TricTrac

Sur les étals
Jeunesse
Casual
Jeux Européens
Article
Bois Joli sur les étaux et la mémoire dans la peau
A propos du rédacteur
Docteur Mops
Docteur Mops est enregistré depuis 2 juin 2000 à 00:00
-publicité-
Actus similaires
76niouzes

Bois Joli sur les étaux et la mémoire dans la peau

Par Docteur Mops , 19 nov. 2012 à 00:00
-publicité-

S'il est un auteur qui est injustement peu mis en avant c'est bien monsieur Jacques Zeimet dont discrétion est aussi immense que son talent.

Des jeux très épurés où tout est essentiel et où rien n'est là pour enrober ou dissimuler. Du talent à l'état pur comme son fabuleux "Poker Cafards" ou l'hilarant "Hands Up".

C'est donc avec plaisir que nous le retrouvons chez l'éditeur Oya pour un jeu pour la jeunesse mais vraiment pas que.

Touchez un peu cette boîte amie...

Le Bois Joli c'est celui du célèbre furet de la comptine qui court, qui court. On ne sait plus très bien d'où nous vient la comptine mais elle est surement en rapport avec le jeu du Furet qui nous vient... de loin et sans doute du XVIIe siècle où ce genre de jeu était très prisé.

Ce jeu ancien de ronde est semblable au jeu du mouchoir. Un objet passait discrètement de mains en mains et un joueur devait réussir à le localiser. Le jeu existe également avec un anneau que l'on se passe en le faisant "filer" sur une corde.

On pourrait même imaginer que le fameux furet soit un "ferret" mobile qui décore les lacets. On retrouve souvent ces glissements sémantiques dans les jeux de tradition orale.

C'est à une origine plus récente que se réfère l'éditeur (coquin) avec son Père Curé et sa Fée Marraine dont le premier est une référence à la contrepèterie de la comptine que je vous laisse trouver par vous même car là, ce n'est plus tellement pour les enfants.

Il semblerait que quelques blogueurs aient voulu voir dans cette comptine un hymne anticlérical mais rien n'est moins sûr d'autant que la contrepèterie semble d'origine moderne car due à cet abus de langage qui nous fait prononcer aujourd'hui les mots se terminant en ET é au lieu de ê comme il se devrait. Si ! Si ! Vérifiez. On ne dit pas un poulé ou un tabouré ou un sifflé. Sauf si vous habitez dans le sud de la France bien entendu con.

Oui mais bon ! On joue ou quoi ?

Dans ce jeu nous avons 10 palets avec une silhouette d'animal sur chaque. Il sont recto-verso et les deux animaux de chaque face sont différents. On y trouve : un hérisson, un furet (ê!), un sanglier (é!), un lièvre et un renard.
Vous placez tout ce petit monde en cercle de telle sorte qu'un même animal n'apparaisse pas face visible dans sur 4 palets.

Met ta main la dedans...

On pioche ensuite une tuile objectif. Celle-ci nous indique quel animal on doit trouver.

Avant de se lancer à la chasse, on place la tuile au centre du cercle et on place 3 jetons dessus.

Il se peut que certains palets affichent déjà cet animal. Il nous faut alors en trouver un qui est encore caché. Retournons ce palet par exemple...

Raté ? Alors c'est la fin de votre tour. Nous laissons le palet sur sa nouvelle face.
Gagné ? On prend alors 1 jeton et l'on peut rejouer.
Vous avez trouvé le quatrième ? Alors vous remportez la tuile objectif et tous les jetons qui restent encore dessus.

Les palets ne bougent pas de place, vous aurez donc compris que si le hasard préside en début de partie, il sera ensuite question de mémoire et les plus jeunes en seront avantagés en général.

De plus, un peu de déduction peut parfois nous aider. En effet, chacun des 4 "animal" de même espèce possède au dos un seul exemplaire de tous les autres. Si vous venez de retourner un lapin pour découvrir un sanglier, vous savez alors qu'il n'y en aura plus au dos des autres lapins visibles. Élémentaire mon cher Watson et c'est une astuce pour les grands. Attention quand vous levez un lièvre...

Pas que pour les enfants

Il existe également dans les règles, une variante dite "casino". Vous n'allez pas jouer d'argent (en même temps vous faites comme bon vous semble) mais les risques vont augmenter pour les joueurs plus âgés.

Quand vient votre tour, si vous ne retournez pas l'animal demandé, alors vous déposez un de vos jetons sur la tuile ! C'est tout de suite beaucoup plus chaud ! Par contre vous n'êtes pas obligé de rejouer si vous ne le sentez pas.

Et le Curé ? Il fait quoi avec la Fée ?

Ils ne sont pas à que pour le bon mot et donner un genre. Dans les tuiles objectifs, ils sont présents l'un et l'autre. Quand on tire un des ces objectifs spéciaux, le joueur actif choisit pour le suivant l'animal qu'il devra trouver. En espérant qu'il se trompe car c'est de bonne guerre.

Le jeu est disponible depuis quelques jours. Peut-être pas encore partout mais demandez à votre boutiquier préféré s'il a vraiment le choix dans la date. Il n'y a pas de raison.

Vous savez tout et même plus.

Le site de l'illustratrice

"Bois Joli"
Un jeu de Jacques Zeimet
Illustré par Inti Ansa
Publié chez Oya
Pour 2 à 6 joueurs dès 5 ans
Tout public
Durée estimée moyenne de partie : 10 min (5 ans) à 30 min pour les plus grands
Disponible dans les bonnes ludoteries dès ce jour.

Par Docteur Mops , lundi 19 novembre 2012 à 00:00
Réactions à la niouze 
3commentaires
SaehlPowa
21 nov. 2012 à 10:31

euh.. c'est quoi la contrepèterie ? Suis pas assez réveillé ce matin :-)

mildaene
21 nov. 2012 à 11:33

il Court il Court le Furet

Et ne ratons pas non plus celle-ci :

Touchez un peu cette boîte amie...

SaehlPowa
21 nov. 2012 à 12:06

Ah je la cherchais ailleurs ! Merci !