TricTrac

Sur les étals
Jeux Européens
Amateur
Article
La guerre des moutons 2 : à Paques il y a du mouton et du poisson
A propos du rédacteur
Docteur Mops
Docteur Mops est enregistré depuis 2 juin 2000 à 00:00
-publicité-

La guerre des moutons 2 : à Paques il y a du mouton et du poisson

Par Docteur Mops , 29 mars 2013 à 00:00

naviguons en pèr' peinard sur la grand-mare des canards

-publicité-

Enfin il est là !

Ça fait juste... Mmmm. Onze ans. (je refais la même intro que dans mon article précédent car j'aime bien)
Onze ans !?

Oui onze ans qu'est paru "La guerre des moutons" un des trop rares jeux de monsieur Philippe des Pallières en solo.
À l'époque, à cause des tuiles on le comparait souvent à "Carcassonne" ce qui ne lui rendait pas bien service d'autant que les petits moutons étaient antérieurs aux petits paysans.

Mais que voulez-vous ? Fabriquer de jolis petits paysages avec des tuiles et vous voilà devenu un Carcassonne-like malgré vous.

Pourtant, "La guerre des Moutons" se révèle à l'usage bien plus méchant malgré ses mignons petits moutons.
On peut bien entendu y jouer en dilettante avec sa petite cousine comme un sympathique petit jeu familial mais les plus stratèges comprendront assez vite que le hasard se maitrise bien et que le jeu recèle plus de profondeur que son aspect puzzle ne le laisserait penser.

En fait je ne sais pas trop bien pourquoi je vous fais l'article là-dessus en dehors du fait que l'auteur est un ami parce que son succès parle aussi de lui-même (jeu de mot) et qu'à l'époque (onze ans donc) j'en disais déjà le plus grand bien. En même temps si vous êtes d'une génération de joueur plus récente cela pourra vous être utile.

Parce qu'aujourd'hui ma bonne Simone, j'en connais pas mal qui aimeraient avoir un jeu qui reste en boutique pendant plus de 10 ans.

Par contre attention parce que "la guerre des moutons 2" n'est pas la suite de "la guerre des moutons" comme son titre pourrait le laisser croire mais une extension.
Il vous faudra donc une boîte de "La guerre des moutons" pour jouer à glisser un petit poisson toi toi mon tout mon roi.

Dès lors vous aurez deux voies d'approche de la chose.
Soit vous prenez les tuiles de LGDM2 en virant le même nombre de tuiles de LGDM pour obtenir un jeu avec des poissons de même calibre, soit vous ajoutez toutes les tuiles de LGDM2 à LGDM d'un coup ce qui vous donnera un jeu plus grand plus long plus beau.

Oui plus beau aussi parce que ces petites touches de bleus sont d'un goût exquis. Et ce n'est pas parce que c'est mon ami le talentueux François Bruel qui s'est collé aux illustrations que je vous dis cela.

Et la boîte à bêêê ? Si ! Elle sert dans le jeu en plus d'être complètement stupide ce qui aurait pourtant déjà été une parfaite et suffisante raison d'existence.

Si je vous dis que tout cela en plus est coédité avec Asmodee vous aurez tous les arguments pour me trouver vendu au grand capital mais que voulez-vous... Quand on aime...

Bon sang mais j'en parlais déjà ici : clic
En plus nous étions avec l'auteur à Cannes : clic

"La guerre des moutons 2"
Une extension pour "La guerre des moutons"
Un jeu de Philippe des Pallières
Illustré par François Bruel
Publié chez Lui-Même et Asmodee
Pour 2 à 4 joueur dès 10 ans
Tout public
Durée : 30-45 min
Disponible là de suite dans les vinteuros

Par Docteur Mops , vendredi 29 mars 2013 à 00:00
Réactions à la niouze 
2commentaires
Hippodragon
29 mars 2013 à 15:54

Mon livreur m'a demandé si ça me dérangeait pas de déballer le colis devant lui pour qu'il puisse voir ce qui faisait ce drôle de bruit dans le carton ! :)

Booyaman
2 avr. 2013 à 13:44

oooooooooh la déception !!! avec un vieux guerre des moutons comme le mien associé à cette extension toute nouvelle toute belle, y'a une difference de couleur et de patine des tuiles qui rend les villages beaucoup moins beau car avec des pièces de couleurs non-uniforme... bon ça empêche pas de jouer et je vais pas me racheter la boite de base juste pour ça mais quand même, c'est moins classe qu'avant... snif... m'en vais secouer d'la boite à bêêêh pour essayer de trouver un peu de réconfort...