TricTrac

Prévision
Jeux Européens
Article
Casual
Sheepzzz, comptons les moutons suisses
A propos du rédacteur
Docteur Mops
Docteur Mops est enregistré depuis 2 juin 2000 à 00:00
-publicité-

Sheepzzz, comptons les moutons suisses

Par Docteur Mops , 6 févr. 2013 à 00:00

Ça donne envie de relire F'murr

-publicité-

Voici la problématique : parfois les moutons et bien ils montent la montagne, du coup et bien normalement ensuite ils redescendent. Et souvent ils remontent.
C'est comme ça les moutons à la montagne.

Maintenant, on complique un peu. Parfois il y a des moutons qui montent pendant que d'autres descendent. Et inversement. Sans compter ceux qui feraient demi-tour en cours de route...

Ça donne un peu une idée de l'infini non ?

Imaginez maintenant que vous êtes un berger valaisans. Oui je sais mais quand on aime le jeu on se prête volontiers à des exercices mentaux effrayants.
En tant que berger vous avez des moutons (ou alors il faut changer vite de boulot). Et les moutons comme un coup ils descendent, un coup ils montent et bien il faut les compter.
Sans se tromper parce que c'est des sous aussi ces bestioles. C'est mignon un mouton mais c'est bon aussi.
Bon j'arrête parce que je sens qu'il y en a qui sont en train de décrocher à l'évocation de la cruauté montagnarde helvétique couplé à une idée de l'infini.

Vous avez des cartes avec des moutons.
Dessus une valeur de 1 à 19.

Au centre de la table 3 cartes au hasard. On décide si on commence par monter ou descendre. Si on monte (par exemple. On pourrait descendre remarquez mais il faut bien choisir un exemple et là donc on monte. C'est le hasard. Voilà). Vous devez donc à votre tour posez sur un des trois tas un mouton de plus grande valeur OU (et là attention faut s’accrocher) un mouton avec une valeur strictement inférieure de 10.
Vite un exemple !
Le mouton posé est de valeur 12 vous pouvez donc posez un mouton supérieur à 12 ou un mouton de 2.

Et quand on descend c'est la même chose mais à l'envers.

Oui mais alors... Si on ne peut pas. Alors là on est mal autant vous le dire. On doit alors ramasser un des trois tas. Sûr qu'on va prendre le plus petit mais on n'a pas le droit de compter ou de regarder les cartes avant. Il faut se souvenir.

Ensuite vous imaginez bien qu'il y a des effets spéciaux. Il y a des loups. Hoooooouuu ! C'est mal les loups. Alors dans le Valais, le loups il y a du pour et il y a du contre.
Le loup ça fait joker donc c'est bien mais on doit :
- changer de sens
- tirer une carte du tas au hasard et si c'est aussi un loup on reçoit la pile entière ! En plus elle n'est pas remplacée alors on continue juste avec deux.

Les moutons 1 et 19 permettent de passer la main au berger de son choix mais en lui imposant un tas.

Les moutons 2,3,17 et 18 permettent de changer le sens ET d'imposer une pile de jeu au berger suivant.

Bon et alors ? On compte, on se défausse, on mange des piles mais quoi ?
Sur les cartes vous avez des oreillers dessinés. C'est parce que compter les moutons ça endort.
En fin de manche vous compterez les oreillers que vous avez récolté.
Dès qu'un berger atteint ou dépasse 75 oreillers, c'est le roupillon. Fin de la partie.
Celui qui possède le moins d'oreillers remporte la victoire.

Encore un jeu à dormir debout ! Dans la ligne directe de "Mow" paru précédemment chez le même éditeur. La vache c'était bien "Mow" !

Ça ne sort pas tout de suite par contre vous pourrez le découvrir en avant-première sur le salon de Cannes 2013. Sinon patientez sans vous endormir.

"Sheepzzz"
Un jeu de Bruno Cathala
Illustré par Cyril Bouquet
Publié chez Hurrican
Pour 2 à 5 bergers dès 8 ans
Tout public
Durée : 20 min
Disponible bientôt

Par Docteur Mops , mercredi 6 février 2013 à 00:00
Réactions à la niouze 
14commentaires
Dr. Justice
6 févr. 2013 à 16:23

Dans la lignée de 11 nimmt, non ?
En plus mouvementé sans doute, avec ces changement de sens.
En revanche, je trouve la condition de victoire assez incohérente. Le sommeil, pour moi, c'est plutôt une récompense.

Bruno des Montagnes
6 févr. 2013 à 16:40

Ah ben je comprends bien que le sommeil soit une récompense.. Mais c'est l'ennemi du berger!! Le berger qui s'endort en co,ôtant son troupeau est sur de perdre une bonne partie du cheptel ;-)

johnwolf
6 févr. 2013 à 18:04

Y'a un joli clin d'oeil à Worms!

Kerquist
6 févr. 2013 à 18:06

Du Mow à vaches au Sheepzz à moutons : à quand un Pigggs à cochons ?

bub27
6 févr. 2013 à 18:17

- ZZZzzzzz....

- S'il vous plait, dessine-moi un p'tit prince !

- Hein ? Quoi ? Zut, à compter tout ces moutons, j'crois bien qu'j'ai fini par m'endormir, moi...

Koban
6 févr. 2013 à 19:11

1 le jeu a l'air sympa. je suis passer a coté de mow (je vais me rattraper) là je vais pas me laisser distancer par un bon jeu.
Sinon perso j'adore les illustrations. Bravo Cyril.

kouynemum
6 févr. 2013 à 19:30

'tite question : sur le boîte, c'est marqué 2/4 joueurs.
C'est 5 ou 4 finalement ? :)

Bruno des Montagnes
6 févr. 2013 à 20:31

pour kouynemum: c'est 2 à 5... juste pas le fichier définitif.. il manque aussi le nom de l'illustrateur (Cyril Bouquet)

kouynemum
6 févr. 2013 à 21:23

Merci.
Très chouettes illustrations, d'ailleurs :)

amazone
7 févr. 2013 à 00:14

En tout cas s'il y en a un qui ne dort pas c'est bien Bruno Cathala. Et mon compte en banque ne le remercie pas !
Ce mélange de Mow et Bumbesi semble intéressant cela dit .

JJL
JJL
7 févr. 2013 à 10:22

Les illustrations sont vraiment chouettes ! Elles font pas mal penser à Shaun le mouton, je trouve (dont je suis un grand fan !).

Yannik
7 févr. 2013 à 21:11

Je suis assez client de ce genre de jeu malin, y a toujours bonne ambiance à la table... La patte Cathala :)

Yannik
7 févr. 2013 à 21:13

Crazy-Doc
9 févr. 2013 à 09:28

Un petit jeu fun avec de maGnifiques illustrations, ça donne trèèès envie de l'avoir !