TricTrac

Avis 
170976avis
à

Secteurs

BD
Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux à deux
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Partie
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dépêche
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
22:09
Huit minutes pour un empire

Huit minutes pour un empire

Par ElrikMelny , 24 avr. 2015 à 22:09
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 10 0 0 15
Rapide, simple et sympa

Un petit jeu de conquête assez rapide. On déplace ses armées puis en fonction des récoltes de ressources (rapide et simple), de régions/continents occupés on compare les points obtenus pour déterminer le gagnant. Je trouve le principe très sympa si on n'est pas fin stratège et pas près à jouer pendant des heures  :)

Pour l'instant, je suis sous le charme de la simplicité et c'est ce qui le rend sympa. Je ne sais pas si dans un an je serais lassé ou pas. Ce n'est pas fait pour les fans de longues stratégies et de coups tordus. 

18:39
Shogun

Shogun

Par FlaSh , 24 avr. 2015 à 18:39
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
9 (9,37/10) 47 0 0 95
Chaud chaud Shogun !

J'ai pris beaucoup de plaisir avec ce jeu à 3 joueurs, je pense qu'avec un adversaire de plus ça doit être encore mieux.

Après une mise en place relativement conséquente, une fois lancé tout se déroule parfaitement bien et chacun essaye de gérer au mieux les batailles, la conquête de nouvelles régions neutre ou adverses, l'argent et le riz sans oublier les constructions qui rapportent des points.

Bien sûr on ne peut pas parler de Shogun sans évoquer sa tour de combat qui m'a, je dois le dire, influencé lors de mon achat, cette originalité rajoute une part de harsard et met une bonne ambiance lorsque tout le monde attend de voir quelles couleurs vont tomber dans la coupelle...

Bref, pour mon premier jeu de conquête c'était que du bonheur, je le ressortirai sans hésiter !

17:55
Realm of wonder

Realm of wonder

Par rhossito , 24 avr. 2015 à 17:55
(4,40/10)
Informations sur l'auteur:
175 (6,61/10) 31 0 0 940
De l'heroïc fantasy vieillot, plaira peut être plus aux ados

La première chose qui m'a frappé quand je me suis penché sur Realm of Wonder, ce sont ses illustrations si... particulières. Pour moi cela ressemble a un jeu des années 80 qui auraient blanchi à cause d'une surexposition au soleil. Mon but n'est pas de cracher sur le travail de l'illustrateur, mais simplement je n'adhère pas au style, qui se veut volontairement vintage je suppose. C'est surtout les dessins sur les cartes (chaussure ailée, sous-marin, montgolfière, etc) qui m'ont gêné. On dirait des photos numérisées en 3D sorties d'une vieilles bases de données. Encore une fois, ce n'est là que mon avis d'autant plus que j'ai entendu le discours inverse auprès de personnes qui eux approuvaient le travail du dessinateur. Par contre j'ai été vraiment séduit par les figurines.

En ce qui concerne le jeu en lui même, sont principal intérêt est son côté bac à sable comme cela est souligné dans la Tric Trac TV. On a vraiment une sensation de liberté. Et ce grâce au fait que l'on peut enchaîner les actions tant que l'on a encore des points de déplacement à dépenser. Mais aussi car les actions possibles sont très variées. Il y a même trois conditions de victoire à réaliser au choix avant d'atteindre le château et de valider son triomphe.

Malgré ce gros point fort et les autres bonnes idées existantes par ci par là (la rotation des plateaux intérieurs par exemple), le jeu n'a pas réussi a me convaincre. La partie que j'ai effectué n'était pas désagréable, mais Realm of Wonder manque de profondeur et/ou d'une plus forte identité propre. Il séduira plus facilement les ados, c'était d'ailleurs le cas du plus jeune de mes adversaires lors de cette même partie. 

-publicité-
17:48
Ladies & gentlemen

Ladies & gentlemen

Par Sweet Didoo , 24 avr. 2015 à 17:48
(5,70/10)
Informations sur l'auteur:
366 (5,51/10) 362 0 0 2K
My tailor is rich !

Un jeu qui a le mérite de proposer un système, à ma connaissance, inédit puisqu'on s'y affronte entre couples et qu'hommes et femmes pratiquent des phases de jeu différentes. En gros et pour faire court, les hommes vont tenter de gagner le plus d'argent possible et les femmes tenter de se constituer la garde-robe la plus prestigieuse avec les précieux billets de leurs tendres époux... Dit comme ça, j'ai conscience qu'on peut facilement crier au sexisme, au manque de représentativité de la diversité dans le couple etc etc etc... Bon après ça reste un jeu et, qui plus est, un jeu sur l'époque victorienne où les us et coutumes, les moeurs et la structure sociale était forcément extrêmement différente par rapport à notre époque ... Pour moi le titre est donc assez raccord avec son univers, n'en déplaise aux bien-pensants jusque-bout-istes.

Sur le principe on a donc un jeu extrêmement original dans ses intentions et rien que pour ça, il vaut le coup d'être testé. Après, selon moi, il est également (très) loin d'être le meilleur jeu de Libellud pour plusieurs raisons : D'abord, je trouve que les mécanismes, une fois décortiqués, sont un peu trop simples, pour ne pas dire "bateaux" parfois. Attention, je ne dis pas que tout est à jeter loin de là mais les phases de jeu des hommes sont un peu trop basiques à mon goût (piocher au petit bonheur la chance, faire des combos et lâcher l'argent de poche...). Les phases féminines me paraissent un peu plus pertinentes : mettre en rayon, choisir un magasin, choisir ses achats etc...; rien qu'à les enoncer, on voit bien en citant les actions possibles que les femmes "choisissent" alors que les hommes se contentent un peu de gérer le hasard... 

En plus, côté matos je trouve qu'il manque au moins un petit sac qui serait bien pratique pour que les hommes puissent piocher plus facilement les ressources et ordre de tour... Venant de Libellud, ce petit impair semble assez étonnant... On a déjà été habitué à tellement mieux !

Sinon, faut quand même pas pousser mémé dans les orties, le jeu est très beau, très accessible, jouable à 10, se prête bien à la rigolade bien stéréotypée et dispose, on l'aura dit, d'un concept ultra original ! Dommage que cela ne soit pas un peu plus intéressant dans le détail; mais après tout, ça reste un party game !... A tester !

 

 
16:32
Splendor

Splendor

Par Ingalls , 24 avr. 2015 à 16:32
(5,10/10)
Informations sur l'auteur:
320 (8,17/10) 272 0 0 2K
Excellent sur le court terme

Ma première partie de Splendor m'a vraiment bluffé. J'ai trouvé le jeu extrêmement tendu malgré une mécanique très simple et effectivement "à prise en main immédiate". En famille on a vraiment adoré et les kids en ont redemandé. Tout pareil en animation où le jeu fait un carton plein. De quoi friser la note d'excellence avec de surcroît un superbe matériel de qualité. Le hic c'est que, en ce qui me concerne, au fil des parties l'intérêt a fortement (et rapidement) décru au lieu de croître. Les parties se ressemblent et la lassitude s'installe vite. Sans doute la trop grande similarité des nobles y est pour beaucoup, surtout quand on constate qu'on pouvait en avoir deux de plus pour le même prix dans la boîte... et que le goodie n'a aucunement renouvelé la donne. 

Je le ressortirai à l'occasion, particulièrement en animation, mais le sentiment "d'en avoir fait le tour" reste et je ne suis vraiment pas pressé d'y rejouer. 

 
16:18
Cartagena

Cartagena

Par Ingalls , 24 avr. 2015 à 16:18
(7,20/10)
Informations sur l'auteur:
320 (8,17/10) 272 0 0 2K
That's Cartagena

Cartagena fait partie des jeux dont le mécanisme mélange habillement hasard et contrôle de la situation... c'est à dire ni plus ni moins qu'un pur jeu d'opportunisme. Rapidement expliqué et rapide à jouer il sera parfait pour l'initiation et la pratique familiale. Moins profond que That's life mais du coup plus intuitif, il n'est par contre pas certain que la lassitude ne s'installe pas si les parties ne sont pas suffisamment espacées du fait d'une courbe d'apprentissage assez courte.

Les petits pirates en plastique de cette édition sont tout à fait charmants et mobiliseront les petites têtes blondes. 

A ne pas abuser donc, mais ne passez pas à côté si vous cherchez un jeu familial et/ou d'initiation.

-publicité-
16:06
Minivilles Green Valley

Minivilles Green Valley

Par Ingalls , 24 avr. 2015 à 16:06
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
320 (8,17/10) 272 0 0 2K
+2

L'extension n°2 de Minivilles continue sur la lancée de la précédente en augmentant les possibilités (presque) sans changer les règles. Je ne suis pas un partisan des extensions en série mais dans ce cas-ci je signe. Le seul hic c'est que certaines cartes risquent de ne pas sortir du tout avant la fin de la partie, ce qui ne manquera pas de créer un peu de frustration chez certains. Je préconise dès lors de passer à 12 cartes différentes visibles plutôt que 10. 

 
15:55
Xia: Legends of a Drift System

Xia: Legends of a Drift System

Par Ingalls , 24 avr. 2015 à 15:55
(9,00/10)
Informations sur l'auteur:
320 (8,17/10) 272 0 0 2K
La liberté a un prix

Xia, Legends of a Drift System est un jeu qui a eu un très gros succès sur kickstarter puisqu'il a approché les 350.000 $ 

Au niveau matériel l'auteur a fait un travail de suivi digne des grands éditeurs et la qualité est supérieure à la norme. Tous les stretch goals ayant été atteints, les backers en ont eu pour leur argent. Les vaisseaux prépeints sont aussi beaux que originaux, la monnaie métallique triangulaire donne la tripatouillite aïgue et tout le reste est du même niveau, excepté le graphisme des cartes qui n'est pas top. 

Au niveau du gameplay, la volonté était de placer les joueurs dans une situation de totale liberté (sandbox). Quand votre tour vient, personne ne vous dira quoi faire de vos points d'action : vous voulez commercer, explorer, pirater, devenir chasseur de primes... c'est comme vous le sentez. Les voies vers la victoire sont nombreuses (il y a une dizaine de façons différentes de collecter un point de victoire) et le moyen de les atteindre très ouverts. Par contre un joueur qui choisi la piraterie se compliquera l'accès aux honnêtes planètes et deviendra une cible pour les joueurs taquinant la prime. A contrario, certaines planètes entacheront automatiquement votre réputation si vous les visitez... Après, on assume. Cela dit un joueur qui a été du côté obscur de la force n'y sera pas cantonné pour toute la partie et vice-versa. 

Chaque joueur débute avec un vaisseau unique avec des caractéristiques propres qui orientera plus ou moins son style de jeu. Une fois les crédits suffisants amassés le joueur pourra échanger son vaisseau pour un vaisseau de niveau 2, lui aussi unique, et ensuite de niveau 3. Sachant qu'on garde les avantages des vaisseaux passés, les combinaisons sont très nombreuses.

Le plateau de jeu, à découvrir au fil de la partie, est à chaque fois différent et offre une grande rejouabilité grâce à des situation très différentes. 

Le hasard est très présent, ce qui en rebutera plus d'un, mais on peut dire qu'à ce stade les statistiques l'emportent et le joueur peut régulièrement décider de prendre un risque ou non en connaissance de cause (j'ai 3 chances sur quatre de traverser ce champ d'astéroïdes... tiens, mon poursuivant n'a qu'une chance sur deux...). Mais soyons clair on est loin de Caylus. 

L'interaction dépend des joueurs autour de la table et le jeu pourrait très bien en cas d'excès de pacifisme n'être "que" un bon jeu de pick up and delivry en version course... mais j'ai du mal à imaginer qu'il n'y ait pas un joueur qui craque à un moment ou l'autre et teste un missile sur un concurrent. Dès les hostilités déclarées, l'interaction est forcément grande. 

Au niveau de la durée de jeu, 4 possibilités s'offrent à nous : la victoire à 5, 10, 15 ou 20 points. Et c'est ici que le bât blesse car attention, même la version courte est longue. La liberté implique de nombreuses règles, qui nécessiteront du temps avant d'être automatisées (même si rien n'est complexe ni tordu en soi). La liberté implique aussi des choix, et comme choisir c'est renoncer les tours sont longs et on ne fait pas grand chose pendant le tour des adversaires. On est donc tant sur la durée que sur la conception des tours dans un jeu un peu vintage pour le dire gentiment. Pour ceux qui ont le temps à y consacrer l'immersion et le plaisir de la progression n'en sont que plus jouissive ;-)

Enfin un niveau 2 des règles existe où trois vaisseaux neutres jouent de manière automatique entre les tours des joueurs : un commerçant qui est chaque tour un peu plus alléchant à dézinguer, un pirate qui attaque tout ce qui passe à sa portée et un super gentil qui chasse tout ce qui ressemble à un pirate. 

En résumé Xia n'est pas un jeu révolutionnaire et il est même vieillot sur certains aspects, mais il est est vraiment très agréable à jouer et la liberté d'action est très bien assumée.

 
15:06
Rythm and Play ou R'n'P

Rythm and Play ou R'n'P

Par Amiline , 24 avr. 2015 à 15:06
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
2 (9,30/10) 0 0 0 5
Que la musique soit en toi...

Je mets rarement des commentaires.

Mais pourquoi ce jeux n'en a qu'un seul ?

Découvert lors de Ludinord 2015 ce jeu est très bien ficelé...

L'association des rythmes et des notes (appelées cartes play dans ce jeu ) forment une très belle harmonie et nous permet de jouer en mesure !

Il est vrai qu'un jeu associant des rythmes et des notes peut rebuter. Mais foncez l'acheter il en vaut la vraiment la peine...

De plus, les illustrations sont superbes et changent des standards édulcorés du moment...

Et pour finir, pour une fois qu'un jeu "musical" ne consiste pas à chanter pourquoi s'en priver !

Et pour finir (bis), l'auteur et sa femme sont très accessibles et agréables...

-publicité-
14:54
Sankt Petersburg

Sankt Petersburg

Par Fneup , 24 avr. 2015 à 14:54
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
1 (9,60/10) 87 0 0 96
Thanks Petersburg !

C'est toujours un plaisir de sortir Sankt Petersburg à la fin d'une grosse soirée jeux pleine de règles compliquées et de réflexions profondes. C'est un peu comme finir le week-end avec un gros blockbuster américain à la télé, on sait, un peu coupablement, qu'on va se faire plaisir sans trop se creuser les méninges.

 

J'ai l'honneur et la chance de posséder la version 2004 en Allemand dont je suis un grand fan : ses illustration médiévalo-russo-vintage, ses bâtiments aux noms imprononçables ("J'achète la Potjemkin’sches Dorf" – "A tes souhaits"), ou encore ses éléments de tour de jeu en bois doré. Cerise sur le gâteau, si vous êtes allé à Saint-Pétersbourg, vous reconnaîtrez certains bâtiments ! Je ne connais par contre pas la version 2014.

- "J'achète la Potjemkin’sches Dorf"

- "A tes souhaits !"

Mise en place rapide, distribution des sous (pardon, des roubles), tirage au sort du tour et c'est parti ! Si les premières parties se ressemblent (on se jette sur les artisans, on met de côté pour s'acheter la Hoffmeisterin ("A tes souhaits") dès le premier tour, ...), on se rend compte à l'usage que le jeu est plus fin qu'il n'y paraît : cumuler les réductions, priver son adversaire des cartes qui l'intéressent, limiter ses achats de cartes pour limiter le renouvellement de celles-ci, ...  Jusqu'aux derniers tours où une gestion financière rigoureuse est de mise pour optimiser l'utilisation de son large pécule (oui en fin de partie, le pécule est de plus en plus large quand même) et tenter sa chance sur les cartes Amélioration.

 

Voilà donc un excellent jeu, rapide à expliquer, facile à appréhender, et agréable à jouer qui mérite son Tric Trac d'Or, même 11 ans après ! On pourrait lui reprocher son manque d'interaction, la puissance de certaines cartes (surtout en début de partie), ou encore la course quasi obligatoire aux nobles, mais ces caractéristiques, loin de me rebuter, font partie du plaisir que je prends à y jouer. Bref, Je conseille !

 

PS : en jeu à deux, on a décidé de modifier un peu la règle (sacrilège !), la Sternwarte ("A tes amours"), c'est à dire l'observatoire, ne peut servir qu'une seule fois dans la partie. On trouve que le jeu est plus équilibré comme ça...

 
11:24
Bonbons

Bonbons

Par morlockbob , 24 avr. 2015 à 11:24
(7,20/10)
Informations sur l'auteur:
613 (6,10/10) 3 0 0 4K
va pas me casser les ....

Dans son écrin coloré, ces délices sucrées vous feront tourner la tête....

car malgré sa boîte à bonbons digne des plus grands chocolatiers, "bonbons" a du piment.

ce qui au départ semble être un memory (ce qu'il est), s'avère être plus complexe...

L'astuce: les cartes sont d'une troublante ressemblance, d'où les erreurs, vous avez des objectifs perso, et, en plus on peut se les faire piquer, même une fois acquises.... le sucré à un goût amer....

 

c'est simple à mettre en place, tendu ce qu'il faut pour ne pas être prise de tête..et joli

en ce moment  il est à très petit prix...donc...tant pis pour les kilos en trop...filez moi des bonbons !

 
09:01
El Diablo

El Diablo

Par thyuig , 24 avr. 2015 à 09:01
(7,90/10)
Informations sur l'auteur:
9 (7,39/10) 136 0 0 197
El diablo se va matarte !

Imaginez un jeu de Tarot duquel vous éliminez toutes les cartes sauf les atouts. Vous les distribuez à chaque joueur et laissez ceux-ci décider du nombre de plis qu'ils sont capables de réaliser. Si vous avez l'as, le 4 d'atout et le 17, vous penserez naturellement faire peu de plis. Sauf qu'un 4 peut parfaitement l'emporter.

El Diablo reprend ce principe et multiplie par 3 chaque cartes. Vous jouerez donc avec un jeu de 1 à 15, présentes trois fois chacune. 

L'autre particularité réside dans trois cartes aux pouvoirs spéciaux :

El Diablo est un 16 et un 0, le joueur qui le joue choisit sa valeur.

El Cameleon permet de copier la carte de n'importe quel joueur.

El Mago permet au joueur qui le joue d'ôter ou d'ajouter 5 pts à la valeur de la carte de n'importe quel joueur.

 

Au fil des parties, les joueurs vont apprendre à utiliser ces cartes spéciales aux bons moments, à faire des coups fourrés à leurs adversaires, à les surprendre et à pouvoir peut-être réaliser l'objectif qu'ils s'étaient imposés. En sachant qu'un pari réalisé est multiplié par lui-même sur la table de marque, tandis qu'un pari perdu se retranche simplement.

 

De mon point de vue, El Diablo est le parfait jeu de plage : dynamique, vite joué, règles claires vite expliquées. Il a aussi pour lui des cartes à l'esthétique soignée et des illustrations magnifiques ! Une très bonne alternative au tarot, un jeu sans doute plus fun et drôle que ce dernier. 

 

-publicité-
02:18
Lewis et Clark

Lewis et Clark

Par Blackrad , 24 avr. 2015 à 02:18
(9,40/10)
Informations sur l'auteur:
15 (7,15/10) 41 0 0 118
Des gros nœuds au cerveau !

Une bonne prise de tête (attention, ça peut déplaire). Beaucoup de mécaniques malines, novatrices ou connues, qui s'imbriquent les unes dans les autres. Une avancée géographique au lieu d'une piste de score, des techniques de jeu propres à chaque partie selon le livre des rencontres et/ou selon les techniques que l'on veut développer et donc une grosse rejouabilité.

Peut être long avec des débutants ou des joueurs atteints d'analysis paralysis.

 
01:33
Legendary Encounters : An Alien Deck Building Game

Legendary Encounters : An Alien Deck Building Game

Par shilag , 24 avr. 2015 à 01:33
(8,20/10)
Informations sur l'auteur:
16 (7,69/10) 36 0 0 142
Legendary encounters ou comment réinventer le concept de jeu de simulation d'horreur !

Si on jette un coup d'oeil en arrière et qu'on examine l'histoire des jeux de plateau, on constate qu'à l'origine les auteurs étaient avant tout des passionnés d'histoire qui cherchaient à reproduire le plus fidèlement possible de grandes batailles. Ces jeux de simulation de guerre (wargames) ont conduit à la création de concepts de jeux qui sont encore largement repris aujourd'hui dans les jeux dits modernes où l'affrontement tient une place déterminante (un plateau, des pions, des caractéristiques, etc...). 

L'idée de ces simulations étaient de reproduire des éléments tactiques et/ou stratégiques mis en oeuvre sur les théâtres d'opération et de 'jouer' avec ces concepts pour altérer l'issue d'une bataille et ainsi le cours de l'histoire. Le joueur incarne le plus souvent un chef de bataille, un groupe de soldats ou un héros et le plaisir naît dans l'accomplissement voire le dépassement d'objectifs que de célèbres illustres réels ou imaginaires ont réalisés par le passé.

Maintenant, si au lieu de vouloir donner à vivre au joueur la gloire ou l'humiliation d'une défaite, un auteur voulait reproduire des émotions telles que la peur, l'oppression, le sentiment d'urgence et la montée en puissance apparemment incontrôlable d'une meute de créatures terrifiantes, comment s'y prendrait-il ?

Alien : Legendary encounters est une proposition de réponse.

A travers une mécanique désormais classique (le deck building à la Dominion), l'auteur parvient à distiller dans ce jeu les éléments qui ont fait la réussite du film. La montée en puissance et en difficulté que permet le deck building colle à merveille à la thématique et à l'ambiance. Les menaces (un deck pré-construit) permettent de simuler la chronologie des événements tout en conservant une part d'aléas et de prises de risques qui donnent toute la saveur au jeu.

Les 'rebondissements' dans le scénario sont bien simulés par un savant mélange entre des cartes événements, des cartes 'hazards' et des ennemis sournois et imprévisibles. Un début de partie apparemment sans problème, peut vite devenir catastrophique si les menaces ont été trop prises à la légère : et croyez moi, les petites écorchures du début deviendront effrayantes lorsque vous saurez ce que le sort peut vous réserver. Une équipe bien préparée est la clé...

Bref, ne cherchez pas dans ce jeu une innovation dans les mécanismes (encore que l'option de pouvoir jouer la transformation d'un joueur infecté en alien est très intéressante).

Par contre, l'atmosphère pesante, l'exploitation très subtile des mécanismes pour les transformer en éléments narratifs, le choix des pouvoirs des personnages, et la difficulté du challenge sont bien présents. A n'en pas douter, l'horror fantasy a trouvé dans cette mécanique un souffle nouveau, reste à voir si les futures réalisations (predator sera la suivante) seront à la hauteur.

 

Un gros bémol : le jeu est cher, trop cher au vu du matériel. Ont ils si peu de foi dans la capacité à le vendre pour en avoir fait un si faible tirage ? Dommage, car la mécanique est simple, et pourrait toucher un public bien plus large que les joueurs confirmés. C'est une belle porte d'entrée aux jeux de deck building pour tout amateur du film, et inversement, une magnifique vitrine à un film culte pour de jeunes joueurs qui n'auraient pas encore vu la quadrilogie ;-) 

 

 
  jeudi 23 avril 2015
 
22:29
Five Tribes

Five Tribes

Par Hornak , 23 avr. 2015 à 22:29
(9,60/10)
Informations sur l'auteur:
53 (7,22/10) 28 0 0 314
Un grand jeu !

Five Tribes est d'après moi l'une des merveilles ludiques de Bruno Cathala. Dans le jeu vous tenterez d’accéder au titre de Sultan laissé vacant par son prédécesseur. Mais peu importe le résultat final de votre partie sachez que le vrai sultan est Bruno Cathala. Les Djinns étaient avec lui durant la conception de son jeu. Explications.

 Le Matériel de Five Tribes :

Presque aucune surprise tant on sait que le travail d'édition de Days of Wonders est toujours très impressionnant. La boite est magnifique, bien illustrée, colorée, et invitant au voyage. A son ouverture on se rend compte que devenir sultan ne sera pas une mince affaire : Le sultanat de Naqala est très vaste, et ses sujets très nombreux. Vizirs, sages, bâtisseurs, marchands, assassins, Djinns, esclaves (fakirs), chameaux... Tous attendent de vous aider à conquérir le pouvoir. Bref, vous l'avez compris, la boite déborde d'un matériel impeccable ! Tout a été fait, et ce n'était pas gagné d'avance, pour que Five Tribes soit beau et surtout lisible. Les illustrations des tuiles sont suffisamment bien travaillées pour permettre aux joueurs de s'imaginer traverser les régions des Mille et Une Nuits sans trop en faire et ne pas gêner la lecture du jeu. Le reste du matériel est également de grande qualité. En tout cas j'espère que vous aimez les Meeples ! Le thermoformage de la boite est bien pensé, tout se range parfaitement sans encombre. 
Enfin, les règles sont relativement bien écrites. Huit pages de règles agréables à la lecture comportant de nombreux exemples. 

 Le jeu:

Alors quid du jeu ? Sachez d'abord que je n'ai joué au jeu qu'à deux joueurs. Je ne connais absolument pas les configurations à trois et quatre joueurs. Concrètement rien ne change si ce n'est que vous allez pouvoir jouer deux fois plus de coups et que vos scores avoisineront plus les 220 points que les 130-140 points.
Plus vraiment besoin de présenter la mécanique du jeu qui repose sur l'awalé (de nombreux avis et articles en parlent). 
La première chose à expliquer c'est qu'il ne faut pas rester sur sa première impression. Contrairement à ce que l'on pourrait penser après une première partie, Fives Tribes n'est pas du tout fourre-tout. Il existe de très nombreuses possibilités et de nombreuses stratégies. C'est en cela qu'il est calculatoire. Tout repose sur les "coups" que nous somme susceptibles de réaliser mais également les coups que nous sommes susceptibles d'imposer à nos adversaires. En cela la phase d'enchère de départ est superbe. Si vous tenez à profiter du plateau de jeu en l'état il vous suffit de payer. C'est un jeu de rentabilité, d’opportunisme et de stratégie. Vous devez vous donner une ligne directrice, fondée non seulement sur vos propres envies mais également sur le jeu en place. Quels sont les Djinns en jeu ? Comment sont disposés les meeples ? Quelles sont les marchandises en vente ? Que font mes adversaires ? Il ne suffit pas de choisir au petit bonheur la chance une tuile et de réaliser son coup. Non, vous devez
prendre en compte le pouvoir des tribus, le pouvoir des tuiles et l'ordre de jeu. Il est très important d'apprendre à jouer à Five Tribes. Après déjà trois parties vous commencez à lire plus aisément le plateau, à prévoir des coups, et à embêter vos adversaires. L'interactivité est donc très forte ! La façon dont vous allez semer vos meeples aura un grand impact sur le jeu. Tout ce que vous ferez aura un effet direct sur la suite : donner des points à un adversaire (palais ou palmiers), ou ouvrir des brèches. Que de choix cornéliens !

Si la dimension stratégique est importante, prévoir des coups sur le long terme est impossible. Le plateau aura complètement changé d'ici là ! 

Enfin, l'idée des assassins est bonne. Elle permet un affrontement plus direct avec les joueurs et apporte un petit côté "salop" que j'apprécie. 

 Les règles:

Le jeu s'explique en quinze minutes. C'est fluide et accessible. Pour un jeu expert c'est rare. Par contre, il est très difficile d'y jouer lors de la première partie. Les possibilités sont immenses et on ne sait pas trop par quoi commencer. Ce sentiment s'estompe avec l'expérience. Comme je l'ai déjà dit, pour apprécier Five Tribes il faut savoir l'appréhender et le lire. Pensez à jouer trois ou quatre parties avant de vous faire un avis concret. 

 La rejouabilité:

Immense. Impossible que vous ayez deux fois le même plateau de jeu au cours de vos parties. Tout change : les tuiles, les meeples, les marchandises, les Djinns... C'est l'un des points fort du jeu. C'est un régal à chaque début de partie d'analyser ce que le hasard nous a donné. 

 La durée:

C'est pour moi un point fort et un point faible. Le jeu se termine très rapidement car en une heure vous saurez qui est le sultan. Le problème c'est que j'ai souvent tendance à restreindre ma réflexion. Je sens que je suis long alors je joue rapidement alors qu'il me faudrait beaucoup plus de temps pour calculer mes possibilités.

 L'équilibre:

Parfait. Peu importe votre stratégie vous êtes susceptible de remporter la victoire. En témoigne les scores très serrés (j'ai même eu le droit à une jolie égalité lors d'une partie). Je me suis d'abord questionné sur certains Djinns que je trouvais trop forts. En réalité il est tout à fait possible de les bloquer. Tout dépend du moment où ils arrivent en jeu. Le système d'enchère permet également de relativiser tout ça. Imaginons par exemple qu'un Djinn soit réellement plus intéressant que les autres. Tous les joueurs sont au courant. Il sera donc très demandé et le joueur le voulant vraiment ira payer très chère pour jouer en premier. Est-il réellement intéressant d'aller chercher ce Djinn en échange de 12 ou 18 points de victoire ? C'est à vous de juger !

Bravo à tout le monde pour ce jeu. C'est un réel plaisir d'y jouer ! 

-publicité-
22:02
The Game

The Game

Par Lactic , 23 avr. 2015 à 22:02
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,90/10) 182 0 1 302
Tu montes ou tu descends ?

Ne vous laissez pas avoir par la couverture un peu glauque (dans l'esprit des films Saw) ainsi que le nom ronflant "The game" (il s'agit en fait d'être plus fort que le jeu en jouant le plus longtemps possible); nous sommes là devant un très sympathique jeu coopératif jouable de 1 à 5 joueurs à la difficulté modulable avec un thème complètement abstrait puisqu'il s'agit ni plus ni moins de réussir à se coordonner pour aligner des nombres compris entre 2 et 99, le tout en montant ou en descendant sur 4 piles au total.

A première vue, compte tenu du hasard du tirage des cartes et avec chacun 6 cartes en main (7 à 1 ou 2 joueurs), il semble impossible d'arriver au bout de la pioche avec ses 99 cartes, surtout en étant obligé de poser au minimum 2 cartes à chaque tour de chaque joueur. Cependant, il existe un mécanisme central qui sera la seule voie vers la réussite : la capacité de jouer une carte avec une valeur strictement supérieure ou inférieure de 10 (selon le sens de la pile) ! Le joueur pouvant même les enchaîner avec la satisfaction d'avoir une belle combinaison.

Avec des règles simples et très rapidement intégrées, l'essence du jeu intervient dans sa communication "contrainte" qu'il impose aux joueurs (en étant toutefois plus simple que son indétrônable grand frère Hanabi) : en effet, interdiction formelle d'annoncer quelconque valeur. Tout le reste est autorisé, comme par exemple intervenir pour demander à un autre joueur d'interrompre sa série car il vous ouvre une belle combinaison par exemple. 

Le jeu réussit à instaurer une certaine tension pendant toute la partie et sans temps mort car il faut surveiller le déroulement du tour des autres joueurs pour guetter une combinaison intéressante et ainsi réserver la pile. De même, il ne faut pas hésiter à bien analyser sa main à la recherche de la parfaite synchronisation ainsi que des combinaisons possibles.

 

Un vrai belle surprise pour ce début d'année 2015 pour ce jeu jouable en moins de 15 minutes, simple mais pas simpliste, facile à emporter et qui plaira à tout type de public ! Amateurs de coopératifs, ne le ratez pas 

 

 
17:08
Elysium

Elysium

Par llewelin , 23 avr. 2015 à 17:08
(9,30/10)
Informations sur l'auteur:
3 (8,87/10) 6 0 9 32
Aux Champs Elysium

Très bon jeux assez rapide constellé de choix. La mécanique principale est le "Je banque maintenant ou j'attend encore un peux au risque de tout perdre ?"

Contrairement à ce que j'avais cru au début, il y a beaucoup d'interactions et il faut vraiment compter sur les orientations des autres joueurs pour réussir.

En plus, avec les différents peuples... oups, panthéons, on peut bien varier les parties

 
13:21
Britannia

Britannia

Par slantoine , 23 avr. 2015 à 13:21
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 16 0 3 24
un des meilleurs jeux qui existe

Des dizaines de parties au compteur toujours un plaisir.

-publicité-
10:54
Koryŏ

Koryŏ

Par Teproc , 23 avr. 2015 à 10:54
(8,10/10)
Informations sur l'auteur:
44 (8,14/10) 120 0 19 361
Koryo : Combos et coup bas chaotiques en Corée à 4

Koryo est un très bon jeu quand on y joue à 4 joueurs : le système de majorités rend le jeu très fluide et on n'est jamais sûr de qui va gagner avant le dernier tour. Oui c'est un peu chaotique et politique, mais pas au point qu'on n'a pas l'impression d'avoir un contrôle sur sa destinée : les bons joueurs sauront lire la table et sur quelles majorités se renforcer/qui attaquer etc. Avec un temps de jeu assez court et un gameplay assez fluide malgré des règles un chouïa complexes (pour ce calibre de jeu j'entends), Koryo est donc un très bon petit jeu à jouer à 4, aussi bien avec des casuals qu'avec des gamers.

A 3 joueurs, ça passe aussi mais le jeu a plus tendance à se bloquer avec un leader inatteignable quelques tours avant la fin. C'est là que la mécanique qui réduit les options au fur et à mesure de la partie paye un peu, rendant es derniers tours parfois une formalité. Il reste jouable à 3, mais moins recommandé pour moi. Quant au jeu à 2, n'écoutez pas les snobs qui prétendent que c'est la version la plus stratégique et blablabla, c'est franchement une configuration à laquelle je nerejouerai plus jamais, il y a un vrai effet boule de neige après les premières mains, or quand on joue à 4 tout le monde se ligue contrele leader et ça se rééquilibre, alors qu'à 2 celui qui s'en tire mieux sur la première moitié de partie a d'ores et déjà gagné.

 
08:49
Zack & Pack

Zack & Pack

Par elficbar , 23 avr. 2015 à 08:49
(8,80/10)
Informations sur l'auteur:
78 (7,06/10) 156 0 0 546
faut rien laisser.

règles simples: je lance les dés pour voir quoi prendre comme "carton", puis dans la phase "camionnette" je me jète sur la camionnette qui (je l'espere) prendra tous les cartons.

jeu basé sur du hasard et sur de la chance un peu quand même, tous les calculateurs sur plusieurs tours passer votre chemin ce jeu n'est pas pour vous. Ceux qui veulent un jeu fun de la fantaisie, ou on va faire du "tetris" rapide c'est pour vous!! on peut mettre plusieurs générations autour de la table.

bon le matos des plaquettes et des cubes de différentes couleurs c'est pas le luxe mais ça suffit pour jouer.

 
  mercredi 22 avril 2015
 
22:50
Zack & Pack

Zack & Pack

Par thia74 , 22 avr. 2015 à 22:50
(4,50/10)
Informations sur l'auteur:
31 (8,58/10) 180 0 0 354
Déménagement chaotique

Acheté par ma compagne pour notre club de jeu.

1ere partie a 6 dont les beaux parents qui ne sont pas vraiment joueurs.

Alors le jeu est léger, simple a apprendre et rapide a boucler. En 3 tours la partie peut être plié. Le hazard a une grande importance dans le jeu. la phase de récupération des camionnettes (phase de rapidité) est une vrai foire d'empoigne ou on ne maitrise pas grand chose pour pas dire rien. Il faut en moins de 2 secondes déterminer la camionnette qui va pouvoir recevoir les colis qu'on s'est vu refiler par le jet de dé et en plus se battre avec les autres joueurs pour pas se la faire chiper sous le nez. Bref le chaos total. 

 

un avis mitigé pour un jeu plutot réservé aux plus jeunes. Mon ame de gameuse calculatrice et stratège est restée sur sa faim.

-publicité-
20:28
Valley of the Kings

Valley of the Kings

Par Marc Laumonier , 22 avr. 2015 à 20:28
(9,50/10)
Informations sur l'auteur:
407 (8,50/10) 1K 0 0 3K
rapide et excellent

Encore un petit jeu de deck building, pas cher, tout petit et diablement efficace... Tout comme Star realms, le jeu est très simple et les stratégies assez "limitées" ; mais c'est aussi un atout parfois ! L'astuce ici est que les 6 cartes à acheter sont distribuées en pyramide et que l'on peut acheter juste les 3 du bas, il faut faire attention aux couleurs prises par les adversaires car une fois ces cartes mises dans les tombes elle rapporteront le carré de leur nombre... donc attention à bien vérifier ce que prennent les adversaires ; les cartes sont aussi utilisées pour 3 fonctions : acheter (classique) ou utiliser leur pouvoir / donc il faut choisir ! Enfin on peut aussi "abandonner" une fois par tour une carte dans sa tombe et donc épurer son deck mais perdre aussi des cartes et/ou des pouvoirs intéressants... On est donc tirailler sans cesse entre ces 3 choix...

Tout comme star realms c'est simple, efficace, rapide, prenant... Le rapport qualité-prix est parfait. Pour se détendre en début ou en fin de soirée ce jeu est impeccable...

 

 

 

 
19:34
Maître Renard

Maître Renard

Par ahuacatl , 22 avr. 2015 à 19:34
(8,00/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,40/10) 12 0 0 58
Maître Renoi

Un bon petit jeu familial qui propose l'originalité de faire jouer les gens sans leurs yeux, dans le noir!

Le matos est de bonne facture, les illustrations sont très belles et bien dans l'esprit du jeu.

Je ne suis habituellement pas la cible de ce genre de jeu mais la mayonnaise prend, les parties sont rapides et intenses, et les rires se font entendre sous les masques.

On aurait presque envie de voir de plus nombreux animaux pour varier encore plus les formes, dans une prochaine extension peut-être? (animaux marins, animaux de la jungle...)

 
17:40
Le Plus Malin

Le Plus Malin

Par morlockbob , 22 avr. 2015 à 17:40
(7,40/10)
Informations sur l'auteur:
613 (6,10/10) 3 0 0 4K
do you speak français ?

Allez juste pour la beauté de la boîte, et pour se coucher plus malin. La première version du Mastermind: la boîte est gigantesque, son plateau (thermoformé) reste dedans et la solution est cachée par de vulgaires bouts de carton. Par contre, il y a un paquet de pions de toutes les couleurs en bois...

c est d'ailleurs pour cela que je l'ai acheté..... 

 

allez les enfants, on se presse, y a Intervilles à la télé ..!

-publicité-
17:26
Maître Renard

Maître Renard

Par keniz , 22 avr. 2015 à 17:26
(7,50/10)
Informations sur l'auteur:
2 (8,60/10) 3 0 0 60
Cette fois, c'est le renard qui est perché...

Maître Renard est un jeu tout simple et accessible à tous. Dès le plus jeune âge et même jusqu'au plus vieux ! J'ai pris du plaisir à jouer avec mon petit frère, mes élèves, et même ma grand-mère :) Le matériel est très sympa, les illustrations magnifiques, bref, une édition géniale ! Le seul soucis, avec mes élèves il faut un arbitre... pour que tous gardent les yeux fermés. Petit manque peut-être, des variantes pour plus de rejouabilité. Très recommandé pour des cadeaux !!!
 

 
17:22
Andor

Andor

Par Aliouch , 22 avr. 2015 à 17:22
(10,00/10)
Informations sur l'auteur:
1 (10,00/10) 2 0 0 13
Andor j'adore!

Super jeu coopératif!

Je l'ai découvert ce week-end, on n'a pas pu s'empêcher de faire toutes les légendes et refaire celles que nous n'avions pas réussies ! Direction l'extension pour plus de légendes!!

Le jeu est super beau! Bravo au dessinateur! Le matériel de qualité! On entre dans un univers fantastique très bien fait, on découvre nos missions, les légendes sont progressives en difficultés! Bref c'est GENIAL!

On peut le tester lors des démos jeux les mardis à partir de 19h à Magic Bazar Paris  https://www.facebook.com/magicbazarparis .

 
16:24
Zack & Pack

Zack & Pack

Par rhossito , 22 avr. 2015 à 16:24
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
175 (6,61/10) 31 0 0 940
Léger, fun et bien fait: du très bon familial

Zack & Pack est un jeu très rigolo rien que par sa condition de victoire. Une partie est vraiment rapide. Bien qu'un tour est composé de trois étapes distinctes, tout ce joue sur la phase de rapidité où il faut essayer d'attraper le camion le mieux adapté pour sa cargaison. Au final ça reste assez chaotique.

Le jeu est très léger dans sa forme mais le matériel est très soigné et les illustrations agréables à l’œil.

C'est parfait pour du familial rapide.

-publicité-
16:23
Jamaica

Jamaica

Par mamat16 , 22 avr. 2015 à 16:23
(7,30/10)
Informations sur l'auteur:
14 (8,74/10) 64 0 0 127
Une Piraterie en famille

Un jeu clairement familiale. Le matériel est très plaisant et la façon de progresser originale. Il faut ensuite laisser beaucoup de place au hasard ( le lancé des dés et le tiré de cartes ). ce qui laisse la chance à chacun, malgré son niveau de gagner. Reste une petite part de stratégie entre la course à la victoire, la piraterie et la récolte de doublons qui peut offrir la victoire.

Pour résumé, un jeu plaisant et léger pour famille nombreuse.

 
16:14
Les Contrées de l'Horreur

Les Contrées de l'Horreur

Par shilag , 22 avr. 2015 à 16:14
(8,60/10)
Informations sur l'auteur:
16 (7,69/10) 36 0 0 142
Indicible innovation !

L'univers de Lovecraft - encore plus depuis la libération de sa licence d'exploitation -, est un classique dans le monde du jeu, et FFG avec sa gamme très étoffée en est le porte drapeau. Lorsque "les contrées de l'horreur" est sorti en 2014, je l'ai directement qualifié d'éniéme avatar d'Horreur à Arkham dont le seul objectif était de redonner un élan commercial à une gamme un peu vieillotte...

Et puis voilà, une sombre petite créature pyramidale dotée de quatre ailes disproportionnées est venue me rendre visite dans mon sommeil pour m'inviter à revoir mon jugement. J'ai bien entendu manqué mon jet de volonté et ma punition a été de visionner la vidéo de trictrac, de consulter des avis divers et variés, et au final, d'acheter ce jeu... 

Bref, en guise de Mea Culpa, pour avoir jugé hâtivement et de manière péremptoire un jeu, je vous livre ces quelques lignes qui je l'espère me permettront de retrouver un peu de SAN avant de reprendre ma lutte contre les forces obscures qui frissonnent dans leur sommeil - paraît-il ? - éternel.

Dans un jeu, on souligne souvent le travail des auteurs (la mécanique), des designers graphiques, la diversité et la qualité du matériel, et pour des jeux thématiques comme cette gamme le propose, la pertinence des textes d'ambiance et la cohérence avec l'univers général.

Ce qui m'a toujours gêné dans ces jeux à fort contenu ("Horreur à Arkham" ou "A touch of Evil" par exemple), où l'on passe son temps à lire des cartes et à tenter des jets de compétence, c'est la promesse non tenue de donner à vivre aux joueurs une aventure proche des nouvelles dont s'inspirent ces jeux. La complexité des règles, le nombre très important d'exceptions, la quantité importante et croissante d'informations présentes sur le plateau de jeu .... ont toujours imposé un stress trop important à mon cerveau gauche, laissant le pauvre hémisphère droit de côté, coupant court ainsi à une bonne part du plaisir sensé être amené par une thématique très présente.

Il me semble que l'ambition des contrées de l'horreur est justement de rééquilibrer les choses. 

Tout le travail de l'équipe en charge de développer ce jeu a été de créer une expérience ludique inédite.

Pas de grande révolution sur l'histoire, les événements, la façon d'empêcher le Grand Ancien de se réveiller, pas non plus de nouvelle mécanique qui diminue le hasard ou rend les événements qui se déchaînent beaucoup plus contrôlables...

Par contre, tout a été pensé pour rendre le jeu fluide, immersif, et surtout pour accorder une grande importance à ce que j'appelle les éléments 'narratifs'. Quelques exemples :

  • le souci du détail et l'importance du symbolisme : les phases sont beaucoup plus simples à résoudre et les chances d'oublier des éléments sont beaucoup plus faibles que dans les jeux du genre. Le choix des couleurs, des placements des icônes, font que la lecture du plateau de jeu est beaucoup plus rapide, même après avoir interrompu la partie. Même la façon de piocher des cartes permet de diminuer le nombre de tas qui encombrent la table ! Un détail certes, mais une idée qui diminue le temps de mise en place, de rangement, et contribue à rendre plus lisible le plateau de jeu. Bref, un gros travail d'ergonomie qui a porté ses fruits !!
  • la focalisation sur l'essentiel : finis les mécanismes 'ludiques' qui ne servent pas l'histoire. La gestion de la feuille de personnage est simplifiée, le nombre d'actions par tour est réduit, des concepts disparaissent (fini l'argent, ouf !!!!).
  • le hasard en tant qu'élément narratif : surement ce qui m'a le plus bluffé. Le hasard est généralement utilisé comme une mécanique de décision pour créer du pseudo renouvellement et de la tension suite aux échecs. Là, ça va plus loin. Par exemple, la première fois que vous lancez un sort, il va se passer quelque chose d'inattendu (les cartes sont recto/verso et le verso n'est dévoilé qu'après la première utilisation). D'un point de vue narratif, cela colle parfaitement au thème, mais au delà de ça, cela induit chez le joueur une notion d'expérimentation très intéressante : jouer avec les forces occultes a un prix, il faut être prêt à le payer. Mais l'on apprend de ses erreurs, et si les risques ne sont jamais nuls, avec l'expérience, on sait de mieux en mieux quand et comment les prendre.
  • le focus sur le coopératif : les pouvoirs des personnages prennent majoritairement toute leur puissance lorsqu'ils sont utilisés avec et pour les autres. Au delà de redonner ses lettres de noblesse à la coordination entre joueurs, cela sert à merveille un thème où l'on sait qu'on ne peut vaincre seul les forces obscures qui rôdent.

 

Comme les grands du jeu vidéo, FFG met en place des équipes résolument multidisciplinaires pour ses 'super productions', et mon sentiment est qu'un pas supplémentaire a été franchi avec les contrées de l'horreur. L'arrivée (l'émergence?) d'ergonomes dans les équipes donnent une dimension supplémentaire indéniable à un jeu.

Je ne crois pas pouvoir rejouer un jour à Horreur à Arkham après avoir goûté aux plaisirs des contrées de l'horreur, ou alors ce sera juste par nostalgie, comme rallumer mon vieux amstrad 6128 pour parcourir les pièces du manoir de Mortevielle ;-)

 

 

 

 
16:09
Five Tribes

Five Tribes

Par mamat16 , 22 avr. 2015 à 16:09
(5,20/10)
Informations sur l'auteur:
14 (8,74/10) 64 0 0 127
Comme après un DS de maths...

Qu'est ce que j'ai eu mal au crane après la première partie. Il y a plein d'options de jeu et d'options de scorer. Difficile au début de ci retrouver, puis la brume se lève un peu en deuxième partie.

Bref, un jeu à la mécanique originale pour les amateurs de calcul.

-publicité-
14:07
Perlinpinpin

Perlinpinpin

Par candide69 , 22 avr. 2015 à 14:07
(9,20/10)
Informations sur l'auteur:
1 (9,20/10) 0 0 0 0
Parfait pour enfant de 6 ans voire moins

Je commence de suite par préciser que je ne donnerais pas la même note s'il fallait noter un jeu pour adultes... Le jeu est enfantin évidemment. Mon fils a bientôt 6 ans et ma fille a 3 ans. Ils jouent seuls tous les deux à ce jeu sachant que la petite n'a pas intégré toutes les règles (faire des additions n'est pas à sa portée) mais c'est quand même énorme que de les voir jouer ensemble ! J'ai utilisé ce jeu pour apprendre au grand à poser des additions puisqu'il voulait calculer lui-même son score. Quel plaisir d'apprendre avec un contexte ludique, non ?

Les règles du jeu peuvent se résumer en quelques lignes. Chaque joueur a 5 cartes en main au départ. Des cartes princesses sont faces cachées sur la table. Chaque princesse rapporte des points (5,10,15 ou 20). Le premier joueur qui a 5 princesses ou 50 points gagne la partie.

Pour remporter une princesse, on peut :

- jouer un prince : on choisit alors une princesse au hasard

- jouer un chevalier ce qui donne le droit d'aller voler une princesse à un autre joueur, à moins qu'il ne se défende avec une carte dragon !

- jouer un bouffon, ce qui oblige à tirer une carte. Si cette carte porte un numéro, on commence à compter 1,2...3 (doigt sur chaque joueur) et celui sur qui on arrive a le droit de piocher une princesse !

 

Quand on ne peut/veut pas jouer une carte prince/chevalier/bouffon, on peut :

- jeter une carte et en tirer une en remplacement

- jeter une carte potion pour endormir la princesse d'un adversaire (elle retourne face cachée sur la table et on retient où elle est si elle fait beaucoup de points !), à moins qu'il n'ait une carte baquette magique pour se défendre.

- jeter deux cartes numérotées identiques et en piocher deux en échange

- jeter trois cartes ou plus à condition qu'elles forment une addition (exemple : on peut jeter un UN, un TROIS, un QUATRE et un HUIT car 1+3+4=8) pour piocher autant de cartes en remplacement.

 

Le fiston passe son temps à savoir s'il peut faire des additions avec ses cartes. La petite a bien intégré les mécanismes "prince=princesse","dragon contre chevalier" et "baguette magique contre potion".

 

La durée d'une partie est de 5 à 10 minutes, ce qui est parfait pour la cible (enfants de 6 à 8 ans je dirais).

 

Ce jeu restera le premier jeu auquel mon fils aura joué de manière acharnée.

 

Petite critique concernant le matériel : les cartes semblent fragiles. Retourner une carte sans la plier est parfois un peu compliqué pour des enfants. Les cartes ont vite fait d'avoir les angles pliés ou d'être froissées.

 

Jouer avec ses enfants à ce petit jeu est un vrai plaisir. Si vous pensiez y jouer entre adultes, ce jeu est bien trop basique évidemment.

 
14:01
Sushi Go !

Sushi Go !

Par Tasmat , 22 avr. 2015 à 14:01
(8,40/10)
Informations sur l'auteur:
4 (6,78/10) 1 0 0 24
Sushi, on y go !

Pour rappel des règles : un système de mains qu'on passe à chaque tour à son voisin après avoir choisi une carte à jouer. Le but, faire en trois manches (épuisement des mains) le plus de points possibles avec les différentes combinaisons proposées (doublette/triplette de cartes, majorité, points simples, etc.)

 

Sushi Go est simple et sans complexe. Les dessins sont très mignons. On explique les règles en 1 min et on joue.

Une pointe de stratégie pour tenter des combinaisons et une belle paire de chance pour espérer que les cartes qu'on souhaite soient au rendez-vous. On se prend vite au jeu vu la facilité des mécaniques du jeu.

Après ne comptez pas jouer pour bloquer votre adversaire sous peine de ne pas faire assez de points pour rester dans la course.

 

Un jeu qui marche bien et qui se joue vite (une partie = 3 manches = 10-15 min). Peu d'intérêt à deux car les mains ne tournent pas assez pour pimenter le jeu. A utiliser avec des gens peu joueurs ou qui veulent un jeu rapide et mignon.