TricTrac

Jeu
Prix ludique
Amateur
Le jeu de l'année en Espagne est...
A propos du rédacteur
Monsieur Phal
Monsieur Phal est enregistré depuis 1 juin 2000 à 00:00
-publicité-

Le jeu de l'année en Espagne est...

Par Monsieur Phal , 28 nov. 2012 à 00:00

Un jeu marron avec des cubes en bois. Oui.

-publicité-

Kua ! Ceumment ! Le prix du jeu de l’année espagnol a été annoncé et nous ne l’avons pas dit sur Tric Trac. Mais quelle honte. Il faut dire que nous sommes un peu débordés en cette fin 2012. Pas parce que c’est la fin du monde bientôt, mais c’est que l’actualité ludique n’a jamais été aussi forte.

Donc, pour mémoire, voici les finalistes de ce cru 2012. Il y avait :

"Hanabi" de Antoine Bauza (Cocktail Games / les XII singes)
"Kingdoms" de Reiner Knizia (Edge)
"Descendance" de Inka & Markus Brand (Gigamic)
"Santiago de Cuba" de Michael Rieneck (Filosofia)
"The Island" de Julian Courtland-Smith (Asmodée)

Et c’est "Santiago de Cuba" de Michael Rieneck de qui l’emporte ! Oui. Un jeu simple, rapide, efficace, très « à l’allemande » comme on dit. Alors, en Espagne, ce n’est pas Filosofia qui le fait, alors qu’en France, oui. Là-bas, c’est Eggerspiel et Ludo Nova. Mais cela ne change rien au jeu qui est tout pareil que celui que vous pouvez trouver sur les étals de nos boutiques.

S vous voulez savoir de quoi il en retourne, nous avions fait une petite TiTiTiVi qui explique exactement comment fonctionne Santiago. C’est fou…

Mais ce n’est pas tout. Cette année, le jury a décidé de donner un prix Spécial du Jury. Oui. Il est toujours difficile de résister quand on est Jury au prix spécial. Et cette année, c’est "Twilight Struggle" de Ananda Gupta et Jason Matthews, de qui l’emporte. Un jeu GMT pour 2 joueurs, et uniquement 2 joueurs, sorti en 2005, mais sans doute tout frais chez nos amis ibériques.

Pour en savoir plus, mais en espagnol, c’est par là !
Une des TiTiTiVi sur Santiago, c'est par ici !

Par Monsieur Phal , mercredi 28 novembre 2012 à 00:00
Réactions à la niouze 
2commentaires
rolft
29 nov. 2012 à 08:19

Même si ce choix parait surprenant de primàbord, il est cohérent à plusieurs égards.

Santiago de Cuba est le jeu de "pose d'ouvriers", le plus interactif, accessible, rapide et chaleureux que je connaisse. Sans compter qu'il reprend le système de "la roue" qui fait toujours son petit effet.

Si un jour,je veux faire découvrir un jeu de cubes/ressources/ouvriers à un public familial, c'est par celui-ci que je commencerais.

rolft
29 nov. 2012 à 08:20

Même si ce choix parait surprenant de primàbord, il est cohérent à plusieurs égards.

Santiago de Cuba est le jeu de "pose d'ouvriers", le plus interactif, accessible, rapide et chaleureux que je connaisse. Sans compter qu'il reprend le système de "la roue" qui fait toujours son petit effet.