pool, l'ordre du tour, la quête qu'on va accrocher, la contrainte des colonnes, l'opportunité du moment. 

C'est presque une sorte de remise en question (un peu fort comme terme, j'en conviens) à chaque tour. 

La contrainte des colonnes de couleurs est une mécanique originale et très bien trouvée. 

Les Space Cowboys ont mis dans la boîte 8 familles de Dieux différentes, et on ne joue qu'avec 5 d'entre elles. Le renouvellement des parties est plus qu'assuré. D'ailleurs un manuel décrivant chaque carte est présent, c'est très pratique et rassurant, même si on n'y plonge pas souvent le nez. 

Le thermoformage est de qualité et bien pensé, comme d'usage maintenant chez cet éditeur. 

Notez que le jeu à 2 est très tendu, car il est facile de lire et contrarier le jeu adverse. 

Un mot sur les illustrations. Pas fan de la couverture, je trouve le choix de "1 artiste par famille" très bon. C'est joli, pas brouillon pour autant, et ça donne du cachet. 

Pour résumer, Elysium est un excellent jeu d'opportunisme à haute dose, que ça soit à 2, 3 ou 4 joueurs, d'une grosse rejouabilité, et un matériel sans faute. 

Il me correspond bien ! 

 
18:04
Abyss

Abyss

Par rammillica , 2 mars 2015 à 18:04
(3,80/10)
Informations sur l'auteur:
51 (6,75/10) 76 0 0 369
L'abyss appelle l'abîme de l'oubli

 

Abyss oh Abyss
Lorsque tu soulignes
Au crayon noir tes lieux fabuleux
Abyss oh Abyss
Moi je me turlupine
A chercher où se cache le jeu !!

 

Abyss est un jeu « familial + », pour 2 à 4  joueurs pour des durées de partie de l’ordre de 1h-1h30 (les 40 minutes annoncées sur la boîte sont un peu de l’ordre de l’utopie), qui nous immerge dans les profondeurs sous-marines.

Le but du jeu est de devenir le Maître des profondeurs, en gagnant des points d’Influence, récoltés par l’exploration des lieux, l’élimination de monstres marins, l’acquisition de Seigneurs et la fédération de différents alliés.

 

Abyss est un jeu sorti à la rentrée 2014, entouré d’une communication assez abondante et bénéficiant d’un effet de buzz dans la communauté ludique, qui a entraîné ici ou là des débats quant à la qualité du jeu. Afin d’être le plus objectif possible, j’ai attendu la vague du buzz pour me faire un avis personnel, le plus objectif possible en jouant et aussi en observant d’autres joueurs à l’œuvre parmi ma communauté ludique.

 

Il faut bien avouer que je suis plus que circonspect face à ce jeu, qui pourtant avait a priori deux arguments de poids en sa faveur :

 

  • La participation d’un de mes auteurs français préférés (Charles Chevallier à qui l’on doit entre autres, des jeux astucieux et inventifs comme Intrigo, Gentleman Cambrioleurs, Ici Londres, Le secret de Monte Cristo)

 

  • Un univers original pour le coup !! Une plongée dans les eaux profondes, pourquoi pas après tous ?

 

Et certaines craintes :

 

  • La participation de Bruno Cathala, que l’on ne présente plus et dont la « productivite aigue », qu’il a du choper chez Mr Reiner Knizia. Autant l’avouer, avec Bruno Cathala, je ne sais pas à quoi m’attendre car il est capable du pire (C’est pas faux, Madame Ching, SOS Titanic), du très moyen (Five Tribes) comme du meilleure (Cyclades, Okiya, Le Petit Prince, Les Chevaliers de la Table Ronde)

 

  • La communication importante autour de ce jeu. Autant, je suis d’accord pour que l’objet culturel « jeu » soit plus mis en évidence, autant l’excès peut nuire : trop d’attente sur le jeu entraîne une frustration accentuée lorsque le jeu ne nous convainct pas. A titre de comparaison, j’ai trouvé la campagne de communications d’Elysium et de Five Tribes beaucoup plus adaptée et moins oppressante pour les utilisateurs de Tric Trac et les membres de la communauté ludique.

 

Travail éditorial :

 

Le travail éditorial et graphique est, ne le cachons pas, un des éléments marketing du jeu et est pour beaucoup (comme moi) un élément fort du jeu (prix du meilleur artwork chez BGG). L’éditeur a eu (entre autres) la bonne idée de vendre Abyss avec des couvertures de boîte différentes (5 visuels différents), ce qui a contribué à être une vraie réussite du point de vue marketing.

 

Le jeu propose un univers subaquatique très richement illustré par un Xavier Colette, au top de sa forme, notamment concernant l’illustration des cartes. La boîte de jeu propose également une monnaie sous la forme de perles (en plastiques mesdemoiselles, proposer aux éditeurs de faire une version Deluxe, qui sait ?) et des réceptacles creux en plastique en forme de coquille Saint-Jacques.

 

Malgré ces nombreuses bonnes idées et l’avis général, je n’ai pas été particulièrement sublimé par le travail éditorial et je ne trouve pas le jeu irréprochable :

 

  • Le plateau et les cartes sont particulièrement sombres. OK c’est le thème du jeu, c’est pour le côté immersif de la chose OK OK mais il y’a des limites. A l’inverse, comme on va le voir, j’aurais plus aimé que l’immersion soit plus respectée par le mécanisme du jeu

 

  • L’ajout de perles et de coquillages, c’est cool, c’est immersif mais CE N EST PAS REVOLUTIONNAIRE en terme de matériel dans un jeu. Je trouve que les éditeurs en ont un peu trop fait sur le côté « ce jeu envoie du matériel jamais vu, un face-up de la mort, une débauche de graphisme inouïe ». Un petit côté « m’as-tu vu » énervant

 

  • Un prix élevé : 40 euros pour quelques cartes de qualité standard (hormis les illustrations), un plateau un peu « cheap » et quelques jetons, ça fait cher l’immersion tout de même

 

Mécanisme de jeu :

 

Qualifié comme jeu « expert », connaissant le talent des auteurs, je me suis donc permis de me jeter dans les profondeurs des rouages mécaniques et malheureusement je n’ai pas trouvé grand-chose. Comme l’ont noté Serraangel, Smiley et d’autres « aviseurs », j’ai été particulièrement déçu par le manque de profondeur et par le fossé qu’il y’a entre la thématique et les mécanismes du jeu, datés, peu intuitifs, abscons et plats comme une limande. Le tout est très poussif.

 

1er constat : le jeu se prend rapidement en main, le jeu tourne, c’est une certitude, il tourne mais c’est malheureusement son seul fait d’arme…

 

A son tour, le joueur doit faire une action parmi 3 :

 

  • Jouer une phase d’exploration pendant lequel le joueur explore les fonds sous-marins en dévoilant des cartes, représentant généralement des Alliés. A chaque fois qu’une carte est dévoilée, elle est achetée par un adversaire (moyennant perles, 1 seul achat par joueur), gardée par le joueur explorateur ou posée sur le plateau de jeu. Au bout de 5 ou 6 cartes, le joueur qui explore est obligé de prendre la carte et gagne une perle. Les cartes posées sur le plateau sont dispatchées dans la salle du conseil selon leurs familles.

 

  • Prendre dans sa main une famille de cartes Alliés issus de la salle du Conseil

 

  • Recruter un Seigneur en payant avec des alliés, selon des pré-requis. Ces Seigneurs, dont le coût dépend de leur sphère d’influence, rejoignent votre domaine en donnant généralement un pouvoir et une ou plusieurs clés. La carte alliée de valeur la plus faible, ayant permis de payer le Seigneur, est thésaurisé (« fédéré » dans le texte ») pour rapporter des points en fin de partie (ne me demandez pas pourquoi !!)

 

Si un joueur possède trois clés, il est obligé de contrôler un lieu (en prenant un lieu disponible ou en choisissant parmi des lieux dans la pioche parmi 4 tuiles lieux au maximum). Le joueur affecte ces seigneurs dessus (et perd leurs pouvoirs) mais remportera des points de victoires en fin de partie grâce à ces lieux.

 

Que dire de tout ceci, déjà il n’y a aucune immersion dans le système de jeu :

 

  • J’explore des lieux mais je donne la primeur de mes recherches est aux adversaires ( ???)

 

  • Je recrute des seigneurs avec des alliés et je fédère un allié lors de ce recrutement ( ??? plus tarabiscoté que cela c’est très difficile à imaginer)

 

  • Je gagne une perle si j’explore jusqu’au bout et que je prends tous les risques (moui moui, et je vous épargne la question de savoir pourquoi on gagne 2 perles si on recrute un des 3 Seigneurs restants). C'est purement mécamathématique.

 

Le pire, au niveau de l’immersion c’est le mécanisme des monstres : je vois un monstre, j’attaque, je gagne immédiatement un bonus et je mets le curseur à zéro ou je n’attaque pas, OK ça ne m’affecte pas ça fait juste descendre un marqueur de menace qui permettra un bonus plus élevé lors du prochain combat, point barre.

Sans plaisanter, peut-on faire moins thématique que cela ? Ajouter une notion de monstre à combattre et rendre le combat immédiatement gagné  et/ ou ne rien encaisser en cas de défaite. Là je dis non, déjà je trouve cette mécanique d’un autre temps d’une part et d’autre part, ce n’est pas possible, un combat c’est un combat, ça nécessite une riposte avec une force de frappe et des gains ou l’abandon et des malus.

 

Et puis que ce jeu est trop aléatoire. Les coups sont généralement forcés, au moins si on considère la piste des explorations. Je sors un 5, forcément mon adversaire le prends, je sors un 1 alors que je suis sur la dernière case de la piste, t’as plus qu’à finir ton tour en sortant un Kleenex et te rassurer car tu as gagné une perle (je passe la prise du jeton monstre qui est random au possible, entre 2 et 4 ainsi que les cartes Intrigant et Traître).

 

Parlons enfin des perles, pas de grosses tensions autour, après quelques tours, on ne se souvient presque plus de leur existence puisqu’elle ne rapporte en fin de partie généralement aucun point de victoires.

 

Conclusion :

 

Abyss souffre vraiment de lacunes mécanistiques criantes et d’une immersion absente (oui pour moi l’immersion n’est réellement présente que si les actions sont thématiquement justifiées, enfin si tenter qu’on vend le jeu pour sa thématique). J'ai l'impression que les auteurs ont sorti la truelle ludique pour tenter de coller des mécanismes ensemble mais la ficelle est grosse... L’alchimie entre ces deux grands auteurs n’a pas fonctionné du tout et a donné naissance à un amalgame de mécanismes froids qui ont juste le mérite de tourner. L’envie de rejouer est vraiment absente et Abyss est ma plus grande déception ludique, connaissant le casting initial (C. Chevallier, B. Cathala et Bombyx).

 

J’ai eu l’impression de jouer à un jeu réalisé sur commande, avec deux têtes d’affiches et pas de génie créatif derrière. Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt, ce jeu sans ce casting d’auteur et d’illustrateur n’aurait sans doute pas franchi l’étape de l’édition, tout du moins à cette échelle là. Le secteur ludique explose et comme dans tout secteur, des « stars » naissent, dont le nom apporte automatiquement un succès d’édition à l’arrivée, quelle que soit la nature du jeu. Abyss est un exemple flagrant.

 

Il est vrai que l’équation : 1 talent + 1 talent = 1 succès est plus que difficile, surtout dans le milieu créatif, espérons que ces auteurs trouvent cette alchimie pour nous proposer une perle ludique de derrière les fagots (vous ne l’avez malheureusement pas débusqué au fond des océans).

 
17:57
Dominant species

Dominant species

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 17:57
(9,80/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Wahou la claque !

les + :

Matériel de qualité

Illustrations

Déroulement

Stratégie

Capacité spéciale et équilibre de chaque espèces

Thématique bien rendue

Clarté des actions malgré des règles denses

Règles claires
 

Les - :

Pour l'apprécier à sa juste valeur je pense qu'il faut vraiment le jouer à 6

Parties longues même si on voit pas passer le temps, compter bien 4 à 5h à 6 surtout quand on ne connais pas bien le jeu !

 

Bilan :

Une de mes plus grosse claque ludique ! Un vrai bonheur même si je sais qu'il ne me sera pas facile d'avoir les joueurs + le temps adéquate réunis au même moment pour y jouer !

-publicité-
17:45
Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 17:45
(9,90/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Difficile de survivre !

Les + :

Illustrations !

Déroulement

Coopération vraiment bien rendue !

Matériel de qualité

Rejouabilité, car même si on refait la même "mission" le tirage ainsi que l'équipe peut changer et la partie n'aura rien à voir avec la précédente !

Difficulté

 

Les - :

Durée mais on ne voit pas le temps passer

L'aléatoire de certains tirage peu parfois rendre la partie vraiment plus dure ou plus abordable

Gros pavé de règles où il n'est pas toujours facile de retrouver l'info cherchée, même si elles sont bien écrites et claires.

 

Bilan :

un des meilleurs jeu coopératif qu'il m'a été donné de jouer ! Avec une vrai difficulté et donc un réel plaisir à remporter la partie !

 
17:39
Intrigues à Venise

Intrigues à Venise

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 17:39
(8,30/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Bas les masques !

Les + :

Intrigue

Enquête

Bluff et subterfuge

Stratégie

Système d'action aléatoire avec la "boite à billes"

La thématique

 

Les - :

Matériel viello et peu attrayant

Paravent peu lisibles

 

Bilan ;

Découvert récemment le jeu n'a pas perdu de son potentiel et tout le monde a pris plaisir à jouer. La réédition et la petite variante de règle de chez Iello a surement dû remettre au goût du jour ce jeu !

 
17:04
Between Two Cities

Between Two Cities

Par Sharkoux_ , 2 mars 2015 à 17:04
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
2 (4,40/10) 12 0 0 22
Coopération compétitive!

Attention : J'ai pu tester le jeu en pré-production. Cet avis ne compote ni critique du matériel, ni du livre des règles, uniquement du gameplay tel que j'ai pu le tester au Festival des Jeux de Cannes en 2015 au stand de l'éditeur.

Ce petit jeu de tuile repose avant out sur un concepteur réellement novateur et interressant : le coopératif compétitive.

En fait, il s'agit d'un jeu de placement de tuile, où le but est de faire des groupes de bâtiments en respectants certains shémas afin d'obtenir le plus de point. Il y a donc 5 couleurs ayant chacune une façon optimal d'être posée et une mécanique de point différente. C'est l'aspect le moins original du gameplay, bien que basé sur une mécanique qui à su faire ses preuves dans d'autres jeux et donc intéressante à jouer. La pioche des tuiles se fait sous forme de draft et la posé est limité à un carré de 4x4.

Le jeu comporte également des doubles tuiles, qui peuvent chambouler un peu le plan de jeu.

Mais ce qui rend le jeu très novateur, c'est qu'on ne gère pas une ville à soit, mais on co-gère deux villes avec ses voisins directs. C'est un système unique de coopération que je n'avais encore jamais vu. Les joueurs doivent donc établir des stratégies avec leurs voisins, tout en étant en compétition. On doit donc coopérer pour obtenir le plus de points, sachant que le gagnant est celui qui aura fait le plus de point avec sa ville la plus faible. Impossible donc de privilégier une ville au détriment d'une autre, tout le monde s'aide mais il ne peut y avoir qu'un seul gagnant!

Le seul défaut du jeu à mon sens serait la rejouabilité. Je ne pense pas qu'elle soit très grande, du au faible nombre de tuiles différentes. Avec l'ajout d'une nouvelle mécanique, on pourrait obtenir un jeu encore plus intéressant!

-publicité-
16:41
Z first impact Opus 1 Chapitre 1

Z first impact Opus 1 Chapitre 1

Par Sharkoux_ , 2 mars 2015 à 16:41
(0,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (4,40/10) 12 0 0 22
Un jeu jamais testé

Lorsqu'on joue à Z First Impact pour la première fois, la première impression qui s'en dégage est que ce jeu n'est jamais passé par des phases de tests dignes de ce nom. Il est impossible que ce jeu ait été testé en dehors de la présence des concepteurs, pour la simple et bonne raison que le jeu est absolument injouable en l'état. Dès lors, que penser d'un jeu qui n'a jamais été testé par d'autres personnes que les créateurs? Et bien tous les problèmes d'objectivité auxquels on s'attends à rencontrer de la part d'un prototype.

Un manque de sérieux extraordinaire lorsqu'on prévoit 10 extensions (!) et réalisé une application de réalité augmenté servant à... lancer les dés. Je crois qu'on appel ca mettre la charrue avant les boeufs ou tout simplement, un manque flagrant de professionnalisme et de respect du joueur. 

Après une bonne impression visuelle lorsqu'on a la boite entre les mains, notamment des figurines décentes pour le prix, le calvaire débute avec le livre des règles qui défie toute logique à tel point qu'il a fallu débattre entre joueurs pour obtenir ne serait-ce qu'une interprétation de certaines mécaniques. En fait, j'ai jamais vu ca. Le problème est omniprésent à tel point qu'il manque des indications de base tel que le placement des figurines, le système de combat des zombies, l'utilisation d'items, le déplacement, l'interaction des règles entre-elles... 

Des mécaniques qu'il faut deviner au pif, estimer à la louche ce qu'imaginaient les créateurs, puisqu'ils n'ont pas prit la peine de l'expliquer de façon cohérente. Faut voir aussi la gueule du livre des règles, avec ses renvois permanent qui... se renvoient entre eux dans une espèce de boucle infinie n'apportant aucunes explications. Le pire est de se rendre compte que l'on trouve parfois des règles de bases écrites seulement dans des petits encarts d'exceptions ou des exemples.

Et une fois la partie lancée, on a tenu 2 tours avant de lâcher devant l'incohérence complète des mécaniques pourtant vendu comme étant "un jeu réaliste pas comme zombicide". Un exemple parmit tant d'autres, alors que les bâtiments comportent des toits et des étages, il est impossible aux joueurs de se répartir dedans. Si le premier étage est occupé, le second étage et le toit sont inaccessibles, et vice-versa.

Bref, le problème de ce jeu c'est qu'il est en vente alors qu'il n'est pas terminé. Il nécessite une réécriture du livre des règles, après que le jeu lui-même ai été testé de nombreuses fois par des joueurs extérieurs. Un étape obligatoire qui semble avoir été oubliée par les concepteurs.

 

Peut-être que je donnerais un nouvel avis une fois ce travail sérieusement réalisé, mais soyons honnête : il existe assez de jeux dans le genre pour qu'on puisse oublier les jeux qui manquent de sérieux.

 

 

 
16:31
Gangs City

Gangs City

Par Ludimage , 2 mars 2015 à 16:31
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (9,00/10) 79 0 0 104
Une découverte qui décoiffe

Alors que ce jeu trainait sur mon étagère fort bien remplie depuis une année, nous avons eu l'occasion de jouer ce week-end à Gangs City.

Et là oh surprise ce fut un plaisir sans nom. Un jeu drôle au thème politiquement incorrect, une mécanique simple qui génère  du suspense digne d'un excellent polar.

De l'interaction, des alliance possibles des choix cornéliens et de l'humour. Une perle qui mériterait d'être mieux connue.

Courrez vite l'acheter dans votre proche boutique, vous ne le regretterez pas. Une soirée ludique animée en perspective !

Prochain objectif tester Police City  son clône qui peut se jouer seul ou en diptyque avec Gangs City.

Des nouvelles des bas fonds de la Chaux-de-Fonds bientôt

 

 
16:07
Mythotopia

Mythotopia

Par lepatoune , 2 mars 2015 à 16:07
(8,10/10)
Informations sur l'auteur:
175 (7,63/10) 125 0 145 1K
mais ou est donc passé le caribou ?

découverte  de mythotopia, l'un des derniers wallace et pas mal de choses à dire pour une partie à 3 qui a duré environ 2h45..(la version multijoueur de a few acres of snow)

Le système  : un deck building revisité avec un plateau pour se bastonner...

[b]Les + :[/b]

Avant tout malgré un côté développement (construction de routes, château, ville) et cartes de civilisation, Mythotopia est un bon gros jeu de baston , conquête (sans dés !), et ça ça fait du bien...

Un jeu avec objectifs visibles cela donne des orientations au début (hier trésor de guerre , maitre des iles, dragon, guilde des cités)

Une gestion très fine du deck building. En effet au lieu de mettre à l'achat des paquets de cartes identiques (comme dominion ou train) là wallace ne propose que 16 cartes développement toutes différentes et en un seul exemplaire ...(ces 16 cartes sont à choisir parmi 32 ce qui semble bien renouveler les parties). pas de véritable cartes déchets non plus. Ce qui fait que l'on peut avoir des choix stratégiques très variées (stan avec un deck ultra rapide grace à du mysticisme et une reine qui lui donne des cartes en +, raph avec un deck de combat : cavalerie+ diplomate.. style je déclare une guerre et je la résous dans la foulée, et moi avec des constructions et des armées lourdes)

de ce fait on ne joue qu'avec un nombre limité de cartes (je dirai entre 12 et 20) (ces 8 cartes provinces de départ + 4 cartes actions classiques (marché, construction, armée et bateau) + 3 ou 4 cartes de civ achetées).
ce qui rend la gestion du deck très dynamique , il tourne très vite et on peut mettre des cartes en réserve pour anticiper ces actions...

une gestion à flux tendu avec  peu de ressources, peu d'armées, souvent enlisées dans des conflits éparses, (il ne faut pas hésiter à perdre une guerre pour ouvrir un nouveau front)

La nécessité de planifier ces invasions sur un ou deux tours (en effet il faut récupérer une carte province, + des cartes armées, + de la bouffe .. ça se prépare).
A noter qu'en fin de tour on garde les cartes non jouées (les défausser coute une action c'est cher)

Des règles simples on a que 2 actions par tour (bon d'accord à choisir parmi 12 !!!) mais celles-ci s’avèrent très vite assez simples que cela coule de source...

[b]Les - ou ?[/b]

Un côté militaire privilégié (trop) par rapport à la construction civ... ? Pour une première partie on a clairement délaissé les constructions (routes notamment ) permettant de consolider nos territoires pour entrer en guerre d'entrée... bon ceci dit c'est les guerres qui donnent les PV

Des cartes développement qui nous sont apparues disproportionnées (certaines grobill, d'autres plutôt faible) .. ceci dit vu que toutes les cartes sont ouvertes à l'achat au début, aux joueurs de ne pas laisser une combo ultime à un autre joueur

La question de la fin de partie (qui fait débat sur le net avec de multiples variantes).. en effet dès que 4 objectifs sont atteints un joueur peut annoncer la fin de partie au début de son tour s'il est sur de gagner....en gros il faut qu'un joueur ait suffisamment d'avance pour éviter que les deux autres ne lui mettent sur la gueule pour l'empêcher de gagner avant son tour suivant... le risque de faire durer le jeu semble largement pointé...
Dans la réalité à partir du moment ou le 4ème objectif a été rempli on a du faire 5 ou 6 tours pour qu'un joueur déclarer la fin de partie...(sachant qu'il a manqué à stan par deux fois1 point pour déclarer la fin une fois pour moi).. c'est pas mal mais le jeu ne s'est pas totalement enlisé non plus et la partie s'est arrêtée après 2h45 (on est quand même dans du lourd).. à voir à l'usage (à noter que l'on s'était mis une variante de fin automatique dès que le 5 ème objectif a été atteint...

conclusion :
heu une bonne grosse demi heure de débrief (c'est bon signe ça) avec stan qui a comparé toutes les cartes de civ pour la prochaine fois...
on sent qu'il manque 2 ou 3 réglages pour en faire un must mais ça déménage pas mal comme ça ...

 

-publicité-
15:58
10 minutes to kill

10 minutes to kill

Par charlo , 2 mars 2015 à 15:58
(8,90/10)
Informations sur l'auteur:
30 (6,34/10) 103 0 0 253
Du boulot pour Blacksad

Joué a Cannes 2015, un très bon jeu dans le meme veine que Hidden in Plain Sight (une petite perle sur xbox).

Ca s'apprend facilement, ca se joue rapidement, c'est fluide et plein de fun et ca reste sans hasard !

L'ajout de variantes permettrais de diversier le jeu qui aura peut etre tendance a s'essoufler apres une dizaine de parties.

 

Je recommande, et j'attends de pouvoir me le procurer !

 
15:57
Augustus

Augustus

Par eipi , 2 mars 2015 à 15:57
(2,00/10)
Informations sur l'auteur:
56 (8,02/10) 52 0 0 336
Cétautomatix

Rien à voir avec le forgeron d'un petit village gaulois, mais c'est ce que je ressens lors d'une partie d'Augustus. L'impression de jouer  en mode pilotage automatique, sans réflexion ni challenge.

 

Alors certes, il y a quelques choix à faire, mais très limités, tant en nombre qu'en portée. Des prises de risques parfois, mais trop minimes, tant dans la forme sous laquelle elles se présentent que dans leurs conséquences sur la partie. Insuffisant pour me faire ressentir pas le plaisir que ce genre  de mécaniques me procure habituellement.

 

L'habillage est beau, incontestablement, mais ça ne fait pas tout. Et je n'ai pas l'impression de jouer à un jeu en jouant à Augustus, tout bêtement parceque je m'y ennuie.

 
15:25
Domino Petit Ours Brun

Domino Petit Ours Brun

Par azds , 2 mars 2015 à 15:25
(6,10/10)
Informations sur l'auteur:
22 (5,82/10) 66 0 83 299
Une première brique sur le long chemin du kubenbois

Je ne vais pas présenter les dominos, néanmoins, je trouve que les dominos constituent un jeu d'initiation très intéressant, car il permet aux plus jeunes d'appréhender des mécanismes présents dans beaucoup de jeux :

- gérer une « main » en tenant compte de ce que l'on pourra jouer par la suite (avec le reste de la main), donc se projeter sur plusieurs tours,

- détecter et exploiter les blocages adverses (choisir un domino sur lequel on sait que l'adversaire ne pourra pas jouer),

- évaluer les probabilités de présence d'un domino donné dans une main adverse ou la pioche.

 

C'est tout bête, mais je trouve que les dominos sont un des jeux qui permettent d'aborder ces mécanismes très simplement et surtout progressivement chez les enfants (à savoir qu'on peut commencer jouer et à s'amuser sans les avoir maîtrisés).

Et lesdits mécanismes sont présents dans beaucoup d'autres jeux (notamment des jeux de cartes) qui seront du coup plus facilement abordés par l'enfant par la suite.

 

Cette version de Ravensburger, destinée aux petits n'enfants, tous petits, même puisqu'il est affiché à partir de deux ans, présente l'intérêt d'être plus attirante que les briques à points et surtout plus lisible pour les plus jeunes.

 

N'importe quelle version illustrée de domino fera l'affaire, il doit en exister des dizaines sur le marché, mais un point important est qu'elle propose une couleur de fond différente pour chaque dessin ce qui permet de repérer du premier coup d'oeil les dessins identiques, sans avoir à regarder les détails à la loupe.

Bien entendu ma note tient compte du très jeune public auquel ce jeu est destiné.

-publicité-
15:15
Loony Quest

Loony Quest

Par p-chan , 2 mars 2015 à 15:15
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
124 (7,05/10) 156 0 0 779
level up

Et oui, il reste encore des choses non exploitées par les jeux de société.  En voilà un de déniché et avec une belle réussite. Beaucoup de jeux sortent chaque année, le plus dure, c est l originalité. Ici, elle est assortie à un beau matériel, un beau désigne et beaucoup de plaisir ludique. Bravo.

 
14:45
Loony Quest

Loony Quest

Par Mayoniaise , 2 mars 2015 à 14:45
(8,70/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,97/10) 92 0 0 363
Devenir le Maître Velleda

Jeu conforme à ce que nous en attendions !

Les enfants l'adorent.

Les adultes l'aiment aussi.

Super concept !!

 

Quelques bémols:

- les tiges-personnages ne tiennent pas bien sur la "piste" de score...un système aimanté aurait été top (mais cher, je sais)

- le défi du moustique est vraiment casse-.... !!!!

- faut des extensions ! obligé!

 

 
14:42
Loony Quest

Loony Quest

Par Chakado , 2 mars 2015 à 14:42
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
28 (8,12/10) 95 0 0 262
Chef-d'oeuvre immédiat

La frontière entre jeu de société et jeu vidéo est décidément de plus en plus ténue... Après le jeu vidéo qui donne des sensations de jeu de société (Hearthstone et tous les portages tablettes de JdS), voici le jeu de société qui donne des sensations de jeu vidéo.

Le vieux gamer amateur de jeux de plates-formes old school sera comblé... et ses enfant aussi !

Le jeu repose sur un principe ultra-simple de "dessin à côté". Tellement simple et évident que le jeu ne nécessite aucune explication de règle : on montre la fiche de niveau, on explique en une minute ce qu'il faut faire et c'est parti. Le moment où l'on superpose son calque au niveau est un bonheur ludique incomparable. Un bonheur tellement bête qu'on se dit "mais pourquoi personne n'y a pensé avant ?" Ce qui est un peu la marque des grands chefs-d'oeuvre.

 

Il faut dire que ce principe simplissime bénéficie d'un habillage remarquable. Le design des niveaux est excellent, et tous proposent leur part de prise de risque (est-ce que je tente d'aller chercher ce bonus sachant que je risque de toucher un ennemi qui me fera perdre des points etc.)

Je m'inquiétais de la rejouabilité, mais finalement celle-ci s'avère très bonne. Il ne faut pas se laisser leurrer par le premier monde qui est une sorte d'initiation aux grands principes du jeu. Beaucoup de niveaux ultérieurs proposent un vrai challenge, et comme dans un jeu vidéo on a parfois envie de refaire encore et encore le même niveau pour améliorer son score, voire faire un perfect. (Ça me rappelle des journées passées sur un seul circuit de Mariokart en calculant chaque virage au pixel près pour battre mon record...)

 

Un véritable OLNI qui réussit à faire rêver les vieux geeks et les mômes. La dernière fois que j'ai eu un coup de foudre immédiat pour un jeu, à ce point, c'était... Dixit je crois. Libellud, décidément...

 

 

-publicité-
14:26
Hanabi

Hanabi

Par Mayoniaise , 2 mars 2015 à 14:26
(6,10/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,97/10) 92 0 0 363
Pas d'étincelles

Jeu astucieux, peu plaisant graphiquement (je trouve). 

J'apprécie l'aspect coopératif.

Il sort très peu chez nous. 

 
14:23
Gang de Castors

Gang de Castors

Par Mayoniaise , 2 mars 2015 à 14:23
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,97/10) 92 0 0 363
Le ptit jeu qu'il faut !

Jeu de mémoire rapide, sympa, avec des rebondissements.

Un classique chez nous !

 
14:20
Dixit Odyssey

Dixit Odyssey

Par Mayoniaise , 2 mars 2015 à 14:20
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
49 (7,97/10) 92 0 0 363
Devinettes en poésie

Ce jeu plaît à mes proches, enfants, mamie, conjoint.

Il est donc très convivial.

L'univers graphique ne m'inspire pas spécialement par contre...mais peut-être que parmi les extensions, un univers différent sera proposé et me correspondra plus.

Très bon principe en tout cas.

-publicité-
13:58
Jamaica

Jamaica

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 13:58
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Initiation au jeu de plateau !

Les + :

- format des règles original

- Illustrations au top !

- Thématique

- Simplicité des règles sans êtres simpliste

- Accessibilité

- Excellent jeu d'initiation aux jeux de plateau moderne

- Part de hasard suffisamment contrôlable

 

Les - :

- format des règles ! Original certes, mais peu pratique pour chercher des infos car prend bcq de place !

- les amateurs de jeux velus n'y trouveront que peu leur compte bien que ce soit sympathique

- hasard parfois prépondérent

- Pour l'apprécier à sa juste valeur il vaut mieux jouer à nombreux, le top étant à 6 et il perd de son charme au fur et à mesure que le nombre de joueurs diminue

 

Bilan :

Un excellent jeu d'initiation aux jeu de plateau moderne et donc un excellent jeu familiale !

 
13:53
Santy Anno

Santy Anno

Par Eyridïl , 2 mars 2015 à 13:53
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
173 (7,73/10) 136 0 0 993
Un jeu de rapidité original !

Les + :

- Thématique

- Clarté des règles

- Illustrations au top !

- Ambiance garantie

- Evolutif car extension intégré au jeu de base

- Rejouabilité

 

Les -:

- Quand quelqu'un est bon à ce jeu, difficile de le concurrencer...

- Demande de la place et de l'espace pour jouer. A la maison c'est dur, mais dans une asso de jeu ou en ludothèque c'est le top !

 

Bilan :

Un bon party game à conseillé à tous les amateurs de jeu de rapidité !