Days of Wonder brise la routine de la com !

Je me souviens d’une discussion, un soir, il y a un an, dans un restaurant, à Cannes, où j’expliquais les lignes problématiques liées à la masse d’informations ludiques, à notre travail rédactionnel et aux lignes éditoriales possibles chez Tric Trac. C’était avant la V4 et j’expliquais à qui voulait l’entendre que nous voulions plus de fond, que nous avions envie de parler de jeux après y avoir joué, que nous avions envie de suivre des projets plus en amont et pas seulement en ayant lu les règles ou un communiqué de presse… Bref, que nous voulions retourner aux fondamentaux. Nous sommes des joueurs, nous voulons jouer. Après tout, nous connaissons un paquet de monde dans le milieu, des auteurs, des éditeurs, des illustrateurs, des distributeurs… Alors nous avons initié un petit quelque chose qui, l’air de rien, semble avoir eu un petit écho dans le secteur. Nous appelons ça « l’effet bâtisseurs ». Et, chose incroyable, cet effet a une conséquence inattendue chez un éditeur inattendu pour un jeu inattendu. Lisez plutôt…

Default

De la communication.

Vous connaissez Days of Wonder, ou du moins leurs succès. « Les Aventuriers du Rail », « Mémoire 44 », « Small World »… Vous savez que depuis plus de 10 ans, ils ont une maîtrise totale, un contrôle complet de leur communication. C’est carré, précis, réglé comme du papier à horloge. Rien qui ne dépasse. Pas de fuite. Des communiqués sous contrôle. C’est propre. C’est beau. Ce qui va donc se passer sur Tric Trac est une grande première. Oui.

Days of Wonder est venu nous voir à l’officine avec un prototype. Un jeu pas terminé, mais presque. Et si la mécanique est quasi définitive, rien n’est fait niveau graphisme, niveau matériel, niveau boite, niveau prix. Normalement, à ce stade, seuls les initiés sont au courant. Les proches de l’auteur, les « testeurs »… Et maintenant il y a nous.

Days of Wonder fait une entorse à sa stratégie de communication pour les lecteurs de Tric Trac !

Du public

Vous connaissez Days of Wonder, ou du moins ses succès. « Les Aventuriers du Rail », « Mémoire 44 », « Small World »… Vous savez donc que leur spécialité est le jeu familial / familial +. Là, pour le coup, avec ce projet qui n’a pas encore de nom, on entre de plain-pied dans du bon gros jeu de joueur habitué. Du « Core » comme disent les spécialistes. Un truc avec de la « gestion d’ouvriers », du « Meeples », mais le tout assez accessible, bien que très profond. Alors forcément, quand nous avons fait notre partie à l’officine, nous avons été grandement excités par la chose. Rholala oui. Vous voyez où je veux en venir ?

Default

De la révolution.

Le jeu occupe une place un peu particulière dans la gamme DoW. Nous y avons joué et il nous a plus. Et quand je dis nous, c’est le Docteur Mops et moi. Les deux. Oui. De fait, nous avons, d’un commun accord, décidé de briser la routine habituelle de communication de l’éditeur. Oui. Nous allons suivre ce projet comme nous l’avons fait avec « Les Bâtisseurs ». Et Days est d’accord avec ça. Ils ont dit oui. Dingue.

Plus d'infos !!!!

Là, pour l’instant, nous n’avons pas grand-chose à dire si ce n’est ce que je viens de vous dire. Enfin si. Allez. Je vous ai dit que le jeu n’avait pas encore de nom, c’est vrai, ni vraiment de thème, mais il a un auteur. Oui. Son nom : Bruno Cathala ! Oui Madame. Oui Monsieur. Cet homme est fort. Monsieur Bruno nous a pondu un jeu d’opportunisme à base d’égrainage. Genre Awalé, mais avec des ouvriers. Un truc qu’il va falloir apprendre à maitriser. Un truc malin. Vicieux. Un bonheur pour les joueurs comme moi. D’ailleurs, il suffit de voir la photo de la feuille de score pour comprendre pourquoi le jeu m’a séduit.

Default

L’idée générale

Allez, afin de ne pas vous faire trop languir, voici deux ou trois détails. Il y a des tuiles, sur ces tuiles il y a des ouvriers. Les couleurs correspondent à leur métier, leur spécialité. A votre tour, vous allez prendre tous les ouvriers d’une tuile, et vous allez les égrainer sur les tuiles autour. Le dernier que vous posez va déclencher des choses en fonction de ceux déjà présents sur ladite tuile. Et c’est là que vos neurones vont devoir agir. Parce qu’en égrainant, vous ouvrez des possibilités aux autres, ceux qui joueront après vous. Il va donc bien falloir préparer vos coups, tenter de faire croire que vous voulez faire ça, alors que pas du tout.

Bruno Cathala confirme sa position d'auteur d'exception !

Les détails.

Comme vous pouvez le voir sur la feuille de scores, il y a 7 façons de marquer des points. Et pour y arriver, il y a plusieurs possibilités. Vous imaginez bien que de mémoire je vais avoir du mal à tout vous sortir là, d’un coup. Dès que Days of Wonder est revenu de la foire de Nuremberg, dès qu’ils ont avancé sur 2 ou 3 bricoles, des images, des illustrations, on vous fera un descriptif beaucoup plus complet. Le jeu est prévu pour cet été. Nous avons le temps. Je vous laisse saliver…

Default


Le planning.

Prochaine étape, donc, une explication approfondie, puis un suivie du travail d'illustration, un article sur le "gameplay" et des analyses de l'auteur et pourquoi pas un journal de l'auteur sur le jeu, et un sur le travail de l'éditeur... Oui. Se serait bien ça.


NdlR : Les photos ont été faites avec le smartphone de Monsieur Adrien de DoW qui a voulu immortalisé sa défaite. Merci à lui. Pour les photos, pas la défaite...





Commentaires (32)

  • Que rajouter...

    A part que j'ai conçu ce jeu par réaction à la vague des jeux de placement d'ouvrier.. je me suis dit.. tiens, et si je faisais un jeu de déplacement d'ouvriers... du travail délocalisé en quelque sorte. Mais effectivement je me ferai un plaisir de raconter tout ça dans quelques temps.

    Et puis si y en a que ça démange de venir déplacer du Meeple, je serai à la nuit du jeu du Ludopôle à Lyon vendredi 7 février, puis ensuite au Off à Cannes début février, puis à St Herblain mi-février, puis à Lille fin février puis... on verra.. mais j'aurai toujours mon proto sous le bras (quoi que ça risque de finir par sentir avec tous ces déplacements)...

  • Je vous rassure, malgré la feuille de score, Ce jeu n'a juste rien de commun avec 7W. En fait, il ne devrait même y avoir que 6 lignes, puisque Palmiers et Pyramides affectent en fait la valeur des quartiers auxquels ils appartiennent.

    Mais je les compte séparément depuis le début simplement pour le suivi statistique qui m'a permis de vérifier les équilibrages entre les différents voies...

  • Lemalin

    Moi aussi, je trouvais que la feuille de score ressemblait à 7 Wonders, mais davantage pour les icônes et le nombre de décomptes. J'aime bien ce genre de jeux où il y a différents décomptes en fin de partie. Je pense à Augustus, 7 Wonders ou même les Aventuriers du rail. Je sais il y a en a beaucoup d'autres... En fait, j'aime la surprise de découvrir le vainqueur à la toute fin!

  • Seito

    Il me semble reconnaître "Samaarank", que Monsieur Bruno présentait en début d'année dernière sur sa page VisageLivre, et qui avait mis ma curiosité en alerte. Le nom sera-t-il conservé ?

    entre ce jeu chez DoW, Abyss chez Bombyx, Desperados chez Matagot et sans doute d'autres productions, le millésime 2014 de Monsieur Bruno risque de plutôt pas mal déboîter ....

    (cela dit, 2013 avait également été plutôt cool, et ne parlons pas de 2012, ni de 2011.... en fait il faut remonter jusqu'à quelle époque pour trouver une année sans un bon Cathala ?

    hmmmmmmm 1997 peut-être ?... ouais, ça doit être ça... ça m'embête un peu de le dire, Monsieur Bruno, mais, franchement, en 1997, ça n'avait pas été folichon folichon.)

  • lgb17

    Il est fort Mr Adrien il sait comment s'y prendre avec Mr Phal :p
    Aprés Trajan les jeux d'égrainages ont la cote et moi j'aime ça...

  • TEMUR

    Miami.....miam......ça sent bon tout ça!

  • Gnh

    miam miam

    un petit tournoi aussi ?

  • jmguiche

    Le meilleur de Cathala ? Vous poussez loin les attentes là, c'est presque vache ! On attend une œuvre majeure maintenant. Ça interdit la moindre réserve ! Bon... Vivement.

    Je n'en parle pas à ma douce, elle va me demander tout les jours "alors, il est sorti ?" Et me tenir responsable de l'attente !

    allez, vite ! Et dans une édition digne de de DOW svp.

    :)

  • Lemalin

    Vous m'enlevez presque les mots de la bouche Docteur Mops!

  • Adrien

    Et pourtant, je me suis battu sur cette partie, avec notamment quelques derniers tours extrêmement tendus ;-)

  • Anansi

    Oh la la ça fait envie tout ça ! Un mécanisme intéressant et original, couplé à l'excellente qualité d'édition de Dow... De quoi attendre du bon. J'en salive d'avance !

  • snounn_

    Bon ça y est c'est décidé, je m' achète une nouvelle table de salon pour aller avec ce jeu !

  • Narnokatt

    Mieux que Cyclades ?

    Je demande à voir !

  • matinciel

    J'attends avec impatience la version définitive, juste pour la matériel, parce le proto est déjà magnifique et avec DoW !!!!

    Mais je confirme les dires de beaucoup, certainement l'un, si ce n'est le meilleur jeu de Bruno.

  • redeagle

    Un jeu plus "gamers" chez DOW? Voilà qui est intéressant. A suivre...

  • Si il y a un jeu à acheter en 2014, c'est bien celui....Hmmm ça sent bon.

  • Trc

    Alors là, attention le teasing ! Days Of Wonder a intérêt à soigner l'édition, je veux du lourd à la Cyclades de Matagot, qui reste pour moi le summum à tout point de vue

  • Oliv

    @Martin Vidberg et @Monsieur Phal : je pense qu'aussi mais sans doute autant qu'Abyss/Ocean Lords (mais il est pas tout seul sur celui là)

    Ca va être une grosse année Cathala.

  • Ced78

    Bonne initiative, tout ce qui peut faire découvrir un peu plus le monde ludique est le bienvenue :-).

    En plus le jeu donne envie :-)

  • Morfal

    Et enfin : à quand la version Android ?

Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default