TricTrac

Avis 
164403avis
à

Secteurs

Jeu >
Jeux d'extérieur >
Loisir
Sports
Jeux de Société >
Abstrait
Ameritrash
Eurogames >
Types de jeux Européan Games >
Classique
Jeux Européens
Kubenbois
Eurotrash
Figurines
Jeunesse
Jeux de cartes
Jeux de Rôle
Party-Game >
Types
Wargame >
Types de wargames >
Fantasy
Historique
Science Fiction
Jeux Vidéo >
Puzzle Game
Jeux Vidéo >
Jeux Vidéo >
Puzzle Game

Sujet de l'article

Analyse
Carnet d'auteur
Concours
Crowdfunding
Curiosite
Description
Economie
Evènement
Histoire
Information
Interview
Jeux d'ailleurs
Joué
Portail
Presse
Prévision
Prix ludique
Reportage
Review
Scoop
Sur les étals
Tric Trac
Vidéo

Type de jeu

Autres
Cartes à jouer
Casse-tête
Jeu de carte à collectionner
Jeu de logique
Jeu en ligne
Jeux à gratter
Jeux de cartes
Jeux de connaissances
Jeux de dés
Jeux de figurines
Jeux de figurines à collectionner
Jeux de guerre
Jeux de lettres
Jeux de pions
Jeux de plateau
Jeux de rôles
Livre dont vous êtes le héros

Type de public

Amateur
Casual
Geek
Passionné

de l'exterieur

Format Rédactionnel

à suivre
Article
Blog
Bloggeur
Contenu de Marque
Dossier
Edito
Enquête
Flash
TT Tv
TTClub
エセ芸術家ニューヨークへ行く (Fake Artist Goes to New York)

エセ芸術家ニューヨークへ行く (Fake Artist Goes to New York)

morlockbob
1 août 2014 à 09:00
Informations sur l'auteur:
342 (5,92/10) 0 0 0 2K
1150 caractères
(7,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Copier / Coller

Petite boite qui contient beaucoup de petits feutres, un petit paquet de feuilles et de petits cartons lavables, Fake, vous l'aurez compris, est un jeu de dessin.

Dans le sillage Linq, Dixit et Petits meurtres et faits divers, Fake propose de reprendre le principe suivant : un mot à faire deviner, des personnes connaissent le mot et vont devoir se reconnaître, un traître va devoir être assez perspicace pour trouver le thème du dessin et ne pas se dévoiler.

Le passage de la parole au dessin n’est pas forcement plus simple. Attention de ne  pas être trop concret, mais également pas trop brouillon pour éviter de vous faire accuser à tort. Difficile d’être fin, de joindre le trait à la pensée...

Fake en tant que bon faussaire, recycle et adapte, mais l’ exercice se  laisse jouer.

Dispo (en cet été 2014) uniquement en japonais, une traduction devrait suivre.

Pour le moment, quelques feuilles et une poignée de crayons suffiront pour jouer

Ensuite aussi d’ailleurs.

30 Carats

30 Carats

Arnault Pieru
1 août 2014 à 00:46
Informations sur l'auteur:
10 (7,78/10) 62 1 2 172
121 caractères
(9,80/10)
J'aime , 1 Je n'aime pas

J'ai aimé ce jeu aux mécaniques originales.

Très bon jeu de bluff et surtout très original. Parties courtes. Meilleur à 5 ou 6. (Éditeur)

Agricola

Agricola

logalo
1 août 2014 à 00:44
Informations sur l'auteur:
2 (10,00/10) 88 0 0 186
886 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Agricolateur! Quel beau métier!

      Que faire? Quand le faire? Quelle priorité?... Et lui, y va faire quoi?... ET l'autre?! Il a fait l'action que je visais!... J'aurais jamais le temps!... Et "ZUT" il faut déjà nourrir-j'aurais dû prendre le fourneau-mais j'ai pas assez de moutons-fallait choisir les céréales-heureusement j'ai la vannerie!

       En voilà un bon jeu pour s'acccccélérer le palpitant et s'tordre les neurones... Et tout çà avec la version familiale toute simple, c'est à dire sans les cartes!... Pasque si on rajoute les Kartes!!!... Alors là... ALORS LAAAA!!!...!!!...!!!...

        Courage mon petit Agricolateur, "le temps fait à l'affaire"!

Concordia

Concordia

limp
1 août 2014 à 00:17
Informations sur l'auteur:
1K (7,07/10) 357 0 2K 11K
1074 caractères
(8,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Costaud mais petit

Concordia est un très grand jeu, qu'on se le dise.
Ses règles sont aisées à retenir tout autant qu'elles le sont à expliquer. Tout ça tient en quelques lignes : quelques cartes persos à expliquer, quelques valeurs d'achats et de ventes élémentaires, un plateau personnel des plus sobres et un système de calcul des points en fin de partie des plus conventionnels...

... et pourtant !

dieu que la courbe d'apprentissage de ce jeu semble lui vouer une durée de vie des plus confortable !
Concordia, malgré une accessibilité évidente, propose une richesse de jeu assez incroyable et un niveau d'interaction très agréable : on ne joue pas dans son coin tout en ne jouant pas à un jeu de diplomatie non plus.
Une parfaite réussite pour un jeu qui parvient à avoir sa saveur propre.

Possible qu'au fil des parties, ma note augmente, le jeu se situant à la limite du coup de coeur en ce qui me concerne...

30 Carats

30 Carats

cartes-racing.com
31 juil. 2014 à 23:31
Informations sur l'auteur:
3 (9,53/10) 0 0 0 41
123 caractères
(8,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bravo Grosso Modo

Un très bon jeu de bluff et de spéculation. J'ai particulièrement aimé avec 4 et 5 joueurs.

Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

Abienesst
31 juil. 2014 à 22:06
Informations sur l'auteur:
72 (8,62/10) 215 0 0 847
853 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Jusqu'ici, un sans faute de Pearl Games

Excellent cru Pearl games encore une fois que ce Bruxelles 1893

 

un vrai bon jeu de placement d ouvriers, tres malin, tres calculatoire, et qui permet de scorer de beaucoup de façons

 

la lecture des regles peut cependant faire un peu peur, meme a des joueurs chevronnés. Elles ont ce je ne sais quoi qui donne l impression d'un jeu un peu compliqué a la lecture. Heureusement au bout d un tour, tout coule de source et les stratégies se mettent en place. J avais deja eu la meme impression avec l excellentissime Ginkgopolis

 

Pearl Games nous sers egalement une nouvelle fois un univers graphique original et fort, autre marque de fabrique de pearl games qui s affirme décidément d années en années comme un des meilleurs editeurs sur le marché.

Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

LAuCoBa57
31 juil. 2014 à 21:35
Informations sur l'auteur:
1 (9,60/10) 71 0 0 143
1301 caractères
(9,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Quand l'art nouveau vous offre les clefs de la ville

Quelle surprise que ce Bruxelles...

A priori le thème du jeu me laissait assez froid, j'avais du mal à voir comment j'allais pouvoir m'amuser en incarnant un architecte d'un mouvement qui a disparu aussi vite qu'il est apparu...

A la lecture des règles je suis resté perplexe sur la somme des mécanismes connus utilisés dans le jeu (enchère, majorité ...) tant et si bien qu'à Essen je me suis abstenu (et n'ai donc pas reçu le merveilleux sac en toile collector)

Mais heureusement que dans mon cercle de joueur il y a des hommes de goûts qui ont gentillement insisté pour que je me joigne à leur partie... et là surprise j'ai non seulement adhéré aux concepts mais en plus j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ces hauts lieux de la vie bruxelloise. Alors au final je n'en sais pas plus sur l'art nouveau (en même temps quand je joue à Dominant species j'en sais pas plus sur la migration des oiseaux...) mais je m'amuse comme un petit fou avec les multiples paramètres proposés dans ce jeu.

Alors au final j'ai craqué et j'ai investis Bruxelles avec mes meeples :)

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

Jajaguy
31 juil. 2014 à 17:47
Informations sur l'auteur:
28 (7,58/10) 0 0 0 130
2189 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Ouch! Quel jeu!!

Ce qui fait zizir :

 

- Thème qui colle parfaitement, on s'y croirait

- La variété des scénarii et le matériel pléthorique qui permet une rejouabilité et une variété énorme

- Le seul jeu de gestion en coop' que je connaisse et en plus avec un thème hyper fort

- La difficulté et la différence frappante avec les autres coop' qui dans le fond se ressemblent plus ou moins

- Le matériel qui est magnifique (et pourtant je ne suis pas fan de filosofia de ce coté la)

- Le fait de pouvoir jouer seul sans que ce soit nul

 

Ce qui fait pas zizir :

 

- Les règles! Elles sont pas très bien expliquées ou alors je ne comprend pas quand c'est traduit comme ça mais j'ai rarement autant dû lire et relire pour un jeu et pourtant j'en ai fait des beaucoup plus costauds! Cela vient peut être aussi du fait qu'il y a beaucoup de choses à retenir

 

Conclusions : Attention! Ce coop' la c'est du méga lourd!!!! Il ne faut absolument pas passer à coté, il trône fièrement au top des coop' avec Andor sur notre ludothèque dans un registre tout à fait différent mais quel jeu nom d'une pipe en bois! Merci à l'auteur qui fait vraiment plaisir, il a fait le jeu dont je rêvais...tout y est. J'ai d'ailleurs noté qu'un certain Vlaada Chvatil était parmi les amis qui avaient aidé à tester le jeu en phase bêta et je ne suis pas du tout surpris, on y retrouve cette volonté de coller parfaitement au thème du début à la fin, coûte que coûte et ça j'adore, je ne veux plus que jouer à ces jeux où l'auteur donne tout pour y arriver, pas froid mais au contraire généreux et même si il y a beaucoup de points de règles pour faire ça, c'est pas un soucis. Bravo!

 

 

 

 

Myrmes

Myrmes

Jajaguy
31 juil. 2014 à 17:26
Informations sur l'auteur:
28 (7,58/10) 0 0 0 130
2147 caractères
(9,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pas de soucis

Ce qui fait zizir :

- L'originalité du thème et quelques belles idées (phéromones, différents types de fourmis, l'élevage de pucerons...)

- Jeu relativement simple qui plaira à beaucoup mais pas pauvre tactiquement pour autant

- Bonne rejouabilité

- Très bien équilibré, plusieurs façons de gagner (ex dernière partie j'ai cherché à avoir un max de couveuses et améliorer ma fourmilière le plus vite possible, ma femme est plus allée scorer sur la carte et à faire le reste petit à petit et les scores étaient très proches)

- Ne décevra pas les fans des jeux Ystari, on est bien dans la ligne éditoriale

- Parties assez rapides

 

Ce qui fait pas zizir :

- Les plateaux individuels très "cheap"

- Le visuel général qui surprend venant de cette maison d'édition qui a tendance à faire des beaux jeux (il n'est pas laid mais déçoit par rapport à la qualité de l'image sur la boîte)

- Certaines choses qui font sortir du thème et qui sont surprenantes (des objectifs pour scorer, les ouvrières qui peuvent sortir mais qui sont défaussées, pourquoi? les soldats qui restent dans la fourmilière, où est la reine? personnage central des colonies, pourquoi un soldat empêche t'il de crever de faim en hiver?) je suis un peu tatillon mais vu que l'auteur a cherché à coller au thème (tant mieux) autant que ce soit jusqu'au bout

- L'iconographie pas toujours très claire, et surtout pas toujours présente ce qui implique de remettre parfois le nez dans les règles.

 

Conclusion : malgré quelques petits trucs par ci par la qui dérangent, Myrmes est un très bon jeu que l'on peut acheter les yeux fermés si l'on aime les jeux de gestion, qui plus est avec un thème original. 

Linq

Linq

Foussa67
31 juil. 2014 à 16:16
Informations sur l'auteur:
89 (7,89/10) 114 0 0 776
817 caractères
(7,10/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Taiseux.

Link est un jeu étrange, basé sur la communication minimale. 

Il faut vraiment le jouer avec des gens "adaptés" à ce type de jeu, quoique c'est + simple à trouver que des gens qui sont à l'aise avec les jeux de communication comme Petits Meurtres et Faits Divers. 

Mais s'amuser juste en disant 2 mots dans un tour, c'est particulier tout de même :). 

Le jeu reste amusant, mais plutôt dans le genre "sourire" qu'éclat de rire. 

Le décompte est très fastidieux, il faut à chaque fois relire la règle pour savoir qui gagne quoi. 

Bref, un jeu original, qui va avoir du mal à sortir souvent passé la découverte du principe. 

Le Petit Prince

Le Petit Prince

Foussa67
31 juil. 2014 à 15:58
Informations sur l'auteur:
89 (7,89/10) 114 0 0 776
926 caractères
(4,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Entre deux chaises.

J'ai éprouvé une drôle de sensation à jouer à ce jeu. 

D'un côté le thème est intemporel bien qu'assez enfantin et les règles sont simples. On se fait une jolie planète en assemblant son puzzle, c'est du + bel effet à la fin de la partie. 

D'un autre côté, si on veut bien jouer, on passe son temps à calculer le différentiel de point lors du choix de tuile. Du moins lorsqu'on sait où les joueurs vont scorer. 

Alors entre gamer, ça devient très calculatoire, et si il y a des joueurs non-avertis en compagnie de gamer, ça flirte vite avec l'énervant king making (à l'insu du plein gré).

Donc pour moi, ce jeu à le dos de boîte entre deux chaises, et ça ne me satisfait pas. 

 

Origin

Origin

Grovast
31 juil. 2014 à 15:30
Informations sur l'auteur:
358 (6,16/10) 158 0 542 3K
3821 caractères
(3,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Repartir à zéro

Son illustration principale montre l'exemple : Origin est un jeu qui se joue en famille. On passera d'ailleurs directement aux règles avancées, tant la version de découverte manque de profondeur.

Si la carte aux couleurs pastel est parfaitement fonctionnelle à mon goût, j'ai par contre trouvé assez quelconque le reste des illustrations et des choix de design (police et en-carts en biais notamment).
Point fort du matériel qui fait toute l'identité du jeu, les pions en bois sont du plus bel effet et agréables à manipuler.

Malgré sa simplicité (et sa pertinence voire son élégance mécanique), il faut un petit temps d'adaptation pour se sentir à l'aise avec la règle de pose faisant intervenir les différences de taille/grosseur des pions. L'ensemble est particulièrement abstrait et on ne cherchera donc pas un quelconque thème.

Une fois la partie lancée, le manque d'espace a bien du mal à se faire sentir. Et puisqu'il vaut mieux avoir un maximum de pions sur le plateau (pour s'ouvrir plus de possibilités et augmenter ses chances de remplir de futurs objectifs sans le savoir), on passe donc les trois premiers quarts de la partie, voire toute la partie, à systématiquement ajouter un nouveau pion. C'est à dire utiliser la même action parmi les 3 possibles.
Pourquoi se déplacer ou échanger sa place alors qu'on peut récupérer un terrain supplémentaire de la couleur convoitée ? Les deux autres actions ne viennent du coup qu'en roue de secours, en déblocage, le cas échéant. Dommage, alors que c'était justement l'objet de deux des caractéristiques des pions.

Quant aux effets permanents, ils ont a priori bien du mal à être rentabilisés. D'ailleurs on aurait bien voulu une description un peu détaillé des cartes, tant certains de leurs effets peuvent prêter à interprétation. On aurait aussi bien voulu savoir si on peut cumuler plusieurs fois la même carte.

Enfin, comme dans Takenoko, et c'est peut être d'ailleurs la raison du rapprochement fait avec ce jeu, le système de cartes "Objectifs" est d'une iniquité presque grotesque. Avec de la réussite, je pioche en effet un objectif déjà rempli, ou atteignable avec ma prochaine action. Or, remplir un objectif me donne immédiatement le privilège d'en piocher un autre !
Avec un peu de chance, j'enchaine donc sur un nouveau challenge pré-rempli, ou pas loin. Je peux alors utiliser mes tours pour innover ou chopper des événements, qui me donnent plus de souplesse à m'étendre et donc à remplir encore d'autres objectifs. Bref, c'est la cascade luck-to-win-to-win. A côté de ça, si mon voisin - le poissard - choppe des objectifs qui n'ont rien à voir avec ses placements préalables, il perd son temps à patauger sans ligne directrice et "sacrifier" ses bonus pour recycler ses cartes Objectifs mortes.

Malgré un concept fondateur assez brillant, qui méritait clairement un jeu et de si beaux pions en bois, la mayonnaise d'Origin ne prend pas. La faute à un système de cartes et tuiles innovation qui tombe à plat, avec un scoring convenu, des objectifs 100% opportunistes, des effets pas forcément clairs, un manque de contraintes à 2-3 joueurs.
Bref, un tout finalement peu convaincant.

 

Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

Rimsk
31 juil. 2014 à 14:05
Informations sur l'auteur:
36 (7,81/10) 26 0 0 244
1340 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un Chef d'Oeuvre.

Le meilleur jeu de gestion sorti ces dernières années, il entrera au panthéon ludique aux côtés des Caylus ou Puerto Rico sans aucun souci. Le jeu est beau, le jeu est bon ! Il y a une multitude de choses possibles à faire et de chaque choix découlera beaucoup de choses, on peut faire telle ou telle action pour telle ou telle raison, ou pas... Mais tout est magnifiquement imbriqué et le jeu n'est absolument pas une usine à gaz.

Après un tour de jeu tout est clair, limpide, tout coule de source. Etienne Espreman a réussi à nous pondre un jeu ultra riche en stratégie mais pas du tout fume neurones. Fin, en tout cas pas au niveau de la compréhension des règles, faire des choix après...^^ Les règles d'ailleurs sont aussi super bien rédigées et même quand on y retourne pour chercher une précision on trouve directement, il n'y a aucune zone d'ombre.

Vraiment pour moi Bruxelles 1893 est un chef d'oeuvre, j'en ai fait pas mal de parties (je ne poste un avis que maintenant, le jeu doit avoir environ 1 an) et on se régale à chaque fois. Cerise sur le gâteau, il tourne parfaitement dans toutes les configs de joueur, un vrai bonheur !

Province

Province

elyloo
31 juil. 2014 à 13:37
Informations sur l'auteur:
8 (7,29/10) 82 0 0 189
1483 caractères
(7,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Petit jeu sympathique

Petit jeu à 2 joueurs plein de ressources au vue de sa taille (plateau de 9x9 cm) et de son prix (5€, frais de port inclus).

 

Pour jouer, il faut déplacer des meeples sur les cases au centre du plateau (2 cases point d'ouvrage et 1 case revenu) : les déplacer d'une case, dans le sens horaire, pour obtenir le gain de la case d'arrivée.

Les points d'ouvrage et les revenus permettent de construire des bâtiments (8 bâtiments, avec des pouvoirs associés). 

Pour gagner, il faut avoir le plus de PV : en construisant des bâtiments et en remplissant des objectifs (9 qui arrivent aléatoirement à chaque partie).

 

Finalement :

Les + :

- Petit ( se balade partout, dans la poche ou dans le sac à main !)

- règle simple et facilement assimilée

- rapide (une vingtaine de minutes)

- matériels et illustrations corrects

- bonne interaction avec l'adversaire

- le prix 

Les - :

- petit ! ( lorsque que les 2 joueurs ont fait apparaître plusieurs meeples sur le plateau, cela devient peu visuel et difficile à manipuler au vue de la taille du plateau)

- peu de rejouabilité ??? ( à voir sur le long terme ) 

- pas de boîte de jeu (un sachet Zip fourni)

- disponible pour le moment qu'en crowdfundin ou en contactant l'auteur par le net.

Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

Guiz
31 juil. 2014 à 11:23
Informations sur l'auteur:
7 (8,64/10) 187 0 0 505
2281 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Que dire de plus...

... qui n'a pas déjà été dit sur ce jeu !

Et bien pas grand chose. Comme certains le thème Art Nouveau ne me disait pas grand chose et me laissait au premier abord assez dubitatif. Mais après la première partie, les doutes ont laissé place à ce petit gout de reviens-y, caractéristique des bons jeux en général.

Et bien après une petite dizaine de parties, je confirme. J'adore ce jeu. Il réussit le savant mélange de pose d'ouvrier classique avec de l'enchère, de la majorité, du blocage, du placement de tuile toute en y incorporant cette petite (voire grosse dose) de guessing. Car il ne faut pas s'y tromper, les interactions entre joueurs sont très présentes et la différence entre la défaite et la victoire se fera souvent sur votre capacité à anticiper les actions adverses (choix de la zone de jeu déjà histoire de ne pas faire trop profiter les autres, modification du compas de ressources pour entraver les progressions adverses, modification du prix de revente des oeuvres pour éviter l'accumulation de FB aux revendeurs)

Des choix cornéliens, il y en a : faire tel action à tel ou tel moment (savoir temporiser est un élément important), bloquer un adversaire qui se gave sur la construction/vente quitte à ne pas faire l'action qui nous est la plus utile à cet instant, viser les majorités sur les blasons ou remporter les enchères, profiter des actions du plateau Bruxelles tant que le risque de perdre un assistant est faible... enfin bref, que du bon pour les amateurs du genre.

Je conseille cependant à ceux à qui je fais découvrir le jeu de bien faire attention à ce plateau Bruxelles : les actions y sont alléchantes mais la sanction est très pénalisante en cas d'excès non planifié par la récupération d'autres assistants.

Seul petit pinaillage : la piste de score en 80, pas pratique... oui j'ai dit pinaillage parce que la perfection n'est pas de ce monde voyons :)

Keltis - Das Kartenspiel

Keltis - Das Kartenspiel

quirk
31 juil. 2014 à 10:31
Informations sur l'auteur:
21 (8,47/10) 31 0 0 169
281 caractères
(6,40/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un jeu malin à la Knizia

Un petit jeu de cartes sans prétention mais qui se révèle plutôt malin avec des choix difficiles à faire. La fin de partie entraine une bonne tension, pour savoir si on va avoir assez de tours pour poser ces cartes ou sur les choix à faire.

Istanbul

Istanbul

Grovast
31 juil. 2014 à 10:31
Informations sur l'auteur:
358 (6,16/10) 158 0 542 3K
2637 caractères
(7,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Souk Toujours

En plus d'être plaisamment illustré, ce nouvel essai de Rüdiger Dorn est aussi impeccablement édité.
Le matériel est de qualité, les couleurs sont bien choisies, les grandes tuiles peuvent accueillir les divers éléments sans perdre en visibilité, la règle est un modèle de clarté et de traduction... rien à redire, et c'est assez agréable pour être souligné.

D'un calibre moyen et jouable jusqu'à 5, voici donc un jeu largement sortable auprès d'un public familial avancé, ou à tout le moins motivé.
Le mécanisme de base des pions assistants, qui plus est assez original, donne lieu à des réflexions tactiques propres à satisfaire également les joueurs avertis. Entre les blocages (on a pas envie de payer), les pions adverses à capturer, les bonnes affaires à saisir maintenant ou jamais... les décisions peuvent être déchirantes.

Ajoutons à cela un bon saupoudrage de hasard, non seulement via cette paire de dés qui intervient assez régulièrement (malheur!), mais aussi via le tirage des cartes Bonus qui sont, selon le contexte courant, d'une utilité plus ou moins avérée.
Tout est heureusement prévu pour avoir les moyens de pondérer le mauvais sort, qui par un petit pouvoir de relance, qui par le recyclage des cartes indésirables. Merci Mr l'Ambassadeur.

Le thème est au second plan mais pas inexistant : les actions des lieux veulent dire quelque chose, la notion de taille de charrette se tient, et envoyer son cousin (en délicatesse avec les autorités) faire une course à sa place est de l'ordre du crédible.

Les parties sont facilement assez serrées et le rush final se joue à l'action près.
La configuration deux joueurs est praticable, toutefois les marchands neutres et statiques n'apportent évidemment pas la même bousculade que des adversaires réels, mouvants, imprévisibles et donc pénibles.

Plus opportuniste que stratégique, relativement interactif pour un jeu de collecte de ressources, Rüdiger Dorn nous gratifie encore une fois d'un jeu de qualité, plaisant et tactique, sans être éminemment épique toutefois.
Je ne dirai pas non à une partie de temps en temps, avec des réserves sur la config deux joueurs par contre.

Vikings : Warriors of the North

Vikings : Warriors of the North

morlockbob
31 juil. 2014 à 10:22
Informations sur l'auteur:
342 (5,92/10) 0 0 0 2K
1931 caractères
(2,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Bande de lopettes !

Avec sa boîte qui fait peur "ouhlala faut pas l'embêter le méchant viking", Rebel nous offre un jeu bien en dessous de ses arguments de vente. 

Le matériel est magnifique: plateau et cartes sont de toute beauté ( aux pinceaux, Jarek Nocon, déjà illustrateur sur le méconnu Slavika). 

Petits bateaux en plastique, dé et serpent de mer pour finir.

La beauté de ce jeu demeurera purement plastique car au final on se demande "Quelqu'un a-t-il testé ce truc qui n'en finit pas au déséquilibre total ?"

Vous connaissez Pirates chez RavenBurger? c'est la même chose, ou presque (Pirates ne se compliquait pas inutilement la vie)

Vous devez aller chercher des filles (les trésors) chez les peuples ennemis et les ramener à bon port (le vôtre). Vos adversaires font de même ou vous attendent pour vous piller. Vous avez des cartes pour vous aider, contrer des attaques etc...

les combats se jouent au dé (123 perdu /456 gagné).

Si vous avez le malheur d'être en tête les autres s'acharnent.... 

Le thème est plaqué, ça aurait pu être des chèvres qui vont voler des blocs de sel, ou des lutins et de l 'or, des jardiniers et des légumes....

Plutôt chaotique, « compliqué » pour rien (les cartes actions font toujours plaisir mais alourdissent le jeu), les déplacements se font avec des symboles (on peut donc se retrouver à avancer d’une case par tour), on se remet difficilement d’une attaque...

En fait, un jeu familial qui dure trop longtemps  avec une chance omniprésente. On comprend mieux son destockage massif.

 

Attention en anglais  avec du texte

Armadöra

Armadöra

darkgregius
31 juil. 2014 à 04:54
Informations sur l'auteur:
121 (7,49/10) 84 0 0 855
867 caractères
(6,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Kingdom & Osiris

Voilà un titre qui annonce la couleur,mais il est vrai que le jeu me fait penser méchamment à Isis & Osiris et Kingdom.Placement,majorité et pose de tuiles face cachée sont donc de la partie comme dans les 2 jeux précités.Petite originalité,la majorité ne s'exerce pas sur des zones fixées par le plateau,mais sur un espace créé par la pose de barrières.Ce qui était bon pour ces 2 jeux,le reste pour Armadöra,mais j'ai une préférence pour ses aïeuls.Question de goût personnel...Armadöra,à défaut d'être original,se montre donc efficace.Dommage que le jeu ne s'est pas inspiré de ses prédécesseurs sur la qualité du matériel,car là le bas blesse.

Fresco

Fresco

logalo
31 juil. 2014 à 01:04
Informations sur l'auteur:
2 (10,00/10) 88 0 0 186
607 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Haut en Couleurs !

      Je crois que je pourrais faire une partie par jour tant la mécanique de jeu, parfaitement huilée, met les joueurs en tension à chaque fois. C'est Beau, c'est Facile, c'est diablement Efficace et c'est une bonne Entrée en matières pour débuter les jeux de gestion. De plus, la boite contient les trois premières extensions qui permettent de combiner et d'enrichir à volonté. Du néophyte à l'expert et de 8 à 108 ans, c'est à consommer sans modération.

Canterbury

Canterbury

Grogan23
31 juil. 2014 à 00:39
Informations sur l'auteur:
246 (6,63/10) 19 0 0 1K
3362 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Kanterbraü ho ho !

Woa ! Trop la classe ! Je suis le prem's à laisser un avis sur ce jeu ! Comment que j'suis ému !!! Allez ! Pour fêter ça, je lui colle un bon 5/5.

Disons que ça les vaut presque. Eteyons un peu !

Canterbury, c'est un jeu de placement et de majorité. Jusque là, rien de bien folichon parce qu'on en a des palanquées des jeux du genre. Seulement celui là, et bien il est à la fois simple dans ses règles (on exécute une seule action à son tour de jeu parmi trois possibles), et hyper calculatoire dans son déroulement. Il faut en effet réfléchir pas mal, repérer les différentes options qui s'offrent à vous... La pose d'un bâtiment va faire entrer en jeu plusieurs paramètres : des gains de points directs à la pose, et, selon sa taille, il va donner le droit de poser un certain nombre de pions qui vont offrir la possibilité de  pécho des majorités en différents endroits du plateau. Chaque bâtiment va en outre influencer le développement des quartiers adjacents... Déjà là, on commence à entrevoir une profondeur qui ne demande qu'à être explorée... Encore une couche : on peut aussi améliorer les bâtiments...

Bon, graphiquement, je le trouve assez chouette, quoique sobre. C'est très agréable de poser ses pions sur ce plateau comportant de jolies nuances de vert, et Canterbury procure d'excellentes sensations ludiques. Ajoutons à cela que c'est assez rapide, que l'on n'attend pas des plombes pour jouer son tour de jeu, parce que je le rappelle : on n'a qu'une action à faire. Elle peut être réalisée très très vite (surtout si cette action ne consiste qu'à prélever des fonds), mais nécessite de se creuser le citron pas mal. Une bonne dose de réactivité sera également demandée car la tension s'accroit au fil de la partie. On a par ailleurs la sensation de voir les possibilités augmenter nettement au cours de la partie. Franchement une belle découverte !

Canterbury n'est pour l'instant disponible qu'en anglais et français. Pas grave puisque le plateau ne comporte aucune écriture en dehors des noms des bâtiments (on sait tous ce qu'est un marketplace, une citadel ou une guild hall, non ?), et il est facile de se procurer les règles françaises (liens sur ce site). Un grand merci d'ailleurs à Jean-Michel Auzias et à sa petite famille pour la traduction !

Je terminerai là dessus !

PS : c'est marrant mais jusqu'à présent, je me méfiais des jeux qui,sur Tric Trac, ne comportaient qu'une seule critique élogieuse. J'avais tendance à me dire "ouaih, c'est sûr, c'est un pote du concepteur du jeu qui a déposé la critique, voire le concepteur lui-même !...". Et bien pour le coup, j'ai été bien eu, et je jure que je ne connais absolument pas ce monsieur Parks !

Goita Shogi

Goita Shogi

TROULULU
31 juil. 2014 à 00:14
Informations sur l'auteur:
44 (8,06/10) 56 0 0 337
758 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Des plaisirs classiques

Lorsqu'on commence à jouer à Goita shogi, on a l'impression d'être en terrain connu.

Un jeu de carte traditionnel mais pas de trèfle, de pique, ils ont été remplacés par des lanciers, des "général d'or", des tours.

Passée les premières parties, on se rend compte qu'il n'y a pas de mauvaise ou de bonne main : l'estimation de la main adverse et l'anticipation sont la clé de la victoire.

 

Les parties sont courtes et stratégiques. La rejouabilité est excellente.

 

Chose rare : les cartes sont extrêmement solides et épaisses assurant une bonne conservation du jeu.


 

Quickly

Quickly

TROULULU
30 juil. 2014 à 23:57
Informations sur l'auteur:
44 (8,06/10) 56 0 0 337
724 caractères
(10,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un très bon jeu d'observation et de rapidité

Quickly est un jeu d'observation intéressant et, à mon avis assez novateur.

Chaque carte contient 5 objets dont un est mis en évidence dans un cercle blanc, il faut retrouver sur la carte précédente la couleur de l'objet qui est dans le cercle blanc de la carte révélée et être le plus rapide à taper sur la carte "couleur" correspondante.

Des cartes incluant des variantes de cette mécanique viennent ensuite perturber nos acquis et nos réflexes pour ne pas rendre l'exercice trop facile.

Quickly est très accessible pour les enfants dès 6 ans et très intéressant pour les adultes.

Ballons

Ballons

Foussa67
30 juil. 2014 à 21:46
Informations sur l'auteur:
89 (7,89/10) 114 0 0 776
627 caractères
(1,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

100% chance

Est-ce qu'un jeu avec 100% de chance est un jeu ? 

Ca se discute.

Ballons, c'est uniquement de la chance : Chacun a 5 cartes ballons de couleurs devant soi, on retourne une carte de la pioche, on regarde si elle nous fait rien, ou si elle nous claque un ballon, ou si on peut récupérer un ballon éclaté. Le dernier a avoir des ballons gagne... 

C'est nul, mais ça plait aux enfants jusqu'à 5 ou 6 ans... 

Les cartes sont ultra épaisses (édition Gigamic). 

Voilà voilà... 

 

 

Clac Clac

Clac Clac

Mayoniaise
30 juil. 2014 à 21:07
Informations sur l'auteur:
35 (8,25/10) 36 0 0 262
184 caractères
(5,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Discrimination visuelle, rapidité...et manque de rejouabilité.

 Jeu sympathique, les enfants adorent l'aspect aimanté des jetons.

Malheureusement, on en fait vite le tour...il aurait fallu + de jetons, + de symboles...

 

Le Labyrinthe Magique

Le Labyrinthe Magique

Mayoniaise
30 juil. 2014 à 21:02
Informations sur l'auteur:
35 (8,25/10) 36 0 0 262
776 caractères
(9,50/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Un jeu à en perdre la bille !

Excellent jeu de mémoire (même si à la base, je n'aime pas les jeux de mémoire).

Une jolie petite formule magique à prononcer au début du jeu permet aux enfants de plonger dans l'univers magique du labyrinthe.

Les obstacles sont placés par l'un des joueurs à la vue de tous, ce qui permet de bien varier les situations mais aussi d'adapter la difficulté du jeu (on peut jouer avec qu'une partie des obstacles en bois, choisir de laisser un large passage à la cadette de la famille ...).

Nous avons rajouté une variante "story cubes" : à la fin, le gagnant doit raconter une histoire avec les 5 petites images qu'il a récoltées :)  

Mago Magino

Mago Magino

Mayoniaise
30 juil. 2014 à 20:43
Informations sur l'auteur:
35 (8,25/10) 36 0 0 262
555 caractères
(8,70/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Knizia , le magicien des jeux : très bien jouer avec nos petits !

Excellent matériel, super thème, de la semi-coopération possible...bien entendu du hasard mais indispensable quand on joue avec les petits ! Nous redoutons tous cette roue-sorcière qui vient nous transformer en grenouille ! (on retourne le pion, très astucieux). Nous avons le choix entre emprunter un chemin plus court mais plus dangereux ou un chemin plus sécurisant mais plus long.... autrement, peu de stratégie , c'est un jeu pour la famille ;).

En tout cas, jeu  bien fichu dans le genre.

Pax

Pax

veco
30 juil. 2014 à 19:43
Informations sur l'auteur:
80 (8,15/10) 134 0 0 674
873 caractères
(9,30/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Pax bonus !

Voilà un petit jeu malin et sans prétention de l'auteur de Pélopones. Le mécanisme est bien rodé, et ça tourne comme une horloge. On a meme un mode solo  qui fonctionne bien.

C'est un jeu de majorité dans différents secteurs (religieux, militaire, économique, politique etc...) ou vous allez lutté à la fois entre vous, et ...contre Rome (entité fictive) ce qui fait l'originalité de ce jeu. Si un joueur perd contre Rome c'est fini, basta, y a plus qu'à plier les gaules !(si j'ose,Humour !)

Les parties sont assez rapides, et les régles relativement simples.

 

Bref, malgré des critiques un peu dures, je trouve que le jeu mérite qu'on l'essaie, et vu le prix, pourquoi hésiter !!!

Limits

Limits

darkgregius
30 juil. 2014 à 17:24
Informations sur l'auteur:
121 (7,49/10) 84 0 0 855
2214 caractères
(7,00/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Une alternative intéressante

J'avoue avoir acheté ce jeu sans savoir plus que ça de quoi il s'agissait.La présence sur une boîte,d'un nom d'un auteur que j'apprécie est suffisant pour me pousser à l'achat.Un comportement à risque qui apporte parfois des déceptions,mais heureusement pour Limits ce ne fut pas le cas.Uwe Rosenberg nous propose là un jeu simple,fluide et original qui change des mécanismes habituels des jeux de cartes.Ici, pas de plis,ni défausse ou autres combinaisons à faire.L'idée est simple:empiler des cartes déclinées en 5 couleurs, en tachant de ne pas dépasser une limite pour chaque couleur(fixée au début de chaque manche)ou du moins,de ne pas se faire prendre lorsque cela arrive.A son tour,un joueur peut accuser un joueur précédent d'avoir dépasser les bornes.Si c'est le cas,il marque des points et l'accusé en perd, mais s'il se trompe,c'est l'accusateur qui fait les frais de l'opération.Le jeu fait donc appel au sens de l'observation et à la mémoire mais pas que.En effet,en début de manche,après avoir tiré la carte fixant les limites,chaque joueur va joué une de ses cartes de couleur face cachée.Chacune de ces cartes,va augmenter de 1 la limite de la couleur associée,créant ainsi une variable.Dans l'absolu,à 3 joueurs par exemple,chaque couleur peut voir sa limite augmenté jusqu'à +3.Du coup, une bonne intuition et de la prise de risque seront également nécessaire dans ce jeu où le bluff est aussi de la partie.Alors oui,il y a du aléatoire et tout n'est pas contrôlable,mais pas d'inquiétudes à avoir.Il n'y a là,rien d'insurmontable et cela importe une petite dose de tension plutôt bienvenue.Limits est donc un jeu simple mais qui demande un peu d'exigence.Tout le monde n'y sera sans doutes pas sensible,mais il mérite d'être essayer.Justement,j'ai essayé et j'aime.

7 Wonders : Leaders

7 Wonders : Leaders

indiana
30 juil. 2014 à 16:20
Informations sur l'auteur:
12 (7,91/10) 95 0 367 613
207 caractères
(9,90/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

indispensable!!!

Au bout de quelques parties, je trouve cette extension indispensable . elle permet d'élaborer des stratégies différentes. Donc ça renouvelle et enrichie les parties.

BattleLore

BattleLore

Alix
30 juil. 2014 à 13:25
Informations sur l'auteur:
149 (7,22/10) 0 0 0 772
1138 caractères
(9,60/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

du med-fan au pays de memoire 44 (ou presque)

Le jeu est du même auteur et partage les mêmes fondamentaux que M44 en ajoutant la magie. J'avais découvert M44 que j'adore par hasard et comme j'aime le med-fan battlelore suivait logiquement. Pas de surprise c'est du DOW et c'est du très lourd : un livret épais facile à lire et du matériel de qualité à profusion servant un bon jeu. En plus l'édition était enricie à son lancement de deux figurines supplémentaire (émerntal et géant). J'aime beaucoup la gestion de son conseil de guerre qui met bien dans l'immersion et oblige à des choix changeant les parties.  Le jeu n'est plus édité et il existe désormais une v2 suite à la reprise il y a quelques temps de la licence cédé par DOW. Pas d'inquiétude, la V1 vaut toujours le coup et on trouve toujours les extensions en neuf ou occasion. Le moins du jeu ? comme à mémoire 44, la mise en place et le rangement, mais ce n'est pas pire qu'un wargame classique.

The Manhattan Project

The Manhattan Project

Foussa67
30 juil. 2014 à 12:46
Informations sur l'auteur:
89 (7,89/10) 114 0 0 776
2042 caractères
(9,80/10)
J'aime , 0 Je n'aime pas

Se démarque par le thème et l'interaction.

Manhattan Project est un jeu de pose d'ouvriers, possédant un thème assez présent et, pour une fois dans le genre, un peu d'interaction. 

Les mécanismes sont assez classiques, on est à l'aise dans de la pose d'ouvriers bien connue de tout amateur du genre.

Là où ce jeu se démarque des autres, c'est au niveau du thème et de l'interaction : 

- Le thème est original, presque "osé" on va dire, et surtout il y a une très bonne adéquation thème/mécanique. Ca facilite notamment l'explication des règles. 

- L'interaction est une part assez importante du jeu (pour de la pose d'ouvrier), avec la notion d'espionnage, et surtout les bombardements. Ca reste thémathique, et ça ajoute une bonne dose de piment dans le jeu.  

 

D'autre part, Marabunta a eu la bonne idée d'inclure les extensions parues depuis la sortie du jeu aux US. Car si il est sorti en 2014 en France, il existe depuis 2011 aux US. Il a fait son bonhomme de chemin depuis, et les extensions sont excellentes. J'adore celles des personnages, et les nations

Le matos est nickel, tuiles bien épaisses, des jetons, des cartes. 

La rejouabilité est énorme, avec le tirage différent à chaque partie des cartes bombes, des cartes bâtiments, des personnages, des nations... Il faudra s'adapter à chaque fois

Le jeu est assez exigeant, je le déconseille au néophyte du genre, surtout avec la violence des bombardements qui peuvent contrecarrer un plan un peu fragile. 

Bref, vous l'aurez compris, j'ai pas grand chose à reprocher à ce jeu. 

C'est frais pour un jeu au genre usé, c'est beau et très amusant à jouer. 

C'est la classe dans une ludothèque.